Aller au contenu
  • billets
    2
  • commentaire
    0
  • vues
    9 765

Dynastie commune 2 - Reverze -épisode 1

Arko van Qlimax

1 383 vues

"A mon fils, Bwarf Ier, Duc de Savoie et de Gènes.

Mon âge avance inexorablement, et je sens mes forces me quitter petit à petit. Me voici donc arrivé à l’âge de 83 ans, et il est plus que temps pour moi d’adapter ma succession à mon âge.

Si à la base tu ne devais jamais régner, ton demi-frère ainé Carloman étant mon 1er fils et donc mon 1er héritier, j’ai atteint un tel âge que mon 1er fils est devenu un vieillard lui aussi, tandis que le second est mort de maladie. Mes petits-fils étant soit hors de la ligne de succession, soit des incapables, c’est donc toi, mon plus jeune fils que j’ai eu à 70 ans de ma seconde femme que je choisis comme héritier de toutes mes terres.

Bien évidemment cette situation déplaira énormément à ton demi-frère Carloman qui fut mon héritier pendant plus de 50 années, mais l’ayant fait Duc de Suse, j’estime avoir rempli mes devoirs de père. Méfie-toi donc de lui, il sera ton héritier lors de ma mort. Or ce retournement de situation l’ayant un peu aigris, il se peut qu’une fois que je ne serais plus de ce monde il commette des actes insensés. Par contre de ton coté, en tant que futur chef de notre famille, j’attends de toi une attitude irréprochable envers les membres de notre famille, ce sera ton rôle de les protéger.

Durant mon long règne j’ai fait de mon mieux pour protéger nos terres ancestrales des turpitudes et des conflits qui ont traversé le Saint Empire, et je pense avoir plutôt bien réussit. Ma première tâche a été de réunifier les terres du Duché de Savoie, ce que j’ai fait en mettant sous mon autorité le Valais dès le début de mon règne.

Les Princes-Evêques qui l’occupaient étaient des allemands, j’en ai profité pour mettre des membres d’une branche cadette de notre dynastie dans ce haut lieu stratégique.

En ce qui concerne Genève, les souverains de ce comté font partie de notre famille même s’il ne porte pas notre nom. C’est pourquoi j’ai longtemps hésité à les mettre par la force sous mon autorité. Mais quand j’ai exécuté la fille ainée du seigneur de Genève qui trempait dans un complot, bizarrement les relations se sont vite détériorées. Je n’ai eu d’autres choix que de le défaire sur le champ de bataille après sa.

Malgré sa, notre sang coule encore dans leurs veines, et j’ai donc laissé cette famille en place.

Par la suite j’ai annexé puis créer le Duché de Suse pour consolider notre frontière au Sud, Duché que j’ai donné à Carloman ton demi-frère, avec sous son autorité ton autre frère, un crétin dont j’ai oublié le nom avec le temps. Ils ont rempli leurs offices comme j’espérais, et ont de nombreuses fois répondus à mes appels aux armes, sache leur rendre la pareille si un jour le besoin s’en fait sentir.

En ce qui concerne la péninsule italienne, à la fin de ma vie j’ai tenté de récupérer le Duché de Modène qui était devenus indépendant de l’empire, dans le but de te donner ces terres. J’ai failli réussir, mais le Duc de Vérone avec ses alliés m’en a empêché en me battant lors de la bataille de Modène en 1112.

Ce fut un de mes plus gros regrets, ne pas avoir pu me venger de cet affront, si un jour tu ne sais quoi faire, fait plaisir à ton vieux père et annihile cette dynastie du Saint Empire.

Un de mes autres regrets est mon échec cuisant durant la Croisade, ou notre armée a été sévèrement défaite en Asie Mineure alors que l’on rejoignait la Terre Sainte. Je n’ai pu fouler de mes pieds cette terre au final, j’espère que notre Seigneur me pardonnera de cet échec lorsque je le rejoindrais.

Dernière chose en ce qui concerne la diplomatie extérieur, si un jour tu cherches des alliés, cherche du côté des Von Babenberg de Souabe qui ont été des alliés fidèles durant tout mon règne, de plus leur famille a souvent été sur le trône impérial, ce qui est on ne peut plus utile.

En parlant des empereurs, méfie-toi toujours d’eux! Cela reste des allemands qui voudront nous germaniser tôt ou tard ! Bats-toi pour ta culture Franque comme je l’ai fait un jour en me rebellant contre l’empereur. Cela m’a couté cher, des années en prison et le Comté de Savoie que j’ai dû racheter au successeur de l’empereur, mais j’ai gardé la culture de mes ancêtres, ce qui n’a pas de prix.

Idem pour les italiens au Sud, ils ne nous aiment pas, et on ne les aime pas non plus ! Méfie-toi toujours d’eux, particulièrement maintenant que nos terres sont en majorité dans la péninsule italienne.

Je ne vois pas trop quoi dire d’autre, honore tes ancêtres, protège ta famille, loue notre Seigneur, et défend l’Empire. Si tu fais tout cela, tu me rejoindras surement auprès de notre Seigneur Jésus-Christ. Je partirais alors que tu seras surement jeune sans avoir pu finir ton éducation mais j’ai foi en toi, ce n’est pas pour rien que je te choisis comme mon héritier unique !

Ps : Au sujet du prénom ridicule que tu te trimballes, désolé c’est ta mère qui a insisté cette fichu italienne, soit disant sa fait jolie. Ne cherche pas de significations particulières, il n’y en a pas !

Ma dernière volonté est que tu nommes ton fils ainé du même prénom que le mien, qu’un nouveau Pierre domine un jour la Savoie et les Alpes.

Bon courage à toi pour l’avenir, que ton règne soit aussi long et glorieux que le mien, à toi de jouer !"

Source : Dynastie commune 2 - Reverze



0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×