Jump to content

Karl

Membre
  • Content count

    458
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    12

Karl last won the day on May 4

Karl had the most liked content!

About Karl

  • Rank
    Membre actif

Information de Profil

  • Région
    Non spécifié

Recent Profile Visitors

2,030 profile views
  1. Karl

    Guerre

    C'est très bizarre que tu ne puisses pas déclarer de guerre. Est-ce que tu fais un clic droit sur les pays étrangers pour ouvrir la diplomatie? Normalement, tu dois tomber sur cet écran. Ou peut-être que tu es un vassal?
  2. Mes trouvailles du soir : "Difficulté difficile" Un bug sur les affichages de résultats de bataille où le nombre total de troupes et le nombre de morts est inversé. je suppose que les variables ont dû être inversées. A noter que ça ne le fait pas sur toutes les batailles. Ca dépend peut-être de qui a attaqué, ou de qui a gagné : Et rien à voir avec la trad, mais juste pour le lol : quand elle joue la Bactriane, donc un pays enclavé au milieu des montagnes, cette grosse maline d'IA ne trouve rien de mieux à faire que d'investir dans... Des chantiers navals améliorés !
  3. La livraison du jour : Il y a de cela dix ans. Plutôt vingt, en fait (on est en 303, Alexandre est mort en 323). "Nous avons tenté de cacher notre étonnement.
  4. Karl

    Test d'Imperator: Rome

    Pour moi, après quelques jours de jeu : Les plus : _ La période, que j'adore _ La gestion interne de l'empire avec la présence de minorités et de subordonnés qui peuvent se retourner contre nous. Cet aspect de gestion interne est vraiment ce qui manquait à un jeu comme EU4 par exemple. _ Le système militaire terrestre, avec de nombreuses unités différentes et la gestion des tactiques de combat. _ Le Sénat dans les républiques Les choses que je pardonne pour l'instant, mais qu'il va falloir vite approfondir : _ Le manque de diversité dans les traditions militaires. _ Le manque de gouvernement différents _ Le manque de bâtiments _ L'aspect naval. Juste un type de navires, sérieusement? Les moins : _ Les religions qui sont toutes les mêmes. Je ne demande pas des mécanismes complexes et différents pour chacune, mais au moins des bonus différents. A sa sortie, EU4 avait des religions qui n'étaient que des collections de bonus sans autre mécanisme, mais ces bonus étaient différents, au moins. _ Le système diplomatique est pour moi le très gros point noir alors qu'on sait que Paradox sait y faire dans ce domaine. Il n'y a pas de carte pour les revendications, pas d'outils permettant de voir en un coup d'oeil qui est prêt à s'allier. Mais surtout, lors des négociations de paix, il n'y a pas de système de partage du butin. Dans ma partie avec l'Epire, j'ai sauvé mon voisin étolien attaqué par la Macédoine, j'ai occupé tout le pays sauf une province et finalement, l'Etolie a fait la paix en récupérant la seule province qu'elle occupait elle-même et je n'ai rien eu. Dans EU4, après un coup comme ça, j'aurais récupéré tellement de faveurs que l'Etolie aurait dû faire dix guerres pour moi pour payer sa dette. Mais là, rien, aucune compensation. La prochaine fois, mes alliés se débrouilleront tout seuls. _ Un travail de sagouin sur les fichiers de localisation qui oblige le traducteur officiel à bricoler des mods pour rendre le jeu jouable en français. Sur ce point, le manque de professionnalisme est juste navrant. Bon, les moins semblent plus gros que les plus, mais en vrai, j'adore le jeu, hein! Je pense qu'Imperator a le potentiel pour devenir le meilleur jeu de Paradox. Mais il reste beaucoup de boulot, surtout sur la diplomatie, pour transformer tout ce potentiel en un grand jeu.
  5. Pour la devotio, peut-être "Maudire ses ennemis" ou une variante dans ce style. Parce qu'à la base, c'est une pratique à mi-chemin entre le rite religieux énervé et la sorcellerie pure et simple pour vouer les âmes de ses ennemis aux divinités infernales. Et pour le coup, dire du mal de ses ennemis, ça doit être relativement universel! Alors, par contre, attention : l'imperator, c'est le général romain victorieux qui reçoit ce titre honorifique par ses troupes. Rien à voir à la base avec l'empereur. Le mot a ensuite donné empereur, mais seulement parce que le terme imperator revient systématiquement dans les titulatures impériales car l'empereur, par définition, est toujours victorieux (même si c'est le dernier des glandus...) Et sinon, la livraison du jour : "Elle est en guerre contre ???" Bon apparemment, ça doit être comme pour le chercheur : impossible à corriger en l'état. "Il est probable qu'il conspire avec Antigonia contre nous" Ici, le problème, c'est que c'est moi, l'Epire. C'est peut-être un message bateau pour dire que l'Epire intègre une ligue défensive dont elle n'est pas le chef. Mais alors pourquoi parler de "sa ligue". "Importation impossible" Et un truc sans doute pas liée à la traduction, mais tu pourras toujours en glisser un mot aux développeurs : l est impossible de lire les propositions de paix de l'ennemi. Bon, moi je m'en fous, je ne négocie pas avec les terroristes, mais quand même...
  6. Karl

    Épire que tout : c'est Pa-pyrrhus

    J'ai essayé aussi ! La première fois a été un désastre et m'a fait comprendre qu'il fallait vraiment prioriser les dépenses de points de puissance. La deuxième fois se passe mieux. J'ai préféré guerroyer contre Corcyre et l'Arcananie pour gagner des citoyens et booster ma recherche. Pour cette raison, j'ai transformé le royaume au nord en Etat client, histoire d'éviter de voir ma recherche s'effondrer. Les ressources sont effectivement un gros problème. je pense peut-être aller en chercher en Crête, mais même dans ce cas-là, je n'aurais pas le bonus de surplus, contrairement à la Macédoine. Dons ensuite, je ne sais pas ce que je ferai. Peut-être aller vers l'Italie du sud? Historiquement, ça n'a pas franchement souri à pyrrhus... La Phrygie est hors de portée diplomatique. Apparemment, c'est la distance entre capitales qui compte. Ce qui est assez idiot, puisqu'on est presque voisins, mais on ne peut pas se parler. Ca fait partie des choses sur lesquelles ils vont devoir travailler, je pense.
  7. Karl

    Effectif

    Peut-être parce que tu as des effectifs qui te sont fournis par tes feudataires?
  8. Karl

    Premières impressions

    Dans les monarchies et les républiques, on a 3 doctrines pour débloquer le bonus. Je pense que tu n'as débloqué que les innovations du niveau 0. Il y en a de nouvelles à chaque niveau! La subtilité du système, ici, c'est que tu ne peux afficher que 3 innovations à la fois. Donc les innovations non choisies sont recouvertes par les nouvelles. Mais elles réapparaissent et peuvent être à nouveau choisies si des innovations de niveau plus élevé sont prises.
  9. Les coquilles du soir, bonsoir ! Héritier préféré : NONE Une coquille et une maladresse dans celui-là "une question de temps avant qu' n'attaque Rome" "Ca pourrait être l'occasion d'aggraver la situation en notre faveur" -->"de retourner la situation en notre faveur" me semble préférable.
  10. Karl

    Premières impressions

    Quand j'ai commencé à jouer à Europa Universalis IV, il m'a fallu une bonne vingtaine d'heures pour me convaincre que c'était vraiment un jeu et pas une mauvaise blague. Mais une fois que j'ai compris comment les règles du jeu, je suis devenu complètement accro. A mon avis I:R est de la même trempe. Hier soir, je trouvais le jeu un peu vide et simpliste. Mais ce soir, je commence à comprendre certaines subtilités (sur la gestion des ressources commerciales, qui est beaucoup plus intéressante que je ne le pensais au départ, ou sur la gestion de la politique interne du Sénat, qui est très subtile). Il y a des tutos vidéos très bien faits (mais en anglais et faits par un gars qui a un débit de mitraillette...) sur la page d'accueil du wiki. Ils valent vraiment le coup d'oeil.
  11. Bon, j'ai testé ce soir avec les trois mods et ça a l'air de marcher, merci Elfryc pour tout ton travail! Je n'ai pas encore lu le pavé sur Brennos, je ferai ça demain (il se fait tard...), mais voilà quelques premières petites coquilles : "Si la guerre (ou la lutte) a semblé à plusieurs reprises désespérée" "Puissance locale" et "puissance régionale" interverties dans le corps du texte : "Il est ami du chercheur". Oui, mais lequel? "Pratiquer la dévotion" Il vaudrait mieux parler de devotio, qui désigne un rite très particulier durant lequel on voue une personne (ou plusieurs) aux dieux infernaux. Dans ce cas, il n'y a pas de traduction française possible si on veut rendre le sens véritable du terme latin. La baisse de la lassitude de guerre doit être une référence à la devotio d'un consul qui s'était voué lui-même aux dieux infernaux avant de se jeter dans la mêlée pour y périr, ce qui a redonné courage à son armée qui a pu ainsi remporter la bataille.
  12. Karl

    Quelle entité pour un débutant ?

    Gortyne, en Crète. Petit Etat de 2 provinces (donc facile à gérer), mais pourtant puissance dominante en Crète où il n'y a que des cités-Etats. Ca ressemble un peu à l'Irlande de CK2 : pas un coin ultra-passionnant, mais idéal pour prendre en main le jeu sans stress.
  13. J'ai vu oui! J'espère que tu pourras y faire quelque chose parce qu'effectivement, c'est... Perturbant. J'espère aussi qu'ils vont affiner à l'avenir la composition culturelle des peuples, comme en Gaule. On a des Eburons et des Atuatuques qui ont une population très homogènes alors que c'étaient des Germains qui étaient en voie d'assimilation culturelle. C'est dommage qu'on n'ait pas de brassage entre des pops gauloises et germaniques et avec un peu de mélange religieux, du coup. Ca aurait rendu ces peuples un peu moins standardisés et donc plus intéressants.
  14. Même pas peur! J'ai fait des études d'histoire grecque, alors ce jeu, c'est un peu un fantasme qui devient réalité.
  15. OK. J'ai changé ma signature en conséquence, je suis prêt quand tu veux!
×