Aller au contenu
  • Annonces

    • Loup

      Annonce de Imperator: Rome   19/05/2018

      Le nouveau jeu de Paradox Development Studio vient d'être annoncé ! Retrouvez une présentation et un sujet de discussion :   

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 06/01/2018 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Galactic Civilizations III avec son expansion Crusade est un très beau jeu, qu'on peut décrire comme un Civilisation V dans l'espace, avec la possibilité de concevoir ses vaisseaux. Malgré ses ressemblances avec Civ 5, il peut être un peu compliqué à prendre en main quand on débute. Et bien justement, pour commencer cette (petite) aventure sur Galactic Civilizations et découvrir comment s'étendre dans l'univers hostile et rempli de vestiges des Précurseurs, c'est la Résistance terrienne qui s'y colle avec sa Générale en chef. Le Refuge, notre monde d'origine, va devoir produire les premiers vaisseaux colons le plus rapidement possible, afin de fixer des frontières avec les autres civilisations. Tout se passe ici :
  2. 1 point
    Kretschmer

    [WITP AE] Un océan peu pacifique

    Chine, Février – Mars 1942 Rappel des évènements précédents. La guerre en Chine, a été marquée d’abord par une puissante offensive chinoise au centre, sur Wuchang, Ichang et Nanchang, qui a vu la perte des deux dernières villes respectivement au Nord et au Sud de Wuchang (décembre 41). L’offensive a été stoppée par une attaque blindée au nord qui a permis l’encerclement d’une centaine de millier d’hommes dans la poche de Chuchow. Le mois de janvier a lui été marqué par une offensive chinoise le long de la frontière mongole qui a provoqué la perte de Paotow et Kweisui ; pendant le mois de janvier, Hata a organisé la retraite sur ce front tout en utilisant les débris de la cavalerie mongole mise en déroute par les chinois pour relever une division japonaise qui faisait du maintien de l’ordre à Pékin. Celle-ci se met en route afin d’arrêter les chinois. Enfin au Sud de Changhai, une armée avait été rassemblée afin de dégager Nanchang. Hélas la ville était tombée plus tôt et l’armée a donc été déroutée vers Wenchow afin de capturer le dernier port chinois. Malheureusement le mois de janvier s’était terminé sans que la ville puisse être capturée. Front Sud : L’aviation basée à Changhai matraque chaque jour les troupes chinoise retranchée à Wenchow, le 12 février, la base de Kenshien est capturée, aggravant encore l’isolement de Wenchow tandis que toute la bande côtière entre Canton et Shanghai tombe de plus en plus sous domination japonaise. Du 16 février au 22 février, l’armée japonaise attaque Wenchow et chaque jour se fait repousser. Le dernier assaut est un échec couteux, l’armée qui assiège Wenchow a perdu toute valeur combative… L’armée est mise au repos jusqu’au 3 mars ou un nouvel assaut est lancé. Celui-ci est décisif, et le port est capturé. Malheureusement les débris de l’armée chinoise s’échappent il faudra les poursuivre avant de les anéantir pendant tout le mois de mars. (CARTE POINT 1) Front Centre (Sud) Wuchang est assaillie par de nombreuses divisions chinoises, certaines se sont positionnées sur la route Wuchang – Kiukiang, menaçant le ravitaillement de cette base qui fait face à la concentration de troupes ennemies à Nanchang. La 26ème division commence à nettoyer les abords de Wuchang, sur la route vers Changsha, tandis que la 3ème division s’apprête à bloquer la retraite vers le nord des armées chinoises regroupées dans Nanchang (CARTE POINT 3) et la 40ème division rétablit la communication entre Wuchang et Kiukiang (CARTE POINT 2). La 26ème division est rejointe par deux autres divisions afin de marcher sur Changsha, un premier affrontement lancé le 15 février est un échec couteux, 3000 japonais sont mis hors de combat. Prélude à un mois de combats sanglants ou l’armée japonaise va petit à petit dégager Wuchang et dégager toute la rive nord de Nanchang ou est regroupée l’armée chinoise. Certains combats voient la mise hors de combat de plusieurs dizaines de milliers d’hommes dans les forêts du centre de la Chine. Pendant que l’armée « Centre » mène sa guerre d’usure à Wuchang, l’armée qui a triomphé des Chinois de Wenchow remonte vers Nanchang et clos son encerclement. Commence alors la reconquête rue après rue, tranchée après tranchée. Près de 70 000 chinois sont encerclés (CARTE POINT 4). Le 6 mars, un assaut permet la prise de toutes les fortifications, les chinois sont privés de tout, de nourriture, de ravitaillement et surtout, d’échappatoire. Le 8 mars, un dernier assaut permet la prise de la ville. 6 corps d’armée chinois sont détruits, les Japonais font 30 000 prisonniers. Le reste du mois de mars est consacré à la mise au repos des unités de combat et à la destruction des dernières unités chinoises à l’Est de la ligne Canton Nanchang. Front Centre (Nord) Pendant que les japonais annihilent l’ancienne armée « Sud » de l’offensive chinoise de décembre 41, l’armée « Nord » qui avait pris Ichang en décembre 41 reprend son offensive. Le 21 février, 60 000 chinois attaquent la 13ème division qui leur fait face de l’autre côté du fleuve (CARTE POINT 5). 1000 japonais et 3500 chinois sont mis hors de combat et les Chinois établissent une tête de pont. Le 23 février l’armée chinoise pulvérise la 13ème division qui retraite en déroute vers Hankow, les chinois sur leurs talons. L’armée chinoise marche ensuite non pas sur Hankow, comme on pouvait le craindre, mais sur Sinyang, afin sans doute de couper la ligne de chemin de fer « Nord ». Les chinois arrivent à Sinyang le 10 mars après une longue marche réalisée sous des bombardements quotidiens. Ils arrivent manifestement épuisés et privés de tout, là ils sont violemment repoussés (4000 mort chinois contre 900 japonais), puis ils entament leur retraite vers Ichang ou ils se retranchent. Front Nord : Le général Hata a réussi a rassembler 2 division d’infanterie (la 69ème et la 41ème) qui relèvent les troupes de cavalerie mongole totalement étrillées par l’attaque chinoise. La 37ème division a également été mis à disposition de la contre-attaque, celle-ci devant sécuriser l’axe d’attaque en provenance de Sian. La contre-attaque démarre le 13 février avec des bombardements aériens. Le 14 février, les bataillons d’artillerie des la 69ème et de la 41ème prennent la relève des bombardiers et commencent à ramollir les défenses chinoises. Le 16 février, les chinois lancent un premier assaut, l’opposition est sévère, du coup l’artillerie et surtout l’aviation balancent tout ce qu’ils peuvent sur les chinois pendant à 5 jours d’affilés. La les japonais relancent un assaut et recapturent Kweisui le 23 février. Pendant ce temps, la 37ème division entamme sa marche vers le Nord Ouest. Elle rencontre un corps chinois le 26 février, le premier assaut est un échec. Les seconds assauts lancé le 1er mars ne donnent rien également, mais le lendemain, les japonais arrivent à repousser les chinois qui retraitent avec de lourdes pertes. Harcelés par l’aviation ils sont à plusieurs reprises rattrapés par la 37ème qui leur inflige à chaque fois de lourdes pertes. Cette retraite se poursuit jusqu’à Yenan ou malheureusement les fuyards rejoignent une armée en défense. Le premier assaut lancé le 24 mars par la 37ème sur la ville de Yenan est un échec, et le mois de mars se termine sans que la situation évolue. Plus à l’Est, les reconnaissances aériennes semblent indiquer que des chasseurs de type soviétique (I15 et I16 protègent le ciel de Sian, capitale régionale et grand centre industriel. Soucieux de ne pas laisser l’aviation chinoise se développer, 40 oscars volent vers Sian le 19 mars et le 20 mars et abattent une quinzaine d’avions.
  3. 1 point
    Collectionneur

    Cold War 2

    Disons que j'ai d'exécrables relations avec une des modos de ce site qui est plus que butée et refuse de corrigé ses propres erreurs. On s'est bagarré au début car elle considère que le croiseur de bataille Haruna et d'autres navires de ligne de l'animé Hagane No Arpeggio sont de simples destroyers https://www.nautiljon.com/persos/aoki+hagane+no+arpeggio/haruna.html La raison invoquée pour la dernière exclusion était des fautes sur une tentative de remise à plat de la fiche suivante : https://www.nautiljon.com/persos/mobile+suit+gundam+00/ali+al-saachez.html Si elle estime que le texte suivant est en français, c'est vraiment à désespérer : Le chef de la guerre de religion Setsuna participé et aussi l'enseignement de la personne pour lutter contre un enfant. En bref, cette personne est celui qui lie Setsuna à son passé obscur. Un enfant défie même afin d'avoir une chance de donner à son ancien mentor un coup de feu. Ali est actuellement un mercenaire pour un PMC d'un pays de l'AEU.
  4. 1 point
    Des planètes et des ressources, c'est bien, mais ça ne suffit pas : il faut encore faire prospérer tout ça pour impressionner les voisins de nos capacités de développement. Là tout de suite, les tout-bleu n'ont pas l'air tous très admiratifs de nos progrès...
  5. 1 point
    Après la course aux colonies, la course aux ressources. Dans un univers de taille modeste, c'est encore une étape délicate puisque tous les voisins ont la même idée...
  6. 1 point
    Qui dit frontière, dit voisins. Vu la tête des nôtres, je ne garantis pas qu'on les invitera pour l'apéro. Mais bon, pour le moment, ils ont l'air gentils, c'est déjà ça.
×