Aller au contenu
  • billets
    21
  • commentaires
    3
  • vues
    16 070

Chapitre deux : LA GUERRE DE CORINTHE ( XVII )

Hyperion

908 vues

GUERRE DE CORINTHE

Comme dit précédemment, Corinthe subissait de plus en plus l'extension athénienne, ce qui ne pouvait être que mauvais pour leur commerce.

Ils étaient allé voir du côté de leurs alliés, les Locriens ainsi que Rhodes afin de quérir de l'aide.

Mais ces derniers déclinèrent la demande, bien trop occupé en grande Grèce pour l'un, et en Perse pour l'autre.

Une tentative d'alliance fut même proposée aux Spartiates, qui préférèrent toutefois rester neutre dans cette guerre commerciale.

Les athéniens, tournés vers l'Est, ne prêtait que peu attention à Mégare, sous contrôle Corinthien. Et pourtant, les rapports étaient inquiétants puisque des troupes arrivaient en masse.

Les divisions internes n'arrangeaient en rien une prise de décision, et tandis que démocrates et oligarques se menaient une guerre de plus en plus violente, Hippias, sans héritier, tentait avec les dernières forces qu'il lui restait de garder un contrôle sur sa cité.

Malgré les menaces toujours plus nombreuses, il était certain que jamais Corinthe ne l'attaquerait.

Miltiade s'était vu confier la mission d'aller conquérir l'île d'Andros, bien que farouchement opposé à l'idée de quitter Athènes en ces jours.

Dans le même temps, Xanhippe avait, de son propre chef, rassemblé une grande armée sur l'île d'Eubée, et n'attendait plus que la permission pour se diriger vers Athènes afin de parer un éventuel assaut.

Mais il n'en était rien, Hippias ne voulait absolument pas voir le chef des démocrates arriver près d'Athènes avec une armée le soutenant totalement, tandis que Miltiade, chef des oligarques, serait lui aussi en possession de soldats platéens et athéniens ayant une très grande estime de lui.

Ainsi, il les voulaient le plus éloigné possible de la cité...

Corinthe, sans même le savoir, avait la voie libre jusqu'à Athènes et une éclatante victoire.

Voici une carte politique de la Grèce en ce début d'année 501 avant JC

macedoinethracepitichin.jpg

Il est a noté que tout ce qui est en gris à l'Est est l'empire Perse, tandis qu'au Nord, il s'agit de tribus barbares inconnues.

La zone en blanc à l'Est de la Macédoine est une région où les combats font rage entre Perses et Grecs sans savoir qui prend le dessus ou non.

Enfin à l'Est, la cité de Milet, que j'ai mentionné à plusieurs reprises, autrefois capitale de la Ionie, aujourd'hui asservie par les Perses.

...

C'est dans le mois de Mars que Miltiade devait se rendre à Andros, et lui et ses troupes étaient maintenant postées au Pirée.

Certains que Corinthe se précipiterait sur l'occasion de son départ pour attaquer, ce dernier essayait de perdre le plus de temps possible pour retarder son départ.

Mais rien n'y faisait, l'ennemi ne bougeait pas.

Une importante décision devait être prise, sachant que le tyran d'Athènes était bien trop dépassé par tous les évènements pour mener correctement cette guerre !

Le général athénien envoya alors une lettre à Xanthippe, l'informant de son plan et de la suite des évènements.

messagez.jpg

C'est ainsi que Glaukkipos réalisa un raid sanglant sur le port Corinthien, pillant et brulant un grand nombre de navires alors que Miltiade faisait savoir à Hippias que la flotte athénienne était retenue par des pirates, retardant ainsi son départ de quelques jours.

Il n'en fallu pas plus, et les Corinthiens marchèrent droit vers Athènes, prenant cet agression comme une déclaration de guerre !

L'amiral athénien ne revint pas au Pirée et se réfugia sur l'île d'Aegina, sachant qu'Hippias le condamnerait à mort pour cette folie.

admiraluk.png

Alors que le tyran était encore une foi entrée dans une colère sans nom, Miltiade marchait maintenant droit sur les Corinthiens comme il l'avait prévu. Ses éclaireurs l'informaient que ce n'était pas moins de deux armées qui avaient pénétré en Attique, et que l'une d'elle, plus mobile et légère, réalisée des pillages dans les fermes et villages proches.

Celle ci était de ce fait bien plus avancée que l'autre, et le strategos athénien saisit l'occasion pour les prendre à dépourvu !

Son plan avait fonctionné, et tout ce qu'il avait à faire était de retenir le plus longtemps qu'il le pourrait les forces adverses en attendant Xanthippe, sur qui tout reposerait ensuite !

A suivre ...

Source : L'AVENEMENT D'ATHENES ( RTW )



0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×