LARS

Membre
  • Compteur de contenus

    5 313
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    41

LARS a gagné pour la dernière fois le 14 mars

LARS a eu le contenu le plus aimé !

6 abonnés

À propos de LARS

  • Rang
    Je suis riche et je vous conchie
  • Date de naissance 02/01/1999

Méthodes de Contact

  • Website URL
    https/JeBruleUnNazi/faireundon.com
  • Skype
    RoccoSiffrediSpiritualSon
  • Steam
    PrendL'OseilleEtTireToi

Information de Profil

  • Région
    Israël
  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Gated Community, n°1 rue Balkany
  • Centres d'intérêts
    La croissance pour mon bien commun

Visiteurs récents du profil

5 802 visualisations du profil
  1. Oui, effectivement, c'est plus un problème "à rebours". Mais le système n'aurait un réel intérêt que si le jeu déborde largement sur le post-CW.
  2. Les gros on s'en branle, les manques toucheraient les pays tiers (si il y a une pénurie, chaque gros va prioriser son marché intérieur et pas ceux des autres, et si ils exportent ce sera à des prix prohibitifs) Manque d'hydrocarbures => Même effets que le choc pétrolier sur le bloc concerné + Augmentation de la valeur de l'uranium et recherche de l'indépendance énergétique Manque d'uranium => Difficulté à accuser la course aux armements, pour la R&D, etc... Manque de bouffe => Famine et troubles à gogo chez les pays les plus fragiles de ton bloc ou qui ne sont pas réputés pour leur abondance alimentaire (Royaume-Uni, RDA...) La mer d'Aral ? Je dirais qu'il faut éviter d'être trop finaud. A ce train là, on peut rajouter le café parce que ça manque à l'est, et l'alu et le chrome pour le militaire.
  3. Ou pas, il n'y pas 36 000 pays producteurs de ces ressource.
  4. Pour en revenir au principe des ressources : Sans les rendre vitales dans le gameplay, je pense qu'intégrer une liste de ressources stratégiques pourrait rajouter une pression supplémentaire. Avoir un certain pourcentage de pays producteurs de telle ressource pourrait permettre d'imposer un événement pourri au camp d'en face (Pénurie, traité commercial désavantageux, embargo, etc...). Et ça revaloriserait des pays à 5 points, qui pourraient devenir plus intéressants d'influencer ou neutraliser pour tenter d'avoir un monopole ou égaliser la répartition des ressources par bloc. Pour le moment, j'ai ces ressources en tête : Pétrole (étonnant, non ?) Éventuellement, le gaz (mais le gaz et le pétrole peuvent être fusionnés en "hydrocarbures") Uranium/Matériau nucléaire (influence autant le nucléaire militaire que le nucléaire civil, et est un échappatoire en cas de monopole adverse sur les hydrocarbures) Agroalimentaire (peut déstabiliser le camp d'en face chez ses alliés les plus fragiles, ou permettre à l'URSS de se foutre éperdument de l'embargo sur le blé imposé par Carter)
  5. ça manque de seins, ce n'est pas assez vendeur. Du coup avec les portraits nus de Raïssa Gorbatchev, Nancy Reagan et Jackie Kennedy.
  6. + Eisenhower et une uchronique doctrine LeMay
  7. Faudrait prévoir une fenêtre de tir pour l'indépendance d'états aux guérillas hyperactives (Kurdistan, Irlande du Nord, Katanga...) Je rajouterais : Communistes réformistes (tendance à apparaitre en Europe de l'Est à la suite des événements du type "Printemps des Peuples") : Relations pourries avec tout le monde, installe un régime marxiste non-aligné et sa stabilité remonte plus vite, mais peut offrir en passant une opposition pro-USA (mise à profit du "coup de mou"). Titiste (spécifique aux limitrophes de la Yougoslavie, uniquement si le split avec Tito a lieu et avant la réconciliation avec Khrout) : Si prise de pouvoir il y a : Régime marxiste, non-aligné, trait "pro-yougoslave", dans le cas de la Grèce/Albanie/Bulgarie, il peut y avoir une fusion avec la Yougoslavie. Milice de FTN: financé par de grands groupes multinationaux, récupère ponctuellement en effectif (équivaut à une poignée de mercenaires ou à une milice formée par une grande compagnie) En soit, il suffirait de mettre un générateur de noms aléatoires, de traits, pour générer des types de guérilla sans avoir à s'embêter à les inventer. Suffit de faire une liste d'intitulés ("Front Populaire ...", "Mouvement Prolétarien ...", etc...) et d'y adjoindre le gentilé de chaque pays.
  8. (il me semble que c'est lorsqu'ils évoquent leurs concurrents)
  9. Utilise le système pythonnien "Front de Libération de la Judée/Front Judéen de Libération".
  10. Pour les Hmongs, j'aurais plus vu l'usage du système de mercenaires pour les USA au Laos et Vietnam (déblocable à partir de l'événement sur les narcodollars du Triangle doré). De même pour les cubains du Che : ça ne me semblerait pas déconnant que le joueur américain puisse envoyer ses exilés cubains (qui sont intervenus entre autre en Amérique Latine, au Laos, au Congo etc...) où il veut, et les soviétiques d'envoyer une unité cubaine (prélevée sur les forces de Cuba, avec par exemple un seuil minimum de 75% de troupes qui doivent restées à Cuba) qui aimaient bien aussi intervenir (Congo donc, Érythrée, Angola, etc...) . Ça pourrait être un pool gratuit de force (c'est à dire que le joueur ne dépense rien activement, mais éventuellement passivement (annuellement)) mais limité en nombre, mais qui se renouvelle annuellement (par exemple ici en fonction de la stabilité de Cuba, à un niveau pourri, l'US récupère un pool plus élevé de cubains, inversement si le niveau est fort le joueur récupère peu). Bon après ces unités auraient la même force qu'une unité lambda d'un pays du jeu, et serait juste un appoint rapide pour renverser un gouvernement ou éliminer une guérilla. On peut même retrouver ce système avec l'opération Condor, où le ricain pourrait envoyer des escadrons de la mort (par exemple en fonction du nombre de dictatures amies en Amérique Latine). Ça serait un peu comme le système de mercenaires, en moins payant. (tu peux brider le système en limitant à 1 unité de mercenaires par tranche de 5 points de valeur stratégique dans chaque pays. ex : 1 seule unité de cubain dans un pays à 5 points (5/1) ou 6 dans un pays à 30 points (30/6))
  11. Il faut aussi inventer des mouvements bidons pour les pays qui n'en ont pas. (genre l'Union Pan-insurrectionnelle Marxiste-Léniniste Canadienne) Et je pense qu'il faut aussi intégrer des mouvements indépendantistes pour des libérations anticipées de certains pays (Érythrée en Ethiopie, IRA pour l'Irlande du Nord, PKK au KUrdistan, etc...)
  12. Tu ferais de même pour les ordres païens ? Car ceux là sont aussi très puissants, étant les seuls dispos pour les gens de cette confession.
  13. Et Khadafi ? Et Tito ? Et Ho-Chi-Minh ? Et Erich Honecker ? Et *pschiiiiit*
  14. On avait évoqué l'idée de laisser les RSS consultables pour voir les niveaux de nationalisme (et éventuellement permettre de nouvelles actions). C'est à dire pendant la période de la Perestroïka (l'ensemble des RSS), et possiblement pendant la période des Frères de la Forêt (Pays Baltes et Ukraine seulement, entre grosso modo 1945 et 1950). Je suppose qu'en Chine, il y aurait l'équivalent au Tibet et au Xinjiang. Et éventuellement Porto Rico pour les USA (je rappelle que Truman a failli se faire dégommer par des nationalistes portoricains) @Maraud : la proposition de Zastis en langage technique quoi ^^
  15. Pour l'anglais.