Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 11/07/2018 dans toutes les zones

  1. 1 point
    Loup

    Dev Diary 7 – Carnet du 9 juillet 2018

    par Johan Bonjour à tous et bienvenue dans le septième carnet de développement pour Imperator. Cette fois-ci... Lire la suite
  2. 1 point
    Rhysaxiel

    [CMANO] Sous une mer de flammes

    18h47 – sur le pont du Pokorenie Selon les dernières infos envoyées par le ZEVS, le K-463 est sur le point de franchir l’anneau défensif des hélicoptères. « A tout l’équipage. Rangez vos outils et scellez vos effets personnels. Je ne dois plus entendre un autre bruit que celui de votre respiration. Nous allons passer sous le rideau d’hélicoptères. » Avec une trajectoire perpendiculaire à celle de la flotte ennemie et une vitesse similaire, le temps passé dans la « zone de menace » formée par les hélicoptères devrait être réduit. 21h40 - Centre spatial Titov, rue Golistyno-2, Moscou « Capitaine Markov ! J’ai un message du K-360, indiqué urgent. Sand dire mot, Markov prend le message et le lit. Le K-360 indique entendre le Spruance au sonar, et être en mesure de l’engager dans moins d’une heure et demie. - Excellent. Cela complète les rapports de nos sous-marins. Messieurs, faisons un bilan rapide. Après ce que je viens de lire, il est inutile d’envoyer les coordonnées du Spruance au K-360. Bilinski, préparez un état des lieux de la flotte ennemie : position approximative des navires autour du Vincennes. C’est ce qu’on leur enverra après confirmation de la destruction du Spruance. - Noté, capitaine. - Que nous disent nos autres sous-marins ? - Le K-463 dit être à moins de 35 nautiques du cœur de la flotte. Cela les place en théorie hors de portée des hélicoptères patrouillant autour de la flotte. Ils tentent une interception par le sud. Le K-278 en revanche, a dû rester immobile une heure pour éviter une bouée larguée à trois nautiques à peine de leur position. Un coup d’œil rapide sur la carte révèle que ce sous-marin ne sera jamais en mesure d’approcher de la flotte, à moins d’un changement de cap. - Inutile pour eux d’aller à la poursuite de la flotte, ils ne la rattraperont pas. Ils feraient mieux de rester le plus discret possible. Ils sont toujours traqués par les hélicoptères ? - Ils pensent être toujours invisibles, mais toujours chassés. - Bien. Messieurs, vous avez vos ordres. » 21h53 – Sur le pont du Golod’ Dernières vérifications. « Distance au Spruance ? - 8 nm Capitaine. - Karachev, vitesse maximale du Spruance ? - 35 nœuds. Une 65-76 Kit file à 50 nœuds sur 27 nm maximum. Pour combler les 8 nm la séparant d’une cible se déplaçant à 35 nm il lui faudra… 26,6 nm. Sachant que le Spruance devra accélérer et ne repèrera pas la torpille sitôt le tir effectué, on peut le considérer à portée. - Nous disposons de deux tubes équipés de Kit ? - Oui capitaine, les 3 et 4. - Bien. Ciblez un point 15 nm en avant du Spruance. Je veux une torpille à 0.5nm de chaque côté de ce point. - Coordonnées entrées capitaine. - Feu ! - Nouveau cap 1-1-8. Les torpilles filent droit vers leur cible. Après avoir parcouru un peu moins d’un quart de leur route, le Spruance est surpris en pleine cavitation. Sa réaction est tardive, suffisamment pour donner confiance à Kastals. Si les Américains ont un datum sur sa position, il est très approximatif. - Les torpilles entrent en mode recherche… La première torpille acquière une cible. La seconde poursuit en ligne droite. Alors que les torpilles poursuivent leur route, des sonars trahissent la présence d’hélicoptères, une dizaine de nautiques trop au nord. - Impact ! Le contact disparaît. Cible détruite capitaine. - Excellent. En route vers le cœur de la flotte. Cap 1-9-3. » Evidemment, au-dessus de la mer, le monde s’agite. Outre les sonars tractés, les avions de patrouille maritime survolent désormais la région. « Capitaine ! Contact, bouée active, direction 2-4-5 - On va jouer la sécurité. Cap 1-7-7, tracez moi toutes les lignes possible formées par les bouées détectées il y a moins d’une heure, je ne veux pas prendre le moindre risque maintenant qu’on approche de la flotte. - 1-7-7 capitaine ! En prenant ce léger détour, le contact avec l’ennemi sera retardé d’un peu plus d’une demi-heure. Il faut maintenir la pression. - Informez le ZEVS. Prochaine cible, DDG #6. Contact dans environs 3h. - C’est en cours d’envoi capitaine. » - - - Navires coulés : 2x F-40 Sirius (2500t, 250 membres d'équipage) 2x F-85 ou F-88 ou F-92 (5300t, 250 membres d'équipage ou 4400t/222 ou 4800t/273) 2x DD 963 Spruance, 1 supposé Baseline, 1 VLS (8035t, 334 membres d’équipage) (+1) 2x D 550 Audace (3950t, 380 membres d’équipage) 1x SSN-688 Los Angeles (6080t, 129 membres d’équipage) 8-16x hélicoptères embarqués Total : 43 850-45 650, 2 511 – 2 603 membres d'équipage
×