Aller au contenu
Rhysaxiel

Destins Croisés

Messages recommandés

Destins Croisés

Mod : White Eagle - Red Star (WERS)

Scenario : WERS

Difficulté : par défaut

White Eagle - Red Star est un mod proposé par une équipe polonaise. Ce mod est centré sur la guerre russo-polonaise de 1919-1921 mais s’étend jusqu’en 1923 en cas de blocage du conflit. Il offre la possibilité de jouer la Pologne (l’Aigle Blanc), la Russie bolchévique (l’Etoile Rouge) mais aussi la Russie Blanche, les deux Ukraine et l’Estonie. Chaque pays a ses propres objectifs, même si les conditions de victoires ne sont prévues que pour les deux principaux acteurs du conflit.

WERS est un scénario de bataille où la diplomatie, la recherche et la production sont désactivés. L’échelle de jeu est la brigade, les renforts sont fournis par événement à des dates légèrement aléatoires (une poignée de jours, pas plus). Enfin, la guerre fait rage de toutes parts, la zone géographique correspondant à l’Ukraine est le théâtre d’un conflit triangulaire, voire quadrangulaire, l’Ukraine (alliée à l’Ukraine occidentale), la Pologne, les Rouges et les Blancs étant en guerre entre eux.

user posted image

L’immersion est assurée par des événements aux descriptions complètes offrant un petit aperçu purement factuel du conflit, ou des pistes alternatives à l’histoire permettant une excellente rejouabilité pour un scénario de cette taille.

Cet AAR se décompose en six chapitres, un par pays. Ces chapitres sont le résultat de six parties totalement indépendantes les unes des autres, il n’y a aucune continuité ou lien d’un chapitre à l’autre. Les mises à jour seront assez espacées.

Objectifs (Pologne et Bolchéviques uniquement)

user posted image

Chapitre 1 : Estonie

Chapitre 2 : Ukraine

Chapitre 3 : Ukraine Occidentale

Chapitre 4 : Russie Blanche

Chapitre 5 : Russie Bolchévique

Chapitre 6 : Pologne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chapitre 1 : Estonie

En novembre 1917, profitant de la débâcle de la Russie Tsariste, l’Assemblée Provinciale estonienne, parlement du gouvernorat autonome d’Estonie au sein de la Russie, se déclare autorité suprême sur le sol estonien, contestant ouvertement le pouvoir central russe. Une fois les bolchéviques au pouvoir, ceux-ci tentent de reprendre la main en Estonie en supprimant l’assemblée et en déclenchant l’invasion du territoire. Profitant d’une faiblesse momentanée de l’armée Rouge et de la reprise de l’offensive par l’Allemagne, le Comité de Salut estonien contre attaque et libère le territoire. L’indépendance est proclamée une première fois le 24 février 1918. Le lendemain, les troupes allemandes pénètrent en Estonie imposent leur autorité. Le premier gouvernement autonome d’Estonie n’aura duré qu’un seul jour. La souveraineté n’est restituée au gouvernement qu’à la chute de l’Allemagne, entre le 11 et le 14 novembre 1918.

Le 28 novembre 1918, dans le cadre de l’offensive généralisée vers l’ouest, les bolchéviques attaquent les divisions allemandes et l’unique division estonienne stationnées à Narva et capturent la ville. C’est le début de la guerre d’indépendance estonienne. A la Noël, les rouges sont à 34km de Tallinn.

user posted image

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce devait être un AAR sobre, mais si vous voulez en prendre "plein les mirettes", je vais essayer de faire un petit effort...

La situation du pays est désespérée. Les bolchéviques ont lancé une offensive sur notre territoire, et seule Tallinn est encore libre. L’hiver les a toutefois stoppé, mais ce même hiver nous empêche de contre-attaquer. L’ennemi tient 4 provinces : Narva, Tartu, Parnu et Voru. La faiblesse de la Russie Blanche nous amène à penser que chaque jour qui passe nous est défavorable, car sitôt les blancs vaincus, les rouges se retourneront contre nous.

user posted image

Deux petites divisions estoniennes et une brigade de volontaires finlandais sont disponibles. Leurs effectifs ont souffert des dernières offensives bolchéviques, mais l’hiver devrait permettre de les recomposer. Le général Laidoner qui dirige les troupes, décide de laisser passer l’hiver et le gel pour maximiser leurs chances. A cela une raison simple, les russes sont aussi bons sur ce terrain que les estoniens.

Le 12 janvier 1919, la République de Tarnobrzeg est annexée à la Pologne.

user posted image

La République de Tarnobrzeg (Republika Tarnobrzeska)

Tarnobrzeg est une ville polonaise située sur la Vistule. Elle fait partie en 1914 de la région de Galicie, attachée à l'Empire Austro-Hongrois.

Face à l'inéluctabilité de la défaite, l'empereur Karl Ier (Franz Josef) signe le 16 octobre 1918 le "Manifeste Impérial", basé sur les 14 Points* du président américain Woodrow Wilson. Celui-ci altère grandement la monarchie, au moins du côté autrichien (depuis 1867, la couronne autrichienne est double : autrichienne et hongroise). La Lodomérie et la Galicie reçoivent l'indépendance totale vis-à-vis de Vienne. L'accord entre alliés, Autrichiens et les minorités récemment émancipées stipulaient que ces dernières devaient rejoindre leurs compatriotes libérés de l'Allemagne et de la Russie pour former la Pologne.

user posted image

Les populations polonaises en Europe de l'Est, 1918.

Pourtant, dès le 6 novembre 1918, deux activistes socialistes, Tomasz Dabal et le père Eugeniusz Okon proclament la République de Tarnobrzeg à la suite d'une manifestation de 30.000 paysans s'achevant par la prise du pouvoir local par ces mêmes manifestants.

user posted image

Manifestations à Tarnobrezg, le père Okon est visible sous le manche du drapeau.

Apprenant le déclenchement et le succès initial de la révolution russe, la République adopte les idées communistes. Il est demandé aux propriétaires, tant fonciers que terriens, de céder sans contre partie leurs biens tandis qu'une administration et une milice paysanne sont formées.

Début 1919, l'armée polonaise fraîchement crée, envahit le territoire et le rattache à la Pologne. D'abord emprisonné, le père Okon est relâché avant d'être élu au Parlement polonais.

user posted image

Eugeniusz Okon

*le président Wilson expose ses 14 points lors de son mémorable discours du 8 janvier 1918, devant le congrès. C'est un texte écrit sans la moindre coordination avec les européens, et qui préfigure la future Société des Nations. Les deux points les plus célèbres, et qui nous intéressent ici, sont la restitution des souverainetés aux territoires occupés (ex : l'Alsace-Lorraine à restituer à la France) et le droit des peuples à l'autodétermination. Plus de détails sur l'article Wiki des 14 points.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 25, c’est la Biélorussie qui tombe sous le joug des bolchéviques.

user posted image

Bien qu'en paix, les deux grands de la région se regardent en chien de faïence. L'orage se prépare. Les premiers grondements se font entendre avec le retrait progressif de l’armée d’extrême est allemande (Ober-Ost Armee). Ce départ ouvre la possibilité d’une guerre entre la Pologne et les bolchéviques.

Deux semaines suffisent pour que la situation s'embrase. Dans leur politique de reconquête et de diffusion du communisme en Europe, les Bolchéviques déclarent la guerre à la Pologne le 16 février. L'Aigle Blanc et l'Etoile Rouge, deux nations particulièrement jeunes (un an chacune), s'affrontent désormais.

user posted image

Cette guerre nous offre un sursis inespéré. On peut s'attendre à ce que l'ennemi concentre ses forces en Pologne. Laidoner décide donc, cette fois-ci de manière définitive, de retarder l'offensive au dégel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les volontaires affluent sous les drapeaux. Une troisième division est mise sur pieds. Mais la météo ne permet toujours pas d’offensive. La guerre russo-polonaise fraîchement déclarée nous offre un sursis que les chefs n'hésitent pas à mettre à profit. Nous ne sommes plus dans l'obligation de frapper vite et fort, mais uniquement fort, quand les conditions le permettront.

user posted image

La 3e division est composée de 4 brigades de volontaires. Leurs effectifs font que l'armée de libération Estonienne est presque doublée !

Les Bolchéviques ne comptent pas pour autant abandonner la conquête de la Baltique. Ils dispose selon nos renseignements, d'un QG sur place dédié à ce théâtre.

user posted image

Dernier événement ajoutant encore un peu plus à la confusion dans la région, le 30 mars la Roumanie, qui a déjà profité de la guerre civile Russe pour s'emparer de la Bessarabie, soutient la Pologne et déclare la guerre à la République Populaire d'Ukraine Occidentale, et de facto à la République d’Ukraine.. Les rêves d'une Grande Ukraine s'éloignent un peu plus.

user posted image

Le mois d'avril annonce le dégel...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×