• billets
    2
  • commentaire
    0
  • vues
    2 111

À propos de ce blog

Interactivité

Billets dans ce blog

Den's

Salut :)

 

Un petit billet sur les coulisses du spectacle.

Tout d'abord merci à Loup et son efficacité pour son aide dans l'édition, faire bien du premier coup c'est bien mais c'est ...oups ! j'ai oublier un truc et hop, clic clic clic et tac, merci Loup ;)

 

L'AAR... j'crois bien suis tombé dedans quand j'étais petit...
Si si, c'était en primaire, au siècle dernier, on avait un livre de lecture, et j'aimais bien me plonger dans cette histoire de bataille rangée entre deux copains, des p'tits soldats, sur la table de la salle à manger, un dimanche après-midi...peut-être pleuvait-t-il ce jour là, je ne me souviens plus... en tout cas c'était un super après midi... une vieille couverture jouait la montagne et ses cachettes... bataille acharnée, héros de chaque côté..

Allez on sort les violons ^_^ 

Préparez les mouchoirs lol

 

Bon ben, pour ceussent qui connaissent pas le principe, on va bientôt cliquer ci-dessous pour lancer l'OST, la musique du film que tu es entrain de lire, voir, imaginer, c'est ça le délire dans cet AAR, "HistoAAR de Showa", 

donc j'ai choisit ce petit bijou du Maestro Hisaishi pour nous accompagner sur ce background B)

Allez hop, on se rejoint sous ce pavé, "chimérique" ? , à toute...  

 

Heps ! C'est pas un diaporama, c'est Joe qui nous emmène quelque part... ailleurs... en caravane,

laisse juste passer les premières mesures (12s ;) ) et hop retourne à la lecture, 

Joe le taaaxiiiii, c'est saaa vie...:yeuxroulants:

 

Attention, 1,2,3,4,   1,2,3,4      et 1....2....3....4.. et..

J'crois que c'est le tempo, mais chui pas musicien alors ... à toi de jouer :)
Suis la zik, lis pas trop vite et bon trip 

 

 

C'est beau, mais ça dure plus de 5 minutes, et je voudrais pas qu'on sois triste, lol, c'était mieux avant quand même hein ?

Cette OST colle parfaitement à l'atmosphère en tout cas, mais ce n'est que le début.. bonne lecture et, ah ! Au fait ne clic pas tout de suite sur les liens, tu verras ça après,

et 1....2....3....4..... le tempo :tongue:

 

Les batailles de petits soldats... on payait ça 4 ou 5 francs la boite de "Airfix" à l'époque.

Bah.. c'était pas des mistrals gagnants, mais déjà soufflait la brise de l'aventure. 

Plus tard, on a pu s'offrir des tanks et autres canons et véhicules grâce à la marque Atlantic.

Waw ! les premiers Tigres sur le terrain...

Les trucs en fer c'était trop cher :( mais un jour, j'ai eu droit à un AMX 30 Solido, que j'ai encore, snif...


- Purée ! Mais c'est quoi cette musique Den's ? on va chialer .... c'est ça que tu veux hein ? c'est ça ???  Mdr !!

- Chiotte les mecs maaairde ! j'narre mon background in the war ! C'est pas l'amour est dans le pré p.... !! 

 

Un jour, quelques temps plus tard, dans une salle d'attente, feuilletant un magazine, je tombe sur un article parlant du wargame avec un brin d'AAR sur la bataille de Dien Bien Phu que ce jeu permettait de simuler avec moult détails...

Avec le recul, je dirais que ça payait pas de mine, mais quand c'est le premier que tu aperçois, c'est comme l'appel du la for... 

- Fort Alamo ? 

- Ouais, t'es comme avide de croquettes man ;) Et bam ! David Crocket ! Tu l'as pas vu arriver cuilà hein !?

 

Oui donc et ben, c'est sur qu'à partir de là hein, "moment donné", comme dirait Tae, un druide bien connu ;) , fallait que je mette la main sur une de ces boites magiques, remplies de petits pions à dégrafer soi-même.

J't'avoue que pour moi le jeu commençait déjà là, et je salivais à la lecture de la règle.

C'est dire à quel point j'était en Balaaaaaadeeeeeeuuu :) complèèètement malaaaaadeeeeeeeuuu...

Je m'voyais déjà....... en haut de l'aff... colline dominant la passe de Kasserine.

Je continue en prose rimée si ça vous gène pas hein..

Oui heu.. donc, un jour, quelques temps plus tard, budget aniv dans la poche du falzar, je tombe sur un revendeur de cette drogue, ce nectar.

En vitrine, l’amphétamine... "Rommel dans le désert" me contamine. Un mirage ? Non... un barrage, en Tunisie, des divisions de Panzers en survie. :tongue:

large.5922eeab88c91_tlchargement(1).jpg.large.pic107545_md.jpg.bcc2755ea7174f60f

 

large.rommel0.jpg.e2e1e3aea84756d0c1b79a

 

En embuscade dans la colline... avec les bataillons français, l'Armée d'Afrique, les Forces Française Libre, en 3D siouplait pour la colline.

Pas trés cher en plus, du coup j'en prend deux !! Héhé :)
et je choisit la boite d'à côté, Okinawa, qui ne demandait qu'à être adoptée. Premier contact Wargame avec le Soleil Levant, Flat Top viendra plus tard...

 

medium.okinawa360.jpg.d061f14c41e56a9a82medium.okinawa-carte.jpg.bd2287ec4184b0f

 

A partir de là, traversée du désert...

small.592306a5e81f0_Charlot-dans-La-rue-

quelques escarmouches en solo... des boites qui s'empilent, les années qui défilent, une inoubliable partie de World in Flames avec feu mon pote Titus, Salut à toi, les premières console, Amiga... mais encore pas mal de temps avant l'ordi et une bonne connexion internet.

Chose faite, au détour d'un clic, un jour, ou plutôt uuuuuneuu nuit, je tombe sur quoi ?
- L'oiseau noir ??
- Non, pire ! Jerry et Domi dans un AAR HOI !

 

Jerry & Domi tombent dingos, qu'est ce qui reste ? La Chine de Mao, démarrant à deux doigt du chaos.

Et hop ! Rechute ! Nouvelle crise de n'AAR, recherche de sparing partner...

 

(repère synchro 3:33 , c'est là où tu devrait en être de l'OST normalement)

 

Entre temps, je découvrais les joies du combat tactique au tour par tour simultané avec "Combat Mission 3 - Afrika Korps" dans le vent du site Appui-Feu, un repère de foudingues dangereux. Les parties en IP, la Mega Campagne Permanente, le teaser de la MCP, le Journal de Melhuig, salut à toi Afien si tu me lis. ;) Bisous du Den's en grande vadrouille !

On jouait surtout en Italie - combat de rencontre 2000 pts - Armes combinées - tout moyen et hop, après chaque bataille, un petit compte rendu sympa... c'était cool, pas près de guérir de ce truc le Den's.

Et hop, première tentative d'AAR, chaleureusement encouragé, je me lance : "Opération zook machine"  une partie contre Gengis92, ;) 

Heps .. Gengis, j't'oublis pas non plus, Yo Gars ! Non violence !

 

large.592365860ace2_zookmachinepub.jpg.b 

 

La première symphonie inachevée..., bref passons. 


small.35hdyxc.jpg.cb65ddf7185f100f62a386


Vers cette époque, abruti de haut niveau, j'avais laissé passer Hearts of Iron comme un nigot....

 

large.HeartsOfIronBox.jpg.6b9982d2bcbd3b

 

habitué aux hexagones, dans mon pentagone emmuré, j'avais pas supporté la vue des "provinces" dessinées.

Mince ! Quels ne furent pas mes regrets, du coup je sautais sur un HOI2 tout frais :tongue:.

Après quelques essais, hop, première tentative en multi.

Aie ! Canailles ! Patatrac, ya des cracs ! Des énarques au tics bizarres... barbares atypiques in war !

- Encore des nAARcotiques ? 

- Mouais :(  d'la drogue dure man, de l'héroïsnne épique...

 

Mon plus bel essai aura été "L'AARt des choix, cœurs fidèles", avec l'infâme Balthaur aux commandes de la Wermacht et la bande d'AF à mon chevet.

Pauvre Fraaaanceeeuuu... Dur de jouer en défeeenseeu...
Malheureusement la partie tourna court, néanmoins, le rendu était réaliste et le deal avec Balt avait été honoré, priorité à l'AAR, merci encore vieux ;) et merci aux affiens et autres supporters d'alors.  

Plus tard l'hébergeur d'images a sauté... Arf ! reste quelques ruines...

J'ai bien essayé plusieurs désintoxication,mais impossible de se séparer de ces boites et de cette pile de CD. Tu parles, Il m'est arrivé plusieurs fois de me procurer un jeu juste pour faire des captures d'écran, imaginant m'en servir dans un futur AAR.

- Meilleur souvenir multijoueur ?

- Sans hésitation je dis la Méga Campagne Permanente sur Appui-feu,

 

 

large.capture_01232011_021033.jpg.2b5894


 

large.capture_08212011_222925.jpg.6bbcd8

 

Un pion un joeur, un véritable déchaînement... plus de 30 joueurs au total, un AAR permanent... on joignait le tactique et l’opérationnel, sur une carte faites maison, on touchait presque au Graal. Il faut dire que Battlefront avait été généreux sur ces premiers opus, avec CMAK (Combat mission Afrika korps) tu pouvais quasiment jouer tout les affrontements de la WWII sur le théâtre méditerranéen... avec CMBB (Combat mission Barbarossa to Berlin) tu jouais de 41 à 45 sur tout le front de l'Est, et il manquait pas grand chose.

 

Je ne suis qu'un wargameur dans l'âme et, paradoxalement, j'ai relativement peu de parties d'HOI terminées à mon actif. J'espère bien arriver au bout de cette nouvelle aventure

en tout cas et vos conseils seront les bienvenus.

 

Bon ben, si t'as pas lu trop vite ou trop lentement, la bande son se termine à peu près là....

 

Merci pour cette attention

La suite dans le prochain billet :) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Den's

blog-0095734001455012574.jpg

Que ton esprit soit en Paix comme la surface apaisée de l'étang au petit matin, d'un jour où ya pas de vent ^_^

 

 

L'HistoAAR de Showa, ma première tentative, avait commencé en janvier 2016 mais un problème technique interrompit la diffusion.
"Hommes de guerre et cœurs d'acier" est un AAR basé sur une partie d'HOI IV avec l'Empire du Japon.
L'introduction fait référence à ce qui avait été posté à l'époque sur le topic "HistoAAR de Showa" c'est donc la suite tant attendue :) 

La nouvelle intro fait référence à cette première tentative, ceux qui avait lu "HistoAAR de Showa" auront peut être quelques souvenirs mais ce n'est pas indispensable.
 

 

Le contexte :

 

Avant de s'engager dans le grand stratégique débutant en 1936, une intro nous ramenait 6 ans en arrière, dans les premières années de l'Ère Showa, règne de l'Empereur Hirohito.

L'intrigue se tisse autour de mystérieux feuillets noirs alors que la Chine est en pleine guerre civile entre Seigneurs de guerre, nationalistes du Kuomintang et communistes.

Ces feuillets noirs, distribués plus ou moins secrètement dans toutes les grandes villes d'Asie, sont à l'origine du projet de "Sphère de co-prospérité asiatique", oeuvre d'un jeune journaliste et de quelques "militants" ils sont censés éveillés les peuples d'Asie, nous reprenons donc l'histoAAR en 1936 en commençant par un petit flashback sur ces fameux feuillets et les faits marquant de ces 6 dernières années. 

AMI - Animé Mod Immersion - Intro-teaser 1 
:huh:

Quelques données sur l'organisation politico-militaire du Japon :

 

A la suite de la création de l'armée impériale japonaise et de la marine impériale japonaise après la restauration de Meiji, l'armée a une très forte influence sur le gouvernement.

 

Le nouveau gouvernement de Meiji (1868 à 1912) considérait que le Japon était menacé par l'impérialisme occidental et l'une des premières motivations de la politique du Fukoku kyōhei (le fameux slogan « Enrichir le pays, renforcer l'armée ») était de renforcer les fondations économiques et industrielles du Japon pour pouvoir bâtir une puissante armée et défendre le pays face aux puissances étrangères.

Presque tous les dirigeants militaires étaient d'anciens samouraï ou des descendants de samouraï et partageaient des valeurs et des perspectives communes.

 

Un facteur important du pouvoir politique de l'armée est sa liberté complète vis-à-vis du gouvernement civil, comme garanti par la constitution Meiji.

 

En 1878 fut fondé l'État-major de l'armée impériale japonaise sur le modèle de l'État-major de Prusse.

Cet organisme était indépendant et égal (et plus tard supérieur) au ministère japonais de la Guerre en terme d'autorité.

Un État-major de la marine impériale japonaise fut également fondé.

Ces deux organismes sont responsables de la planification et de l'exécution des opérations militaires et ils ne rendent de comptes qu'à l'Empereur.

 

Comme les chefs des États-major ne sont pas des ministres du gouvernement, ils ne rendent pas de comptes au premier ministre du Japon et sont donc complètement indépendants du gouvernement civil.

L'armée et la marine peut aussi décider de la formation (ou de la démission) du gouvernement civil. Comme la loi spécifie que les postes de ministre de la Guerre et de la Marine ne peuvent être occupés que par des officiers en service actif, et puisque la loi oblige le premier ministre à démissionner s'il ne réussit pas à former un gouvernement, l'armée et la marine ont en fait le dernier mot pour la formation du gouvernement et peuvent renverser le gouvernement n'importe quand en retirant leur ministre et refusant de nommer un successeur.

 

Tout comme l'armée dut surmonter la question du féodalisme antérieur qui entraîna de graves luttes internes, des tensions demeurent entre groupes rivaux qui prétendent chacun représenter la « vrai volonté » de l'Empereur.