Aller au contenu

jerry

Membre
  • Compteur de contenus

    3 301
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    15

jerry a gagné pour la dernière fois le 19 janvier

jerry a eu le contenu le plus aimé !

1 abonné

À propos de jerry

  • Rang
    Membre actif

Méthodes de Contact

  • Website URL
    http://

Information de Profil

  • Région
    Saskatchewan
  • Genre
    Male

Visiteurs récents du profil

4 520 visualisations du profil
  1. Chronique culturelle

    22 janvier 1506 : création de la garde suisse pontificale (Vatican). Par ordre du pape Jules II, il est décidé que la troupe de protection du pape sera recrutée uniquement chez les Suisses. Elle est aujourd'hui la plus petite armée du monde (110 hommes) et aussi l’une des plus anciennes. 22 janvier 1667 : d’Artagnan nommé capitaine-lieutenant « de la première compagnie des mousquetaires de la garde du roi (grade qui désigne dans la Maison militaire du roi les commandants d’unités dont le roi est le capitaine en titre) » 22 janvier 1799 : bataille de Sanhoud (Égypte). Le général Desaix a reçu de Bonaparte la mission de conquérir la Haute-Égypte à l'issue de la bataille des Pyramides. Pendant que le futur empereur pacifie le territoire conquis, Desaix pourchasse Mourad Bey et les renforts qu'il reçoit d'Arabie. À Sanhoud, il repousse et bat l'armée de Mourad pourtant supérieure en nombre. 22 janvier 1852 : création de la médaille militaire par Napoléon III. Destinée à récompenser les mérites des meilleurs soldats et sous-officiers, elle peut être remise exceptionnellement à certains généraux ou maréchaux, ayant rendus des services exceptionnels ou ayant directement commandé des troupes au feu (Joffre, Gallieni ou de Lattre pour ne citer qu’eux).Voir le site de la Grande chancellerie de la LH en cliquant là (médaille militaire). Sur l’image ci-dessous, en 3e position. 22 janvier 1896 : départ de la mission Hourst (Kabara – actuel Mali). À bord du Davoust (voilier en aluminium), le lieutenant de vaisseau Hourst descend le fleuve Niger pour une mission scientifique et de reconnaissance, qu’il remplit avec succès jusqu’en octobre. 22 janvier 1905 : dimanche rouge à Saint-Pétersbourg « qui sonne le début de la Révolution russe de 1905. Le 9 janvier sur le calendrier orthodoxe, une marche organisée par le prêtre Gueorgui Gapone se dirige vers le Palais d’Hiver, la résidence du Tsar, afin de lui porter des doléances suite notamment au licenciement de quatre ouvriers. Bien que Nicolas II soit absent à cette période, le commandement local, dépassé par le mouvement ordonne de tirer sur la foule avant même qu’elle n’ait franchi la Neva. Officiellement, cette répression fait 96 morts et déclenche un vaste mouvement de grèves et de protestations contre le pouvoir impérial ». 22 janvier 1941 : arrestation du capitaine de corvette Honoré d’Estienne d’Orves (Nantes). Héros de la Seconde Guerre mondiale, il a organisé le réseau de renseignement de la Résistance, baptisé Nemrod. Martyr de la Résistance, il est mort pour la France le 29 août 1941, exécuté par les Nazis au Mont-Valérien. 22 janvier 1944 : débarquement d'Anzio (Italie). Connue sous le nom d'opération Shingle, le débarquement des 60 000 anglo-américains est voulu par Churchill pour montrer sa bonne volonté à Staline et surtout pour créer une diversion lors de l'attaque de la ligne Gustav et notamment du mont Cassin. Ne s'attendant pas à débarquer si facilement (la surprise allemande est totale), le général américain, Lucas, préfère rester sur la défensive plutôt que de filer vers Rome. Le général Kesselring en profite pour contre-attaquer et clouer cette tête de pont. Churchill aura ce mot cruel : « J'avais espéré que nous ayons lancé un chat sauvage sur le rivage, mais tout ce que nous avons finalement eu était une baleine échouée. » 22 janvier 1963 : signature du Traité de l’Élysée (Paris). Il y a 53 ans, de Gaulle et Adenauer signaient le très symbolique traité franco-allemand. 22 janvier 1971 : accrochage de Gouro (Tchad). Une compagnie du 6e RIAOM est accrochée au Nord de Gouro. Un soldat et un sous-officier (fils du général commandant les troupes françaises au Tchad) sont tués dans les rangs français. 11 rebelles périssent.
  2. Chronique culturelle

    ERRATUM pour le 18 janvier 1944 : les Soviétiques rompent le siège de Leningrad (URSS). L’armée de secours soviétique opère sa jonction avec la garnison de Leningrad assiégée depuis près de un 2 ans et demi par la Wehrmacht. Le siège a en effet duré 872 jours, du 08/09/1941 au 27/01/1944. 19 janvier 1794 : les Anglais prennent la Corse avec l'aide de Paoli. Ne reconnaissant plus les idéaux de la Révolution dans le régime de terreur que connaît aussi la Convention en Corse, Pascal Paoli prend officiellement contact avec l'Angleterre après avoir écarté ses principaux opposants locaux (dont les Bonaparte). Sautant sur l'occasion, les Anglais dépêchent la flotte de l'amiral Hood. L'île devient un protectorat anglais, appelé Royaume anglo-corse où Paoli n'obtient aucune fonction et est même renvoyé à Londres. La France reprend pied dans l'île de beauté en octobre 1796 avec l'armée du général Antoine Gentili, compagnon de Bonaparte durant la campagne d'Italie. 19 janvier 1839 : les Anglais occupent Aden (Yémen). Afin de se doter d'une escale vers leurs possessions aux Indes, les Anglais achètent au sultan de Lahej (sultanat dissout en 1967) le petit port d'Aden, qui dès lors ne va cesser de croître. La British East India Company y débarque les Royal Marines. 19 janvier 1871 : défaite française à la bataille de Saint Quentin. Confiés au général Faidherbe, les restes de l'armée du nord sont contraints de subir le choc de l'armée prussienne à Saint-Quentin, comme le général Chanzy au Mans (11 janvier). En dépit d'une résistance héroïque des mobiles et des gardes nationaux pendant près de sept heures, Faidherbe doit rompre le contact après que son artillerie, surclassée, a été réduite au silence. Paris ne dispose alors d'aucune force résiduelle pour tenter de forcer son blocus et doit affronter seul les rigueurs de l'hiver et du siège. 19 janvier 1915 : bombardement de l'Angleterre par les Zeppelins. Deux Zeppelins allemands bombardent des villages anglais (Great Yarmouth et Kingslynn) faisant 3 morts. Au cours de la Première Guerre mondiale, une cinquantaine de raids déversent 200 tonnes de bombes tuant environ 500 civils en France, Angleterre, Pologne et Belgique. L'efficacité réelle des bombardements par dirigeables décroît à mesure que les avions se modernisent. Initialement prévu pour faire du bombardement stratégique, le dirigeable est progressivement cantonné au sauvetage en mer, au minage maritime et à la reconnaissance du fait de sa vulnérabilité face aux chasseurs et à l'artillerie. Le Kaiser Guillaume II espérait beaucoup de cet engin (capacité d’emport et rayon d’action énormes pour l’époque) mais comparativement, le sous-marin ou la « grosse Bertha » ont causé des dégâts beaucoup plus importants tant sur le plan matériel que psychologique. Ce phénomène est cependant l'acte fondateur du bombardement stratégique aérien contre des objectifs civils. 19 janvier 1919 : posé sur les Galeries Lafayette (Paris). L’aviateur Jules Védrines empoche la prime de 25 000 francs promise par le magasin, à tout pilote réussissant à se poser sur le toit des Galeries Lafayette (28 mètres de long seulement). 19 janvier 1915 : bataille de Jassin (actuelle Tanzanie). Après leur défaite lors de la bataille de Tanga (3 au 5 novembre 1914), les Britanniques tentent de reprendre l’avantage en Afrique orientale allemande. Ils pénètrent à nouveau sur le territoire allemand et, avec 4 compagnies indiennes, prennent la ville de Jassin située à 50 km de Tanga. Ne voulant pas laisser s’installer la menace si près de ses positions, le général allemand von Lettow-Vorbeck, attaque les Britanniques qui n’ont malheureusement pas eu le temps de durcir la place. Les pertes sont très élevées des deux côtés. Lettow-Vorbeck perd des officiers aguerris au combat, ce qui le pousse à adapter sa tactique. Il opte dorénavant pour le combat de guérilla afin de limiter ses pertes qui ne lui sont pas remplacées par Berlin, compte tenu de la maîtrise des mers des Anglais. 19 janvier 1960 : De Gaulle rappelle Massu en métropole. A l’issue de son commandement de la 10e D.P, Massu devient commandant du corps d’armée d’Alger en novembre 1958. Il est sanctionné par le Président de la République, De Gaulle, qui lui reproche ses propos tenus dans un journal allemand, la veille. Süddeutsche Zeitung lui prête des paroles critiques vis-à-vis de la politique menée par le Président en Algérie. 19 janvier 1983 : arrestation de Klaus Barbie (Bolivie). L’ex capitaine SS Klaus Barbie, ancien chef de la Gestapo à Lyon entre 1943 et 1944 est installé en Bolivie depuis 1957 sous la fausse identité de Klaus Altmann et conseille les services secrets boliviens - qui en retour le protègent - dans leur lutte contre le communisme jusqu’à la chute des dictatures militaires dirigeant la Bolivie. Extradé vers la France, il est jugé et condamné à perpétuité pour les meurtres de centaines de résistants (dont Jean Moulin). Il est décédé en 1991.
  3. WWII SC WAR IN EUROPE [Multijoueur]

    Merci. Bon courage pour la reprise .... à petites doses ^^
  4. WWII SC WAR IN EUROPE [Multijoueur]

    Manque de jus pour me lancer un tel défi. J'ai déjà donné dans le style "monster after action report"....
×