Den's

Membre
  • Compteur de contenus

    426
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Den's a gagné pour la dernière fois le 22 mai

Den's a eu le contenu le plus aimé !

1 abonné

À propos de Den's

  • Rang
    Membre actif

Information de Profil

  • Région
  • Genre

Visiteurs récents du profil

1 854 visualisations du profil
  1. Heps Prévoir de l'espace avant et après le spoiler pour l'édition, car en cas besoin, si il n'y a que le spoiler dans le post, il n'y aura pas de problème sinon perso j'ai pas réussit à éditer en dehors du spoiler si l'espace n'est pas prévu avant.
  2. Une petite vidéo Bon trip A toi de jouer maintenant ! Tu connais le principe , lance l'OST ci-dessous et poursuis la lecture. Après avoir pourtant obtenu son abdication au profit de la Jeune République de Chine, le Kuomintang retient le dernier Empereur Qing prisonnier. Des transactions ont eu lieu entre le KMT et les russes. Nous ne savons pas ce que Tchang kaï-chek a obtenu mais il compte leur livrer Puyi. Tout comme leurs prédécesseur au pouvoir, les soviétiques veulent la Mandchourie et ils comptent bien profiter de la débâcle générale pour s'y installer durablement. Ils brûlent d'en découdre avec nous mais le souvenir de leur dernière défaite pèse encore sur eux. Nos unités du Kwantung ont dû intervenir et prendre le contrôle des régions où nos intérêts étaient encore une fois menacés, le 57e Bataillon est en attente devant l'objectif 3 depuis la nuit dernière. Les hommes du colonel Kata ont traversé le secteur Harbin/Tsitsihar sans encombre, la population qui avait fuit vient à notre aide, à part quelques escarmouches à l'entrée de certains hameaux infiltrés par les milices pourpres, aucune résistance sérieuse n'a été rencontré, la zone est sûre. Le gros des troupes est resté déployé dans le secteur de Harbin censé être notre position la plus avancée. Objectif 3, Tsitsihar, la dernière ville avant la frontière, c'est là qu'ils l'ont emmené en vue de l'échange. Notre tentative d'interception à Shanghaï a lamentablement échouée, nous avons bien faillit perdre sa trace. D'après nos renseignements, ils le gardent dans l'ancien temple bouddhiste à l'entrée de la ville. Deux de nos agents sont déjà sur place mais la sortie va être plus difficile que prévue. La situation est confuse, il semblerait que ce soit des nationalistes rebelles à Tchang Kaï-chek qui défendent la place, au moins deux compagnies et quelques irréguliers avec de l'artillerie légère. Le 57e a ordre de se tenir prêt à intervenir à tout moment. Une batterie de mortier couvrira l'intervention aéroportée de 2 de nos meilleurs agents. Il n'est pas question que les choses tournent mal, Puyi doit être sauvé, coûte que coûte. Le tir durera 5 minutes. A minuit et demi Puyi devra avoir franchit nos lignes. Ils ne s'attendent pas à ce que nous soyons si proches, l'effet de surprise devrait suffire, les première salves couvriront le parachutage. Nos éclaireurs rapportent que des combats ont déjà eu lieu dans la ville et qu'elle a subit un pilonnage de gros calibre il y a environ 2 jours. Il s'agit de munitions russes et des paysans affirment avoir vu des militaires soviétiques dans les collines qui dominent la ville la semaine dernière. A l'heure qu'il est, le Groupe 2 doit s'approcher de sa zone de saut. Messieurs, si jamais nous échouons, les russes vont s'engager et auront tôt fait d'utiliser Puyi à nos dépens. Une fois Puyi en sécurité il y a de forte chance qu'ils se retirent et cèdent la place. Quoi qu'ils décident de faire alors, l'armée du Kwantung aura le feu vert pour les bouter hors du Mandchoukouo.
  3. Salut Hop ! La routine, p'tite bande son pour les oreilles Heps ! Pas évident d'harmoniser lecture et musique hein ?...les points, les virgules c'est important, faut que ça tombe dans les temps sinon à quoi bon la musique ? Faut ménager des instants, des pauses, des laps de temps... trop vite c'est pas trop grave mais trop lentement tu te retrouves à finir de lire en silence, c'est pas la même . Lecture musicalmement assistée ! Un véritable jeu dans le jeu ! Un défi !! Aller, on y va ? Tout doit passer dans les 2 minutes 49 de cette superbe OST d'Akira Senju et pas en 2 minutes 30 , à toi de jouer l'interprète, Yaowp ! - Alors ? On en est où dans cette histoAAR ?? - Ben.. on est encore dans l'intro, le prologue, l'incident de Mukden en 1931, sachant que la partie que nous allons jouer avec le Japon dans Hearts Of Iron, 4ème du nom, ne commencera pas avant 1936 !! - QUOI !!??? 1936 !!?? Mais kess t'attends Den's purée !!? On en a pour 6 mois d'intro à ce rhytme !!! - Ben quoi ??? En fait, nous sommes le 22 décembre 1935 comme l'indique le premier post !? Nous parcourons un nécessaire flash back sur les années qui ont précédé, histoAAR de se sentir un peu plus dans l'HistoAAR man, cadence man, et qui sait... peut être de peser un poids non négligeable dans la balance man. Bon, un petit résumé, enrichi par ci par là, s'impose pour ceussent qui aurait manqué le début. Les feuillets noirs et l'idée de co-prospérité asiatique ont fait irruption dans la tête d'un jeune journaliste, Matt Icks, bouleversé qu'il était par sa rencontre avec Morihei Ueshiba. Le Maître avait réveillé quelque chose en lui... voir le post Avant l'affaire des feuillets noirs, Charles Bodson, patron du Shanghai Daily News où travaille Matt Icks, publie un de ses articles : "Point de vue sur l'Impérialisme". Touché par l'approche du jeune homme, il s'engage avec lui et publie une série d'encadrés malgré le scandale provoqué dans les milieux occidentaux. Quelques jours plus tard Matt Icks est contacté par un certain Koné Iseki. "Vous ne pourrez plus faire marche arrière " Ce "point de vue sur l'Impérialisme", si bravement exprimé dans cet article, avait suscité l'émoi de son Altesse Impériale en personne. Si bien qu'elle mandat Iseki de l'informer des intentions de cet Honorable Monsieur Icks. Iseki fût sans détour et relata les choses telles qu'elles étaient, Matt rédigea alors une lettre à l'intention de son Altesse et ceci fût traduit en japonais. Le couple Impérial vit la tradition au quotidien cependant, Dame Itsu se tient très au fait de l'actualité ; c'est pour elle que travaille le Colonel Iseki et une des équipes de la Sakurai Kikan, les services secrets de l'Armée Impériale. Dame Itsu assura de son soutien le projet feuillets noirs dépeint dans cette missive et promit de s'engager auprès de l'Empereur. Quelques jours plus tard, Bodson recevait des menaces et préférait raccompagner Matt qui rentrait à Londres pour se consacrer à la recherche. L'année suivante, grâce au travail du Professeur Ikidata un proche de la famille Impérial, les premiers feuillets ( "NO WAR" de leur vrai nom) purent être imprimés et distribués sur Shanghai. Les soutiens ne tardèrent pas à se multiplier... la traduction, l'impression et la distribution s'organisa et toutes les grandes métropoles asiatiques furent bientôt touchées par l'appel. D'énormes intérêts étaient en jeu, la partie n'était pas gagnée, l'armée avait pris les devants, la SDN exigeait le retrait des troupes, le ministre des affaires étrangères japonais venait de démissionner. Alors ? t'as réussi à cadrer ? Cool ! Bravo, parce que c'est pas évident quand même !