Aller au contenu

Guderien

Membre
  • Compteur de contenus

    1 232
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Guderien a gagné pour la dernière fois le 21 juillet 2016

Guderien a eu le contenu le plus aimé !

1 abonné

À propos de Guderien

  • Rang
    Membre actif

Méthodes de Contact

  • Website URL
    http://

Information de Profil

  • Région
    Limousin
  • Genre
    Male
  • Lieu
    Limoges
  • Centres d'intérêts
    Histoire, politique, littérature, voyages, musique...

Visiteurs récents du profil

2 025 visualisations du profil
  1. [MOD] Première Guerre Mondiale

    Je crois avoir compris pourquoi je trouvais les armées tellement poussives en 1914 : je n'ai essayé que le scénario 1910, et naturellement tous les pays consacrent les quatre années qui les séparent de la guerre à construire des réseaux de tranchées comme des forcenés, ce qui n'est pas du tout historique puisque ces fameuses tranchées, qui sont restées le symbole de cette guerre, ne sont apparues (sur le front de l'Ouest principalement) qu'à la fin de 1914, suite à l'échec des offensives allemandes et au passage à la défensive. Je vais donc tester le scénario 1914, pour voir ce qui change.
  2. [MOD] Première Guerre Mondiale

    Quelques observations à propos de ce mod. 1) Je m'étais réjoui trop vite, les "touristes" sont toujours là, qui se baladent partout et ne servent à rien. Par exemple si on joue l'Allemand, les touristes sont austro-hongrois. Cela confirme ce que je pensais : cela vient du moteur du jeu, donc peu d'espoir de correction en vue. 2) Quelques petites erreurs : il n'y avait pas de "Stosstruppen" en 1914. Quelques leaders allemands de 39-45 se trouvent là, dont von Bock. Étrange. 3) Le tableau des focus est très impressionnant, supérieur à celui de la Vanilla. Idem pour la recherche. 4) Par contre au niveau des combats, je m'interroge. Est-il normal qu'en 1914, une ou deux divisions belges parviennent à barrer la route à une vingtaine (au moins) de divisions allemandes dans l'est de la Belgique? Je ne demande pas de la Blitzkrieg, mais il me semble qu'historiquement l'armée impériale a envahi ce pays sans trop de problème. L'attaque manque vraiment de punch, même dans des conditions de supériorité évidentes. 5) Une petite suggestion. Le blocus établi par les marines alliées a joué un rôle important dans la défaite de l'Allemagne en 1918. Des centaines de milliers d'Allemands sont morts de faim. De même les sous-marins allemands ont vraiment mis la Grande-Bretagne en difficulté. Cela n'est pas du tout simulé dans le mod. Finalement, l'Allemagne ne consomme pas énormément de pétrole et de caoutchouc, donc le blocus ne la gêne pas tant que ça. Serait-il possible de simuler, d'une façon ou d'une autre, la situation alimentaire des pays, et donc les éventuelles famines? L'absence de paramètres concernant le ravitaillement et la difficulté de remporter des victoires sur le terrain font qu'une partie peut durer très longtemps, car les empires centraux ont assez d'industrie, de main-d'œuvre et de ressources pour tenir indéfiniment. J'ai ainsi joué une partie avec la France, où je me flattais d'avoir arrêté toutes les offensives allemandes et même repris plusieurs provinces. En 1919, je croyais être au bord de la victoire. Et brusquement, grande contre-offensive des empires centraux contre l'Italie. Et c'est là que j'ai compris que l'ennemi n'était pas du tout défait. Mais s'il faut aller jusqu'à Berlin pour gagner, la route risque d'être longue. (Malgré ça la France est un pays passionnant à jouer avec ce mod, plus intéressant qu'avec la Vanilla.)
  3. [MOD] Première Guerre Mondiale

    J'ai découvert ce mod hier, grâce à un article du magazine "Guerres et Histoire", et... je n'en reviens toujours pas. Ce n'est pas pour être flatteur, mais j'ai l'impression que ce mod est mieux fait que le jeu original, à plusieurs niveaux : - Recherche; - Focus nationaux; - Diplomatie; - Événements. Et au moins on ne voit pas ce que j'appelle des "touristes", à savoir des unités des pays alliés qui se baladent sur la carte sans rien faire d'autre que de rajouter au fouillis ambiant. J'en étais venu à penser que ce problème venait du moteur "Clausewitz", et donc que c'était impossible à corriger. La preuve que non.
  4. Incohérences historiques majeures

    Uniquement dans l'imagination de Staline. Et Vlassov n'était absolument pas un fasciste, c'est le sort tragique de son armée, abandonnée par le haut commandement russe alors qu'elle était encerclée par les Allemands, qui l'a convaincu que le plus gros problème de l'URSS c'était Staline.
  5. DLC Together for Victory

    J'ai lancé une partie avec l'Inde, pour l'instant j'en suis début 1941 et ça se passe assez bien. C'est marrant de commencer avec un pays qui part de zéro quasiment (sauf que l'Inde possède quand même une population très abondante et des tas de matières premières). C'est assez intéressant je dois dire. Par contre cela confirme ce que je pensais déjà : avec cette DLC, la Chine est beaucoup trop forte par rapport au Japon. Si quelqu'un veut jouer le Japon, mieux vaut se passer de cette DLC, qui est mal équilibrée.
  6. DLC Together for Victory

    On atteint vraiment le comble du ridicule avec ce jeu, ça dépasse le pire de ce que j'avais vu dans HOI 3 : si vous voulez lancer une offensive, il faut avoir le doigt au-dessus du bouton "pause", et attendre la fraction de seconde durant laquelle l'ennemi arrête d'attaquer (parce que bien sûr il s'est fait ratiboiser) : là il faut appuyer sur "pause", et lancer ses ordres d'attaque. (Et les attaquants fous dont je parle là sont les Chinois de 1937-38, des foudres de guerre comme chacun sait!) Bon, à moins qu'on tienne vraiment à jouer un pays du Commonwealth, sinon je crois qu'on peut se passer de l'achat de cette DLC! Je vais quand même tester une partie avec l'Inde ou l'Australie, histoire de voir ce que vaut cette DLC quand on joue un des pays censés être améliorés.
  7. DLC Together for Victory

    Je viens d'acheter la DLC, et ce que j'écrivais ci-dessus à propos de l'agressivité de l'IA se confirme : en fait l'IA attaque tout le temps, quelles que soient ses chances de l'emporter, parce que pendant ce temps évidemment le joueur, lui, ne peut pas attaquer (puisqu'il défend!) C'est la façon des programmeurs d'améliorer les performances de l'IA. Que dire, sinon que c'est le degré zéro de la stratégie? C'est assez consternant.
  8. Test d'Hearts of Iron IV

    Je confirme, avec le dernier patch l'IA devient un adversaire plus redoutable. Jouant avec le Japon, j'ai eu affaire à une contre-offensive chinoise de grande envergure en 1938 qui m'a laissé stupéfait. L'IA est non seulement meilleure, mais plus agressive.
  9. Test d'Hearts of Iron IV

    Deux mots encore. Parmi les problèmes non résolus, j'ai oublié les batailles navales qui durent des mois sans résultat. J'ai quand même l'impression que, sournoisement, ce patch a relevé le degré de difficulté. Par exemple avec l'Allemand, je suis en août 1941 et la France n'a toujours pas capitulé, malgré la chute de Paris et d'autres grandes villes.
  10. Test d'Hearts of Iron IV

    On en est au 3e patch (sans compter la DLC), et les gros défauts du jeu ne sont toujours pas corrigés, en particulier les touristes et la diplomatie fantaisiste. Quand je vois, alors que l'Allemagne est en train d'envahir la France, une cinquantaine de divisions italiennes à Calais (par exemple), en train de se prélasser et de prendre des bains de mer au lieu de défendre la mer patrie (l'Italie), ça me fout vraiment en colère contre les programmeurs fainéants de Paradox. J'aimerais une règle qui dise : toute unité militaire d'un pays de l'Axe qui se trouve sur le territoire allemand sans autorisation peut être dissoute, et ses soldats envoyés comme travailleurs dans les usines du Reich! Ça leur apprendra! Il y a aussi des programmeurs qui feraient mieux de changer de métier. Comme on disait quand j'étais jeune : "l'agriculture manque de bras."
  11. Test d'Hearts of Iron IV

    Malgré la sortie des patchs, il y a encore de gros problèmes à corriger. Par exemple : - Les Italiens qui continuent à grouiller en Allemagne, au lieu d'aller conquérir la Méditerranée comme ils le devraient. - Les batailles navales qui durent des mois... sans résultat. - La diplomatie... parfois étrange. Pour ce qui est de l'Allemagne, sa liberté d'action est assez bridée. On peut avoir battu la Pologne, la France, la Belgique etc... à la fin de 1939, et se trouver bloqué pour des mois parce que la lutte contre les partisans mobilise énormément de troupes. Très difficile aussi de suivre une stratégie différente de celle qui fut suivie historiquement. Les priorités nationales sont intéressantes, mais il faudrait avoir plus de choix.
  12. Ouais, enfin tout le monde ne joue pas en multijoueurs. Et la série HOI a toujours été vendue comme pouvant se jouer contre l'IA. Vous voulez voir une IA non seulement intelligente mais diabolique, machiavélique, tordue, bref très difficile à battre? Essayez "Age of Wonders 3". OK, ce n'est pas le même genre de jeu, mais enfin c'est quand même la preuve qu'une IA performante ça peut exister dans un jeu de stratégie. Sinon, quand va-t-on corriger le problème des "touristes", ces unités vaguement alliées qui se baladent partout sans demander l'autorisation à personne? Ça rajoute un max de confusion, sur une carte souvent déjà très encombrée.
  13. Ralentissement du jeu

    Il y a une solution bien simple, quand le jeu bloque : dézoomer. C'est radical.
  14. Premières impressions

    On ne demande pas à l'IA d'être géniale, mais juste de faire preuve d'un minimum de cohérence - et ça, certains moddeurs y arrivent très bien. Ça devrait donc être à la portée des gens de Paradox. En attendant, je recommande chaudement le mod historique de Jameson, qui corrige quelques gros défauts du jeu. Par exemple, la politique germano-soviétique ressemble enfin à quelque chose, pas comme dans le jeu original où c'est le grand n'importe quoi. Dommage qu'aucun mod ne corrige la propension au "tourisme" de beaucoup d'unités. Moi quand je vois des divisions japonaises sur le front de l'Est en 1941, ça m'énerve un tout petit peu. Un autre problème, qui je l'espère sera corrigé par la suite : la politique des différents pays est très étroitement encadrée par les priorités nationales. Trop, à mon avis. Certaines situations ne sont pas prévues, comme une offensive allemande en Méditerranée en 1940. De même si l'URSS veut refuser le pacte germano-soviétique et se rapprocher des Alliés - ben c'est très difficile, voire impossible.
  15. Premières impressions

    Toujours dans la série : "La guerre, c'est le tourisme par d'autres moyens" (et réciproquement). Je recommence une partie, cette fois avec l'Allemagne. J'arrive à la campagne de Pologne. Et je n'arrête pas de couler en mer Baltique des transports français qui vont vers l'Est. Je suis un peu étonné, mais enfin... Et c'est au moment de la capitulation de la Pologne que je me rends compte que la France a transféré la moitié de son armée dans ce pays! Moins tout ce que je lui ai coulé au passage, bien sûr... Cette stratégie pourrait sembler un peu idiote (on se doute bien que ça s'est terminé par le massacre général d'au moins 35 divisions françaises). Mais je n'avais pas tout vu... En effet, au même moment l'Anglais lançait une énorme offensive à partir de la Hollande. Un Anglais kamikaze, lançant attaque sur attaque et s'emparant d'Essen, Cologne, Dortmund. Après en avoir enfin fini à l'Est, j'ai rapatrié en catastrophe mon armée à l'Ouest, et là il m'a fallu 3 mois pour rétablir la situation, avant de revenir à l'état normal des choses : invasion de la Hollande, de la Belgique etc.
×