Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'bound by flame'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Calendars

  • Anniversaire
  • Communauté
  • Les Sorties
  • L'agenda de la Chaîne
  • GPO

Forums

  • Forums réservés au staff
  • Réseau Gamers et Stratégie
    • Forum détente
    • La Vie du Réseau
  • Jeux-Stratégie.com
    • Jeux-Stratégie.com
    • Discussions sur les jeux en général
    • Vos récits de parties
    • Parties participatives
    • Ages & Stratégie
    • City Builder/Gestion
    • Jeux de Stratégie
    • L'Univers de Blizzard
    • Médiéval-Fantastique
    • Pôle Traduction
    • Science Fiction
    • Star Wars : Empire at War
  • Strategium
    • Le site Stratégium
    • Cold War
    • L'univers d'Hearts of Iron
    • L'univers Europa Universalis
    • L'univers Victoria
    • L'univers Crusader Kings
    • Stellaris
    • Imperator: Rome
    • Discussions générales Strategium
  • 39-45 Stratégie
    • Site 39-45 Stratégie
    • Hidden Stroke 2
    • Série Sudden Strike et dérivés
    • Steel Division : Normandy 44
    • Cartes 39-45
    • Autres jeux 39-45

Blogs

  • La Chaîne Jeux-Strategie.com
  • Bandes Annonces
  • ARKO's blog
  • AAR test blog
  • Les Aventures X3 Terran Conflict
  • La Stratégie Mobile
  • Hyperion Blog
  • Antoni Blog
  • green gunner Blog
  • Lloub336 Blog
  • Jeux vidéo et Epistémologie de l'Histoire
  • Dynastie Commune 1
  • Dynastie Commune 2
  • crokine34 Blog
  • Le blog de Sanophis
  • Blog du Réseau RGS
  • [2.3.x] Partie commune CK2
  • Uchronie(s)
  • Le Développement de Mount & Blade II Bannerlord
  • Logiciels pour jeux Paradox
  • Le Blog du Loup
  • Blog du Singe qui a faim
  • Cinquestral, une ville démocratique
  • Ma vie dans Eve Online
  • EU4: Parties communes électives
  • L'Angleterre, une nation parlementaire
  • Crusader Kings 2 : mes parties
  • CKII : un âge de Chaos
  • Une vie presque réelle
  • Forum : Tutoriels
  • Arko van Qlimax Blog
  • Des Anciens aux Barbares
  • Hommes de guerre et coeurs d'acier - Bonsaï blog
  • Les promos Gamesplanet
  • Gloire à l'URSS!
  • Actualité Jeux-Stratégie.com
  • [DH] Kaiserreich AAR participative
  • Pilotes pour la création de vidéos RGS
  • Jeu de roles URSS 1936
  • Mini AAR 2016
  • Cuba Libre!
  • Les Journaux Officiels d'Ayrgiesse
  • Partie participative Cities Skyline 2017
  • Mini AAR 2017
  • Mini AAR Summer 2018

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Website URL


Skype


Steam


Lieu


Centres d'intérêts

Found 17 results

  1. Drawar

    blague.jpg

    From the album: Album de Drawar

  2. Drawar

    Bound by flame

    J'ai décidé de vos présenter un "petit" jeu que j'ai bien aimé. Garanti sans spoiler, pas comme les images et vidéo sur Steam, je ne fais que vous prévenir, si vous aimer la découverte, quoique, j'avais eu le temps des oublier, ah! ma mémoire, au moins ça a préservé les surprises. Bound by flame est un RPG se jouant en solo dans un monde médiéval-fantastique où vous aller devoir massacrer des pas gentils généralement morts et pas beaux. Il est disponibles sur pc, xbox 360, PS3 et 4, le site officiel :http://boundbyflame.com/fr/news.html J'ai joué la version PC acheté sur Steam. Il est sortie le 8 mai 2014. Défauts : En bref, commençons par les défauts et finissons par le positif. En premier, seuls l'interface et les sous-titres sont disponibles en français, pour le son, c'est en anglais ou allemand, donc si vous n'aimez pas lire ou n'êtes pas bilingues... Ce qui peut être aussi un peu embêtant quand quelqu'un parle en plein combat, enfin, ça va évite les plaintes sur le doublage. Personnellement, ça ne me dérange pas vraiment, ça permet de mieux remarquer les détails et de qui parle avec les sous-titres. Pas cher (surtout en solde) pour la durée du jeu acceptable j'ai fini la première fois le jeu en 19 heures en faisant les quêtes annexes que j'ai trouvé et papotant avec tout le monde et en ayant des problèmes pour certains combats. Évidemment, vu qu'il y a plusieurs choix possibles, on peut recommencer le jeu et évidemment tester une difficulté plus grande. L'autre défaut important, ça dépend des goûts est la faible personnalisation du personnage, on joue un humain ou humaine avec une possibilité de 5 visages et 6 coiffures différents pour chaque sexe. Cependant, notre personnage parle vraiment quand il discute avec les autres. À part ça, quelques fois, le compagnon qui nous accompagnent peut vraiment rester bloqué ou agir un peu bizarrement, mais c'est assez rares et ça ne m'a jamais causé un réel soucis, soit que ça n'avait pas d'importance à l'endroit où j'étais ou que j'ai pu quitté la zone pour revenir, vu que ce n'était pas loin, quoique mon compagnon avait une fois décidé de bouger ses miches pendant j'ai fait une promenade où j'ai eu la surprise de pas le retrouver à l'endroit où je le pensais bogué à une porte. Il faut savoir que quand on ouvre une porte, qu'on grimpe ou descend d'un mur ou qu'on passe par une fente, une petit animation a lieu, c'est après que notre compagnon peut resté bloqué, mais chaque semble spécifique à certains endroits, de mémoires 2 ou 3 que j'ai constaté. En me promenant en mode furtif, j'ai eu parfois la surprise de voir que mon compagnon avait disparu comme s'il avait décidé de prendre un autre chemin mais, en restant attentifs, on peut le retrouver assez rapidement (de toute manière ce n'est pas vraiment utile d'être en monde furtif quand tu n'en as pas de besoin), je n'avais pas eu de soucis de la sorte avec mon premier personnage, mais avec mon second que je joue en mode Rôdeur, ça m'est arrivé à quelques reprises dans une certaine zone en monde furtif. Un peu d'escalade pour se garder en forme Histoire : Pour résumé, la Mortarmée dirigée par les Seigneurs du Froid dévaste Vertiel, les royaumes humains tombent les uns après les autres, les elfes sont encore neutres et épargnés. Pour essayer de changer la donne, les Érudits Rouges (une bande de savants et d'apprentis sorciers) tentent un rituel dans un vieux temple. Pour leur protection, ils ont fait appel aux Lames Franches, un groupe de mercenaires réputés. Volcan (surnom de notre personnage) est l'un deux, plus précisément un artificier qui sait aussi se battre. Évidemment, la Mortarmée arrive au temple, le rituel ne se déroule pas comme prévu et nous voilà avec un démon dans le crâne qui nous gratifie d'une magie du feu. Après ce fiasco, on fuit le temple et c'est le retour à la case départ pour trouver un moyen de vaincre les Seigneurs du Froid, à moins que le démon soit l'arme qu'il fallait, mais peut-on lui faire confiance? Le reste de l’histoire est à découvrir, mais il faudra faire un choix entre accepter ou non le démon en nous, ce qui n'est pas sans conséquences positives et négatives (ce qui inclue l'apparence physique). Pour le moment, je n'ai pas l'impression qu'on peut faire en partie, à moins que j'ai zappé un détail au début, ce n'est pas une décision à la légère. On aussi un certain impact par nos décisions, mais il y a aussi des faux choix (peu importe la décision, au final, ça va revenir au même), mais je suis loin d'avoir tous testés. Il y a trois fins possibles, les trois peuvent sans doute être qualifiées de positives, mais ça dépend des points de vue. Selon ses ou peut-être son choix, on n'a pas accès aux trois fins, moi, j'en avais deux avec mon premier personnage, pas encore rendu là avec mon deuxième. L'histoire se déroule en cinq actes dans un monde semi-ouvert, chaque chapitre a sa propre zone, on ne peut pas revenir en arrière. Le dernier est très courts à moins d'avoir des problèmes avec le boss, le premier est aussi un peu court. Une partie de l'extérieur du temple abandonné du début. Fabrications et personnalisations : Pendant ces aventures, notre personnage ramassera de nombreux composants qu'ils peut aussi se procurer chez des marchands, en recyclant les objets ou on les achetant directement depuis interface dédiée à l'artisanat pour ceux de base (les autres étant une combinaison de composants). Volcan peut fabriquer des pièges explosifs, des carreaux d'arbalète, des potions de santé et de mana. Il peut aussi améliorer les objets, chaque arme et armure possède des emplacements dédiés : - Épée, Hache, masse et dague, deux emplacements; - Arbalète, 1; - Torse, 3; - Main et pied, 1; - Casque, 0. Le plus intéressant, c'est que cela a un impact graphique sur l'équipement en question, ce qui peut parfois donner une allure de... D'un mercenaire qui prend ce qu'il trouvent. On est donc très libres pour la personnalisation de nos équipements (une fois les premiers objets passés qui ont y moins de choix), on peut aussi changer les amélioration déjà faites en recyclant l'ajout pour en poser une nouvelle, le bonus sont nombreux : résistances diverses, bonus de magie, santé, de régénération, des dégâts directs, critiques, sorts, pièges... Vous pouvez donc au besoin vous adapter pour un combat spécifique, si vous avez de la difficulté ou si certaines créatures vous posent plus de problèmes que d'autres, ou simplement à votre manière de jouer (ou graphiquement, quoique, sans doute pas la meilleur idée). Les résistances sont : physique, interruption, poison, glace, magie sombre et feu. Voici un exemple avec un une armure du torse sans amélioration et avec ses trois améliorations que j'ai pris au hasard pour l'exemple, chaque amélioration a sa propre apparence. Combat : En premier, les combats sont actifs, ce qui est déjà un gros plus en partant. Il faut savoir que Volcan possède deux postures : guerrière et rôdeur, il peut alterner à volonté. Chaque posture possède certaines actions spécifiques, ainsi que des bonus qui peuvent être actifs qu'avec une posture en particulier. Pour la guerrière, il peut utiliser les armes lourdes (épée, hache ou masse, Volcan ne peut pas utiliser de bouclier, même si certains ennemies en ont un). Cette posture permet aussi de parer très efficacement avec les améliorations, à la basse, l'angle pour parer est de 120 degrés. Ça permet aussi de déstabiliser un ennemi avec un coup de pied pour essayer interrompre (les attaques ont aussi une chance d'interrompre) une action ou attaquer efficacement un porteur de bouclier. En bref, parfait pour encaisser et régénérer sa vie. Le mode rôdeur est dédié aux combats aux dagues, ainsi que pour les attaques par surprises permettant d'augmenter les dégâts des dagues, moindrement de l'arbalète et sort. Cependant, la parade est moins efficace. Le changement important, c'est que le coup déstabilisant est remplacé par un bond en arrière (ce qui est quand même dommage que le guerrier n'a pas une telle esquive et vice-versa), ça sera le principale moyen d'éviter les dégâts, utile aussi pour fuir rapidement une attaque de zone. Le rôdeurs, c'est attaque rapide, par surprise, bouger et bouger en combat. Dans ces deux postures vous être libre de poser des pièges (avant ou pendant un combat, mais ce n'est pas instantané, donc à ne pas faire juste devant un ennemi ou sous le tir d'un archer). Vous pouvez aussi utiliser l'arbalète, ce qui est utile contre certains créatures qui font mal aux corps-à-corps, à moins d'avoir la résistance appropriée. Si jamais vous manquer de carreaux, de pièges ou de potions (même si ce n'est pas très RP), vous pouvez en fabriquer d'autres en pleins combats. si vous avez les composants nécessaires. Les pièges qui n'explosent pas peuvent être ramassés après un combat. À cela, il reste la voie du pyromant qui possède des sorts de feu : offensifs, défensifs et utilitaires, que vous pouvez utiliser avec n'importe quelle posture. Il y a aussi un mode ralentissement en activant le menu tactique qui permet d'avoir le temps de prendre une décision un peu plus réfléchis ou activer des capacités sans passer par les raccourcis, mais je dis bien ralentissement, le temps n'est pas figé, seulement ralenti, n'activez pas ce mode pour faire une pause aux latrines en plein combat. Depuis cette interface, vous pouvez aussi dicter le mode de combat de votre compagnon. Par exemple : débrouille-toi (il choisit par lui-même ses actions), défends-toi, attaque ou soigne le groupe. Ça dépend évidement des compagnons. Cela peut faire toute la différence pour un combat, une compagne est devenue pas mal plus coriace en monde défense parfait pour encaisser et occuper quelques ennemies, ce qui facilite les combats contre les autres, quand il y a 5 ou 6 personnes pour te frapper, ça devient compliqué, surtout quand tu ne veux en tuer certains pour une quête. Mais ne compter pas sur votre compagnon pour le faire ménage pendant que vous déguster un verre de vin. Si activité au bon moment lors d'une attaque ennemie, une parade en posture guerrière ou un bond arrière en mode rôdeur va déclencher une contre-attaque. À part ça, il y a deux attaques de base pour chaque posture, frapper et une circulaire, cette dernière peut être chargé pour avoir un effet plus importants. Il existe aussi un cycle de la nuit et du jour (et des "lits" pour dormir à certains endroits, si on veut vraiment jouer à une période de la journée), évidemment, on n'est moins repérable la nuit, à moins d'allumer la lumière... Ça peut être pratique d'abriter par un démon du feu. Le menu tactique dont je ne suis pas donné la peine de configurer les raccourcis. Ouais, que je suis flemmard. Compétences et traits : Il y a trois trois arbres de compétences : guerrier, rôdeur et pyromant. Vous êtes libres d'investir dans les trois si vous voulez. Normalement, à la fin, vous pouvez avoir une arbre plein et un autre bien entamé. À cela, il s'ajoute les traits qui proposent divers bonus pour l’artisanat, le combat, d'expérience, pour trouver des objets... Certaines quêtes/choix peuvent vous donner un trait bonus. À chaque niveau, on gagne deux points de compétences et un de trait. Les arbres de compétence : Compagnons : Au début, on est seul, mais par la suite, on pourra généralement se faire accompagner par l'un de ses compagnons, parfois plus. Je ne vous les présenterai pas, car cela fait partie de la découverte du jeu (selon moi), il y a évidemment les classiques et je n'en dirai pas plus. Un compagnon est immortel, si sa vie descend à zéro, il fera un petit dodo pour se relever à la fin du combat. Chaque compagnon possède ses propres compétences et on peut choisir son attitude au combat, comme j'en ai parlé plus tôt. Il ne faut pas hésiter à leur parler, ils peuvent proposer des quêtes utiles. Malheureusement, on ne peut pas changer l'équipement ni améliorer les compétences de ses compagnons. Il y a aussi 4 séductions possible dont je n'ai pas encore pu tester, ouais, je ne suis pas très romantique, j'imagine. Certaines décisions pourraient avoir un impact sur nos compagnons, mais mise à part un cas où je ne sais pas l'impacte de la décision contraire, je n'ai pas eu de problèmes avec mes compagnons, mais je suis loin d'avoir tout tester et je suis habituellement plutôt "gentil", ouais, il ne faut pas nécessairement se fier aux apparences. Mais j'attends mon troisième personnage pour jouer un "vrai salaud". Ouais, glande un peu, j'ai pas juste ça à faire. Au final : Malgré quelques petits défauts dont la durée du jeu un peu courte, ça reste selon moi un bon jeu surtout en l'achetant en solde, si on accorde une grande importance aux prix pour la durée de vie, enfin, si vous êtes curieux comme moi, vous avez de nombreux choix à tester, ainsi que les techniques de combats, vous pourrez y passer plus de temps que de juste le faire une fois, puis de l'oublier. Personnellement, avec mon premier personnage où je jouais un guerrier un peu pyromant ayant choisi la voie du démon, j'ai eu pas mal de difficulté en mode Faucon (deuxième niveau de difficulté). Avec mon second personnage qui est un rôdeur un peu pyromant qui préserve son humanité, mise à part un peu au début le temps que je m'adapte, je trouve le jeu plus facile, alors que j'ai monté la difficulté d'un niveau (Buffle, il y a le niveau capitaine, le dernier), à certains "boss" où j'avais eu des problèmes avec mon guerrier, je les ai étonnement facilement vaincu avec mon rôdeur, enfin, je n'ai pas encore fini le jeu avec et j'ai un peu plus d'expérience. La difficulté n'est pas forcément linéaire, j'ai trouvé l'avant-dernier boss assez facile au finale, vaincu du premier coup, il me semble, alors que d'autres avant m'avait causé beaucoup de soucis, enfin, moins que le dernier (une chance que j'avais une grande collection de potions de soin, même si j'ai failli en manquer) où je suis mort je ne sais combien de fois. En bref, il y a peut-être des jeux semblables et mieux, mais ça reste un peu "petit" jeu, je dis petit à cause de sa durée d'une partie, sans vouloir être péjoratif. Malgré cela, j'ai bien du plaisir à y jouer. Serez-vous du voyage?
  3. Drawar

    image.jpg

    From the album: Album de Drawar

  4. Drawar

    escalade.jpg

    From the album: Album de Drawar

×