Aller au contenu

Dr. Apfelgluck

Membre
  • Compteur de contenus

    40
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Dr. Apfelgluck

  • Rang
    Membre

Information de Profil

  • Région
    Jura

Visiteurs récents du profil

1 082 visualisations du profil
  1. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Suite à des fichiers corrompu hier soir, j'ai malheureusement perdu mes fiches de scores des deux derniers matchs. Mais je peux vous dire qu'une seule chose : les Indians ont accédés aux World Series ! Nous affrontons pour cette grande finale de la Postseason les Astros de Houstons. Voici un aperçu de leur "Batting Order" présumé contre un Pitcher droitier. Autant dire qu'il y a du beau monde. Une belle collection de Home Runs également (HR) : 10 depuis le début de la Postseason. Comme l'American League a gagnée le match des All-Stars en juin, c'est chez l'équipe provenant de cette ligue que les deux premiers matchs doivent avoir lieu. C'est à dire chez nous, à Cleveland. Le principe des World Series reste simple : la première équipe à remporter quatre matchs est déclarée vainqueur. Nous verrons bien ce que cela va donner. choisir les fichiers… Cliquer pour choisir les fichiers
  2. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Merci à toi, mais je ne suis pas un expert du tout ! Je me rend compte que j'ai fais pleins de fautes au niveau de l’orthographe car j'ai écris cela d'une traite (le mélange français/anglais n'ayant rien arrangé pour moi). J'espère en tout cas que c'était compréhensible. Il est vrai que ce n'est pas un sport très aisé à expliquer comme cela. C'est pleins de subtilités, de stratégies, de jeu avec les statistiques et de décisions à prendre (rien que organiser un Batting Order est un casse-tête), loin de l'image de "sport ennuyant où un type doit frapper une balle". C'est personnellement un des seuls qui m'intéresse.
  3. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    The League Championship Series - American League Game 1 13 octobre 2004, Arlington, Texas Vous remarquerez que tous les scores et statistiques ont été remis à zéro depuis le début de la Postseason. Cy Young va lancer pour la première fois depuis la fin de la saison régulière. Indians 2 - Texas Rangers 1 Voici la feuille de statistique d'après-match pour notre équipe. Ici, les batteurs. Ils apparaissent tous selon leur ordre de passage à la batte. POS = Position, c'est la place qu'ils occupent quand l'équipe est en défence. AB = At Bat, c'est le nombre de fois qu'ils sont passés à la batte au cour de la partie. R = Run, comme dans la feuille de score il s'agit d'un point marqué grâce à un retour à la base principale. H = Hits, c'est le nombre de fois qu'ils ont frappés une "fair ball" durant le match. RBI = Run Batted In, c'est une frappe qui a aidé un joueur à marquer un point. Dans le cas présent, Kiner a frappé un Home Run alors qu'un joueur était sur une base. BB = Base On Balls, un batteur ayant pu rejoindre une base sans frapper après 4 balles lancées hors strikezone par le pitcher. SO = Strikeout, c'est le nombre de fois qu'un batteur s'est retrouvé Strikeout durant la partie. AVG = Batting Average, c'est une moyenne calculée en divisant le nombre de Hits par le nombre de AB du batteur. Une moyenne supérieure à .300 en fin de saison est jugée excellente. Pour les Pitchers. Cy Young est le "Winning Pitcher" de la partie, c'est pourquoi il y a un W entre parenthèse juste avant son score personnel de victoire et de défaite. IP = Innings Pitched, c'est le nombre d'Inning que le pitcher a effectué depuis le début de la saison. H = Hits, c'est le nombre de lancés qui se sont révélés être des "fair balls", R = Run, c'est le nombre de points marqués par l'équipe adverse pendant la période où le pitcher était au lancé, BB = Base On Balls, comme expliqué plus haut. SO = Strikeout, le nombre de Strikeouts réalisés par le pitcher durant la partie. ERA = Earned Run Average, j'en avais expliqué la signification plus haut. Les pitchers en dessous de Young sont ceux qui l'ont remplacés durant la partie. Andujar a un S qui signife Save, c'est le pitcher qui a clôt le match sans accorder de points à l'équipe adverse.
  4. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Encore deux ou trois explications sur une des personnes les plus importantes pour la défense dans chaque épique : le Starting Pitcher Le Starting Pitcher est le lanceur qui ouvre le match. En général, il lance en moyenne jusqu'au 7ième Inning. Il n'y a pas de règle, chaque Starting Pitcher peut lancer pendant le match entier ou se faire remplacer à n'importe quel moment de la partie. Chaque équipe doit désigner cinq Starting Pitchers qui se relayeront, matchs après matchs, au court de toute la saison. Il s'agit en général des cinq meilleurs lanceurs de l'équipe. Une base solide de Starting Pitchers fait régulièrement la différence. On peut citer, par exemple, les "Big Three" de l'équipe des Los Angeles Dodgers de 1963 : Sandy Koufax, Don Drysdel et John Podres. Ils sont souvent considéré par le public comme les "stars" de l'équipe. Chaque Pitcher est unique et possède ses propres techniques et lancers qu'il maitrise le mieux. Ceux lançant de la main gauche sont souvent considérés comme redoutables face à des batteurs droitiers. Chaque Pitchers dispose de son score personnel, noté indépendamment du reste. Ici, par exemple, Cy Young totalise 1 défaite et zéro victoire. ERA est l'abréviation pour Earned Run Average. C'est une moyen faite à partir de ses performances sur le terrain et de ses lancés que le batteur adverse à pu frapper. Plus l'ERA est faible, plus le Pitcher est considéré comme redoutable. Le Pitcher avec l'ERA la plus faible jusqu'à présent est Ed Walsh des White Sox, joueur des années 1910 qui en fin de carrière affichait un ERA de 1.82. Quand vient le moment de remplacer le Starting Pitcher (souvent à cause de la fatigue), sa place est prise par un des Pitchers du banc de touche. Chacun de ces derniers ont une affection particulière. Il y a les Long Relief Pitchers qui sont appelés quand il faut remplacer le Starting Pitchers tôt dans la partie, les Middle Relief Pitchers qui viennent général remplacer après le 7ième Inning et les Closing Pitchers. Ces derniers sont généralement appelés sur le terrain en fin de partie, pour le dernier Inning. On peut également faire appel au Setup Pitcher qui viennent généralement au 8ième Inning faire le pont entre le Middle Relief Pitchers et le Closing Pitcher.
  5. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Bonjour, Je ne le prend pas du tout mal, car tu as absolument raison ! J'étais trop "à fond" dedans que j'en ai oublié que cela reste un sport tout de même assez "obscur" de ce côté de l'Atlantique. Je vais tenter d'expliquer les grandes bases, même si cela reste assez complexe sur certains points et que je ne suis pas un "grand spécialiste" de toutes les facettes. Je tiens à préciser que, pour des raisons de facilités, je ne vais pas franciser tous les mots et expressions anglaises. Déjà, la feuille de score. Les chiffres allant de 1 à 9 en haut de chaque colonnes représentent les "Innings", c'est à dire les manches. De base, chaque parties de baseball se déroule obligatoirement en neuf Innings. BOS et CLE sont les abréviations des équipes s'affrontant, dans le cas présent BOSTon et CLEveland. Boston est ici l'équipe qui passe la première à la batte, c'est le Top of the 1. Après 3 outs enregistrés, c'est au tour de Cleveland de passer à la batte, le Bottom of the 1. Ensuite c'est le Top of the 2, Bottom of the 2 etc... Les chiffres dans les cases représentent les points marqués durant l'Inning. Par exemple, pour le Top of the 1, Boston n'a marqué aucun point. Le 1 dans la case du Bottom of the 1 nous indique que Cleveland a gagné un point durant cette manche. Un point est marqué quand un joueur de l'équipe qui se trouve à la batte arrive à rejoindre la base de départ au court de l'Inning. Le X au Bottom of the 9 indique que Cleveland n'est pas passé à la batte dans cet Inning car Boston n'a pas pu égaliser durant son passage au Top of the 9. Cleveland est alors déclaré vainqueur. Si les deux équipes se retrouvent ex-æquo après le Bottom of the 9, un Inning est rajouté (Extra Inning) et le match continu jusqu'à ce qu'une des équipes marques un point. Ce qui fait que, en théorie, une partie de baseball peut avoir un nombre illimités d'Innings et peut durer indéfiniment vu qu'il n'y a aucune limite au niveau du temps. Un des plus longs matchs de la Major League eu lieu en 1920 entre Brooklyn et Boston : 24 Innings pour 3h50 de jeu. La première colonne, celle du R qui signifie Run, comptabilise les points marqués durant la partie par chaque équipe. 2 pour Boston et 4 pour Cleveland. La colonne H comptabilise les Hits. Un Hit est un batteur qui a frappé une "fair ball", c'est à dire une balle non rattrapée par l'équipe en défense et qui lui a permit de rejoindre une base en sécurité. Dans le cas présent, Boston comptabilise 7 hits contre 10 pour Cleveland. La dernière colonne comptabilise les erreurs commise par les deux équipes. Un exemple, si un batteur arrive tout de même à rejoindre une base en sécurité sans avoir frappé une "fair ball" (par exemple si un joueur en défense laisse tomber la balle frappé après l'avoir rattrapé),cela est comptabilisé dans la colonne Error et non celle des Hits. La Strikezone C'est le point de repaire pour le batteur et le lanceur qui l'affronte, situé entre le coude et le genou du batteur. Chaque balle lancée à l'intérieur de la Strikezone et rattrapée par le Catcher sans que la batteur ne puisse la frappe est un "Strike". Après 3 strikes le batteur est déclaré Out, c'est le fameux "Strikeout" recherché par tous les lanceurs. Si une balle est lancée hors de la Strikezone sans que le batteur n'essaye de la frapper, c'est une "Ball". Si le lanceur produit 4 "Ball", le batteur peut alors librement rejoindre la première base sans avoir à frapper une "fair ball". C'est un "Walk" ou "Base on Ball". Cependant, si le batteur essaye de frapper une balle sortant de la Strikezone et échoue, un Strike est comptabilisé. C'est là que réside toute la technique et la ruse des lanceurs, essayant de faire frapper le plus possible de balle hors-zone au batteur en l'induisant en erreur par des balles variants de vitesses et trompeuses. Car lancer une balle à l'intérieur de la Strikezone reste quand même un danger potentiel, surtout face à un batteur ayant beaucoup de puissance ou d'habiliter à avoir un contact avec la balle. En tout, chaque équipe doit faire se succéder 9 joueurs à la batte. C'est le "Batting Order". Ces 9 batteurs se succèdent à tour de rôle jusqu'à la fin de la partie. Les positions de la défense Quand l'équipe se trouve en défense, chacun des neuf batteurs a une place assignée sur le terrain. En gros, le but principal de tout ce beau monde est de rattraper la balle frappée par le batteur avant qu'elle ne touche le sol et devienne une "fair ball". Mais une "fair ball" peut très bien être ramassée, par exemple, par le Right Fielder qui la passe au First Baseman alors que le batteur s'élance vers la première base. Si ce dernier n'arrive pas à toucher la base avant que le First Baseman n'en fasse de même après avoir rattrapé la passe, il est Out. Il y a juste une subtilité en ce qui concert le Pitcher. Au sein de l'American League, il n'est pas obligé d'être intégré dans le tournus à la batte. Alors que dans la National League, le Pitcher est obligé de passer à la batte durant le match. Il est en général à la neuvième et dernière position du "Batting Order". Les deux Majors Leagues. Il y a deux ligues majeurs. La National League et l'American League. La National League est la plus ancienne des deux, ayant été fondée en 1876. Elle est à ce jour composé des équipes suivantes : Atlanta Braves, Miami Marlins, New York Mets, Philadelphia Phillies, Washington Nationals, Chicago Cubs, Cincinnat Reds, Milwaukee Brewers, Pittsburgh Pirates, St-Louis Cardinals, Arizona Diamondbacks, Colorado Rockies, Los Angeles Dodgers, San Diego Padres et San Francisco Giants. L'American League a été fondée en 1893. C'est à la base une ligue mineure qui est devenue majeure en 1903. Elle est composée de nos jours des équipes suivantes : Baltimore Orioles, Boston Red Sox, New York Yankees, Tempa Bay Rays, Toronto Blue Jays, Chicago White Sox, Cleveland Indians, Detroit Tigers, Kansas City Royals, Minnesota Twins, Los Angeles Anaheim, Houston Astros, Oakland Athletics, Seattle Mariners, Houston Texas Rangers. Comme cité plus haut, la grande différence entre ces ligues est que dans l'American le Pitcher n'a pas a passé à la batte. Il est remplacé par un autre joueur nommé le DH (Designed Hitter). A la base, les équipes des deux ligues ne s'affrontaient jamais hors du cadre des World Series. Ce n'est que depuis 1995 que des matchs inter-ligues ont lieu au court de la saison régulière. Chacune des ligues est fractionnées en trois divisions : East, Central et West. Le but pour chaque équipe durant la saison est de terminer en haut du classement de chaque division après avoir joués 162 matchs. La Regular Season, saison régulière, débute en avril pour se terminer généralement en octobre. Vient ensuite la Postseason qui est la saison éliminatoire. Les meilleures équipes de chaque divisions s'affrontent en playoff (uniquement entre équipes de la même ligue). Les deux équipes gagnantes s'affrontent ensuite dans la League Championship Series qui sacre la meilleure équipe de chacune des deux ligues. Ensuite, vient le moment le plus convoité : les World Series. Les deux équipes vainqueur de la League Championship pour chacune des ligues s'affrontent finalement pour le titre de World Champions. C'est la grande confrontation entre l'American et la National League
  6. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Octobre 2004. Nous avons remporté les play-offs de la division face au Boston Red Sox en 3 jeux. Match 1, Fennway Park, Boston Match 2, Fennway Park, Boston Match 3, Jacob Fields, Cleveland Prochaine étape : la coupe de la ligue contre les Texas Rangers de Houston.
  7. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    La situation la fin de la saison régulière : Nous nous retrouvons en play-off face aux Red Sox de Chicago. Dès à présent, vu l'enjeu, je compte jouer tous les matchs. Et, qui sait, peut être essayer d'atteindre les World Series pour cette première saison.
  8. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Match 6, on est pas si mal finalement ? Samedi 10 avril 2004. Après avoir simulé les deux rencontres précédentes (une victoire et une défaite), on se retrouve pour un nouveau match au Kaufmann Stadium de Kansas City voyant s'affronter les Indians à l'équipe locale, les Royals. Cy Young reprend du service en tant que Starting Pitcher pour la deuxième fois de la saison. Son premier passage, face à Seaver "The Terrific" des Twins, avait été une défaite et il compte bien changer la donne ce soir. Indians 1 - Royals 0 Et il l'a fait ! 6 strikeouts au total pour les Indians, donc 5 effectués par Young. Il s'est même payer le luxe de faire un strikeout à Albert Pujols, un des meilleurs batteurs du circuit. Seulement quatre des batteurs des Royals ont frappés des balles. Il s'agit de Pujols, Cash, Kaline et Ducey. Cependant, aucuns n'a concrétisé ces passages sur base pour marquer un point. Chez les Indians, ce sont cinq batteurs qui ont réalisés neuf frappes (Cepeda, Nettles, Howard, Bowles et Conigliaro). Le point de la victoire a été réalisé par Kiner qui, même s'il s'est fait mettre out à une base, a permis un retour à la "maison". L'ERA de Young a baissé grâce à ce match, passant de 1.50 à 0.69. Hernandez de son coté a un ERA de 1.00 et niveau erreur a lancé une "base on balls". Côté statistique, Nettles est devenu le batteur avec l'AVG le plus haut de notre équipe (.480). Blair est celui qui affiche le plus faible avec .130. Niveau RBI, c'est Manny Trillo qui en collectionne maintenant 7. Les Indians ont frappés 8 Home Runs depuis le début de la saison. Notre place n'a cependant toujours pas évoluée dans le classement. Nous restons derrières les White Sox de Chicago qui n'affichent qu'une seule défaite.
  9. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Notre équipe au grand complet (car c'est encore plus drôle de les voir "en vrai"). Starting Pitchers Relief Pitchers (manque Saunders) Dans l'ordre de leur passage à batte. Le banc de touche (manque Allou, Stanley et Blowers)
  10. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Match 3 Nous sommes le mercredi 7 avril 2004 et ce soir le dernier match de la série opposant les Minnesota Twins et les Cleveland Indians a lieue au Metrodome Stadium de Minneapolis. Nous allons tenter ce soir de nous offrir une seconde victoire face à cette équipe plutôt retord. Roberts sera notre Starting Pitchers ce soir. Dans le camp d'en face, ce sera Hernandez qui officiera à cette place pour les Twins. Indians 3 - Twins 2 Et c'est une nouvelle victoire pour Cleveland ce soir ! Les scores restent cependant très serrés, comme lors de la rencontre précédente. Les Indians ont pu compter sur deux Home Runs providentiels frappés par Kinner (son deuxième depuis le début de la saison) et Howard. Chez les Twins, c'est Wilson qui en frappa un également. Côté lanceurs, Roberts et Hernandez comptabilisent tout deux 4 strikeouts. Hernandez effectua cependant plusieurs fautes, comme un "wild pitch" irratrapable par le catcher des Twins ainsi qu'une "base on balls". Le "wild pitch" de Hernandez. Le catcher ne s'attend pas à une balle pitchée aussi haut et hors de la zone de strike. C'est une erreur qui peut se révéler très dommageable, les joueurs de l'équipe adverse se trouvant sur des bases en profitent généralement pour avancer à la suivante sans se faire mettre "out". Maintenant que nous avons terminés cette première série contre les Twins, nous pouvons voir les statistiques accumulées lors de ces trois matchs. Les Indians totalisent 32 balles frappées contre 31 pour les Twins. Les Indians ont comptabilisés 10 runs contre 13 pour les Twins. On voit que les deux équipes ont des niveaux plutôt équivalents. Notre meilleur batteur au niveau contact est Elston Howard qui a un AVG de .500. Il a également 1 Home Run à son actif. Le batteur avec l'AVG le plus bas est Orlando Cepeda avec .086. Il a frappé cependant 2 Home Run. Ralph Kiner est notre batteur qui comptabilise le plus de RBI (Run Batted In, c'est à dire qu'une de ses balles frappées à permis à un joueur de revenir à la quatrième base et donc de marquer un point). Robin Roberts est notre Starting Pitcher qui a produit le plus de strikeouts (4) et c'est également celui qui a le taux d'ERA (Earned Run Average) le plus bas avec 1.44 Randy Johnson est celui qui a l'ERA le plus haut avec 1.80. Prochain rendez-vous jeudi 8 avril pour le début d'une nouvelle série face aux Royals de Kansas City. Je compte cependant en simuler les deux premiers matchs.
  11. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    Match 2 : The Indians Strikes Back On se retrouve en ce mardi 6 avril 2004 pour le deuxième jeu de la série opposant les Cleveland Indians au Minnesota Twins. Après la correction reçue hier, nous pouvions nous attendre au pire ce soir là. Les deux Starting Pitchers : Newcombe pour les Twins et Johnson de notre côté. Indians 6 - Twins 5 Si nous fûmes totalement dominé au cours du premier match, il en fut tout autre aujourd'hui. Nous avons pu assister à un véritable "duel" entre les deux équipes, aucune ne voulant capituler jusqu'au neuvième Inning de la partie. Les peurs vis-à-vis de nos résultats à la batte hier ont été dissipées. Tout les batteurs des Indians ont frappés au moins une balle au cours de la partie, sans exception. En plus, Cepeda et Kinner ont offert à l'équipe ses deux premiers Home Runs de la saisons. Du côté des Twins, pas de missile ce soir là, même si Jimmy Foxx a défendu sa réputation de batteur redoutable. Tout ses passages à la batte se sont soldés par une balle frappée. Sans conteste le joueur le plus offensif et dangereux au sein de l'équipe du Minnesota. Il a un AVG. impressionnant à la batte de .875 ! De notre côté, les batteurs ayant eu le plus de réussite furent Trillo, Kinner et Howard qui ont chacun 3 hits. Manny Trillo reste statistiquement notre meilleur batteur (AVG .556) Au niveau lancés, nos totalisons 5 strikeouts durant cette partie contre 8 pour les pitchers des Twins. Johnson ne fut pas une machine à strikeouts ce soir (2 SO), mais la rapidité de ses Fastball et la précision de ses balles courbes ont fait la différence et a évité toute possibilité de Home Run pour l'équipe adverse. Cette première victoire nous hisse à la deuxième place de la division. Cepeda qui explose littéralement sa batte. La bataille pour la stratégique seconde base.
  12. [MVPBaseball 2004] Fantaisie indiennes

    C'est partit pour l'ouverture de la saison avec le premier match opposant les Indians contre les Twins du Minnesota au Metrodome Stadium Minneapolis. Ce sera le duel entre les deux Starting Pitchers : Cy Young et Tom "The Terrific" Seaver, une autre grande machine à strikeouts. Et comme je pouvais m'y attendre, ce fut la déculottée. L'équipe adverse avait un taux de réussite à la batte bien plus fort que le notre. Ils effectuèrent 10 "hits" (H) contre 5 pour notre compte. Niveau strikeouts (SO), Seaver n'est effectivement pas surnommé le terrifique pour rien. Les Indians ont encaissés 9 SO contre 5 au total pour les Twins. Cependant, Seaver a commit 2 "base on balls" (BB) au court de la partie. C'est à dire que, deux fois de suite, il a lancé quatre balles hors de la zone de strike. Faute qui permet au batteur de rejoindre la premier base sans avoir à réussir une frappe. Cependant, ce ne fut pas avantageant pour le sort de la partie en ce qui nous concerne. Niveau statistique, notre meilleur batteur ce jour là fut Trillo qui totalise 2 frappes réussit avec un AVG. de .500. Le second fut Howard avec 1 frappe pour .333. Cinq batteurs de notre équipe n'ont touchés aucunes balles et ont un AVG de .000. Il s'agit de Cepeda, Kinner, Conigliaro, Nettles et Bowa. Il est cependant encore trop tôt pour envisager des réorganisations au niveau de l'ordre de passage à la batte. Le meilleur batteur des Twins fut le redoutable Jimmy Foxx qui totalise 2 hits et 1 Home Run avec un AVG de .750. Un batteur dont il faudra plutôt se méfier lors du prochain match. Score final Indians 1 - Twins 6 Sinon, niveau classement, nous sommes les avants-derniers de la division centrale de l'American League. Quelques images. Le premier strikeout de Cy Young et Cepeda qui rattrape un missile.
  13. Pour la petite histoire derrière cette tentative d'AAR, voir ce post : Mode de jeux : Dynasty de 120 saisons Difficulté : All-Star (ce qui correspond en gros à "dur") Mod utilisé : Classic Teams Budget : activé Équipe : Fantasy Draft des Cleveland Indians, tirage au sort Ligue : America League, section Nord-Ouest Voyons déjà à quoi ressemble notre équipe. Disons tout de suite que niveau Starting Pitchers, on est plutôt gâté par ce tirage. En effet, nous n'avons rien d'autre que le légendaire Cy Young dans notre équipe ! 30 ans, droitier, plus de 2800 strikeouts à son actif... autrement dit un des plus grands lanceurs de tout les temps. Autant dire que c'est un atout majeur et cela compense les statistiques de nos batteurs. Nous avons également Randy Johnson, joueur des années 90 et début 2000 pour entre autre les Mariners de Seattle. 33 ans, gaucher, 3871 strikeout au compteur depuis le début de sa carrière. Excusez du peu. Très drôle également de se retrouver avec Early Wynn, qui fut bel et bien Starting Pitcher pour les Indians en 1954. Nos lanceurs dont donc en immense majorité des droitiers, à l'exception de Johnson. Nous verrons bien si cela ne sera pas trop "handicapant". Niveau batteurs, il y a à boire et à manger. Ils ont cependant tous statistiquement un bon pourcentage de "contact avec la balle" que ce soit face à un lanceur gaucher ou droitier. Là encore, que des droitiers qui se succèdent en gros. A noter la présence de Orlando Cepeda, sacré meilleur joueur de l'année 1967 alors qu'il a gagné les World Series avec les Cardinals de St-Louis. Malgré tout, notre équipe fantaisiste est classée 24ième au niveau des capacités à la batte. Cela pourra peut être évoluer au fil de la saison. Nous sommes cependant classé 4ième au niveau "pitching", ce qui n'est guère étonnant vu le niveau général de nos lanceurs. Voici notre agenda pour le mois d'avril 2004. Les sept premières confrontations se feront à l'extérieur contre les Twins du Minnesota et les Royals de Kansas City. Les Twins sont mieux classés que nous au niveau des statistiques à la batte, mais ils sont à la 29ième place niveau "pitching" pour l'instant. Mais il ne faut jurer de rien, les équipes devant se rôder en ce début de saison. Il n'est pas improbable que l'on se ramasse une déculotté au premier jeu de la série. Je pense jouer les premiers matchs et après commencer d'en simuler quelques-un suivant comment l'aventure évolue. Je compte arriver à un quota de 2 ou 3 jeux simulés sur 4 quand l'équipe commencera d'être en forme et que la jauge de confiance aura augmentée. Les pronostiques de notre premier confrontation. Notre Starting Pitcher pour ce match sera bien évidemment :
  14. AAR Baseball ?

    Bonjour à toutes et à tous, Je suis de retour en ces lieux après plusieurs années d'absences (pour diverses raisons). C'est un peu comme si c'était mon premier post, en un sens. Depuis quelques mois, j'ai ressortit un "vieux" jeu de baseball que je possède et qui prenait la poussière depuis bien longtemps : MVP Baseball 2004. Et j'avoue que, entre deux parties de jeux de stratégie, je trouve cela plutôt amusant (je précise qu'à la base je ne suis pas un grand amateur de jeux sportifs). Du coup, je me suis dis que cela pourrait être sympathique, pour dynamiser un peu la partie, de me lancer dans une sorte de AAR MVP Baseball 2004. Le jeu propose en effet la possibilité de se lancer dans une partie "Dynasty" qui nous permet de prendre les rennes d'une équipe de l'American League ou de la National League et de la faire évoluer d'année en année (on peut effectuer jusqu'à 120 saisons consécutives, si l'organisation ne nous met pas à la porte évidemment). J'ai donc décidé de me lancer dans "l'aventure" avec les Indians de Cleveland. Première particularité de la partie : j'utilise le mod Classic Teams qui met à disposition plusieurs équipes et joueurs "légendaires" de 1910 à la fin des années 90. Deuxième particularité : j'ai décidé d'utiliser la fonction "Fantasy Draft". En gros, tous les joueurs sont répartit aléatoirement par un tirage au début de la partie. Ce qui nous donne donc des équipes fictives et hétéroclites où des joueurs du début du 20ième siècle côtoient des Sandy Koufax des années 60 et des "petits nouveaux" des années 90. Cela donne un côté plus "challenge" à la chose. Pour les matchs de la saison, il y a deux possibilité : les jouer en personne ou alors les simuler. Je compte faire un peu du 50/50, jouer certaines séries importantes et en simuler d'autres. Voilà en gros pour le contexte. Je ne sais pas si je poste dans la bonne section ou si cela est susceptible d'intéresser certains d'entre vous.
  15. Anarchy In The UK

    Merci pour les conseils. Je me suis rendu compte que je possédais beaucoup trop de duchés, justement. Après quelques répartitions, ils se sont tenus un peu plus tranquilles.
×