Aller au contenu
  • Annonces

    • Loup

      Concours Mini AAR de l'été 2018   30/06/2018

      Pendant deux mois d'été, la rédaction vous propose, en plus de nos articles d'actualité et autres contenus habituels, un concours de mini-AAR de l'été.   Retrouvez toutes les informations dans le sujet forum dédié :     Pour participer, ajoutez votre billet au blog dédié :    

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 30/04/2018 dans toutes les zones

  1. 1 point
    manupoleon

    [BattleTech] - Les Mercenaires de La Liberté

    Les Mercenaires de la Liberté, mais payants. Oui parce que la Liberté c'est bien, la Justice aussi, mais ça a un coût de maintenance important, surtout lorsqu'il faut des Mechs (et des Meufs) pour les préserver. Après quelques heures de jeu, je le trouve vraiment très très bien, avec des défauts Paradox du genre crash juste quand tu as oublié de sauvegarder. Mais à côté de ça, pour le plaisir de voir ces Mechs foncer dans le tas, écraser des tanks, et sauter dans le vide, je suis prêt à supporter les crash. Pour la première vidéo, le combat commence à la 15ème minute, avec avant une petite présentation de comment fonctionne la gestion dans le jeu. Elle s'appelle "saut de l'ange", parce qu'il y a eu un magnifique plongeon d'un Mech. Noté 9/10, un point en moins pour la réception...
  2. 1 point
    julien de la normandie

    [GPO du dimanche] Tora ! Tora ! Tora !

    SA soft attaque = attaque légère. HA hard attaque = attaque lourde
  3. 1 point
    Rhysaxiel

    [CMANO] Sous une mer de flammes

    17h36 « Capitaine, j’ai les informations que vous demandiez. Golitsyno-2 nous indique que le GRU a identifié la quasi-totalité de l’escorte. Ils nous envoient les informations pertinentes sur les navires identifiés et potentiels. Le groupe est entre l’Islande et les Féroé. Vu le volume de données attendu, il serait judicieux de passer en HF. Capitaine. - Bien. Remonter à 66 pieds. - 66 pieds ! » Au fur et à mesure que Pawlik lit les informations, le capitaine Iashvili les reproduit sur une carte. Golovko prend connaissance du résultat final. Les positions sont très approximatives mais cela suffira pour définir un plan d’action. Le GRU a mis les moyens. Dans les minutes qui suivent, Pawlik fait suivre les fiches techniques de tous les navires identifiés. Une mine d’or. « Voici comment ça se présente, capitaine. Deux sous-marins, de classe Sturgeon, encadrent la TF à 90-100 nm de distance. Ce qui est surprenant, c’est qu’ils naviguent radars allumés. Sous-marin nucléaire d'attaque SSN 637 Sturgeon - Je crois, dit Golovko, qu’ils cherchent à repérer tout tir de missile depuis les profondeurs, et jouent le rôle de postes avancés avec leurs TASS et leurs radars. - C’est une bien mauvaise utilisation d’un sous-marin. - Je suis d’accord. Laissons-les gâcher leur potentiel, ça nous arrange. Cependant, il y a un problème dans la formation ennemie. Deux sous-marins couvrent la TF à l’est et à l’ouest, mais le nord et le sud semblent vulnérables. C’est inconcevable, il doit forcément y avoir au moins un sous-marin en embuscade de chaque côté. Et ceux-là voguent tous feux éteints on dirait. J’en avertirai les K-360 et K-278. Poursuivez. - Il y a ensuite six navires aux quatre coins de la force ennemie, qui semble former un premier anneau défensif à 25-30 nm. A l’ouest, deux destroyers de classe Spruance, mais dont on ne sait la configuration exacte. - Destroyers anti-sous-marins, ils ont des ASROC* et des TASS efficaces. On ne s’en approche pas. Destroyers DD-963 Spruance [Baseline] Destroyers DD-963 Spruance [VLS] - A l’est, les navires sont groupés par paires, un F-40 Sirius avec une frégate qui est soit un F-85 Cornwall, soit un F-88 Broardsword, soit un F-92 Boxer. Frégate anti-sous-marine F-40 Sirius [Type 12I Leander Batch 2TA] Frégate F-88 Broadsword [Type 22 Batch 1] Frégate F-92 Boxer [Type 22 Batch 2] Frégate F-85 Cornwall [Type 22 Batch 3] - Des frégates anti-sous-marines. - Et de bonne, capitaine. Leurs TASS portent très loin, il est inconcevable de les approcher sous la thermocline. Cela fait beaucoup de "cibles prioritaires" pour ses missiles. A courte distance, les TASS entendent aussi dans et au-dessus de la thermocline, tout comme un sonar de coque peut entendre sous la thermocline une cible toute proche. Cela complique une attaque à la torpille tant que l’ennemi dispose d’hélicoptères en grand nombre pour riposter. Et les ASROC des Spruance… Il vaut mieux ne pas s’y frotter. - Je suis d’accord. Poursuivez. - La disposition du reste de la flotte apparaît un peu plus confuse. Il semblerait qu’au cœur du dispositif se trouve le Vincennes, ce qui serait logique, et que les deux porte-avions soient rangés à ses côtés pour bénéficier de la couverture de l’AEGIS. Il faut ajouter à cela un F-85 Cornwall et un second navire, un F-88, ou un F-85 ou un F-92. On ne sait pas s’ils sont aux côtés du Vincennes, d’un des porte-avions, ou s’ils occupent une autre position au cœur de la flotte. - Attendez, le premier F-85 dont vous me parlez, là, a été identifié avec certitude ? - Oui capitaine. - Alors dans les autres cas, il s’agit seulement de F-88 ou F-92. - Vous ne croyez pas à une ruse de guerre américaine ? - En plus de celle qui consiste à utiliser le radar des sous-marins, vous voulez dire ? Un grand sourire illumine le visage d’Iashvili. - Vous marquez un point. Croiseur AEGIS CG-49 Vincennes [Ticonderoga Baseline 1, Mk26] Porte-avions léger R-06 Illustrious [Invincible class] Porte-avions léger C-551 Giuseppe Garibaldi - Ce groupe semble entouré de six autres navires. Deux d’entre eux, au nord, sont très certainement des D-95 Manchester, deux autres, à l’est et à l’ouest, seraient des D-570 Maestrale, et les deux derniers, au sud, sont des D-550 Audace. Si j’en crois les données fournies, ce sont des navires plutôt médiocres dans la lutte anti-sous-marine, mais capable de fournir une protection contre les missiles en approche, en soutien du Vincennes, et surtout de déployer leurs hélicoptères. Destroyer D-95 Manchester [Type 42 Batch 3] Destroyer D-570 Maestrale Destroyer D-550 Audace Voyant Iashvili rester silencieux, Golovko en conclut que l’exposé est terminé. En comptant un à deux hélicoptères par navire en plus des deux porte-avions, on est au delà de 40 hélicoptères dont la seule mission est de chercher et détruire son groupe sous-marin. Comment rester optimiste dans ces conditions ? - Bien. Cela nous ouvre des pistes. Pawlik ! Envoyez les ordres suivants au groupe. K-463, nom de code Pokorenie*, approchez la TF par le sud. Forte probabilité qu’un sous-marin soit présent dans la zone. Trouvez-le et coulez-le. K-278, nom de code Mor*, approchez la TF par le sud-est. Engagez tout sous-marin détecté si nécessaire. K-360, nom de code Golod*, approchez par le nord. Engagez tout sous-marin détecté si nécessaire. A tous les sous-marins, sur tout le théâtre, vous êtes susceptibles d’être repérés par les moyens aériens ennemis. A 100nm de la TF, vous opérerez dans la zone de détection des TASS. A 40-50nm, vous serez à portée des sonars de coque du Vincennes. Vous avez carte blanche contre toute cible d’opportunité. Agissez en conséquence. Nous vous ferons parvenir toute information indispensable à votre mission. - Ordres transmis capitaine. » Bien. Maintenant il faut déterminer exactement comment attaquer cette taskforce. « Cap 2-4-5, 13 nœuds, profondeur 112 pieds. - Cap 2-4-5 ! 13 nœuds ! 112 pieds ! L’ordre se répercute sans accroc. - Capitaine Iashvili, commissaire Sverdlov, dans ma cabine. - Bien capitaine ! » --- *ASROC : version américaine de la roquette anti-sous-marine. L’ASROC en question, le RUR-5A-Mod 4, projette une torpille Mk. 46 mod 5 (torpille US standard) à 10 nm. Le retard américain est clairement visible quand on la compare aux RPK-6 et surtout 7 dont dispose mes sous-marins. * Pokorenie = Conquête, Mor = Peste/Pestilence, Golod = Famine
×