Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 01/08/2018 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Drawar

    Concours Mini AAR de l'été 2018

    Allez, plus que deux semaines! J'ai commencé à faire quelque test, mais mon choix n'est pas encore arrêté, mais je vais essayer de poster d'ici une semaine.
  2. 1 point
    Yetarse

    [Vicky2] Les Aventures de Karl von Yetarse

  3. 1 point
    Rhysaxiel

    [CMANO] Sous une mer de flammes

    06h45 – sur le pont du Golod’ La TF est restée immobilisée une heure pour évacuer l’Olwen qui a mis tout ce temps à couler. Tant mieux, reprendre contact n’en a été que plus aisé. « Ça bouge, capitaine ! La TF file plein ouest, on dirait qu’ils tentent une retraite. On entend l’Illustrious dans nos équipements d’écoute. - Distance ? - 7,8 nœuds capitaine. Se rappelant des calculs pour le Garibaldi, Kastals déduit qu’il est à portée de KIT. Le Vincennes s’est dérobé et n’a pas protégé l’Olwen. En sera-t-il de même avec l’Illustrious ? - Je veux une KIT contre l’Illustrious, une autre deux degrés à l’ouest. - Torpilles armées capitaine. - Feu ! Ainsi partent les deux dernières KIT 75-65. Les USET n’ont pas la même puissance donc, si les KIT manquent leur cible, il sera difficile de couler les deux gros calibres que sont l’Illustrious et le Vincennes. Le K-463 et ses 53-65 aurait moins de difficulté, à condition de pouvoir traquer ses cibles… - Capitaine, on a le Vincennes dans nos oreilles. Il vogue vers nous. Pings sonars. Très mauvaise nouvelle. S’il est trop près, son sonar détectera immédiatement le sous-marin. - Demi-tour immédiat ! On doit absolument s’éloigner du Vincennes. Quelques secondes plus tard, l’alarme retentit. - Torpille à la mer ! L’ASROC du Vincennes. C’est le début de l’enfer. Les hélicoptères vont sans doute arriver d’un moment à l’autre. Les blips signalant la torpille se font plus fréquents… Puis s’éloignent. - La torpille poursuit son chemin. - Elle manœuvre ? - Non capitaine, on dirait qu’elle ne s’est pas armée. Nouvelle alarme. - Deuxième torpille à la mer capitaine. - En parlant de torpilles, où en sont les nôtres ? - Elles ont acquises leurs cibles, l’Illustrious. Impact imminent… Impact. Les deux torpilles ont touché le porte-avions. Cible détruite. Il aurait crié de joie s’ils n’étaient pas eux-mêmes poursuivis. - Contactez le K-463 et le ZEVS. Signalez la destruction de l’Illustrious. Dites au K-463 de poursuivre la mission et d’engager le Vincennes. Ce pleutre a fui deux fois. - Transmission en cours. - A mon signal, préparez un leurre… Maintenant ! Bâbord 30 degrés ! Le sous-marin vire brusquement. Juste après la manœuvre, la torpille se fait plus distante et s’éloigne toujours plus. - La torpille ne manœuvre pas ? - Si capitaine, mais elle serpente au lieu de manœuvrer en cercle. Kastals se permet un soupir de soulagement. Deux torpilles évitées, cela commence à fai… - Torpille à la mer capitaine ! Elle est sur nous ! Saleté d’ASROC. Le Vincennes en a à la pelle et les tirera jusqu'au dernier. - Pas le temps de manœuvrer, préparez-vous à l’impact ! Le choc le renverse de son post. Il est moins violent qu’escompté. - Rapport ! - On a perdu cinq tubes et le contrôle filaire. - Equipement acoustique et radio HF hors service capitaine. On a encore le sonar. - Pas de fuite capitaine, la coque a tenu. - On a toujours les Igla et une radio ? Demande Kastals. - Affirmatif. - Bien. Arrête complet. Débutez immédiatement l’évacuation du navire ! Une dernière surprise attend l’ennemi. Rares sont les sous-marins équipés de missiles anti-aériens. Le K-360 en est un. Le 9M36 n’est guère impressionnant, mais sait-on jamais… - Je ne veux que le minimum nécessaire : un opérateur radio pour informer le K-148 et le ZEVS de l’évacuation, un opérateur pour les Igla et un opérateur sonar. On ne termine pas la partie avant d’avoir fait baver les hélicos qui nous suivent. Tout le reste quitte le navire. Préparez-vous à ouvrir le feu sur tout hélicoptère repéré. Tirez par salves de quatre. L’alarme retentit tandis que Kastals prend le périscope pour repérer les hélicoptères et guider la DCA. Il a à peine le temps de distinguer le tir de torpille par un hélicoptère que son opérateur sonar l’informe. - Torpille à la mer ! - Ignorez-là. Hélicoptère, direction 3-0-4, raz des flots. - Cible acquise. Feu ! Alors qu’il indique les coordonnées au tireur, Kastals réalise que l’hélicoptère lui tourne le dos. Piégé par la nuit, il n’a pas tiré dans la bonne direction ! La torpille part dans la direction totalement opposée. C’est l’ultime répit, la confirmation qu’il a eu raison d’ordonner l’évacuation. Un autre hélicoptère apparaît dans son périscope. - Hélicoptère, 0-5-5. - Il est trop près capitaine. Je ne pourrai pas le cibler. L’Igla a une portée minimale très peu commode pour être utilisée à bord d’un hélicoptère. On dirait que le combat est fini. - Aux derniers hommes en poste, évacuez ! - Oui capitaine. Kastals sent une tape sur l’épaule. Hodorovski. - Pourquoi n’êtes-vous pas dans un canot à l’extérieur ? - Je crois que vous avez oublié de quitter le navire, Kastals. - Un capitaine ne quitte pas le navire Hodorovski, vous devriez le savoir. C’est mon navire. Je coule avec lui. - Et vous laisseriez l’ennemi vous battre ? Montez, montez tout de suite. Vous commanderez un autre sous-marin et ferez de nouveau mordre la poussière au camp d’en face. - Hodorovski… - Ne faîtes pas l’imbécile. L’équipage ne comprendrait pas que vous abandonniez après avoir semé un tel carnage. - C’est m… - Algirdas, arrête tes conneries immédiatement. On a besoin d’hommes comme toi. Je te jure que si tu décides de crever ici, je fais un rapport au vitriol à la hiérarchie, et tu seras envoyé casser des cailloux en Sibérie ! Kastals éclate de rire face à l’absurdité de la menace, prononcée alors que Hodorovski retient sans grand succès un sourire en coin. Il est arrivé à ses fins. Au même moment, un choc violent frappe de nouveau le K-360. Une torpille. A ce stade-là, être encore vivant tient sans doute du miracle, il ne faut pas insister. - Espèce de vieux fou. Si on ne me réaffecte pas d’ici une semaine, tu me dois une tournée. » Les deux hommes se précipitent en surface et sautent dans le dernier canot qui les attendait. L’hélicoptère qui vient de tirer les survole toujours, menaçant, mais visiblement à cours de munitions. Quelques minutes plus tard, la flamme d’un missile apparaît à l’horizon. Une bonne oreille aurait entendu le bruit d’une torpille plongeant. N'importe qui aurait ressenti le choc de cette torpille contre le K-360. C'est la bonne. Lentement, la lourde carcasse s’enfonce dans l’eau. On en oublierait presque que la TF Horton n'a plus de porte-hélicoptères. - - - Navires coulés : 2x F-40 Sirius (2500t, 250 membres d'équipage) 2x F-85 ou F-88 ou F-92 (5300t, 250 membres d'équipage ou 4400t/222 ou 4800t/273) 1x F-85 (5300t, 250 membres d’équipage) 2x DD 963 Spruance, 1 supposé Baseline, 1 VLS (16070t, 668 membres d’équipage) 2x D 550 Audace (3950t, 380 membres d’équipage) 1x SSN-688 Los Angeles (6080t, 129 membres d’équipage) 1x D 95 Manchester (3500t, 301 membres d’équipage) 1x F 570 Maestrale (2700t, 232 membres d’équipage) 1x CG551 Giuseppe Garibaldi (10 100t, 825 membres d’équipage) 1x R06 Illustrious (20 710t, 1051 membres d’équipage) 50-70x hélicoptères embarqués 1-5x Sea Harrier 1x hélicoptère abattu par le K-360 Total : 86 160-87 960, 5 170-5 262 membres d'équipage Pertes soviétiques : 1x PLA-685 Plavnik, 5 750t, 69 membres d’équipage. 1x PLA-671TRM Schchuka, 5000t, 37 membres d’équipages (82 évacués, actuellement en pleine mer par 14°C) Total : 10 750t, 88 membres d'équipage (82 évacués, en mer par 14°C)
×