Jump to content

Baldok

Membre
  • Content count

    76
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Baldok last won the day on January 30

Baldok had the most liked content!

About Baldok

  • Rank
    Membre

Information de Profil

  • Région
    Bretagne

Recent Profile Visitors

884 profile views
  1. Baldok

    Jouer : Byzance

    J'ai tout les DLC et j'ai réussi au moins de juin une jolie partie avec Byzance. Comme dit Mr Freeze, la stratégie de base fonctionne toujours. Perso, j'ai du un peu exploser mon quota d'alliance en début de partie au détriment des points de puissance diplo, pris le Mamelouk dans mes gros alliés et laisser le plus longtemps possible la capitale ottomane sur le continent européen (pour faciliter sa prise et augmenter le score de guerre dans toutes guerres jusqu à l'estocade de l'ottoman). Je crois que j'ai du faire 4 ou 5 essais de 1440 à 1500 pour y parvenir.
  2. Baldok

    Premières impressions

    Je suis comme vous, assez déçu pour le moment. Je me demande où est passé tout le savoir faire de EU4 & CK2... Je sens arriver la série de DLC payants pour ajouter non pas des trucs en plus, mais des choses qui existent déjà dans EU4 & CK2...
  3. Baldok

    Questions/Réponses Rapides

    OK. Alors peut être que je me trompe sur ce point en percevant ces alliances comme plus exceptionnelles qu'elles ne l'étaient vraiment. Mais n'allons quand même pas jusqu'à dire que c'était une norme bien établie et convenable... Non ?
  4. Baldok

    Questions/Réponses Rapides

    Pour les guerres de religions, ce qui me chagrine moi, c'est que (connaissant l'importance de la religion à l'époque) elle se transforme en véritable guerre de rivaux. Je ne sais pas combien de fois j'ai ragé avec l'Autriche catholique qui se retrouve dans une guerre de religion anti-protestante à devoir taper sur la France catholique et l'ottoman sunnite. Alors qu'on sait deja qu'à cette epoque les alliances entre pays de religion différentes relevaient du cas exceptionnel. C'est comme si aujourd'hui on voyait un pays capitaliste et un issu de l'être communiste la main dans la main à se caresser les miches.
  5. Baldok

    Questions/Réponses Rapides

    Oui, ça peut aussi être une solution que de supprimer le meneur dans une guerre de coalition mais ça supprimerai aussi la spécificité d'une guerre de coalition. Après sur qui peut déclencher, je pense que les arguments sur des critères de puissances économiques ou militaires sont des arguments plus pertinent pour aujourd'hui. D'autant que quand tu te prends une coalition dans EU4, c'es que tu l'a cherché. Les systèmes féodaux de cette époque (en tout cas pour le début de partie) avec les rapports souverain-vassaux ou les différents engagement royaux et "familliaux" a fait que plus d'une fois des petits régnaient sur des grands et envoyaient tout le monde au casse-pipe dans la joie et la bonne humeur. Autre exemple historique pour le cas des pays lointains: vers 1800, la France se prend une coalition anti-révolutionnaire britanico-autricho-russe alors qu'elle n'a même pas de frontières terrestres directes avec ses pays. C'est pour cela que lors d'une guerre de coalition, que la coalition soit traitée (dans le score de guerre et sa volonté à la paix) comme un seul pays ne serait pas trop mal. Ça éviterait aussi de perdre une coalition contre l'anglais alors que tu as envahi quasi toute Europe mais que tu ne peux débarquer sur les îles britanniques pour ravager Londres. Sans non plus, dénaturer les guerres de coalition en introduisant la notion de paix séparée...
  6. Baldok

    Questions/Réponses Rapides

    Je ne crois pas que le soucis soit vraiment "qui déclenche la guerre". Mais plutôt que le score de guerre [de la coalition] n'influe que trop peu sur la volonté de paix du meneur. Il faudrait lier plus fortement le score de guerre à la volonté de paix du meneur. Ce qui inciterait à la paix plus facilement une fois la majeure partie du terrain ennemies occupés ; même si celui du meneur ne l'ai pas. Lors d'une coalition, il faudrait peut être que le camp du meneur de la guerre punitive soit calculer comme un seul pays et non comme un groupe de cobelligérant.
  7. En tout cas, ça annonce du beau. Mais je suis assez d'accord avec Tellus30 sur le découpage des groupes culturels. Je serais assez pour étudier le retour de la Bretagne dans le groupe celtique, l'andalous dans le Maghreb, la création d'un groupe bas-allemand, haut-allemand et "hollandais" ou cette monstruosité de slovaque/roumain/hongrois dans le même groupe. Du coup, comme les démarqueurs culturels ne sont pas assez variés, je trouve que la gestion des tensions culturelles est bien de trop facile à gérer pour le moment. Après est-ce que cette notion identitaire liée à la culture était prédominante dans les mentalités de cette époque ? Ou portons-nous trop d'intérêts à la linguistique dans la définition des groupe culturel par rapports aux us et coutumes pratiqués ? ...
  8. Baldok

    Peu de guerres et peu de conquètes.

    Pour ton problème d'attrition, je ne vois qu'une solution : Ralentir le chrono durant les guerres et prendre le temps pour la micro-gestion des troupes. Mais normalement, si tu as une guerre avec 2x plus de troupes que l'adversaire, ça doit passer facile. De plus, l'idée militaire défensive aide un peu pour l'attrition. Perso pour les forts, je n'en construis que de niveau maximal et qu'aux endroits vraiment stratégiques : Capitale, nœuds commerciaux vitaux, resserrement montagneux. D'ailleurs, en jouant la Russie, je suis toujours un peu emprunté pour choisir les provinces à fortifier parmi les innombrables provinces de plaine.
  9. Baldok

    Jouer : les Timourides

    @ Atipik , Super pays à jouer. Amuse toi bien. En attendant de voir la fin.
  10. Baldok

    New Providence

    Super partie. Et tu m'as bien fait rire avec ton pourrissage prémédité de la Castille. Comment le gameplay pirate? Sympa ou vraiment si on ne sait pas quoi jouer ?
  11. Baldok

    Jouer : la Moscovie

    Je pense que économiquement et stratégiquement, la Russie est bien plus viable en allant chercher la Crimée, Constantinople et tout ce qui est au dessus de l'Arabie. Car mettre tes points dans la colonisation pour ramasser en fin de partie 50 po par mois à la place d'idées militaires quand tu as potentiellement la Pologne-Lituanie, la Scandinavie et/ou l'Ottoman à gérer. C'est osé. Tout ça, en espérant que l'Angleterre te grille pas trop la priorité car face à la marine britannique, des colonies russes nord américaines de petites tailles seront indéfendables...
  12. - Pas autant avec la horde qu'avec la Pologne - Les idées nationales ne sont pas identiques. - La colonisation... Pas forcément. Il m'a semblé lire que l'on pouvait faire une chouette partie de pirate avec la Tunisie. Du coup, les Caraïbes ou la Côte d'Or seront plus probablement à annexer en les prenant aux portugais ou espagnols qu'à coloniser.
  13. Baldok

    Jouer : la Moscovie

    Modder les statistiques du jeu... Mais pour quoi faire... La moscovie/Russie fait déjà partie des nations chanceuses. Et à quoi te sers de coloniser l'Amérique avec la Russie ? Comment rapportes-tu le pognon à la maison ? Quand je joue le moscovite, je prends dans je ne sais plus quel ordre : Défensif, Quantité, Religieux, Economique, Influence, Expansion, Diplomatie, Qualité.
  14. Selon moi, selon le pays joué, mes doctrines obligées sont : - Défensif - Diplomatique ou Influence (si beaucoup de vassaux) - Administratif - Religieux ou Humaniste (selon si on s'étend majoritairement sur des provinces païennes ou non) Je ne les prends pas forcément dans cette ordre et une autre doctrine peut s'insérer prématurément selon le pays joué. Mais en 1820, j'ai toujours au moins les quatre là. @Dudal : Aristocratie (avec Qualité) est très utile avec la Pologne si tu veux une cavalerie en béton. Mais j'avoue aussi avoir très peu utilisé Espionnage ; peut être une fois.
  15. Baldok

    Peu de guerres et peu de conquètes.

    Augmenter l'autonomie suffit le plus fréquemment... A tout hasard, quand tu fais des conquêtes n'en prendrais-tu pas trop d'un coup? Quelle est ta surexpansion ? Sinon créer un vassal d'une religion différente peu aidé à absorber les régions païennes avant l'acquisition de la doctrine religieuse.
×