Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 09/19/2019 in all areas

  1. 5 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    Nouvelle Maps kalee
  2. 4 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    La tentation étais trop forte. Je viens de le termine. Un de mes poto ma fais une commande spéciale pour lui. Il se reconnaîtra le coquin. Avant que tu pose la question... l'autre TRUC va pas tarder. Mais dit rien à personne surtout... C'est notre secret!! Je veux pas que HK soit jaloux et qu'il croit que je pense plus à lui en te faisant des commandes spéciale Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  3. 4 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    BESPIN GUARD Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / HK47 Rigging : DarkGrazi
  4. 4 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    MAAT Il pourra déployer une escouade de clonetrooper phase 2 constructible en 2 exemplaires Une autre version sera utiliser pour le transport: Espace vers la terre pour les clones commandos HK 47 pourra l'utiliser pour la milice de KOTA Meshes : LucasArt modifier par DarkGrazi Textures : LucasArt Rigging : DarkGrazi
  5. 4 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    Props Camps d'entrainement des assassins Anzatis vu dans la bd clone wars et le temple astroport de Kalee planète du général grivous anzat http://www.planetebd.com/comics/delcourt/star-wars-clone-wars/le-siege-de-saleucami/35262.html Kalee https://www.starwars-universe.com/planete-41-kalee.html Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  6. 3 points
    darkgrazi

    Images de modèles

    soldat kaleesh Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  7. 3 points
  8. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    HK soit pas jaloux j'ai quelque chose pour toi chubbit de la planète ARIDUS Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  9. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    Kattada Vue dans la bd Star Wars " La princesse guerrière"
  10. 1 point
    tguyon

    J.Edgar Hoover's FBI

    Hey ! Le jeu est sorti ! https://store.steampowered.com/app/1051420/Jeys_Empire/?beta=0
  11. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    Non ! Pas prévue Garde royal de kattada Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  12. 1 point
    Bibrax

    Crise des Sudètes

    Si vous vous embêtez comme moi en ce dimanche, vous pouvez toujours vous lancer dans un challenge, histoire d'épicer votre week-end... Donc me voici en train de vouloir jouer la Tchécoslovaquie en historique alors que le ciel va lui tomber sur la tête (en fait de l'histo-alternatif plausible après septembre 38). Pour corser un peu, je mets mes 2 mods indispensables (d'après moi), à savoir : Expert A.I 4.0 et Soldier'Radio pour avoir les chansons tchèques de l'époque (radio Prague à sélectionner). Voilà quelques captures, pour montrer ce qu'une partie doit pouvoir donner (après moults essais quand même). Pour info, je m'éclate vraiment avec cette trame car cela fait appel à pas mal de savoir faire pour y arriver et l’intérêt est vraiment au rendez-vous. La fameuse "crise des Sudètes" ou le Tchécoslovaque, moi, va dire Non à l’odieux agresseur germanique. Un conseil, laisser de côté tout comme moi tous ces focus, c'est seul que vous lancerez dans l'Histoire. En fait, l'Angleterre et la France vous feront entrer chez les Alliés... Voila ce que cela peut donner si vous vous défendez bien. Et même bien plus, il ne faut pas rigoler avec la Tchécoslovaquie messieurs les allemands. Noter que pour arriver à ce résultat, ne répondez pas aux sollicitations de vos alliés à entrer aussi en guerre contre les soviétiques au moment ou ceux-ci attaquent la Pologne esseulée. Et la partie n'est pas terminée car maintenant c'est l'autre méchant de l'époque qu'il va me falloir stopper, j'ai nommé la menace de l’expansionnisme communiste. Pour L'italie, je pense laisser mes alliés s'en occuper.
  13. 1 point
    HK 47

    Foire aux questions - Programmation

    Salut, en fait c'est assez simple. Dans ton fichier de campagne (Campaign...), tu dois avoir cette ligne au début de ta campagne : <AI_Player_Control> CSI, BasicRebel </AI_Player_Control> Remplace là par celle-ci afin d'inactiver l'IA de la CSI en début de jeu : <AI_Player_Control> CSI, None </AI_Player_Control> Ensuite, va dans ton fichier de scripts de campagne (Story_sandbox_...) et rajoute ces lignes : <Event Name="Conquete_de_Geonosis"> <Event_Type>STORY_CONQUER</Event_Type> <Event_Param1>Geonosis</Event_Param1> <Event_Param3>FILTER_FRIENDLY_ONLY</Event_Param3> <Prereq>Universal_Story_Start</Prereq </Event> <Event Name="Activater_AI_pour_CSI"> <Event_Type>STORY_TRIGGER</Event_Type> <Reward_Type>SWITCH_CONTROL</Reward_Type> <Reward_Param1>CSI</Reward_Param1> <Reward_Param2>BasicRebel</Reward_Param2> <Prereq>Conquete_de_Geonosis</Prereq> </Event> Ainsi le fichier d'IA "BasicRebel" est appliqué à la faction "CSI" juste après l'action "Conquete_de_Geonosis".
  14. 1 point
    personnellement je ne sais pas faire un sujet épinglé. Mais je suis pour
  15. 1 point
    Domper59

    Elder Kings Mod

    Je suis en train de traduire ce mod depuis presque 1 an (tout en travaillant sur d'autres mods en parallèle) et j'ai réussis à le traduire à environ 75%. Ce qui me coince le plus, ce sont deux choses : - Trouver les traductions officielles de lieux, objets et autres choses de l'univers (Je me suis fait un petit dossier mais c'est parfois pas suffisant) - Les Fichiers 000_Baronies, 000_Counties et 000_Duchies sont particulièrement difficile à cause de sa longueur et parce que je tente de trouver d'abord la traduction officielle à tel point que je pense que je vais demander de l'aide quand j'aurais fini les autres fichiers. Voici le Lien : http://www.mediafire.com/file/qbg311w8qytcbk6/Elder_Kings_2.3.5_-_Plusieurs_Patch_FR.zip/file Comment installer le Patch ? 1. Aller dans Documents\Paradox Interactive\Crusader Kings II\mod\ek021\localisation 2. Sélectionnez tout les dossiers .csv du Patch 3. Copiez les et remplacez les dans le dossier Documents\Paradox Interactive\Crusader Kings II\mod\ek021\localisation 4. Lancez CK2 5. Sélectionnez "Elder Kings" dans l'onglet mod 6. Jouez ! Ça Crash dès que je lance une partie ! La version du mod est pour la Version du Jeu 3.0.1.1, il faut donc : 1. Aller dans la Bibliothèque Steam 2. Sélectionner CK2 et faire Clic+Droit et aller dans "Propriétés" 3. Aller dans l'Onglet "Betas" et selectionner la Version 3.0.1.1 4. Appuyer sur le Bouton "Fermer" de l'Onglet 5. Attendez 6. Jouez !
  16. 1 point
    Le correctif est posté sur le Steam Workshop : https://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=1868232194 Une fenêtre va s'ouvrir pour indiquer que la version n'est pas bonne, etc. etc., mais en fait ça marche très bien. J'ai totalement oublié de vérifier si c'est bien compatible Ironman, mais là c'est l'heure de la bouffe. Je viens de passer quelques heures à rattraper les conneries d'un développeur, ça suffit pour ce soir.
  17. 1 point
    orvarth

    L'univers Star Wars en général

    promo sur la collection star wars chez gog pour ce week end . 75% https://www.gog.com/promo/20190920_weekend_sale_star_wars
  18. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    props rudrig Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt / DarkGrazi Rigging : DarkGrazi
  19. 1 point
    Antalex

    Ultima ratio regum. (Empire Total War)

    Bon. Il est peut être enfin temps que je reprenne un peu mon écriture de ce récit dans laquelle la France entame pas trop mal le XVIIIe siècle j'ai envie de dire. ----- AN DE GRÂCE 1718 En ce début d'année, Louis XIV, dont l'âge surpasse parfois par 2 voir 3 fois celui de certains dirigeants européens est à l'étude d'un important rapport. En effet, après plusieurs années de travail, Jean Lernoud, ministre d'état aux Affaires étrangères ainsi que Michel Chamillart, contrôleur général des finances, rendent leur important Rapport sur l'état du Royaume de France et de l'Europe. Sorte d'importante encyclopédie que Louis XIV souhaite surtout laisser à son fils comme un état des lieux de l'Europe. Comparativement aux 20 millions de français du début de règne, aux 26 millions en 1700, la France compte désormais pas moins de 39 560 000 âmes dévouées à leur roi. Agrandie en Afrique du nord, en Amérique, dans les Caraïbes mais aussi et surtout en Flandre où la Meuse est finalement atteinte, le royaume est encore plus renforcé. Entamée sous Colbert, l'amélioration des chaussées et des ponts c'est poursuivis permettant à la France de se doter d'une des meilleurs infrastructures européennes. Carte du réseau routier le long du méridien de Paris. La Flandre n'est pas incluse dans le territoire du fait de son statut particulier, une version corrigée fut demandé par Louis XIV dès sa lecture du rapport courant janvier. L'industrie de la soie, les mines d'Amérique, le commerce ont eux aussi fortement augmentés permettant par ailleurs à augmenter les revenus sans avoir à recourir à des hausses drastiques de la Taille ou encore de la Gabelle, allant même jusqu'à la diminuer. En bref, l'Etat français est en meilleur état qu'il ne l'était à la sortie de la Guerre de la Ligue d'Augsbourg malgré la longue guerre de 9 ans et sa continuité en la Guerre des Deux Empires. "J'aimerais vous dire, mon fils, que ces deux dernières décennies sont peut être les plus belles que Dieu m'ai jamais offert". Louis XIV, Pensée du Roi Soleil. voilà sans doute les paroles qui résument le mieux ses 18 dernières années. Coté Europe, le rapport est unanime : les guerres sont fréquentes, nombreuses et modifient les cartes. Ainsi, on peut par exemple parler d'une Russie de Pierre Ier qui s'est étendu jusqu'en Finlande, s'approchant du territoire principal d'une Suède affaiblie. D'une Pologne-Lituanie qui, dans sa guerre contre les Habsbourgeois, a pris le contrôle de la Transylvanie, ou encore d'une Bohème passée sous contrôle Prussien, la branche mère des Habsbourg est affaiblie et 2 de ses couronnes lui sont dors et déjà enlevé. En terme de diplomatie, la situation est confuse, pour ne pas dire chaotique : - la Prusse est en conflit ouvert avec l'Autriche, la Suède et la Westphalie depuis le 1703 pour l'Autriche, alternant phase de conflit et phase de paix (on compte un total de 3 phases de paix), elle peut toutefois compter sur un allié important, son voisin slave. - l'Autriche est donc en guerre avec la Prusse et la Pologne Lituanie mais aussi le duché de Hanovre, affaiblie territorialement elle compte toutefois de nombreux alliés, Westphalie, Wurtemberg, Bavière mais surtout la Grande-Bretagne. - l'Empire Russe, agrandi donc, est en guerre contre la Suède au nord mais aussi contre l'Empire Ottoman au sud, rêvant encore plus d'un accès aux mers chaudes. La Pologne ainsi que le Danemark représentant ses alliés majeurs. - La Suède, affaibli, est bel et bien en phase de perdre sa Grande Guerre nordique, bien que Copenhague soit sous son contrôle, contre le Danemark et la Russie. De plus, le Hanovre, les Provinces-Unies (raisons commerciales) et la Prusse se sont eux aussi joint séparément à cette partition de l'Empire Suédois. - les Provinces-Unies, toujours pas remis de la guerre de 9 ans sont en conflit avec les Polonais ainsi que contre la Westphalie. - l'Espagne est-elle en conflit avec les Britanniques donc mais aussi contre les Néerlandais dans une optique de domination des mers mais aussi, bien que sans doute un peu trop idéaliste, de recouvrir certaines places fortes des Pays-Bas Espagnols. Enfin, l'ennemi français qu'est la Grande-Bretagne est elle toujours en conflit, très limité, avec l'Espagne et dans une mesure encore plus faible, avec les Polonais. On notera d'ailleurs la bonne réaction du roi soleil face à cela : la France est en paix en Europe, l'Europe elle, est en guerre, son souhait de laisser un royaume en paix, stable, est sur la bonne voix. Seul point réellement négatif, outre la nuance à apporter à l'état économique, vient d'Afrique et plus spécialement de la Tunisie dont les troubles augmentent malgré la présence du 10e Régiment de Gascogne.C'est ainsi que sur demande de Louis Le Tellier, dont la gestion des armées surpasse celle de son illustre père, le marquis de Louvois, permet, sur accord royal, de recruter un escadron de Dragon Coloniaux pour rétablir l'ordre dans cet "Etat colonial". Escadron de Dragons dont les officiers sont d'anciens officiers ayant prit part aux dragonnades contre les protestants, ils sont doté donc d'une forte expérience dans ce domaine. dessin représentant un dragon missionnaire lors des dragonnades sous Louis XIV. --- En Vice-royauté de Nouvelle-France, la guerre contre les nations iroquoises se poursuit après la prise de Fort Niagara bien qu'aucune campagne militaire ne soit lancée en cette fin d'hiver 1718...ce qui n'est pas le cas chez les sauvages. En effet, dès février, une troupe de 240 amérindiens rentrent en territoire français, obligeant Jean Folliot a y dépêcher un bataillon à savoir le 9 de Saint Jean du 2e Régiment de Québec. Le 6 mars, elle est battue à une vingtaine de lieues au sud du Fort Niagara. Les amérindiens y perdent 188 hommes le reste est fait prisonnier tandis que parmi les 640 hommes de la troupes on compte 34 morts et blessés. Ce sera le seul événement notable sur le plan militaire en Amérique en cette année 1718. Pour l'Europe, la situation prend une autre tournure le 28 mars. Eversten Duiver, dirigeant des Provinces-Unies déclara ce jour là la guerre à la France. En effet, si le traité de Londres fait mention de reconnaissance de souveraineté française et britanniques sur certains territoires voir d'abandon de revendication, il n'en est pas le cas pour le traité d'Utrecht où seule la mention de ''cession définitive de la Belgique'' est présente. Jouant de ce terme, Duiver formule une conception différente de la Belgique, plus réduite, lui permettant ainsi d'appuyer ses demandes. Le 28 mars, il envoi ainsi des lettres à ses alliés Britanniques, du Hanovre et Iroquois pour rejoindre la guerre. La nouvelle tombe le 30 à Versailles. Louis XIV fait dès lors déployé l'armée d'Hostun en toute urgence, et appel les alliés. Portrait de ce qui est sans aucun doute le plus grand maréchal de l'armée française en ce début du XVIIIe siècle. Le 9 février, le verdict diplomatique est sans appel, les Provinces-Unies sont laissés à leur propre sort, aucun allié ne les rejoint, la 2e Guerre de Hollande se promet sans doute victorieuse pour le roi soleil. Mieux préparé, du aux guerres précédentes et à une administration efficace performante, l'armée française prend l'initiative sur les néerlandais. A la fin du mois de mars, Rotterdam est assiégée. Hercules Colonne à la tête du Saint Louis et de sa flotte effectue lui le blocage de la côte néerlandaise. Duivier ne peut inonder les Pays-Bas, il ne ferait que retarder une défaite qui se profile d'avantage. -- Dans le même temps, la guerre principalement maritime entre britanniques et espagnols se poursuit avec une campagne britannique (une première) consistant en un blocage du port de Porto par la Royal Navy à compter du 30 avril. -- Face à l'occupation de Rotterdam, les néerlandais décident finalement, en juin, de passer à l'offensive. Le 11 ils sortent d'Amsterdam pour venir se présenter devant d'Hostun le 18 ayant reçu un renforcement, léger, entre temps, mais les estimations françaises avant le déploiement sont la aussi sans appel, les néerlandais sont inférieurs en nombre. "Huit ans au par avant, ici même, face au même homme, j'ai gagné. Aujourd'hui, je gagnerais encore." Camille d'Hostun, Mémoires d'un maréchal. En effet, le 14 juin 1710, dans les plaines de Rotterdam, Gerolt Roener fut défait par d'Hostun, dans la guerre de 9 ans, conscient de son avantage militaire d'Hostun ne cache donc pas son relatif optimisme bien que restant sérieux. Si au départ des néerlandais la météo s'annonçait clémente, au matin du 18, une pluie torrentielle, un véritable rideau d'eau tomba sur la région. Bataille de Rotterdam, 18 juin 1718. (PS : la carte est trop lourde et sera envoyé dans un second message quand le site ne me dira pas que je ne peux pas dépasser 300 ko ^^'). (Voici l'ensemble des régiments avec drapeau d'ordonnance pour faire un petit rappel de ses derniers, ça peut par ailleurs être utile pour la carte de bataille). L'armée d'Hostun est relativement similaire de celle des campagnes de la décennie passée, peu de changement ont été opérés et son expérience est élevée. Toutefois, on peut noter la présence du 11e Régiment de Grenadiers recrutés à Paris l'année précédente et du 1er régiment étranger polonais (renforcé d'un deuxième bataillon dans l'hiver), quittant Bruxelles pour rejoindre l'armée lors du lancement de la campagne accompagné par la toute nouvelle 7e batterie d'artillerie de la Manche. 4 régiments d'Infanterie régulière : 1er régiment de Paris, 2e régiment de Paris, 2e régiment de Bretagne et 3e régiment de Provence : 25 600 hommes. 1 régiment d'Infanterie étrangère : le 1er régiment étranger polonais : 6 400 hommes. 1 régiment de grenadiers : 11e régiment de grenadiers de Normandie : 3 200 hommes. - 2 escadrons de cavalerie : 2e escadron du Berry et 11e escadron du Rohan : 2 400 cavaliers - 3 batteries d'artillerie : 2e de Rethel, 6e de Reims et la 7e batterie d'artillerie de la Manche sous le modèle de canons de 12 livres avec possibilité d'être déplacé par cheval pendant la bataille. Ces 2 batteries forment le 1er régiment d'artillerie de Champagne. La 3e n'a pas encore de régiment affecté. 1440 hommes et 240 canons. - enfin, les 640 gardes du corps du général. Total de 39 680 hommes et 240 canons. Coté néerlandais, Roener peut compter sur 5 régiments d'infanterie, 3 batteries d'artillerie et 1 escadron de cavalerie (général), lui permettant d'aligner une force totale de 34 080 hommes, avec une infanterie moins nombreuse que celle des français, tout comme la cavalerie. -- La position française s'appuie sur l'expertise et les tactiques de la bataille de Londres notamment. De gauche à droite : régiment de Provence, de Bretagne, 2e de Paris et 1er de Paris forment la ligne principale. A droite, les 2 bataillons de grenadiers couvrent l'ouverture sur ligne des 2e Rethel et 6e Reims. la 7e Manche étant posté en arrière, sur une colline. Les 2 bataillons polonais sont postés de part et d'autres de la ligne en réserve, enfin la cavalerie française est sur le flanc est elle aussi. En face, les néerlandais forment une ligne continue d'infanterie, supplée sur le flanc droit (donc sur la gauche du point de vue français) par 1 batterie, les 2 autres étant sur la droite avec la cavalerie. schéma simplifié de l'ouverture sur ligne. Tactique comprenant simplement à ouvrir la ligne d'infanterie pour y placer l'artillerie, légèrement en retrait afin de refermer la ligne si nécessaire. Elle permet un meilleur usage de la mitraille et du tir tendu. Artilleur avec à sa droite les premiers hommes du 19e bataillon de Rouen, du 11e Grenadiers de Normandie. Dès le début de l’affrontement, l'artillerie rompt avec le bruit monotone de la pluie dans un véritable vacarme. Les néerlandais prennent l'initiative du mouvement tandis que la cavalerie française s'avance vers l'artillerie, la pluie augmentant en densité permettant par ailleurs de cacher leur mouvement. En quelques minutes les hommes ne sont séparés que par une trentaine de mètres à cause de la météo. Laissez sans protection, les batteries à droites du dispositif néerlandais sont balayées. Les premiers feus s'engagent sur toute la ligne, D'Hostun en profite aussi pour faire rentrer les bataillons polonais et faire avancer sa ligne peu avant le début du feu, afin de laisser l'artillerie en arrière. Profitant de la courte portée de tirs, les grenadiers font rapidement usage des grenades à l'encontre des adversaires sur le flanc droit, dévastant totalement l'organisation hollandaise sur ce flanc, tandis qu'une supériorité numérique temporaire au centre (dû au déploiement français) leur permet de faire légèrement reculer les 2e de Paris et de Bretagne, sans que ces derniers subissent trop de pertes. Les bombardés de Hollande, auteur inconnu, 1718. La densité de la pluie est ici renforcée par l'explosion des grenades augmentant l'impression de chaos. Malgré leur avantage temporaire au centre, les néerlandais retirent un régiment afin d'aller soutenir leur cavalerie se préparant à affronter celle des français. A droite, en une quinzaine de minutes les néerlandais sont balayés par les grenades et la supériorité français. A gauche, au contraire, le 1er bataillon polonais est forcé au repli et, afin de ne pas être anéanti, le 6e bataillon d'Aix-en-Provence est envoyé en soutien, se faisant charger par l'infanterie adverse. Tandis que le centre français, qui subit donc le plus de pertes, reprend le dessus avant même l'arrivée de l'aile droite, la cavalerie française entre en contact avec les néerlandais. Si elle l'emporte nettement, elle est surprise par le renfort néerlandais et bat en retraite de manière désorganisée. Toutefois, malgré la perte de la cavalerie française (environ 1 600 cavaliers, le reste parvient à fuir sur les arrières français finalement), l'arrivée du régiment néerlandais, quasi intact, et de la cavalerie, au coeur du champ quelques minutes plus tard ne suffit pas à renverser le cours de la bataille. Ils ne parviennent pas à faire la jonction avec le centre dû à l'intervention du 2e bataillon polonais, 1er de Saint-Denis et du régiment de grenadier et les charges de la cavalerie sont repoussées, permettant ainsi au centre français de finalement annihiler le centre néerlandais sous l'appui constant d'une artillerie efficace. La contre-offensive sur le flanc gauche mené par le restant du régiment de Provence épaulé par celui de Bretagne se fait de manière rapide et ordonnée. Dans la dernière charge de cavalerie (la 4e), le général néerlandais est atteint au ventre, il décédera quelques minutes après la fin de la bataille. Sa chute hurlée par les français sonne définitivement la fuite néerlandaise. Les 8 000 hommes fuyant (la défaite de la cavalerie française ne permettant pas une poursuite efficace compte tenu de la météo) dans un chaos sans nom ne seront pas pourchassés. --- La victoire française est donc sans appel en un peu plus d'une heure et demi. L'armée néerlandaise compte 20 500 morts et blessés ainsi que 6000 prisonniers (parmi les troupes du centre qui sont encerclés notamment), on compte donc 8 000 hommes, désordonnées, prenant la direction de la capitale. Coté français 6 500 morts ainsi que 11 000 blessés font toutefois relativiser la victoire, bien que les blessés sont pour la plupart (environ 70%) aptes à combattre dans les jours suivants. La météo, le terrain devenu boueux, ayant causé de nombreux problèmes des deux cotés. A la suite de la bataille, les forces françaises prennent position entre la Haie et Utrecht, attendant de combler les pertes avant de s'avancer vers la capitale. En réalité, il s'agit surtout de plusieurs mois de latence dans lesquels les négociations sont entamés et où Louis XIV veut paraître comme un roi diplomate et surtout souhaitant éviter sac d'Amsterdam. -- Dans le même temps, et pendant la fin de l'année, les préoccupations des ministres d'état et secrétaires font passer l'armée au second plan. C'est ainsi qu'en août, une améliorations du réseau routier dans la gouvernance de Montréal est décidé (afin de soutenir l'effort vers la troupe de Foliot mais aussi pour le commerce), tandis que Chamillart fait promouvoir le commerce, amenant à la construction de 2 nouveaux indiaman. Portrait de Michel Chamillart AN DE GRÂCE 1719 L'arrivée de l'hiver ayant fait stationné plus longtemps les troupes françaises afin d'éviter toute perte inutile, c'est à la fin du mois de février que d'Hostun se met en marche pour Amsterdam. Le 2 mars, c'est presque 40 000 hommes d'armes, renforcés par plusieurs centaines d'ingénieurs de siège qui se posent devant la capitale des Provinces-Unies. l'objectif est simple : forcer à la capitulation sans passer à l'offensive, ou attendre une sortie si elle a lieu. Il faut limiter les pertes et surtout envoyer de bons signes à un Empire s'inquiétant fortement de la remontée de la France. Cette fin d'hiver voit aussi la fin de la formation du 1er et 2e escadron de Dragons (le 2e escadron ayant été commandés sur demande urgente du gouverneur de Tunisie) formant ainsi le 1er régiment de Dragons, le ''Colonial-dragons". En effet, pendant toute l'année 1718, de nombreuses activités délinquantes et activistes ont eu lieux, menant Thierri Hébert (gouverneur militaire en place) à penser l'éventualité d'une possible révolte. Révolte qui éclata le 29 juillet dans le milieu de la région, au niveau de la ville de Sfax (ou Safaqis), là où repose une partie de l'Escadre de Méditerannée depuis l'acquisition de la Tunisie. Bien que disposant du 10e régiment de Gascogne ainsi que d'un régiment de dragons montant sa troupe a plus de 8 500 hommes, Hébert décide d'enrôler l'équivalent d'un régiment indigène afin non pas de gagner, la victoire avec sa troupe n'étant pas compliqué, mais d'envoyer un signal fort aux quelques 10 à 13 000 révoltés. Carte de la côte des barbaresques de 1630. Il faut noter aujourd'hui la possession Espagnole de la côte atlantique à la Tunisie, qui est elle française. Les terres barbares ne comptent donc plus que la partie orientale de la cote. -- Dans les Caraïbes, l'année est marquée par un déploiement de missionnaires vers la Jamaïque à limage de Guillaume Charlie Robert. La flotte de Victor Marie d'Estrées devant ensuite aller récupérer la troupe de Jean-Marie Colbert, petit fils du frère de Jean-Baptiste Colbert afin de prendre Curaçao. De plus, des maisons de gouverneurs sont entreprises en Martinique mais aussi à Port-Royal en Jamaïque, ainsi qu'une amélioration du port de Kingston. Enfin, un investissement important est effectué dans la région proche de Clermont-Ferrand et de son industrie. -- du coté de la guerre contre les Iroquois, les dirigeants français profitent de la défaite de la tentative d'incursion passée et de l'arrêt de tentatives iroquoises pour consolider fortement leur positions dans la zone mais aussi et surtout pour préparer l'offensive sur Cayuga, "capitale" iroquoise. Vous l'aurez compris, l'année 1919 est marquée par une temporisation militaire et un siège entamé au milieu de l'année. Si une révolte a bel et bien lieu en Tunisie, son intérêt aux yeux de la couronne est faible et elle "sera écrasée comme il se doit par nos hommes et quelques indigènes en début d'année prochaine" comme le dit son gouverneur. ____________________
  20. 0 points
    Ainkatsiss

    Crise des Sudètes

    Félicitation ! Quand je pense que de mon côté je n'arrive pas vraiment à résister avec la France en mode recrue... Au moins ça me confirme que le problème vient de moi ^^
×