Aller au contenu

guiscard

Membre
  • Compteur de contenus

    27
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

guiscard a gagné pour la dernière fois le 23 mars

guiscard a eu le contenu le plus aimé !

À propos de guiscard

  • Rang
    Membre

Méthodes de Contact

  • Website URL
    https://www.youtube.com/channel/UCZT35Xrj9apGOtEqjuo2NrQ/featured
  1. Dev Diary 4 – Carnet du 18 juin 2018

    Pas impossible qu'ils rajoutent les unités "manquantes" (frondeurs, distinction entre lanciers et épéistes etc) dans des DLC sur les régions concernées comme unités spéciales. Le chariot semble être l'unité spéciale celte/indienne donc peut être des frondeurs crétois ou hoplites grecs comme futures nouveautés.
  2. Dev Diary 3 – Carnet du 11 juin 2018

    Un système plus complexe que les "simples" idées d'EU4 donc, intéressant. A voir si ils arriveront mieux à les équilibrer que dans EU4 justement (maritime, expansion sont... discutables par exemple) mais j'aime bien le système en soi, ça donne une vraie "flavor" à son pays.
  3. Dev Diary 3 – Carnet du 11 juin 2018

    Donc les points de monarque d'EU4 sont de retour mais semblent un peu moins importants (ils n'aident pas la technologie et le développement par exemple). Curieux de voir ce qu'ils entendent par "idées nationales en accord avec votre gouvernement". Ce jeu semble, à première vue, plus complet qu'EU4 à sa sortie.
  4. Dev Diary 2 – Carnet du 4 juin 2018

    Extrêmement ambitieux ce nombre de "provinces". Cela pose la question de savoir si il y aura une méthode de "corer" comme EU4 toutes ces cités, ou simplement des problèmes de personnages/cultures comme CK2. Peut être différente pour chaque culture ou niveau de civilisation? Carthage, Rome ou des tribues proto germaniques... pas tout à fait la même méthode d’intégrationdes nouvelles populations.
  5. Nouveau jeu PDS - Imperator: Rome -

    Le nombre de provinces semble impressionnant, surtout que c'est la carte politique, donc certains pays doivent comprendre plusieurs provinces. Reste à voir si ils vont pouvoir empêcher les puissants proches (Carthage est juste de l'autre côté de Gibraltar) de tout gober en quelques années. Peut être par les ligues défensives.
  6. DLC Dharma

    Intéressants que les états généraux deviennent gratuits (et remplacés par un gouvernement pour le dlc Cossacks). C'est une bonne pratique, parce que ça devrait leur permettre d'améliorer la mécanique sans avoir à se soucier du fait que x% des joueurs ne l'ont pas.
  7. DLC Holy Fury et patch 2.9

    Chose amusante, le système de béatification était déjà dans CK1, il y a plus de 15 ans ! Les lignées extraordinaires semblent intéressantes, surtout si on peut les créer de toutes pièces. Bon moyen de roleplay certaines parties difficiles (les Spartenos, les derniers grecs d'Italie en 1066, restent une de mes parties préférées, et ils méritent de créer une lignée de ce style!). Le système de couronnement par le pape était déjà dans plusieurs mods je crois, à voir si ils vont en faire quelque chose de différent ou juste l'adapter.
  8. Dev Diary 83 – Carnet du 14 mai 2018

    Ça faisait un moment que les joueurs voulaient quelque chose lié aux croisades, qui étaient restées médiocres depuis le début du jeu. Reste à voir ce qu'ils entendent par "croisades spéciales" pour le dlc. Peut être inspiré de croisades historiques comme celle des enfants?
  9. DLC Rule Britannia

    Le nouveau système de missions est moins fort pour les pays qui n'ont pas d'arbre personnel par contre. L'arbre générique est très bof et n'a pas de revendications. Par contre, c'est plus fun pour les gros pays comme la France, l'Angleterre, même Gènes et la Bourgogne par exemple.
  10. Idée de partie

    Ming est une dynastie plus qu'un pays, j'ai tendance à penser à " de la Chine " quand je dis " de Ming ". C'est comme les ottomans, pas très logique que certains pays soient appelés par leurs dynasties et pas d'autres (les pays du maghreb sont appelés "normalement" eux).
  11. Idée de partie

    J'ai joué quelques fois du côté de Ming, et je pense qu'il faut être très très doué dans le jeu pour refuser la "protection" de Ming. Ming défend tous ses tributaires de guerres extérieures (donc tu ne peux pas t'étendre sans affronter Ming dans cette région) mais pas des guerres "intérieures". Donc le meilleur moyen pour un joueur lambda comme moi, c'est d'accepter la protection de Ming, et de manger tous leurs tributaires de l'intérieur (Ming ne peut pas intervenir dans les guerres entre tributaires). En échange de la protection, Ming demande tous les ans quelques points de monarque ou de l'argent, rien de bien méchant.
  12. Questions/Réponses Rapides

    Je n'ai pas testé moi même, mais plusieurs joueurs en parlent dans les forums anglais. Beaucoup conseillent de laisser tomber le Maine (et en profiter pour gérer la guerre des roses, manger l'irlande et si possible l'ecosse) et de revenir avec assez d'alliances pour punir la France. Pour cette stratégie, je pense que tu peux même vendre le Maine à, par exemple, la Provence pour éviter que la France le récupère, durant l'event. Pour les rares qui tentent de contester le Maine, ils disent toujours que la diplomatie doit être en ta faveur (par exemple, la bourgogne doit t'apprécier/pas rivale, sinon ils te sauteront à la gorge). Il faut noter que l'armée anglaise est supérieure aux français depuis le dlc en qualité, mais que les français ont toujours les meilleurs généraux donc une guerre offensive est possible, mais toujours potentiellement difficile.
  13. Questions/Réponses Rapides

    Tout a changé depuis le dernier patch, il y a maintenant une ligne de commandement. Très simple en fait, un Maréchal peut commander jusqu'à 5 généraux, et chaque général commande 24 troupes (sauf si il est assigné à la garnison, là c'est 72). Il faut assigner manuellement chaque général à un maréchal (un général peut être indépendant, mais un maréchal sans général sert juste à nettoyer ses insignes). Les théâtres d'opérations ne font pas partie de la ligne de commandement, ils sont juste là pour organiser "naturellement" ses troupes (tout le commandement peut être dans le même théâtre sans malus). Pour les ordres, cela se passe ainsi, par priorité : 1/ Ordre du joueur : Peu importe la chaîne de commandement, l'armée fera toujours en premier l'ordre direct du joueur. 2/ Mission du général : Si un général a une ligne de front + une flèche offensive et pas d'ordre du joueur, il essaiera d'accomplir sa mission (si l'ordre est actif, bien sûr, sinon il défend sa ligne de front). 3/ Mission du maréchal : Si un général n'a pas d'ordre du joueur, pas de ligne de front + flèche personnelle et qu'il est sous les ordres d'un maréchal (qui lui a un front + flèche), le maréchal se servira de cette armée pour accomplir sa mission. J'espère que ça permet de faire mieux comprendre mon exemple !
  14. Questions/Réponses Rapides

    Les unités essaieront toujours de reprendre leur position sur une ligne de front, tu ne peux pas l'empêcher (à moins de ne pas faire de plan de batailles du tout). Actuellement, le meilleur setup que j'essaie d'utiliser, c'est : Un maréchal (sa ligne de front prend tout l'ensemble du front) + 1 premier général (armée la plus faible/défensive, aucun ordre spécial, donc le maréchal s'en servira pour la défense de la ligne de front) + 2/3 autres généraux (armées plus offensives, avec plusieurs petites lignes de front et des flèches offensives ciblées, je leur donne l'ordre d'attaquer, donc ils feront leurs plans avant celui du maréchal) + 1 général de tanks (petite ligne de front visant les terrains plats, 4/5 provinces maximum, avec une blitzkrieg). Ce n'est sûrement pas optimal (les meilleurs font avec plusieurs types d'armées mécanisées pour encercler/profiter de l'encerclement) mais c'est un bon début dans mon expérience.
  15. Waking the Tiger - Premières Impressions

    Ce n'est pas vraiment dû au DLC mais le jeu semble plus difficile. L'AI adverse résiste mieux aux encerclements et est beaucoup plus agressive, ça oblige pas mal à rester sur la défensive avec pas mal de pays (dont la France). Je pense que des pays comme la Pologne doivent être un véritable challenge à faire survivre maintenant.
×