Aller au contenu
Invité Cartouche

Victoria - Boulimie compulsive

Messages recommandés

Invité Cartouche

***Déclaration liminaire préfaçatoire en guise de préambule***

Après une dure et intense période de concours, j'ai eu comme une envie de dominer le monde. Aussi me suis jeté corps et âmes dans une partie de Victoria avec le mod franchil 1.4 (oui je sais, j'ai du retard, ne jetez pas les pierres trop fort) à laquelle je me suis consacré longuement (entendre 2 sessions de 12 heures plus quelques heures pour l'achever et de nombreuse autres pour la rédaction de ce modeste texte).

La rédaction n'a eu lieu qu'après coup, à partir des screenshots et de mes souvenirs encores frais, ce qui explique que je ne m'aventure pas trop dans les détails. Etant de plus encore novice dans le subtil art de l'AAR, je ne me suis pas orienté vers une narration très romancée mais me suis borné au factuel.

Enfin, ce récit était principalement destiné à un public QUI NE JOUE PAS A VICTORIA : ce qui explique les pauvres explications (que moi je pense justes mais qui ne le sont pas forcement) que le lecteur rencontrera au fil du texte.

Le seul principal avantage de ce récit est qu'il est complet, et que vous pouvez donc laisser vos commentaires eventuels en réponse, à moins que cela ne contrevenienne à la politique de la maison (dont j'avoue ne pas m'être encore entièrement imbibé).

Note à benêt : clique sur les belles images, t'en aura de plus belles !

Bonne lecture.

***Fin de la Déclaration liminaire préfaçatoire en guise de préambule***

Bon, je n’ai pas fait très original, j’ai pris la France. Je joue en mod Franchil 1.4 1836, plus facile pour cette nation que la version originale, en difficulté normale / normale. Mon objectif principal est clair : gagner le jeu, c’est à dire finir premier au classement des nations (indicateur regroupant la puissance militaire, le prestige et le développement industriel). Les objectifs secondaires : controller Suez et Panama, avoir une place importante en Amérique du Nord et du Sud (pourquoi pas faire une bande de territoire de la Californie ou de l’Alaska à la Terre de Feu) et enfin, coloniser l’ensemble de l’Afrique, histoire de rappeller aux Africains que leurs ancêtres étaient bien gaulois. Et accessoirement, comme je joue la fille ainée de l’Eglise, garantir l’indépendance du très Saint Père et arracher les lieux saints aux mahométans qui profanent par leurs impiété le tombeau du Christ.

La France c’est pas mal mais la population est vraiment trop peu importante et surtout très peu dynamique (démographiquement parlant). Aussi je décide dès le début du jeu de m’étendre. Mais l’Espagne, alliée à la Hollande, m’entraine dans la guerre entre Bataves et Belges, guerre qui commence rituellement chaque partie.

user posted image

Je mobilise donc et marche sur Bruxelle.

user posted image

Je ne gagne finalement rien à cette guerre dont la Hollande sort victorieuse.

Je peux alors reprendre mes projets initiaux et attaquer la Tunisie. J’ai créé un premier corps, l’Infanterie de Marine, qui avec mes trois divisions de la Force d’Intervention Espagnole, les 5 de la 1ere Armée et les 5 autres stationnées dans les trois territoires d’Algérie que je contrôlle déjà, se lancent à l'assaut des force du Bey.

user posted image

La Tunisie ne fait pas long feu, puis vient le tour de l’Algérie et enfin du Maroc.

user posted image

user posted image

Pendant ce temps l’Infanterie de Marine conquiert Madagascar où Ranavaloana 1ère s’amusait à balancer des missionnaires chrétiens du haut d’une roche Tarpéienne locale (fait historiquement exact).

user posted image

Ensuite, je me projette vers l’extreme-Orient, histoire de récupérer l’Indochine TRES peuplée.

user posted image

Comme je ne dispose que de peu de voiliers, que le transport est très lent, cela prend beaucoup de temps, et comme l’essentiel de mon budget passe dans l’armée (les canons plutot que le beurre !) la dette croit très vite. 5 ans après le début du jeu, je dois 400 000 livres aux huissiers qui sont à deux doigts de venir saisir les ors de la monarchie.

user posted image

J’en suis presque à regretter les institutions internationales de Tropico qui limitent automatiquement vos dépenses. Inutile de dire que j’aurais toutes les peines du monde à rembourser. Je développe les industries les plus rentables (comme les chantiers de bateaux à vapeur en Poitou Charrente) pour créer de la richesse.

user posted image

Pour comble de malheur le gouvernement Orléaniste, partisan du laisser-faire économique n’autorise pas de monter les prélèvements au dessus de 50 %. Aussi dès 1852, je porte unilatéralement les Bonapartistes, plus interventionistes au pouvoir, histoire de taxer les pauvres à 75 %, mais je laisse les impots des classes moyennes et riches à 33 %, ce qui est morallement dégueulasse, mais évite l’éxil de ces citoyens importants pour mon économie (ce jeu fera-t-il de moi une racaille néo-libérale ?). L’emmerdant de ces périodes d’austérité c’est que les autres puissances n’y sont pas tenues. Aussi le Turc attend la fin de mon alliance avec l’Egypte pour annexer ce sympathique pays, riche en momies et en pyramides.

user posted image

Cela me contrarie dans la mesure ou j’aurais bien voulu, moi aussi, l’annexer.

Je laisse passer la guerre de Crimée, ne voulant pas chercher des noises à l’ours Russe, qui fout une belle rouste à l’Ottoman. Pour m’occuper, je matte les rebellions anarchistes d’autonomistes bretons abrutis de haine et de chouchen.

user posted image

Mais l’Empire du milieu se met aussi à maltraiter les aumonniers catholiques. En tant que souverain très chrétien, je ne peux laisser passer ça, et j’entre donc en guerre en Chine. 3 Corps de tirailleurs Tonkinois, recrutés dès la conquète de l’Indochine, gardent la frontière septentrionale de cette colonie. L’Infanterie de Marine, et un nouveau corps d’Armée, l’Infanterie Coloniale (6 divisions, 3 de chasseurs d’Afrique, 3 de Zouaves, recrutés en Algérie) entrent à Pékin. Ils ne sont pas arrivés à pieds par la Chine mais en bateaux.

user posted image

J’occupe Shangai, que je récupère, en sus d’indemnités de guerres.

Vient alors la guerre en Italie. J’appuie Victor-Emmanuel dans son entreprise d’unification. Ce qui signifie guerre contre les Deux-Siciles, les Etats Papaux et surtout l’Autriches. Je mobilise et envoie mes troufions en masse débarquer en Croatie et se diriger vers Vienne. Je règles leur compte aux maigres divisions Papales et Napolitaines avec mon armée d’active.

user posted image

Mes braves conscrits n’auront pas le temps d’arriver à Vienne, le Piémont concluant une paix plutot avantageuse (pour lui, moi bien que j’ai fait l’essentiel du boulot, je ne reçoit rien). Mais enfin le Pape garde Rome et un autre territoire, et l’unité Italienne est proclamée. Et là, bug du mod : logiquement je devrais recevoir, Annecy, Chambéry et Nice de l’Italie : elle me le donne effectivement mais pour les reprendre imédiatement, ce qui n’est pas pour me faire grand plaisir. Mais bon, pour éviter toutes mauvaises pensées à cet hérétique de Victor-Emmanuel, je garantis l’indépendance des Etats Papaux.

En parallèle, je peux enfin commencer à coloniser l’Afrique de l’Ouest. Mais modérement, mes caisses sonnant encore creux.

Les années 1860 sonnent le retour des combats. Tout d’abord aux Etats-Unis où les états du Sud font Sécession. Comme les USA sont un concurent sérieux pour ma course au titre, je vais essayer de garantir l’indépendance de la confération. Ce qui m’entraine évidemment dans la guerre de Sécession. Peut de temps après c’est l’intervention au Mexique. Comme je ne peux être à la fois au four et au moulin, je me concentre d’abord sur les Etats-Unis.

user posted image

La guerre se déroule plutot bien. Ma marine de guerre, bien qu’archaïque, défait la marine US et mes troupes, malgrés de lourdes pertes, occuppent la facade atlantique. Lee résiste bien, malgré l’occupation des provinces confédérées occidentales. Une nouvelle armée, forte de 8 nouvelles divisions d’active occupe Washigton.

user posted image

Les Etats-Unis me proposent alors une paix honorable (une province pour la confédération). Naïvement, je me presse d’accepter, je veux en effet m’occuper vite du Mexique, avant que l’Anglais, lui aussi en guerre contre ce pays, ne le dépouille. Si je dis naïvement c’est que je pensais que cette paix serait totale. Or elle n’est qu’entre moi et les USA, qui eux continuent leur guerre contre la Confédération, et finissent évidemment par l’annexer. Ma stratégie d’affaiblissement des Etats-Unis par leur division a donc échoué.

Mais revenons à nos moutons mexicains. L’Anglais à conclu une paix lui attribuant de nombreux territoire jouxtant le Belize, déjà britannique. Je me dis que je peux encore arracher aux Mexicains ses territoires qu’il possède au nord du Rio Grande, histoire de créer un pendant Français à la puissance Etatsunienne, encore concentré sur la cote Est. Mais ma victoire est paradoxalement trop complète et par le biais d’un événement (donc incontrollable par le joueur) le Mexique devient mon premier satellite et Maximillien, archiduc Autrichien de son état, monte sur le trone fantoche du Mexique. Je n’aurais pas de Californie Française ; voyons la bouteille à moitiée pleine, si les Ricains veulent les récupérer, il leur faudra me terrasser, ce qu’ils ne sont pas en mesure de faire. Au passage, j’ai aussi anexer le Costa-Rica, allié malheureux du Mexique.

user posted image

Revenons en Europe. 1865 : première guerre anglaise. Voyant mon glorieux pays (/me fredonne une Marseillaise des familles) devenir chaque jour plus fort, le Royaume Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande me déclarre la guerre. Ce qui n’arrange pas mes affaires, je ne suis pas encore vraiment en mesure de rivaliser avec la première puissance mondiale. Aussi j’opte pour l’option défensive à tout va. Je mobilise et masse mes divisions sur les plages, pour repousser tout débarquement britannique.

user posted image

Mon armée d’active, encore au Mexique ne peut être rappatriée. Ma flotte ne peut en effet rivaliser avec la puissante Royal Navy, et je ne veux pas perdre la fine fleure de mon armée dans les profondeurs de l’Atlantique. J’essaye d’occuper ses territoires d’Amérique centrale, mais rapidement, plusieurs centaines de milliers d’hommes arrêtent mon avancée.

user posted image

En Europe, ma défense est « trop » efficace. Ne voulant pas risquer ses divisions sur les plages défendus, les rosbeefs débarquent en Afrique du Nord. En catastrophe, je fais traverser la méditerrannée aux 15 divisions mobilisés pas encore déployée, ou ils viennent renforcer les 6 divisions de tirailleurs Tunisiens (Infanterie indigène, donc d’une qualité moins forte que les divisions régulières anglaises) et je crée 16 nouvelles divisions de tirailleurs Algériens (infanterie indigène là encore). Mais les Anglais sont trop nombreux et rapidement, mes divisions sont anéanties et je regroupe mes forces restantes dans la défense de Rabat et des trois territoires adjacents d’Alger, de Bône et de Tunis.

user posted image

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cartouche

Voyant la situation perdue, je propose en tribut au vainqueur la quasi totalité du Maroc, moins deux province qui jouxte des territoires non encore colonisés (j’ai d’ailleur piqué à l’occasion de cette guerre les comptoirs anglais de Gambie et du Ghana). Je ne veux en effet pas qu’il puisse coloniser l’Afrique Occidentale. Mais l’Anglais refuse. Je laisse alors, contraint par les evenements, pourrir la situation, laissant à mes troupes l’occasion d’améliorer les défenses des territoires que je possède encore. Puis je repropose la paix : comme il est fastidieux de proposer de nombreux territoires, je propose a tout hasard une paix blanche, et là, surprise, il accepte. Vainqueur militairement, il est donc plutot perdant au finale puisque j’ai récupéré deux comptoirs coloniaux !

Le sournois Italien à profiter de mes déboires (et du fait que j’ai oublier de re-garantir son indépendance au Pape), pour annexer Rome et Viterbo, les deux dernières provinces sous l’autorité du très Saint Père. Il ne me reste plus qu’a prier pour ce pauvre homme enfermé au le Vatican.

Arrive alors 1870. La myriade d’états germanique s’est réunie, à l’issue d’une guerre entre l’Autriche et la Prusse, en Confédération d’Allemagne du Sud, satellite du beau-père de Sissi, et celle d’Allemagne du Nord, satellite du Prussien. Or ce denier soutient un candidat Hohenzollern au trône d’Espagne. Comme j’ai bien appris mes leçons d’histoire, je sais que Charles Quint et ses Habsbourg avait déjà joué ce sale tour quelques siècles plus tôt, je m’y oppose donc et c’est la première guerre contres les teutons. La Prusse ne peut faire le poids face à moi : ma marine, quoique toujours pas renouvelée surclasse largement la sienne. Mais la Prusse s’est allié à l’Italie (qui a certainement pour but de reprendre à l’Autriche les territoire lui manquant) et à l’Empire Ottoman qui reste une puissance de premier plan malgré sa défaite face à la Russie. Et ces trois pays réunis peuvent me faire du mal. Aussi, tel le dernier Horace face aux Curiace, je décide d’affronter ses adversaires un à un. Je n’ai qu’une province frontalière avec la Prusse (Metz) où la 2e Armée forte de 8 divisions d’actives interdit toute attaque Prussienne ; sa technologie étant comparable à la mienne il lui faudrait plus d’un demi-million d’hommes pour déloger mes 100 000 soldats bien retranchés. Ma seule frontière avec la Turquie, c’est le sud de la Tunisie ou les 150 000 tirailleurs Algériens vont monter une garde inutile, car aucune division ottomane n’est stationnée sur la cote lybienne. Le problème le plus urgent est donc l’Italie à qui je dois prendre la Savoie et Nice, ainsi que la Sicile et la Sardaigne,qui produisent le souffre dont manque mon industrie. De puissant corps d’armée (de conscrits mobilisés) passent les Alpes, l’Infanterie Coloniale libère la Sicile, un nouveau corps (la garde impériales, 5 divisions d’élites, recrutées à Lyon) débarque en Sardaigne tandis que l’Infanterie de Marine occupe une Rome désertée par ses défenseurs. Ils en profitent pour visiter le Collisé. Très vite l’Italie me cède les provinces convoitées. J’envoie alors mes troupes vers la Turquie. Les marsouins continuent leur périple touristique par la mosquée Sainte-Sophie, dans la capitale turque. Les autres corps, les conscrit et les garnisons d’Afrique du Nord, occupent la tripolitaine, l’Egypte et la Palestine.

user posted image

Là encore, je ne rencontre pas une grande résistance et la Turquie me cède ses territoires de la Lybie à Jérusalem, ne conservant que la Haute-Egypte (au Sud de ce pays donc) que je me promet de revenir chercher plus tard. Les lieux saint sont donc revenus sous administration chrétienne, Dieu merci !

Ne reste alors plus que le cas de la Prusse. L’attaque frontale est impossible car ses troupes de son coté de la frontière sont aussi bien retranchées que les miennes et sensiblement plus nombreuses. J’envoie donc ma marine, renforcée de canonières à vapeur (innovation majeure qui rend obsolètes les antiques vaisseaux de guerre à voiles) débarquer des corps de 20 divisions à l’est de la péninsule danoise et marcher sur Berlin. 3 allers-retours et un demi-million d’hommes prennent à revers la Prusse. Sa défaite est totale et la confédération d’Allemagne du Nord devient mon satellite et la nationalité « Allemande du Sud » devient la seconde nationalité principale de mon empire (concrètement les ouvriers de cette nationalités seront aussi productifs que les Français, alors que les ethnies minoritaires sont beaucoup moins productives). En Afrique, j’ai aussi pris à la Prusse ses comptoirs et missions en Namibie. Là comme ailleurs, je poursuis lentement la colonisation de ce continent. Si les Belges ne s’installaient pas au Congo, à mon grand dépit, je serais le seul à le coloniser.

Sur ce, événement à la cour, la marquise de Bardot, maîtresse de l’Empereur apprend qu’en Corée, on mange des chiens et des chats. Grace à une grève de l’oreiller elle optient une expédition contre ces barbares primitifs. Plus prosaïquement, la Corée est un pays très peuplé (donc qui amènerait beaucoup d’impôt), riche en fer et en charbon (vitaux pour mon industrie en pleine expansion) et a toujours le statut de « nation primitive » (on peut donc l’anexer en une fois, alors qu’on en peut anexer les nations civilisées que si elles font 3 territoires ou moins). La Corée compte 19 territoires. Je sais d’expérience qu’il faut la conquérir vite, sans lui laisser le temps de mobiliser. Sinon, on se retrouve face à une armée de plus d’un million d’hommes, et mobiliser et acheminer les conscrits serait trop fastidieux. J’envoie donc 6 corps (1ère et 2e armée, armée d’Algérie, Garde, Infanterie coloniale et Infanterie de marine), chacuns chargés de la conquète de 3 territoires (4 pour la 2e armée). Exepté la Garde qui rencontre une forte résistance au Nord-Est, la conquète est facile est prestement expédiée. Je crée 6 nouvelles divisions de tirailleurs Tonkinois au Vietnam que j’amène pour mater les révoltes qui se déclenchent très rapidement.

Sur le chemin du retour, je conquiert aussi l’Ethiopie, avant que l’Ottoman ou le Russe ne le fasse.

user posted image

Puisque je suis dans la région, j’annexe aussi les territoires d’Oman au Sud de la péninsule arabique et en Afrique Orientale (pour commencer la colonisation du Kenya et du Tanganyka). Oman n’est plus que mon satellite, comptant deux province : la capitale et un archipel au large de la corne de l’Afrique. Abu Dabi et Zanzibar, pourtant allié à ce pays, on courageusement refusé de lui porter assistance quand je lui ai déclaré la guerre, mais je ne prend pas la peine de les punir de leur lacheté. Si j'annexe si tard ces territoires, c’est que durant une longue période, l’indépendance d’Oman était garantie par le Royaume-Uni, et aussi par moi, accessoirement.

S’en suit une assez longue période paix et de prospérité. Je développe mon réseau ferré (en métropole comme dans les colonies) et crée des usines de bateaux à vapeur en Algérie et en Tunisie. Les révoltes des plus en plus nombreuses en Corée nécessite l’envoie de l’infanterie de Marine et de l’Armée d’Algérie en plus des garnisons. Je développe les exploitations de matières première afins de donner plus de travail à ces chomeurs. (Moralité faites bosser un pauvre il ne vous cassera plus les pieds, quand je disais que ce jeu était fait pour les crypto-médefistes !).

A partir de 1880, je commence la colonisation du Pacifique, dans les rares territoires non encore controllés par le Japon (Tahiti, Wake…). Puis soucieux de m’assurer le controlle de Panama, je part en guerre contre la Colombie, en profitant d’une autre guerre qu’elle est déjà en train de perdre contre le Brésil, le Pérou et la Bolivie.

user posted image

Puis à la fin de cette même année, le Prussien, conforté par son alliance avec la Russie, veut sa revanche et me déclarre la guerre. Mais mon fidèle vassal, la Confédération d’Allemagne du Nord, entre aussi en guerre et les combats frontaliers détournent les force prussiennes de ma frontière.

user posted image

J’entre réellement en guerre début 1885, le temps de renforcer ma marine (dont j’avais réduit l’entretien au minimum) et de mobiliser mes divisions. Afin de garantir une paix avantageuse, j’envoie 20 de mes divisions de piou-piou occuper Saint-Petersbourg, la capitale Russe.

user posted image

En Allemagne la situation est confuse ; les forces combinées Prusso-Russes prennent un léger avantage sur les Nords-Allemands. Mais comme dix ans plus tôt j’envoie mes troupes contourner la péninsule danoise, devenue prusienne entretemps et occuper Berlin (défendue uniquement par des Russes). Du fait des combats avec la confédération, la Prusse occidentale est peu garnie. Je masse la moitiée de mes conscrits à Metz (l’autre moitiée occupant Saint-Petersbourg et la Prusse septentrionnale) et je culbute les défenses Prusiennes. Je refuse la paix qu’il me propose (céder quelques province à mon satellite) et obtient 6 provinces de Rhénanie.

user posted image

En temps normal j’aurais accepté la première paix mais comme les Allemands du Sud sont des citoyens de mon empire, rien ne s’oppose à cette anexion.

1887 : deuxième guerre Anglaise. Le moment me paraît mieux choisi, car j’estime ma marine cette fois capable de m’autoriser un débarquement en Grande-Bretagne sans lequel il n’est pas de victoire sur le Royaume-Uni possible. La royal Navy compte une soixantaine de canonières et un nombre équivalent d’archaïques vaisseaux de guerre à voiles. Je ne dispose moi que de cinquante canonières mais contrairement à l’Anglais mes navires sont rassemblés dans la Manche. Je gagne là une première bataille navale qui me permet de débarquer 6 corps de 50 000 hommes. Mais l’Anglais met alors à l’eau des croiseurs (qui rendent obsolètes mes canonières) et envoie des renforts en Grande-Bretagne. Je ne peux évacuer mes hommes qui se font massacrer sur les plages du sud de l’Angleterre, attendant un secours que je ne peut leur fournir. Profitant de son avantage passagé, il tente même un débarquement en Vendée, que je repousse facilement. En Afrique, la Namibie maintenant colonisé est frontalière de l’Afrique du Sud d’où de nombreuses divisions remontent. J’essaie d’envoyer des secours au 2 divisions de tirailleurs Sénégalais (Infanterie indigène là encore) qui y sont retranchées. Mais cette aide n’arrive pas car la Belgique, profitant lachement de mon embaras en Europe, me déclare une guerre coloniale.

user posted image

Or le Congo Belge est entre le Gabon ou je recrute mes divisions de tirailleurs Sénégalais et le théatre d’opération sud (j’adore ce jargon militaire). De plus, si la Tunisie et l’Algérie sont devenues des provinces (et non plus des colonies) et donc qu’à la faveur de la mobilisation, j’ai des divisions de conscrits à déployer en Afrique, je ne peux les faire spawner au Gabon. (On peut déployer une unité que dans le territoire où elle a été recruté, ou dans tout territoire reliée au territoire de recrutement par une chaine de territoire non occupé. Or je ne controlle encore pas le Nigéria, il n’y a pas de chaine de territoire reliant l’Algérie au Gabon). Je déploie donc ces divisions africaines sur les plages du Maghreb, pour éviter une invasion comme dans la guerre précédente. En Afrique centrale, le recrutement de 8 nouvelles divisions de tirailleurs au Gabon me permet une conquète facile du Congo, et la Belgique conclut finalement une paix m’abandonant cette colonie.

user posted image

En Australie, les provinces du centre de l’iles ne sont pas encore colonisés par l’Anglais, j’y fait donc débarquer l’Infanterie de Marine : il est en effet plus aisé de voler des comptoirs ou des missions, il suffit d’y faire passer une division.

user posted image

J’occupe aussi un territoire, le colonisateur ayant dégarni cette colonie au profit de l’Afrique du Sud et de l’Europe.

En Europe justement je reprend l’initiative grace à la livraison de croiseurs. Je débarque une nouvelle fois, cette fois plus de 500 000 hommes. Mais une nouvelle fois la Navy reprend l’avantage, grace cette fois à des cuirassés (plus puissants que les croiseurs). A nouveau j’abandonne mes troupes, que, comble de malheur, je fait manœuvrer comme des citrouilles. Au lieu de les cantonner dans les provinces méridionales ou elles auraient pu se retrancher pour résister à la supériorité numérique anglaise, je les lance sur Londres, espérant abréger cette guerre qui me semble une nouvelle fois mal engagée. Une nouvelle fois mes divisions sont anéanties et je dois repousser une nouvelle tentative de débarquement sur mon sol. En Afrique australe, les maigres renforts sont enfin arrivés du Gabon, mais ne font pas le poids face aux puissantes divisions britanniques et sont rapidement anéantis. Seul une division résiste à un contre dix à Windhoeck.

En Europe, je reprend une nouvelle fois la main et j’engage mes dernières réserve qui, sous la protection de cuirassés capables de rivaliser avec ceux de la marine anglaise, débarquent et cette fois réussissent à occuper Londres. J’ai le temps de faire passer en Namibie 20 divisions de conscrits qui arrive cependant 2 jours trop tard pour sauver de l’anéantissement l’héroïque garnison de Windhoeck. L’Anglais me propose enfin une paix qui ne m’enchante guère mais que je suis contraint d’accepter, ces trois ans de guerre intensive ayant mis mes réserves complètement à plat. Je comptais le bouter définitivement hors d’Afrique, mais il conserve 8 territoires en Afriques du Sud.

user posted image

J’obtient en revanche (ce à quoi je ne m’attendais pas, l’Australie moins 5 territoires).

user posted image

Enfin, il me cède aussi 3 territoires au Sud de la Guyane, qu’il avait obtenu d’une précédente guerre contre le Brésil. Cette paix bancale ne peut qu’amener une troisième confrontation franco-anglaise, pour laquelle je me prépare activement, en fabriquant des dizaines de cuirassés et de croiseurs lourds.

Je me remet alors à mon projet Pan-Pan (Panama / Pantagonie) et je déclare donc une nouvelle guerre à la Colombie, lui prenant ses territoires frontaliers du Brésil.

user posted image

Puis comme c’est carnaval (la bonne excuse – jeu de mot pour juntistes), l’infanterie coloniale, déguisée en Picaros investit Rio de Janeiro, tandis que l’Infanterie de Marine, la Garde et la Légion Etrangère (une division d’Allemand de Rhénanie, une d’Italiens de Sicile, une autre de Turque de Tripolitaine et une de Britannique et de Brésiliens de Guyane) s’enfoncent dans la forêt amazonienne. Je prend une bande de territoire reliant Panama à la Guyane jusqu’à la frontière argentine au Sud.

user posted image

En 1894 j’ai eu le temps de sufisament renforcer ma marine et il est temps de régler ce « problème anglais ». De même ; si je veux m’assurer une présence exclusive en Afrique, il faut que j’en vire les Portugais, qui occupent l’Angola, la Guinée Bissau et le Mozambique. Heureux hasards ces deux nations nuisibles sont alliées : après avoir mobilisé et attendu que mes divisions soit disponibles, je déclare donc la guerre au Portugal. En Angola comme au Mozambique, ma progression est rapide, mais en Guinée Bissau la garnison portugaise oppose une farouche résistance. En Afrique du Sud j’occupe les territoires non gardés, et manœuvre pour faire bouger les trois divisions qui se retranchent dans les derniers territoires de façon à les battres en rase campagne. Chez les kangourous, les provinces du Nord-Est tombe rapidement mais Melbourne résiste. En Europe enfin le débarquement se passe cette fois sans problème, je prend rapidement Londres et divise ma flotte pour imposer un blocus au iles Britanniques.

user posted image

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cartouche

J’isole une douzaine de division britanniques au Pays de Galles, et je les anéanties totalement. Je débarque aussi en Irlande.

user posted image

Puis j’occupe l’ensemble des deux îles. Je débarque enfin au Portugal ou j’occuppe Lisbonne et les provinces méridionnales. J’envoie aussi trois corps aux Açores, aux Bermudes et aux Bahamas pour aller me faire bronzer sur les plages de sable blanc parce que ces îles de l’Atlantique font des bases importantes en vue de la confrontation qu’il ne manquera pas d’arriver avec les Etats-Unis. Enfin j’envoie 20 divisions « raisonner » la garnison de Bissau et achever la conquête de l’Afrique du Sud. Je suis donc en position de force pour imposer ma paix à l’Angleterre. J’annexe le Natal, allié malheureux des Anglais. Je prend les Bermudes et les Bahamas, le reste de l’Australie et de l’Afrique du Sud. Et cerise sur le gateau, j’en fait mon satellite. Et oui, la puissante et perfide Albion sera désormais un allié fidèle et dévoué, et ne sera plus jamais un danger. Je termine la guerre contre le Portugal en leur prenant les Açores et toutes leurs colonies du continent africain. Et j’en fait aussi un satellite, il n’y a pas de petit profit !

Comme l’Espagne, avec qui j’entretiens pourtant de bon rapports refuse de me céder le territoire qu’il possède au Maroc, j’anticipe la guerre Hispano Américaine de 1898 et garantit l’indépendance des Etats-Unis (si une quelconque nation leur déclare la guerre, je serai également en guerre contre la puissance aggressante). Je poursuis l’unification de l’Afrique grace à mon armée d’active : j’annexe l’Etat libre d’Orange, prend 4 des 6 territoires du Tranvaal. Puis, remontant le continent, j’annexe le Sokoto (Nigéria) puis, de l’autre côté du Sahara, la Lybie. La colonisation des territoires libres est par ailleurs presque achevée.

Puis l’Espagne entre dans mon jeu et attaque les Etats-Unis. Mon fidèle allié anglais (hahaha !) me suit dans cette guerre (a moins que lui aussi ne garantissait l’indépendance américaine) et débarque même avant moi dans la péninsule. Je mobilise tandis que mon vassal conclut une première paix me donnant une province au sud des Pyrénés et le territoire Marocain. Il obtient quant à lui deux territoires jouxtant Gibraltar et un autre en Catalogne.

user posted image

Je continue de mon côté ma guerre, qui s’achève par la satellisation de ce pays : Royaume-Uni, Espagne, Confédération d’Allemagne du Nord, Portugal, Mexique et Oman sont désormais des pantins entre mes mains.

Je dirige maintenant mes troupes vers la Haute-Egypte, toujours turque. L’Ottoman, chassé d’Europe par une nouvelle victoire Russe, est plus que jamais mal en point. La conquète est donc encore une fois rapide et aisé, grace à une occupation d’Ankara.

user posted image

J’échange mon territoire transpyrénéen avec l’Espagne contre un comptoir du pacifique, ce qui me permet de revendiquer trois nouvelles iles.

Il manque le Libéria à ma collection de territoire africains. L’ennui est que ce petit pays est un satellite des Etats-Unis. Je me retrouve donc en guerre coloniale contre ces deux pays. Le cas du Libéria est vite réglée, et les Etats-Unis ne disposant que de 3 territoires coloniaux (Seattle, Spokane et Hawaï), j’occupe rapidement ces trois territoires, où je me retranche en attendant la paix qui ne manque pas d’arrivée. J’obtient donc une nouvelle île dans le Pacifique et une petite enclave dans le Nord-Ouest américain, où je m’empresse de cantonner deux corps de 5 divisions (avec brigade de génie) de tirailleurs Sénégalais.

En parlant de Cantonay, début 1900 éclate en Chine la révolte des Boxers. Les 55 jours de Pékin m’entrainent dans une nouvelle guerre contre la Chine, nation encore primitive. J’envoie tout d’abord quelques corps d’active (Infanterie de Marine, Infanterie Coloniale, Légion) gardant près de la frontière du Transvaal, dernier état africain indépendant, l’Armée d’Algérie et la première armée en vue d’une invasion, dès que l’Espagne ne garantirait plus l’indépendance.

Voyant qu'il y a un bon coup à jouer en Chine, j’envoie le contingent occuper les territoires conquis, en vue d’une future annexion. Mais je ne suis pas seul sur le coup, le Japon (rouge) et la Russie (vert) se mettent aussi de la partie.

user posted image

J’attend donc qu’ils conclue la paix en annexant le Transvaal.

user posted image

Toute l’Afrique est maintenant sous mon contrôle.

user posted image

Le Japon ayant conclue une paix, je récupère les territoires qu’il occupait.

user posted image

Puis propose l’annexion à la Chine qui est acceptée (Je récupère les territoires que j’occupais, et le Russe idem).

Cette annexion assied ma domination mondiale, faisant plus que doubler la population de mon empire. Notez la hausse soudaine de mes recette fiscale (a gauche au milieu) avec la fin de la mobilisation et surtout l’intégration des 300 millions de nouveaux sujets.

user posted image

Néanmoins, la situtation reste instable en Chine, donc je décide de créer de nouvelles divisions indigènes de Gurka : mais pour cela, il me faut des Népalis, j’envoie le corps de la garde à travers le nord de l’Inde occuper puis annexer l’unique territoire Népalais. J’y cree 10 division avec une brigade de garde (car ce sont des soldats d’élite). Puis je me tourne vers le Tibet, qui sépare cette province de la Chine et je l’annexe. Le Tibet étant allié de la Birmanie, j’en profite pour annexer aussi ce pays.

Je mets également en place les première réforme sociale, octroyant des protection contre le chomage, un minimum retraite... le tout à un niveau "acceptable".

Mon usine de char d’Algérie et ma raffinerie du Maroc achève de produire de quoi créer les 10 corps blindés (chacun de 5 divisions renforcé d’une brigade de char). Avec ça, je me sent de taille à m’imposer définitivement en Extrème-Orient en faisant mordre la poussière à l’impérialisme Nippon.

Aussi le 16 janvier 1909, la guerre était-elle subrebticement déclarée.

user posted image

Comme contre le Royaume Uni, je divise ma flotte (fortement supérieure en nombre) pour imposer un blocus de l’archipel Nippon.

Une dizaine de division japonaise était concentrées à Edo. Je débarque des corps de part et d’autre de ce territoire pour les encercler, tout en fixant ces divisions grace à deux corps blindé et l’infanterie de Marine. En Chine, j’envoie une division de spahis (cavalerie indigène arabe renforcé d’une brigade de hussards) pour éviter que les divisions (une par territoire) gardant ces enclaves ne se renforcent trop. Puis viennent les larges corps blindés qui anéantissent les troupes nippones. Au Japon, les troupes sont finalement elles aussi mises hors jeux, me laissant libre de la conquète de l’île principale. Je pique les deux comptoirs japonais en Nouvelle-Guinée, que j’échange avec mon fidèle allié Anglais et j’obtient les iles Bougainvilles. Dans le Pacifique, j’applique la méthode Nimitz : on débarque en force (4 corps de 50 000 hommes chacuns) pour venir à bout de la division qui y est retranché. Après 7 mois de guerre je conclue la paix avec le Japon, gagnant ses possession en Chine et en Mandchourie et quelques îles du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Nouvelles-Hébrides, Samoa…), et fait du Japon un nouveau satelitte.

user posted image

En Chine toutefois les rebellions continuent et malgré le développement du réseau ferré, mes divisions chargées du contrôle de ce pays sont en permanence en action.

Je me dirige alors vers l’Argentine (en guerre contre l’Equateur) pour finir mon projet secret Pan-Pan (Panama-Pantagonie). Et moins d’un an après le début de la guerre contre le Japon, l’Infanterie Coloniale débarque à Buenos Aires.

user posted image

Ma marine interdit à l’Argentine de rapatrier ses divisions intervenant en Equateur, tandis que la légion garde l’unique territoire frontalier. Conquète facile donc, et en Octobre j’obtient de l’Argentine, une bande de provinces, l’Argentine devenant elle aussi un satelitte.

Je reçois aussi les territoires necessaire à la création de l’Uruguay.

user posted image

La réalité du projet Pan-Pan n'apparait qu'à la fin avril 1914, quand la dernière colonie est definitivement acquise.

user posted image

En Chine, les rebellions sont toujours malhereusement d’actualité : après la première vague de réforme qui mettait maintenant l’Empire à un niveau « acceptable » socialement parlant (sauf en ce qui concerne le temps de travail et les salaires, parce que cela diminue la production), je diminue les impots des classes les plus pauvres à 20 %. Puis je réduis le temps de travail à 10 h par jour et octroie un salaire minimum acceptable. Enfin, j’envoie les 10 corps blindés (un demi-millions d’hommes) stationner en Chine. Mais rien n’y fait, les rebellions continuent. Alors de guerre lasse, je fais de la Chine un satelitte, laissant un gouvernement fantoche régler ces problèmes.

user posted image

Il me faut alors remonter les impôts des pauvres à 50 % car la Chine payait beaucoup.

Comme toute mes désir de conquêtes sont assouvis, je développe les réseaux ferrés jusqu’à leur maximum dans tout mon empire.

Enfin voilà la victoire tant attendue :

user posted image

Et le monde au moment de mon triomphe ! (et oui, je suis premier partout, j'en suis tellement ému, que je m'en titille les tétons !)

user posted image

***Merci d’avoir lu jusque là, et pardon pour les fautes/coquilles***

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

là je crois que question conquérant fou furieux on peut pas faire mieux! sourire.gif

En tout cas félicitations, mais j'aimerais pas voir ton bad boy! heureux.gif

C'est dommage que tu ais pas joué avec la version 1.6 du mod Franchil... clin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité généralsilisme

Bien jouer. bien.gif

Mais dommage que tu ne toi pas frotter a la Russie ou au Etat Unis sa aurait été imprésionnant. : diable.gif

Mais bravo, je me suis régaler. sourire.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité rueut

il y a une chose que je ne comprend pas ,toutes les aar ici se termine avec de splendides victoires ,alors que celle que je fait avec gascogne va se terminer par une grosse branlée,environ vers 1800.........

Pas de aar defaite,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ha mais non moi je suis fan des aars qui se finissent mal!

C'est super de voir que'il est possible de perdre une partie. Moi même le meilleur aar que j'ai jamais réalisé sur le défunt forum Benzo, c'était sur HOI1 avec la Pologne où après une résistance héroiques de près de trois ans j'ai finalement été bouffé par l'allemand précisément au moment où il commençait à se faire charcuter par les russes et les français...

C'est pour ça les gars, même si votre parties se termine par une annexion, je vous recommande malgré tout d'en faire des aars pour justement partager vos expériences... clin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

clap clap, j'ai adoré, c'est super à lire bigsourire.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Docrate

Comment fait on pour faire une image entière du monde (planisphère) comme dans la dernière image ? heureux.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lieutenant Dan
C'est extraordinaire gne.gif

et encore, tu m'aurais connu plus jeune... bigsourire.gifbigsourire.gifbigsourire.gif

Bah justement, je crois bien t'avoir connu plus jeune classe.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Cartouche
Comment fait on pour faire une image entière du monde (planisphère) comme dans la dernière image ? heureux.gif

On fait 3 séries de screenshots (nord equateur et sud) et on les copie/colle sous paint si on n'a rien de mieux ptiyeux.gif

@Lieutenant Dan : c'est possible en effet yeuxroulants.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'admire la perf vu qu'il s'agit du mod franchil1.4 . Je pense que tout joueur megalo qui se respecte a fait au moins une partie de conquete, je suis epaté de voir que c'est possible d'arriver a un tel stade sur une autre version que celle de base et qu'avec l'Angleterre. (pesro, j'aurai trouvé ca plus drole, j'avais pu annexé le monde entier sauf 5 regions russes (par manque de temps bigsourire.gif)

Enfin bon, Chapeau bas heureux.gif

C'est le genre de partie insuportable a jouer, on passe plus de temps a regler le probleme des revoltes des pays annexés qu'a justement annexer les pays désirés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Docrate

C'est quand même pas très réaliste de pouvoir conquérir tout cela decu.gif

Les grandes puissances auraient dû s'allier pour faire tomber le conquérant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'on peut dire, c'est que c'était super à lire et qu'on attend un autre AAR aussi explosif bigsourire.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité MonPetitChou

Ce type d'AAR donen vraiment le gout de se mettre à Victoria ! En tout cas bravo ! bigsourire.gifbien.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lord_Klou

Jolie conquête mais un chiffre me semble étonnant : ta population. 400 millions d'habitants seulement vu les territoires contrôlés (notamment en Chine) c'est peu, non ?

Quand je fais ce genre de partie je tourne entre 700 millions et 1 milliard en 1820. Mais je n'ai pas fait de Gc en Franchil 1.4, alors c'est peut-être le mod qui limite la croissance ou... ton taux d'imposition, c'est pas bien de pressurer les pauvres comme ça diable.gif suppôt du Medef langue3.gif

Modifié par Lord_Klou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×