Aller au contenu

Antonius

Membre
  • Compteur de contenus

    596
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Antonius

  • Rang
    Membre actif
  • Date de naissance 21/08/1988

Méthodes de Contact

  • Website URL
    http://

Information de Profil

  • Région
    -- Autres Pays --
  • Lieu
    Nouvelle Calédonie
  • Centres d'intérêts
    Théatre, jeux de rôle, jeux vidéos divers, filles, bringues et plages..

Visiteurs récents du profil

2 297 visualisations du profil
  1. Il y a l'air d'avoir une assez grande disponibilité parmi les inscrits
  2. Et ce ne serait pas déséquilibré de toute les manières autrement?
  3. Bonjour, je cherche a faire une multi en mode république. Chaque joueur sera patricien d'une même république et sera donc en compétition de tout les instants avec les autres joueurs. Diplomatie, richesse, guerre et trahison seront forcément de la partie! Règles? Interdiction de mettre fin à la dynastie d'un des joueurs. On de doit pas chercher a devenir autre chose qu'une république. Inscrivez vous!
  4. Antonius

    ROME NE S'EST PAS FAITE EN UN JOUR (RTW)

    Voila qui fera taire ceux qui disent qu'il y a pas assez de challenge dans RTW.
  5. Antonius

    "ENTRE BOMBES ET TORPILLES"

    Le "Lexington"? Il est à Nouméa évidément. Sinon bravo pour cette victoire. A moins de 3 CV pour 1 détruit chez toi ça aurait été une défaite strategique. Mais la chapeau, une victoire tactique ET strategique incontestable! (la bataille décisive du jeu à mon avis). Dommage que cela n'arrive qu'en 43... En 42 c'est la face du monde qui aurait changé (victoire italoallemande en Egypte... difficulté anglaise dut a la priorité américaine pour le Japon (et la perte de Suez!)... Staline n'aurait pas beneficie rdu landlease ect...) Bien entendu tout cela n'existe pas dans ce jeu donc il n'y aurai eut aucun impact et donc finalement il vaut mieu une victoire comme ça en 43 ^^ Tout ca pour ne rien dire en fait
  6. Antonius

    Mod Red Europa

    Pour l'instant c'est au point mort: - j'ai peu de temps en ce moment à y consacré - Sans contrôle sur les points de victoire, éliminer certains adversaires seras trop facile... Ou trop difficile selon...
  7. Antonius

    "ENTRE BOMBES ET TORPILLES"

    ENFIN LA BATAILLE D ELA MER DE CORAIL Je l'esperait plus moi^^
  8. Antonius

    Mod Red Europa

    Hé ho?
  9. Chapitre 1 Continuer la guerre I. L’armistice de 1940 A l’annonce de l’armistice (le 15 juin, Radio-Nouméa fait déjà part de l’imminence d’un armistice alors que le gouvernement français en fait la demande le 17), comme dans la totalité des colonies françaises, la population européenne et les autorités civiles et militaires refusent de s’y soumettre. Le 16 juin, les conseillers généraux demande au gouverneur de convoquer d’extrême urgence le conseil afin d’examiner « la situation dans laquelle se trouve la colonie au point de vue politique, économique et monétaire ». Le 20 juin, le gouverneur Georges-Marc Pélicier rencontre officieusement les représentants élus de la population, lesquels acceptent, « de faire confiance au chef de la colonie qui se déclare partisan résolu de la continuation de la lutte aux côtés de l’empire britannique ». Le lendemain, les chefs d’administration et de services, auxquels se joignent le commandant supérieur des troupes et ses subordonnés font de même. Le même jour, les conseillers généraux présents à Nouméa se réunissent à nouveau, et deux précautions valant mieux qu’une, approuvent à l’unanimité le texte d’une dépêche adressée au gouvernement de Bordeaux dans laquelle ils déclarent ne reconnaître « à aucun gouvernement de la métropole le droit de disposer de nous même sans notre consentement. Nous avons fait savoir, considérant que les causes qui avaient pu pousser la France à demander un armistice n’existant pas pour nous, nous demandons à continuer à servir la cause de la France et de la liberté. La guerre n’est pas finie » (James Louis Daly). Ce jour la, en première page de la « France Australe », seul quotidien de l’île, en titre encadré : « L’empire colonial français demande à la France de ne pas faire de paix séparée ». Le ton est donné, il n’est pas original mais, contrairement à celle de la plupart des autres colonies françaises, la parole des Calédoniens est tenue. II. La journée du 24 juin Le 24 juin se déroule la séance solennelle de la première assemblée locale. La réunion se transforme en une grande cérémonie patriotique, la foule, nombreuse, portant par ses applaudissements les discours enflammés et assurés des élus de Nouméa, de brousse et du représentant des anciens combattants, tous en faveur de la poursuite de la guerre. S’adressant à « ses frères calédoniens », Pierre Bergès lance: « avec l’appui de l’empire britannique, il ne nous reste plus que cette alternative : vaincre ou mourir ». L’alliance avec la Grande-Bretagne s’impose également pour bénéficier de son assistance économique, militaire et monétaire afin d’éviter les conséquences du blocus inévitable de l’île (l’armistice va limiter les échanges, et pas seulement économique, entre la colonie et la métropole au strict minimum). « Cette solidarité ne doit pas être à sens unique. Si la Grande Bretagne nous donne sa protection et nous donne les moyens de défendre la cause française, il faut être prêt à de plus grands sacrifices. Il faut offrir à la Grande Bretagne tout nous hommes valides selon ses besoins. Il faut mettre à sa disposition toutes les forces vives du pays, il faut en un mot être prêt à faire la guerre intégrale avec toute ses obligations » (J.L. Daly). A l’unanimité, par vote nominal, le conseil décide que la Nouvelle- Calédonie continue « la lutte contre les puissance de l’axe aux côtés de la Grande Bretagne » et charge son président (M. Revercé) d’en aviser le gouvernement de sa majesté britannique. « Je me rend bien compte que la délibération votée par le conseil général déborde le cadre de ses attributions, mais elle répond au vœu de la population. Néanmoins, me plaçant sur le plan strictement réglementaire, je ne puis officiellement associer l’administration à une délibération revêtant nettement un caractère politique » (Journal d’André Bayardelle, secrétaire générale de la colonie). Plusieurs commissions municipales de l’intérieur et celui de Nouméa prennent une position identique. Délibérations historiques et immenses par leur portée (la remise en cause de la légitimité d’un gouvernement fantoche, le premier pas vers la décolonisation) qui transfigurent le corps des représentants de la population européenne et obligent le gouverneur, dont la détermination affichée ce jour-là est vue avec circonspection.
  10. Antonius

    Mod Red Europa

    J'aimerai avoir une réponse assez rapidement (surtout pour les pv qui risque de stoppez mes avancé sur ce mod...)
  11. Antonius

    Mod Red Europa

    J'aimerai bien une carte de l'Asie comme celle de l'europe fournie dans darkest hour pour aidée au modding. Ca me facilitera la tache la grande campagne russe... Après je voulais savoir comment on modifie les points de victoire apporté par les provinces? Quelques info, le sénario en préparation commencera avant l'armistice de 1918... Donc pendant quelques temps, le Rouge comme le Blanc pourrons déclaré la guerre aux puissance centrales pour un bonus de points de victoire. Plusieurs actions pénalisante permettrons d'obtenir des points de victoires. L'armistice fait apparaitre une flopper de pays indépendant qu'il faudra convaincre à rallié son camp ou à conquerir. La faction Polonaise, elle, devra maintenir le maximum de pays en état d'indépendance. Qu'importe que le rouge ou le blanc gagne, la Russie doit être le plus affaiblie possible. Le Rouge comme le Blanc, pourra reconnaitre l'indépendance de certains pays afin de les renforcer, mais les points de victoires lié à ces pays iront a la Pologne (si ils conservent leur indépendance).
  12. Antonius

    Mod Red Europa

    http://youtu.be/YEt41bYQBgE Je verrai bien ça comme musique de menu pour le mod....
  13. Antonius

    Mod Red Europa

    On verra quand ce seras finis. Oui, on sent qu'il y a plus de province: j'ai mal aux mains.
  14. Antonius

    Mod Red Europa

    Oui j'y avais pas penser.... Le fait que j'avais une carte d'Hoi II complète ma facilitait la tache... Mais pour le premier scénario Russe je pourrais le faire sur darkest hour sans problème. C'est sur que ca va désencombré les technologie Prière donc de déplacé ce topic. (bon par contre tout ce que j'ai déja fait est perdu dans ce cas :s)
×