Drawar

Moddeur Strategium
  • Compteur de contenus

    3 621
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    29

Drawar a gagné pour la dernière fois le 26 février

Drawar a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Drawar

  • Rang
    Artificier des Lames Franches

Information de Profil

  • Lieu
    Vertiel
  • Centres d'intérêts
    Éviter de mourrir

Visiteurs récents du profil

4 279 visualisations du profil
  1. Quand je dis intriguer, oui, faire des mariages et éliminer les gênants dans la succession, voire assoir un prétendant via une guerres ou tout simplement créer un terreau fertile pour plus tard où tu pourras agir quand l’occasion va se présenter. Oui, ça n'a strictement aucun intérêt direct pour soi (si on considère que toute action qui ne nous renforce pas est inintéressante), mais ça fait partie des objectifs secondaires qui peuvent permettre de passer le temps. En plus de créer pas mal d'animation, surtout si on les soutient militairement. Jouer simplement au kiki puissantomètre n'a aucun intérêt pour moi, car en un ou deux siècles, même en partant avec un obscure comte, on peut devenir si puissant que ça empêche le plaisir par la suite. Oui, j'aime simplement observer l'évolution politique, des religions et etc.
  2. Une partie n'est jamais perdue à moins d'avoir une vraie fin dû à aucun titre supérieur à baron avec des terres ou d'une succession non dynastique. Ce n'est nullement dramatique de perdre un titre de roi ou d'empereur, tu pourras très bien le récupérer plus tard ou en récupérer un autre. Jouer un vassal et intriguer au sein du royaume est une part très intéressante de CK2. Je joue toujours en commençant comme simple comte ou duc parfois assez paumé comme Socotra (île au large du Yémen et de la Somalie), ce qui m'empêche d'avoir fait de mes parties les plus intéressantes et d'avoir fondé un empire jusqu'en Terre sainte, enfin, même si la deuxième s'est terminée après un bogue qui m'a dégoûté. Évidement, ça ne réussit pas toujours du premier coup. J'ai déjà intrigué pendant presque deux siècles ou plus dans l'Empire Byzantin en commençant comme comte en Chypre où je m'étais converti au catholicisme pour pouvoir former le royaume de Chypre et convertissant en même temps l'empire en plaçant ma dynastie à sa tête, mais à cause de quelque imprévu, je n'ai jamais eu le titre en propre, puis, j'ai laissé tombé pour garder un peu de défi militairement. Puis, profitant d'un évènement, je me suis devenu cathare et j'ai réussi à faire basculer l'empire dans l'hérésie, et j'étais passé proche d'échouer puisque l'empereur avait lutter efficacement pour rétablir le catholicisme, son patriarche avait même converti mon perso, mais j'ai finalement réussi à placer un jeune garçon cathare (sans doute le dernier espoir) à la tête de l'empire où j'ai dû le soutenir contre les révoltes... En même temps d’intriguer dans l'empire pour me renforcer, je saisissait les occasions pour m'étendre en Terre sainte. À un moment, quand je me suis senti assez puissant pour ne plus avoir besoin de la protection du basileus cathare de ma dynastie, j'ai fait une guerre d'indépendance. Puis, je suis parti à la conquête de la Méditerrané non cathare. J'avais même intriguer chez les catholiques et réussit à faire basculer la Lotharingie (plus sûr) dans le catharisme... Ça a crée de l'action dans le coin... Il y avait aussi le coin de la Provence qui était devenue hérétique dont j'ai assez assuré la sécurité. En bref, une partie bien plus intéressante de simplement jouer au kiki puissantomètre conquête après conquête. Dans une autre partie non ironman, après avoir former l'empire d'Italie avec Amalfi, j'ai été plus tard jouer un comte irlandais dans la même partie où je suis devenu roi d'Irlande, des Pays-de-Galles, d'Andalousie et de Jérusalem tout en ayant mis ma dynastie sur le trône anglais. Puis, je suis parti joué un duc finlandais pour essayer de sauver les païens, mais je n'avais pas beaucoup jouer là. Ce fut très intéressante surtout que de voir mon ancien empire Italie qui avait le Pape comme vassal sombré dans l'hérésie lollard, il me semble... À cause de mon ancienne dynastie d'ailleurs... Surtout que de voir qu'après des moments de faiblesses au début, la république s'est ressaisie et est partie à la conquête de l'Afrique en résistant aux djihad sunnite et chiite en étant lollard... Je ne parle pas de ma partie commencé en 1066 où j'ai joué la Lituanie (qui est encore païenne) où j'ai dû repousser les assauts du SERG et autres puissantes catholiques. Je n'ai jamais perdu une seule guerre défensive me visant, même si mon ordre saint auquel j'y avais donné de nombreuses terres à parfois un peu reculé, mais je ne pouvais pas toujours le soutenir en étant plongé dans d'autres conflits ou trop affaibli.
  3. Même si ce fut la seule impératrice "régnante", ce n'est pas la seule femme influente de la Chine. Certaines impératrices "consorts", impératrice-mère et sans doute des concubines/seconde épouse et autres ont eu une influence et un certains pouvoir comme lors de régences, d'interrègne et etc. Édit : J'ai été faire un tour sur le forum de Paradox et j'ai trouvé, il s'agit de l'Impératrice Dowager Xiaozhuang de la dynastie des Qing. Allez quelqu'un va créer la page française sur Wikipédia.
  4. Il doit parler de la femme sur l'image du dlc.
  5. Enfin, ça dépend de la taille de la carte et de sa rapidité. C'est sûr qu'il faudrait plus de choix ou faire comme à CIV6 où l'unité en autres sert à améliorer son gouvernement avec de nouvelles idées, je préfère aussi qu'ils adopte un système de carte à pigé comme pour les technologies. Là, je trouve quand même que ça reste limitée. On peut ajouter une troisième place pour un bonus et c'est tout. On ne peut pas vraiment parler de gouvernement avancé. Socros, construire une petite planète autours de toutes les planètes non colonisés, c'est un sacré bonus, même si bêtement, on ne peut pas construire un "spatioport" pour un habitat, même si on peut en faire sa capitale... Pour les bâtiments, en cas de guerre, si la planète est occupée, les bâtiments sont parfois détruits par les pops mécontentes... Il se peut aussi que l'IA gère un peu mal les factions.
  6. http://www.eu4wiki.com/Colonial_nation Lis les conditions, c'est en gros les mêmes pour la création des pays étant d'ancienne colonie. Seule une ancienne colonie indépendante peut créer un pays, donc à moins déménager ta capitale de continent, tu es foutu.
  7. http://www.eu4wiki.com/United_States
  8. Pour les traditions, c'est sûr qu'il manque de la diversité, il en faudrait plus comme pour les doctrines d'EU4 où on a un plus grand choix. Quoique, je préférais un système de carte pigée comme pour les technologies avec des traditions répétables, l'Unité ne sert plus rien quand on a tout complété. Il y a même quatre ascensions pour les mégastructures : une pour les habitation, une pour les anneaux-mondes, une autres pour le reste et une qui accélère la construction et réduit le coût des mégastructures. Ouais, ça peut faire beaucoup, mais ça débloque de très puissants bonus, donc c'est normal et on n'est pas obligé de tout les prendre (sauf celle des habitation pour pouvoir prendre celle des anneaux-mondes). Le plus difficile reste à débloquer la technologie Mégaingénierie. Enfin, dans ma partie actuelle, ça risque d'aller beaucoup plus vite maintenant que je connais les conditions.
  9. L'Écosse peut très bien suivre la France... Oui, elle va plomber le score de guerre, à moins que tu la soutient militairement avec quelques troupes. Si ça dur trop longtemps, l'Écosse va faire une paix séparée et ton score de guerre va remonter.
  10. J'aime bien les changements du dlc/patch. Avec le nouveau système de nourriture, les colonies se développent bien plus rapidement. Le système de traditions est également très intéressant, j'aime bien débloqué les vaisseaux de colonisation privé de la prospérité pour ainsi pouvoir coloniser tout en continuant mon développement économique avec tous les métaux économisés, ainsi que trait d'ascension "Mettre de la nature". Avoir une grande flexibilité pour son gouvernement est vraiment une avance majeur, j'aime bien celle qui donne +1 unité aux fermes. Le nouveau système de faction est vraiment plus intéressant, même si ça me fait étrange que les pops n'ont plus qu'une éthique. Dans ma partie actuel, je n'ai que trois factions avec humeur positives. Je suis un pacifique fanatique et égalitariste, j'ai néanmoins une importante faction spiritualiste à cause de mes relations avec des voisins spiritualistes. Cependant, il serait intéressant que les factions accordent des malus et bonus spécifiques selon leur humeur et influence, non seulement de l'influence. Par contre, je n'ai testé comment fonctionne le changement éthique via les factions.
  11. Il y a une limite de nombre? On peut mettre par exemple esclaves et classe populaire. Peut-être remplacé Hoplite par "Citoyens aisés", à Athènes les rameurs (de la classe des plus pauvre, les Thètes) étaient apparemment devenus plus influent que les Hoplites. Pour les parlements, je n'ai toujours pas testés cette fonction.
  12. Et vous?
  13. La page wiki du désastre en question. Le malus semble "léger", le gros problème vient de la perte de "mandate", si elle passe en bas de 50%, là, on commence à avoir des malus de plus en plus sérieux. Après, je ne sais pas s'il y a des évènements pouvant venir plomber encore plus. Il ne faut donc pas laisser trainer la situation sinon, là, il peut y avoir une réaction en chaîne, surtout si on perd en plus le Mandat Divin. J'ai avancé avec ma partie où je joue U-Tsang devenu le Tibet. Par rapport à mon acienne partie avec Gugé. Bon! il y a eu de nombreus dlc depuis deux ans aussi. La grande différence est que le Ming ne s'allie plus, en tout cas, pas avec ses voisins proches (je n'ai pas encore vu une seul alliance du Ming). Un pays ne peut pas attaquer avec son aide et bénéficier de sa protection absolue, puisqu'il ne protège pas ses tributaires contre ses autres tributaires. Cela change complètement la dynamique de la région et le Ming semble aussi moins expansionnistes, puisqu'il se contentent surtout de faire des tributaires. Il est cependant encore plus puissant qu'avant. J'ai donc pu plus facilement conquérir Kham pour former le Tibet, puisqu'il risque pas de s'allier avec le Ming ou avoir son indépendance garantie (avec le risque de se faire vassaliser et m'obligeant à espérer son implosion) et, en plus, je bénéficie de la généreuse protection chinoise contre les puissances indienne, donc même sans de puissante alliance, on devrait être en paix, enfin, tant que le Ming ne trébuche pas. Évidemment, en étant tributaire, surtout plus qu'on grossie, plus que les tributs deviennent gros, sans être vraiment handicapants, surtout qu'il y a des évènements positifs et je n'ai pas mémoire d’évènements négatifs, ce qui est quand même un peu dommage. À part ça, les édits apportent un peu de plus de marge de manœuvres et je trouve aussi le système des splendeurs intéressants, même si je n'aime pas la perte subite des bonus. Évidemment, ça peut être plus difficiles à débloquer pour certaines nations. Pour l'Âge des Découvertes, je n'avais atteints qu'un objectifs (humilier un rival). Pour le suivant, j'en ai atteint deux pour le moment (convertir dix provinces, ça semble compter depuis le début de la partie, et forcer la conversion d'un pays). En image : Le pays de trois provinces au sud est mon vassal, le monoprovince à sa droite, est celui que j'ai convertie tout en lui enlevant une province. Je vais l'achever prochainement. Au début, j'avais comme projet de faire un vassal/marche tampon mais, finalement, j'ai préféré annexé le Népal vu qu'il est dans la zone commerciale de Lhassa. Je n'ai pas annexé mon vassal, car il est dans un autre nœud commercial. Au début, je suis allié avec Mong Yang, c'est grâce à lui que j'ai py vaincre Kham, mais je l'ai abbandonné quand Ava l'a attaqué avec le Bengale (qui est aussi mon allié). Je suis allié avec Ava pour remplacer la perte de mon alliance. Ma frontière est est protéger par deux forts un au nord et l'autre au sud. Des forts que j'ai conquis, pareil pour la zone de Yarkand. Hélas, j'ai pas pu récupérer un fort pour protéger l'ouest de mon territoire et relier les deux versants de la montagne par l'ouest. J'étais en guerre pour ça, mais j'étais occupé à attaquer son allier Jawnpur. Delhi a décidé d'attaquer ma cible et je n'ai pas eu le temps de déplacer mes troupes sur la province convoités. Enfin, il va falloir que je finance un fort à ma capitale prochainement. Niveau doctrine, j'ai complété la Quantité et l'Économie. J'ai déplacé ma capitale économique dans le nœud de Samarcande, ma puissance y est moins grande qu'à Lhassa, mais le nœud est bien plus riche. La carte religieuse : L'Empire Ming avec tous ses tributaires acquis diplomatiquement ou par la guerre :
  14. Depuis l’album Album de Drawar

  15. Depuis l’album Album de Drawar