Aller au contenu

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Dernière heure
  2. Mouchi

    Dev Diary 53 - Concepteur naval

    Paradox, par la voix de Archangel85, publie un nouveau carnet de développement pour son jeu de grande... Lire la suite
  3. Aujourd’hui
  4. Arko van Qlimax

    Le Bistrot des Nobliaux ! [Blabla]

    Je pense que Talla pourrait remplir sa "kill list" officielle et fonder une lignée de tueurs... Par contre les lignées fondables dans ce domaine ne sont que patrilinéaires ce qui est étrange.
  5. Charvalos

    DLC Holy Fury et patch 3.0

    Pour rajouter à mon dernier post : Concernant les sociétés, en fait, c'était de ma faute. Je n'avais pas remarqué qu'on pouvait cliquer sur le nom de la société pour changer d'affichage... Par contre, la monarchie élective est buguée. Par moment, je ne peux pas désigner mes propres enfants comme héritier car ils n'apparaissent pas dans la liste des choix.
  6. hello Bibrax, merci pour ton retour phoney war = guerre que l'on continue alors qu'elle pourrait être finie...ex on laisse la capitale non prise...mais je pense qu'effectivement la plupart des joueurs sont réglos maintenant effectivement on peut mettre 22 juin 41. j'ai repris les règles initiales pour les petites îles du pacifique, on laisse effectivement en l'état jusqu'à l'entrée en guerre des USA Italie : là encore reprise d'une règle de la GPO du dimanche. Je laisse les experts répondre Les troupes allemandes ne peuvent pré positionées en finlande tant que ce pays n'est pas en guerre donc pas avant juillet 41 pour le rush tech, c'est une modification que je mets en place. celle qui sera suivie sera date de début de recherche = date de la tech, ex char 41 peut être commencé au 1er janvier 41 voilà ! wstein
  7. darkgrazi

    Images de modèles

    Sénat CSI RAXUS Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt Rigging : DarkGrazi
  8. Antalex

    Ultima ratio regum. (Empire Total War)

    AN DE GRÂCE 1706 Cela fait désormais un mois que la flotte de l'amiral De Rousselet gît au large de Porto, la défaite française, bien qu'ayant fortement endommagé la Royal Nvay mets Louis XIV dans une situation complexe. En effet, la destruction de la flotte ouvre totalement la côte atlantique et de la mer du nord au pillages et raids britanniques et hollandais avec notamment les ports majeurs du Havre, de Brest ou encore d'Anvers en Flandre. La réponse du roi, soutenue en toute logique par Phékypeair est donc toute trouvée : reconstruire la Marine royale en Atlantique. Cependant, plusieurs problèmes se posent : la faible capacité de production de navires, des navires limitées actuellement aux 6e rangs inférieurs aux britanniques et hollandais et la durée de construction. Si la durée de construction et la capacité de production ne peut être résolu, c'est le type de navire qui peut être amélioré et le roi prévoit donc une mise ne place de recherches de l'université de Lyon à l'avenir. Ainsi, dès le début de l'année, les premières planches du Dunkerque et du Belgique sont posées. Ici un dessin des plans du navires, toujours similaires aux anciens. Le début d'année voit aussi la mise en place de la seconde réforme agraire du XVIIIe. Une amélioration du système de récolte, groupé avec une forte croissances de la population française et coloniale : des 26 060 000 habitants dont moins de 40 000 sur les territoires américains, la France compte, en quelques années, près de 4 millions de nouvelles âmes dévouées au roi et des territoires américains de 60 000 habitants. La réforme agraire est donc importante pour moderniser l'agriculture une nouvelle fois face à une augmentation extrêmement rapide de la population. Ainsi, en France (le long de la Loire, en Bretagne, en Normandie, en Picardie, en Lorraine, le long de la Gironde), en Flandre mais aussi en Nouvelle-France centrale (ce terme, employée par Guiscard désigne les territoires entre Montréal et Québec et leur régions), en Acadie et sur l'île de Terre-Neuve les dépenses royales se font fortes et rapide. Augmentation de silos à grain, défrichements en Amérique, subvention par la monarchie de moulins etc. Des champs en Nouvelle-France, on peut distinguer les premières habitations de Québec. Ces réformes ont pour effet premier, l'augmentation importante de la popularité du roi et du gouvernement et ceux malgré la guerre est les rumeurs d'une augmentation future des impôts, ou plutôt d'un retour à l'ancien niveau. Rumeur pour le moment non avérée en réalité par le ministre des finances étant donné la bonne tenue des caisses du royaume. C'est d'ailleurs en raison de cette guerre que plusieurs régiments sont aussi former en France et outre Atlantique. Afin de renforcer l'armée stationnée à Bruxelles, de nouveaux renforts sont envoyés de Paris : - le 11e escadron du Rohan - le 3e Régiment de Provence composé du 5e bataillon de Marseille et du 6e d'Aix-en-Provence Le tout formant ainsi 7 600 nouveaux soldats pour Bruxelles. Dans le même temps à Québec : - 1er Escadron de Québec - 7e escadron des Monts Laurier (du nom des mines de fer dont Québec tire en partie sa richesse marchande) - 1er Régiment de Montréal composé du 2e bataillon de Mont-Royal et du 6e de Ville-Marie. Les noms de ces régiments faisant bien évidemment à l'histoire de la ville, Mont-Royal étant le nom donne à Jacques Cartier du mont dominant l'île et qui donnera son nom à Montréal. Ville-Marie, étant le nom donné par la première communauté de colons à s'installer sur l'île. Ces noms ont ainsi un objectif particulier aux yeux des habitants face à la menace que fait planer le Royaume-Uni : Montréal est français, la Nouvelle-France l'est aussi. Enfin, cette vague de recrutement se termine par l'arrivée à Plaisance et à Cayenne de deux généraux français venus prendre le commandement des milices et unités sur place. Si bien évidemment, le contrôle des armées outre-Atlantique revient à Guiscard épaulé par De Vaudreuil, la distance séparant Québec des territoires fait, en réalité, que les colonies les plus éloignés sont assez autonomes du pouvoir ''central'' de Québec. Ainsi, les îles des Caraïbes, la Guyane et Terre-Neuve sont en pratique des colonies au même titre que le Canada. Si la colonie est, théoriquement, l'Amérique-Française dominée par la Nouvelle-France depuis Québec (Canada et Acadie) est une colonie unique, en pratique on observe 4 colonies du fait des distances : la Nouvelle-France, place principale de l'empire colonial qui envoi malgré tout ces ordres au reste des colonies, Terre-Neuve, les îles des Caraïbes et enfin la Guyane. Ainsi les 24 février et 13 mars 1706, les généraux Mathis Ney et Jean-Marie Colbert arrivent donc en Acadie et en Guyane. Arrivée de Colbert soutenue aussi par le 4e bataillon d'Amazonie venu renforcer ses troupes, permettant ainsi une possible projection sur les terres néerlandaises de Guyane. ____ Le mois de mars voit aussi un fait prévisible suite à la défaite des eaux de Porto : le blocus du port du Havre par la Royale Navy, et ce sans réponse possible de la Marine Royale. Dans le même temps, 2 tentatives d'attaques barbares sur Marseille sont repoussées par l'Aviso Le Mont Blanc sans difficulté au cours du moi d'Avril. Enfin, pour terminer ce chapitre maritime du début d'année, 2 faits commerciaux sont à signaler entre avril et juin. Tout d'abord, Le Lys et Le Dauphin, les 2 premiers Indiamans affectés à la Compagnie de l'Afrique équatoriale française arrive à bon port, en leur comptoir de Zanzibar principalement pour l'Ivoire. D'un autre côté, c'est le comptoir de Saint Louis qui subit un raid pirate, toutefois, Le Magnifique et Le Soleil des Antilles parviennent à fuir sans dommage vers Saint Anne. Le comptoir est lui détruit par les pirates, les commerçants massacrés. la destruction des quelques établissements de Saint Louis. ___ L'augmentation forte de la population coloniale, entraîna, en juin et juillet, un phénomène important de fondation de nouveaux établissements et villages en Acadie, Terre-Neuve mais aussi dans la région de Québec. 3 nouveaux sites d'importances voient ainsi le jour dans l'été 1706. Tout d'abord, en Acadie est fondé la ville-côtière de Louisbourg (du nom du roi), à l'extrême nord de l'île Royale. Ce port est fondé par les colons mais aussi par une directive royale : permettant l'accès au Saint Laurent et donc à Québec et Montréal, le lieu de fondation de Louisbourg revêt donc d'un intérêt stratégique important, c'est pourquoi l'attribution d'une garnison et d'une fortification est prévue. De plus, proche des bancs de poissons, permettant de joindre le Saint Laurent, Terre-Neuve mais aussi les côtes de l'Acadie, ce port est investi par de nombreux pêcheurs y compris métropolitains dès sa fondation. On compte ainsi pas moins de 200 habitants à Louisbourg dans l'année 1706 ce qui est assez exceptionnel. En Terre-neuve est fondé l'établissement de Bonavista, fondé sur le bord du cap Bonavista, ce village de tisserand est aussi déjà un comptoir important pour les pêcheurs vers les Grands Bancs de pêches mais aussi vers la baie d'Hudson. Le lieu est donc tout choisi pour en faire un nouveau village. Enfin, entre Québec et Montréal est fondé la petite ville de Trois-Rivières. Si le lieu appelé ainsi dû à l'embouchure de la rivière Saint-Maurice est connu depuis longtemps et possède déjà un comptoir commercial, c'est cette fois-ci la population qui, par un groupe d'une petite centaine, viens fonder un village autour de ce comptoir. On peut voir ci-dessous un plan de Trois-rivières, le Saint Laurent au bord ainsi que la palissade en bois entourant la nouvelle colonie. L'automne est ainsi marqué par la construction des bâtiments de ces villes et établissements ainsi que par la finalisation du Dunkerque et du Belgique en France métropolitaine. Cependant, afin de joindre Brest, le Belgique est attaquée par des navires britanniques, après seulement 2 mois d'existence, il est coulé au large de l'Ecosse, emportant avec lui son équipage et un brick britannique. Aucune mention de cet événement survenu avec Le Belgique ne sera fait mention, la marine préférant mentionner une tempête pour en expliquer la perte. Mais cette faute est grave pour le ministre de la marine ayant autorisé l'envoi du Belgique vers Brest sans prendre en jugement les menaces hollandaises et britanniques. Si il n'est pas encore question de faire sauter Phékypeair, cette nouvelle tends néanmoins les relations auprès du roi et ceux jusqu'à la fin de l'année. Toutefois, 2 autres 6e rangs seront lancés dès le printemps 1707. -- Fin d'année qui est d'ailleurs mouvementée, Tout d'abord, La couronne espagnole, après avoir fait chuter le Portugal prends désormais la ville de Tanger, faisant chuter le Maroc et ainsi un pieds en Afrique du nord les 18 et 19 septembre. Il s'agit la d'un véritable expansionnisme espagnol, sans doute pour combler la perte des pays-bas espagnols mais aussi pour mettre un terme à la piraterie marocaine. Le 25 octobre, c'est une armée inuit qui pénètre en Terre Neuve, estimée à un peu plus d'un millier et demi d'hommes. La défense commandée par Ney comporte quand à elle 2 368 hommes dont 960 en provenance de Québec. L'entrée de cette armée ennemie en territoire français marque ainsi le début réel des hostilités entre français et inuits malgré une guerre entamée en 1704, désormais Ney doit choisir entre attendre à Plaisance ou prendre les devants. Enfin, le 14 novembre, le général Colbert décide, après réunion des troupes à sa disposition, de partir pour la Guyane néerlandaise avec comme objectif ni plus ni moins que sa conquête. Il dispose donc d'une armée composée de 2 régiments de milices et 2 régiments d'aides amérindiennes en complément de ses gardes du corps, soit une troupe de 2 048 hommes. AN DE GRÂCE 1707 "Nous sommes le 12 janvier, Je ne me suis toujours pas habitué à l'absence de froid comme en France mais je dois avouer que cela me réjouit. Nous avons atteins, hier, la forteresse néerlandaise de Paramaribo, les néerlandais et quelques plusieurs centaines d'habitants s'y sont réfugiés. J'ai ordonné d'y mettre le siège, cela prévoit d'être long, je n'ai pas d'artillerie à ma disposition et ils ont sûrement de quoi tenir un certain temps. Je ne connais pas la valeurs de ses Sauvages, ils sont inférieurs à mes troupes françaises c'est certains mais peut-être pourront-ils m'être utile face à ces ennemis." Mémoire de Guyane, Jean-Marie de Colbert, janvier 1707. Le siège de la Guyane néerlandaise vient d'être entamer en ce début d'année. Dans le même temps, en Amérique du Nord, les mouvements britanniques se font bien plus pressants sur Montréal et Québec. Les troupes britanniques, repérées par des éclaireurs amérindiens, sont stationnées en territoire britannique et iroquois, mais elles se rapprochent du Saint Laurent. De Vaudreuil, pourtant à la tête d'une troupe nombreuse et de qualité : 3 360 hommes, dont 2 560 d'infanteries, une trentaine de canons, et plusieurs centaines de cavaliers. Les canons sont d'ailleurs nouveaux, issues de la nouvelle fonderie de Québec, ce sont des canons de 12 pieds et déplaçable sur le champ de bataille. 2 batteries remplacent les anciennes, il en est de même pour l'armée de Bruxelles. Face à cette menace, De Vaudreuil en accord avec Guiscard construisent plusieurs fortins et avant postes le long du Saint Laurent entre Québec et Montréal. Mobilisant ainsi de nombreux hommes, ils sont rapidement construit et notamment l'ouvrage principal : le Fort de Saint-Martin-de-Ré à l'endroit à quelques kilomètres au sud de Québec et au nord de Trois-rivières. La population coloniale est en effet mobilisable en tout temps par les autorités pour participer à la défense (le régiment de milice québécoise déployée en Terre-neuve) mais aussi pour la construction d'infrastructures et de bâtiments. Ainsi, parmi les 30 000 habitants des régions de Québec et de Nouvelle-France, près de 14 000 sont mobilisables en unités de milices, disposant chacun d'un fusil, à leur frais, pour participer à la défense si besoin. Cependant, leur usage est pour le moment limité à quelques centaines du fait de la présence d'une troupe armée importante, la plus importante depuis le déploiement du régiment de Carignan-Salières entre 1665 et 1668 et ses 1 300 hommes. Mais comme le pense De Vaudreuil, la réquisition de certaines populations de milices pourraient s'avérer utile, elle est donc envisager. Position du fort de Saint-martin-de-Ré et des armées britanniques, à la fin de l'année 1707, en territoire iroquois et donc inattaquable sans déclenchement de guerre (les iroquois refusant de laisser passer l'armée française.) représentation d'un des forts défensifs. Le Fort de Saint-Martin-de-Ré est quant à lui plus grand car conçu pour accueillir plusieurs milliers d'hommes en son sein. ___ Au début de l'automne, après avoir recherché diverses baïonnettes, l'Université d'Orléans met au point avec l'aide de diverses officier français la technique du carré. Avec la disparition du carré de piquiers dans l'armée française, l'infanterie est vulnérable a toute charge de cavalerie. Cependant, l'utilisation de la baïonnette sous le canon permettant de tirer apporte une compensation de la perte de la pique. Le modèle du carré est donc simple : l'infanterie se dispose en un carré non plein, se dirigeant vers l'extérieur, les officiers au centre. Cela permet ainsi de fournir un tir sur tous les angles, évitant le contournement et la charge sur les flancs ou dans le dos de la part d'une cavalerie adverse. Les petits manuels détaillant le procédés sont ainsi envoyés en direction de toutes les armées du royaume, en et hors de métropole. La compagnie de l'Afrique équatoriale française, du fait des forts revenus qu'elle tirait de son comptoir dans l'ancienne colonie portugaise demanda, en octobre, la construction de 2 nouveaux indiamans dans les ports de Guyane et des Caraïbes, choses qui fut immédiatement acceptée par le pouvoir royal, comprenez, par Louis XIV. Dans le même temps, en Terre-Neuve, l'armée de Ney, s'avançant dans les terres rencontra l'armée inuit, en marche sur Plaisance. Peu de détails sont parvenus jusqu'à la cour du roi sur la bataille, on connait toutefois le détail précis des troupes présentes. L'armée inuit était composé de 1 760 hommes dont 480 cavaliers. Aucun archer mais plusieurs unités lançant des haches (causeurs de la majorité des pertes françaises). La troupe de Ney est elle composée de : - ses gardes du corps, 128 hommes - 3 régiments de milices : le 1er de Montréal, - 1er régiment d'Acadie, les célèbres coureurs des bois. Célèbres car participant à de nombreuses découvertes dans la Nouvelle-France, ce sont des pionniers vétérans. Pour un total de 2 368 hommes. Si les français sont supérieurs en nombre, les Sauvages disposent d'une importante cavalerie qui poussera Ney à rompre la ligne, désorganisant sa troupe du fait d'une charge indienne. Toutefois, on sait que le 1er de Montréal épaulé par la charge des gardes du général permirent de repousser la cavalerie amérindienne qui prit la fuite. S'en suit ensuite des combats à distance puis au corps à corps, baïonnette contre hache. Les pertes françaises, comprenant uniquement des miliciens et 25 gardes, font état de 735 morts et blessés. Les inuits comptent eux d'environ 1 650 morts et prisonniers, les seuls survivants étant les cavaliers ayant pris la fuite. Si la victoire française est claire, les pertes sont élevés, près d'un tiers de l'effectif étant mort ou hors de se battre. Toutefois, la menace directe sur Plaisance et Terre-Neuve est elle écartée. ___ A l'opposée de l'Amérique française, en Guyane néerlandaise, c'est une autre bataille qui ce joue, la Bataille de fort Zelandia Bataille de fort Zelandia, 22 Novembre 1707. Après plusieurs mois de siège, alors que l'ennemi n'a pas l'air d'être près à se rendre, Colbert, conscient que du fait de la distance vis à vis de ses bases arrières, couplé a de possible maladie et infection ne peut faire éterniser le siège, décide de mener un assaut direct contre le fort néerlandais. Il dispose donc pour cela de ses 128 gardes du corps, de ces 2 régiments de milices (3e de Cayenne et 2e de l'île du Diable) de 640 hommes chacune et des 3 et 4e bataillon d'aide amérindiennes comprenant au total 640 amérindiens, soit un total de 2 048 hommes. Face à lui, dans leur fort, 1 300 défenseurs, environ, dont seulement 640 réels hommes d'armes. Cependant malgré cet avantage numérique certain, plusieurs éléments sont en sa défaveur. Tout d'abord, comme il le raconte dans son récit de son attribution en Guyane, les amérindiens n'ont jamais effectué de siège, ni même la milice ce qui est logique. De même pour lui, il n'est pas spécialiste de la poliorcétique. De plus, il ne dispose d'aucune artillerie, ce qui implique forcément un assaut sur les murs si les néerlandais ne sortent pas, chose qu'ils ne feront pas. Pour leur part, les néerlandais disposent de petits canons de forts disposés sur les murailles. La tactique adopté par Colbert est donc simple : mener avec l'infanterie de milices un assaut frontal, mobilisant ainsi les forces néerlandaises tandis que les auxiliaires iront eux sur les flancs pour prendre à revers les défenseurs du fort. Le plan est donc mis rapidement à exécution, les milices attirent ainsi l'attention des unités néerlandaises pendant le contournement des amérindiens. L'assaut est ensuite mené, frontalement en escaladant les murs. Cependant les miliciens sont contenus et en partis repoussés, à l'inverse des amérindiens. le 3e bataillon, défait des citoyens armés néerlandais tandis que le 4e, ne subit lui aucune tentative néerlandaise, les flancs sont donc tombés. Après donc 30 minutes d'assauts et d'échec, et ceux malgré des pertes de milices s'élevant à plus d'un tiers des forces, on parle ici de près de 190 morts pour le régiment de l'île du Diable et de 250 pour celui de Cayenne pour des unités de 640 hommes), les miliciens repartent à l'assaut, cette fois-ci soutenu par le feu des aides amérindiennes dans le dos des miliciens. Le second assaut durera ainsi 20 minutes, les citoyens sont rapidement défait et seul les miliciens opposent une défense réelle causant encore des pertes supplémentaires importantes. Les derniers néerlandais, finiront par ce rendre après la prise du fort par les aides amérindiennes venues se placer dans la cour. Au final après une heure de combat le fort est pris, la Guyane néerlandaise donna sa reddition dès le lendemain, Paramaribo est prise. La bataille aura coûté la vie ou mis hors d'état de se battre a 788 hommes, les néerlandais perdront quant à eux 1180 hommes, le reste étant fait prisonniers. ___ L'opération de Colbert est donc un succès, en moins d'un an la Guyane néerlandaise et désormais rattaché à Cayenne. Dans la fin de l'année, Louis XIV, sous l'égide du ministre des affaires étrangères Jean Lernould ouvrira des pour-parler de paix avec les Pays-bas et le grand duché de Hanovre. Cependant, malgré l'actuelle défaite des forces adverses, les 2 camps refusèrent la paix. Le Hanovre ira même jusqu'à demander la région de Québec, prétextant qu'il ne s'agit la que d'un ''Pays recouvert de glace huit mois de l'année, habité par des barbares, des ours et des castors.'' Réponse qui fit quelque peu rire Louis le Tellier tandis que De Morveau, plus tempéré, rétorqua à l'ambassadeur du Hanovre que si il ne retirait pas sa demande absurde c'est son pays qui pourrait connaître un hiver long de 8 mois. Par cette réponse il induit bien évidemment une famine organisée de la capitale du grand duché. L'ambassadeur retira sa proposition, les néerlandais, eux, refusèrent de céder Curaçao en échange d'une paix. L'année 1707 s'achève donc, la guerre se poursuit-elle depuis le 11 juin 1704. Tableau représentant les débats concernant les demandes à faire aux Pays-Bas pour un traité de paix. ______________________________________ Petit bonus :
  9. Petites questions pour que je comprenne correctement les règles : C'est quoi le principe de "Pas de phoney war" ? Pourquoi la date de mai 41 pour Barbarossa et pas l'historique à partir du 22 juin ? Pourquoi "Event historique à respecter jusqu’à septembre 39" et pas Barbarossa pour l'URSS ? "Pas de troupes aux philippines ou îles (sauf Pearl harbor", tout à fait d'accord mais est-ce à dire que Midway/Attu et d'autres petites possessions du Pacifique restent : 1) avec leur troupe de début de jeu s'ils en avaient 2) sans troupe de défense dans le cas ou ils n'en avaient pas Pour l'Italie "Peut lancer campagne des Balkans (Yougoslavie/grèce) à partir de novembre 40" est-ce voulu que ahistoriquement l'Italie s'attaque à la Yougoslavie ? Pour l'Allemagne "peut demander l’entrée en guerre de la Finlande à partir de juillet 41", doit-on comprendre que la Finlande est dans l'Axe ? et si oui, peut-on prépositionner des troupes allemandes sur son territoire ? Merci par avance pour les éclaircissements. P.S je viens de voir le contenu du mod RGS publié sur Paradox : juste une remarque si jamais on devait l'utiliser "Limit rush of key technologies at 2 years" serait en contradiction avec la règle "Pas de rush recherche : date de la technique = date de début de la recherche ex char 41 peut commencer au 1er janvier 41", non ?
  10. wstein

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    en fait Julien, j'aimerai disposer du pays dans son état historique de 1939 avec ses forces et ses faiblesses. Je m'aperçois que l'équilibre est tronqué de toute façon dès que nous jouons avec le scenario 36. D'après vos retours le scenario 39 est injouable en l'état, mais si j'avais le temps c'est ce scenario qu'il faudrait travailler car il mettrait un vrai challenge à tout les joueurs, et surtout on aurait une vrai guerre en Chine, l'Allemagne aurait un peu plus de difficultés en France, l'URSS aurait ses problèmes etc...etc... et tout le monde serait dans le même bain. Il nous faudrait du temps pour le modifier mais quel bijou après ce serait !! je vois comme plan les modif suivantes : vérifier l'OOB pour les 7 grands (Chine/URSS/USA/JAPON/IT/ALLEMAGNE/UK) mettre à jour les tech et les tech à chercher valider les focus vérifier l'état économique de chaque grand (à mon avis le plus compliqué) vérifier les chaines de production bref beaucoup de boulot. Après la chance que l'on a, c'est la documentation foisonnante sur cette période.
  11. wstein

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    on est d'accord mais attention à être tenté de voir l'histo d'un seul côté….
  12. Il faut prendre un mod qui corrige quelques bug et excès. Celui utilisé le dimanche est bien et quelques joueurs en connaissent la teneur (mod GPO RGS)
  13. Drawar

    Le Bistrot des Nobliaux ! [Blabla]

    Talla, qui ne cède pas à la tentation, pourtant le trait envieux augmente la caractéristique intrigue... Cède à tes démons intérieurs, n'aie pas peur. Non, non, ce n'est pas un piège, ce n'est pas comme si j'avais déjà appelé le chapelain et fait préparé un bûcher pour une sorcière possédée par Satan... N'empêche Talla avec le dlc Monks et Mystics... Ce dlc doit être fait pour elle. Après, le dernier aussi, le clergé va pouvoir se faire une fortune en cérémonie de couronnement et voir Talla canonisé en sainte patronne des assassins ou je devrais dire des accidents opportuns... À part ça, j'attends toujours ta dose d'arsenic d'ailleurs.
  14. Drawar

    Warcraft III : Reforged !

    Ouais, WoW est partie sur de mauvaises bases, on passe d'un «rts» à 4 factions (mais en réalité plus avec la partie campagne) à un systèeme de 2 factions, les factions raciales et neutres n'ont pas vraiment d'importance et poids pour l'histoire. Le pire a été de laisser aucune liberté au joueur, alors que dans l'histoire de Warcraft : «Ce n'est pas, je suis un orc de la Horde, toi, humain de l'Alliance mourrir.» Parfois oui, mais ce n'est pas juste ça. Si ça intéresse des gens, j'avais d'ailleurs fait une ébauche d'histoire alternative sur le forum, il y a quelques temps, au moment où on pouvait poster sans abbonnement dans la section de WoW : Classique, là, je ne peux plus avec le changement de forum, peut-être un petit soucis à régler. Blizzard aurait vraiment dû faire un WoW 2 avec Cataclysme (et WoW 3 avec Légion ou BFA), et retravailler «Vanille», BC et Lich King pour en faire un tout bien intégrer sans que le vieux contenus soit tout simplement obsolète pour les nouveaux, mais aussi anciens joueurs. C'était justement l’occasion idéal de revoir ce système rigide de faction. Hélas, ce ne fut pas le cas, pas plus à Légion (où il est censé avoir une invasion de grande ampleur) ou à BFA où on a une planète qui s'est prit une épée immense d'un titan. C'est fou toutes la richesses perdus par le jeu par le contenu supprimé, obsolète, sans parler du bazar temporel en faisant les quêtes avec un nouveau personnage. Pour les factions, en gros, j'en ai déjà dit dans mon pavé précédent. J'aurais imaginé un truc de genre : - «Vanille» : Alliance (humain, nain, haut-elfe, gnome), Horde (orc, troll, tauren, ogre/gobelin), Cercle Cénarien (elfe de la nuit, dryade/gardien du bosquet, dragon féérique, furbolg) et Réprouvés (zombie/squelette, banshee, forestière-sombre, goule, geist, ombre) - BC : Illidari (illidari, naga, elfe de sang), Draeneï (draeneï, roué, arrakoa), les joueurs de factions Vanille devront choisir l'un des deux camps. - Lich King : Fléau, semblable au Réprouvés, mais quelques éléments spécifiques, comme les Chevalier de la Mort et Liche, ou une genre de faction héroïque, à certains moments pendant nos aventures en Norfendre, notre personnage pourrait mourir et se faire relever en mort-vivant en gardant sa classe, certaines seraient adaptés genre le paladin qui devient un chevalier de la mort et un prêtre un nécromancien (qui a une spécialisation de soin, classe qui aurait du exister pour le Rrépouvés à la place du prêtre) ou des versions de prêtres et paladins «sombres», avec la possibilité de débloquer des classes héroïques comme le chevalier de la mort et la Liche à la création d'un nouveau personnage. Ça commence à faire beaucoup, si on veut simplifier pour la suite. On repart à «neuf» à Cataclysme et/ou en développe le jeu horizontale au lieu du toujours plus haut jusqu'à temps que la tour s'effondre sous son propre poids, on enrichie le tout et on bosse en parallèle sur une suite.
  15. Hier
  16. Benjo

    Le Bistrot des Nobliaux ! [Blabla]

    Comme toujours, j'attend le premier patch, vu que j'ai peur de devoir recommencé… et Rimworld happe mon temps libre pour l'instant Après direction un petit comte franc de 769... la même partie qu'avant le dlc, abandonné en voyant tout ce que promettait ce dernier. Hâte !
  17. Balthaur

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    Je pense que pour plus d'équilibre, il faut supprimer Toukhatchevski et Kalinine. Et ça tombe bien, en plus, c'est historique.
  18. julien de la normandie

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    @ wstein et @ balthaur Vous connaissez très bien la WW2 et vous souhaitez rendre ce jeu fidèle historiquement. La philosophie du mod n'est pas d'avoir un jeu le plus fidèle possible à l'histo. Sa philosophie est de rendre le jeu équilibré pour que chaque camp ait une chance raisonnable de l'emporter dans le cadre de notre set de règle. Ces deux ambitions sont très différents et j'ose même le dire, totalement incompatibles entre elles.
  19. Balthaur

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    Hum, je suis moins pessimiste quand on regarde en détail de quoi sont faites ces purges. La durée de la purge est de 583 j et elle est levée à partir du moment où l'URSS est attaquée. La pénalité de recherche ne concerne que les doctrines Air-Terre-Mer, et n'est que de +4% de délai, ce qui est peu. En outre, c'est dégressif au fil du temps (-1%/an). Ensuite, il existe une petite magouille qui consiste à laisser un slot de recherche libre jusqu'à 30j ce qui fait que lorsque qu'on lance une doctrine terrestre (vu que personne ne travaille le naval chez le SOV, et accessoirement l'aérien), eh bien on fait l'économie de 30j. Vu qu'une doctrine terrestre coûte au pire 297 j , en fait, 30j, c'est 10% d'économie de temps, ce qui est bien supérieur à 4% de pénalité. Ensuite, un certain nombre de bonus s'appliquent aux doctrines de recherche terrestres (-50% sur le délai de recherche) : - military reorganization - lessons of war - et une 3e que l'on gagne à coup sûr avec l'affaire de l'incident de frontière avec le Japon. Pour cela, il suffit d'y affecter les divisions d'alpins ( les 5) qui ont fait la guerre d'Espagne, éventuellement après avoir quelque peu amélioré leur gabarit. - parfois, quand on a de la chance, il se produit un 2e incident de frontière avec le Jap, d'où possibilité de gagner gratis une nouvelle doctrine à -50% de délai de recherche. La pénalité d'orga de -20% qui s'applique aux divisions disparait bien avant le déclenchement de la guerre, et n'a aucune incidence. Elle est juste là pour dissuader SOV de conquérir l'Europe avant même que l'Allemagne soit en guerre. La pénalité de -44% qui s'applique à l'envoi de volontaires est totalement inutile vu que la guerre d'Espagne se déclenche systématiquement printemps ou été 36 (et vu que personne ne lance les purges avant 37 ou mi 37, ce qui suffit amplement). Le seul domaine où la pénalité est un peu plus gênante, c'est l'industrie (-8% en production d'armes), et encore... Vu que cette pénalité se produit en pleine période de paix, le SOV a tout de même largement le temps de produire de quoi équiper pas loin de 500 divisions (!). Et pour en finir, la pénalité de +20% pour l'entraînement n'a aucune espèce d'incidence vu qu'on peut sortir une simple DI au bout de 14j. C'est une bleusaille, certes (-25% au combat) mais vu le nombre et les avantages défensifs (terrains, chefs, doctrines, retranchement, etc), c'est gommé. En outre, c'est en période de paix... Sauf si on est assez inconscient de lancer les purges le plus tard possible et garder -20% de pénalité en stabilité. Certes. Mais le fait de lancer le focus de déplacement des usines vers l'Oural donne un bonus gratis de +2 usines civiles et surtout +28 militaires. C'est pas mal non ? Surtout que peu importe la progression de l'ennemi en territoire soviétique, qu'il soit à Kiev, Smolensk où Rostov... C'est mâgique ! En outre, aucune pénalité durant ce transfert, alors que le réseau ferroviaire (+ trains) était réquisitionné pour la tâche sans parler du fait qu'une fois accompli, le focus livre des usines 100% opérationnelles d'entrée de jeu. Quand au STAVKA et sa mise en place, d'accord. Mais les 15 j de disparition de Staline sont passées sous silence avec désorganisation totale du commandement pendant cette période également. Bon an, mal an, ça compense. Et puis les avantages donnés par le STAVKA sont implicitement présents dans le jeu. C'est la gestion des remplacements de matériel, la gestion des unités pour reconstitution et leur redistribution. Une fois sortie du front, une division n'est plus visible (ce qui n'était pas le cas dans Hoi3).
  20. HK 47

    Bugs et oublis sur la version 1.2

    Normalement ce n'est pas le cas. Tu peux le voir si tu mets le jeu en pause et click sur l'e menu de bâtiments mais il redisparait immédiatement après.
  21. On joue en vanille ou avec des extensions? un mod?
  22. Petite correction à mon avis à la place d'Alexandrie mettez Suez.
  23. Bonjour à tous j'ai repris les règles de la GPO du dimanche avec quelques différences afin de réaliser des tests. Ces différences sont mises en gras et sous lignées dans le texte Règles générales Les camps ALLIES : USA/UK AXE : Allemagne/Italie URSS JAPON pas de mineurs joués en l'état sauf RAJ si Conditions de victoire : Axe ( y compris japon ) : Un seul axiste debout au premier janvier 46. OU prise de 2 capitales parmi ( Londres, Moscou, Washington ). Alliés : Chute de ITA + GER + JAP. Commintern : rester en vie ( perte de Moscou + Stalingrad + Leningrad = défaite ) + récupération de l'intégralité de son territoire + extension territoriale + chute de GER. Les forces armées de chaque pays demeurent sur son sol national, et ce jusqu'à son entrée en guerre. les Puppet doivent être appeler en guerre. -Sur le nucléaire: pas d'armes nucléaires pour les mineurs, et rush interdit pour tous. Pas de rush recherche : date de la technique = date de début de la recherche ex char 41 peut commencer au 1er janvier 41 - Pas de phoney war. - On ne supprime pas de divisions encerclées. - Interdiction de mettre une flotte en "do not engage" lors des bombardements côtiers. - Les DOW doivent se faire sur les majeurs des alliances, pour éviter les problèmes de puppet qui sont hors de la guerre . - la construction d’infra sur les iles est interdite. - Volontaire aériens limités à 200 par factions. - Volontaire terrestre interdit dans la guerre de Chine. - Pas de division blindée en guerre d'Espagne. - Lend lease interdits lors des guerres d'Espagne et sino-japonnaise - Pas de limite de lend lease de matériel obsolète - Pas d'achats de ressources non nécessaires - Licences limitées au matériel dont on possède la technologie ou d'une seule technologie supérieure - Interdiction de l'accès militaire (avion compris) en dehors des factions (le Japon et l'URSS étant seuls dans leur faction) - Interdiction d'utiliser les bombardiers tactiques pour des missions dans les cases navales - Interdiction d'utiliser l'ordre making bridge sur des marines - Pas de pupetisation du Canada et de l'Afrique du sud tant que ces pays n'ont pas été attaqué sur leur sol nationaux. - Pas de pupetisation de l'Australie avant Pearl Harbor, et pas de pupetisation de la Nouvelle-Zélande avant que la Papouasie ne soit prise. -Pas d'assaut parachutiste "gamey" (prise d'une ville pour faire tomber un pays, déclencher un event etc.…) Règles d'engagements : - Si un port du territoire des îles britanniques tombe, les USA sont libres d'agir comme ils entendent sur un engagement. Tout pays non cités dans les RSP restent neutres. Aucun alignement ou entrée dans la faction n'est autorisé sous peine de défaite instantanée Forts : - Aucun fort en Asie ne peut être construit avant le déclenchement de la guerre contre le japon (y compris les focus de l'Australie et de la Grande Bretagne). - Aucun fort sur les îles, ni terrestre, ni côtier. (l'Angleterre n'est pas considéré comme une île) - Fort côtier lvl 3 maxi (cette limite est dans le mod) - Aucune limite pour les forts terrestres en Europe et Afrique.  RSP ALLEMAGNE : Event historique à tenir avant septembre 39 pacte Molotov-Ribbentrop compris DOW POLOGNE 1er sept 39 DOW DANEMARK/NORVEGE : A partir de mars 40 DOW Belgique/Pays-Bas/Campagne de France : à partir de mai 40 Création de l’Etat de Vichy Création de la Slovaquie - La décision allemande pour l'occupation de Vichy et la flotte française ne peut être activé qu'à 2 conditions: Un débarquement alliés en Afrique du Nord Que les alliés arrivent dans la région de Tripoli Campagne des Balkans : à partir de d’avril 41 Barbarossa : A partir de mai 41 peut demander l’entrée en guerre de la Finlande à partir de juillet 41 Peut fournir du lend lease à ses alliés à raison de 20% de sa production mensuelle maximum Peut faire entrer l’Espagne nationaliste dans l’axe si Alexandrie est sous contrôle axiste Peut dow l’Espagne républicaine si Alexandrie est sous contrôle axiste Peut faire entrer la Turquie dans l’axe si Alexandrie et Jerusalem est sous contrôle axiste ITALIE : Event historique à tenir jusqu’à son entrée en guerre Peut rejoindre l’axe à partir de juin 40 Peut lancer campagne des Balkans (Yougoslavie/grèce) à partir de novembre 40 JAPON : A partir de Juillet 37 DOW à la Chine Nationaliste Prise de l’Indochine à la chute de la France 1 mois après Barbarossa peut DOW UK&USA. DOW obligatoire à partir du 1er janvier 1942 Peut DOW URSS si conditions suivantes sont remplies indes néerlandaises et Australie conquises URSS : Event historique à respecter jusqu’à septembre 39 Annexion Pays balte par utilisation de points politiques (event) à partir de la DOW allemande sur la Pologne Guerre russo-finlandaise à partir de novembre 39 par utilisation point politique. Event de paix à respecter Annexion Bessarabie à partir du 1er janvier 1940 (par utilisation point politique) Dow à l’Iran à partir de Barbarossa et partage avec les alliés Peut dow au Japon à la chute de Berlin USA : Event historique jusqu’à leur entrée en guerre Pas de troupes aux philippines ou îles (sauf Pearl harbor)/ Europe avant son entrée en guerre Lend lease vers UK à partir de l’entrée en guerre de l’UK max 60% de la production mensuelle Lend lease vers URSS à partir de barbarossa max 60% de la production mensuelle au détriment du Lend lease vers UK, le maximum étant 60% de la production mensuelle UK : Event historique jusqu’au 1er septembre 1939 Lend lease vers URSS à partir de barbarossa : 20% de la production mensuelle Troupe les troupes alliées restent en leur pays jusqu’au 1er septembre 1939 Les alliées ne peuvent se pré-positionner dans les Indes Néerlandaises. Peut dow l’Iran dès Barbarossa et partager le pays avec l’URSS j'ai sûrement oublié quelques points n'hésitez pas à poster vos commentaires
  24. wstein

    Mod GPO Jeux-Strategie v2.1 et v2.2

    je crois qu'il faut être plus nuancé concernant l'impact des purges. tout d'abord les points d'accord il faut effectivement éliminer Toukhatchevski et Kalinin puisqu'ils ont effectivement été éliminés historiquement. Maintenant la purge entraine des pénalités dans la recherche, une baisse d'organisation des DI avec des effets à long terme en fonction de la date de lancement des purges. généralement on arrive à en réduire les effets à partir d'aout 41 minimum, de l'instabilité. Par contre rien à dire concernant la mobilisation industrielle soviétique? l'engagement du plan de mobilisation de 41? la mise en place de la STAVKA? Le jeu ne le reflète absolument pas. On a un pays qui finalement entre en guerre (à part deux events à sélectionner dont celui du déplacement des usines qui apportent 15 usines militaires) comme il l'était avant !!!!! wstein
  25. Charvalos

    DLC Holy Fury et patch 3.0

    Ok, merci. Plus qu'à attendre le patch.
  26. Arko van Qlimax

    DLC Holy Fury et patch 3.0

    Il y aurait un souci de ce côté apparemment oui https://forum.paradoxplaza.com/forum/index.php?threads/ck2-dev-diary-109-we-released-the-fury.1128954/page-3#post-24853379
  27. eckthélion

    Bugs et oublis (Archive)

    Autres bugs, Je ne sais pas si cela a été voulu mais les espions Rebel n'espionnent plus. Exemple: Winter ne peut plus voler de technologie mais entreprend 1 Raid sur la planète choisit. Cela est le cas pour la quasi totalité des troupes / héro considérés comme pouvant être des espions et donc voler des technologies. Comment serait-il possible d'augmenter "la durée" de vie d'un héro ? Je trouve les héros "Rebel" (je joue avec la Rébellion) très faible, il meurt très vite ; alors qu'à mon sens le seul fait d'avoir un héro devrait faire pencher la balance en ma faveur. Or, comme il meurt vite et facilement, je ne les utilise pas du tout, ils sont juste là pour faire de la figuration et encore.
  28. on garde à l'esprit de ne pas jouer de mineurs quand même….
  1. Charger plus d’activité
×