Aller au contenu

Messages recommandés

Faire un AAR sur un jeu déjà très scénarisé? C'est du défi littéraire^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis très déçu et à la fois très content vous savez ? Personne n'a réussi à comprendre le dernier indice. Je pensais pas qu'il était si tordu que ça mais bon... Pour la peine, voici encore un indice tordu !
 

new_land_rover_1.jpg

Indice n°5
Difficulté : Tordu
Aide : ça devrait vous aider de voir dans quel véhicule roule le héros du jeu

 

Allez, c'était le dernier. Vous avez toutes les cartes en main pour trouver le jeu :). J'espère que ça vous aura plu ce petit jeu, moi je me suis bien marré à trouver certains indices !

 

Bientôt vous aurez donc le nom du jeu et l'explication des indices (et accessoirement la suite de l'AAR sur CoH, c'est pour ça que vous êtes là). D'ailleurs j'hésite à utiliser le système de blogs pour mes AAR pour que ce soit plus simple pour ceux qui veulent pas les discussions à côté (enfin faut d'abord que je comprenne comment ça fonctionne).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Troisième partie : Le tournant

 

Le sergent Conti sait que la situation ne pourra pas s'améliorer tant qu'il restera coincé dans sa base. Il réunit donc les deux sections d'infanterie encore sous son contrôle et les place sous le commandement du caporal Pearson, le rescapé de la compagnie Dog.

 

- Caporal, votre mission est indispensable à notre survie. Il y a des champs sur notre flanc droit et l'un d'eux abrite un dépôt de munitions. Vous devez le capturer et le tenir jusqu'à ce qu'on vous envoie des renforts. Compris ?

- Compris sergent. Je ne vous décevrai pas.

 

Pearson et ses hommes partent donc sur la position voisine.

 

12548_018_assaut_colline.jpg

Able reprend l'initiative.

 

Toutefois, les allemands n'arrêtent pas leurs contre-attaques. Ils savent que les américains sont au bord du gouffre et ils ont l'intention de les y faire tomber.

 

Le QG subit donc l'attaque conjointe d'un Stug sur le flanc gauche, d'un Panzer IV sur la route et d'un Pak 38 sur le flanc droit. Le Sherman envoyé à la rescousse doit être relevé avant d'être complètement détruit.

 

91042_019_yet_another_attack.jpg

Les blindés allemands en pleine action.

 

Fort heureusement, les Pak 38 allemand est réduit au silence. Côté américain, un Sherman et un Pak 38 se chargent d'éliminer le Panzer IV. Seul le Stug offre encore un peu de résistance. L'infanterie du génie alliée fait tout son possible pour réparer les véhicules. Il est hors de question de perdre encore un blindé.

 

79255_020_carcasses.jpg

La moitié des Panzer IV de la map ont été détruit à ce stade.

 

Sur le flanc droit, le caporal Pearson est attaqué par un half-track allemand. Celui-ci est pris d'assaut par l'infanterie qui envoie ses grenades collantes. C'est suffisant pour détruire le véhicule et ses occupants.

 

11304_021_half_track.jpg

C'est le premier et le dernier half-track ennemi que je rencontre.

 

Au nord du QG, les allemands tentent une nouvelle percée à l'aide d'une section de mitrailleuses, d'une section du génie et d'un Flakpanzer (blindé léger efficace contre l'aviation et l'infanterie). C'est un travail remarquablement facile pour les Shermans de la compagnie Able qui réduisent cette offensive à néant en quelques secondes.

 

94317_022_flak_attack.jpg

Encore une contre-attaque inutile et coûteuse...

 

Mais le sergent Conti sait qu'il est en train de prendre l'avantage. Les attaques allemandes sont moins puissantes. De plus, il est parvenu à prendre l'initiative sur le flanc droit. Enfin, les soldats du génie ont établi des casernes de véhicules légers et lourds pour renforcer la compagnie. Le sergent a toutes les cartes en main pour remplir ses objectifs.

 

74954_023_usines.jpg

La caserne de véhicules légers (half-tracks, canons antichar de 57 mm et M8 Greyhounds) est à gauche et celle de véhicules lourds (M4 Shermans) est à droite.

 

Les allemands ne relâchent pas la pression pour autant. Ils savent qu'il est plus que jamais le temps pour eux de briser la résistance américaine. Ils envoient un autre Panzer IV sur le QG de la compagnie. Mais lui aussi rejoint très vite le cimetière d'acier qui s'est formé sur la route.

 

16088_024_sixieme_panzer.jpg

« Les Panzers, c'est que des carcasses, et ça change tout » (1ère classe Ducros)

 

Un half-track sort des usines américaines. C'est une réussite pour le sergent Conti : il sait que désormais, la compagnie a les moyens de partir à l'offensive. Il décide d'accorder ce véhicule à Pearson pour qu'il puisse renforcer ses sections sur le terrain.

 

Le caporal tient toujours la position. Ses hommes se sont même emparés d'un canon Pak 38 abandonné par les allemands.  

 

65505_025_defense_colline.jpg

Si une section perd des hommes, elle peut en regagner à condition d'être à proximité du QG, d'une caserne de campagne ou d'un half-track.

 

Lorsque le sergent Conti retourne à la radio du QG, c'est pour annoncer de bonnes nouvelles à son supérieur :

- Capitaine, ici le sergent Conti. A vous.

- Ici le capitaine. Que voulez-vous sergent ?

- Je voulais vous avertir que nous tenons toujours la position. Mieux : nous avons commencé à sécuriser notre flanc droit et le caporal Pearson de la compagnie Dog a à sa disposition une petite équipe avec laquelle il va pouvoir affronter les Boches.

- Parfait sergent ! Je savais que vous alliez y arriver. Le Red Ball Express est toujours stoppé, tant que vous ne tiendrez pas le carrefour à l'entrée de Montebourg il ne bougera pas d'un millimètre. Terminé.

- Bien reçu capitaine. Terminé.

 

Mais si la victoire semble à portée de main, c'est sans compter sur la résistance allemande. Celle-ci va se battre jusqu'au bout.

 

Et le sergent Conti sait parfaitement que la vraie bataille pour le contrôle de Montebourg vient à peine de commencer...

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai réussi une belle percée vers l'SVT tout en assurant une tête de pont sur la physique. Pour les maths c'est plutôt la drôle de guerre mais côté philo c'est Fall Gelb avec moi qui joue le rôle des français...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voilà le résultat de l'énigme pour mon prochain AAR : 

 

kerbal-space-program-02-700x412.png

Eh oui, certains l'ont deviné il s'agit bien de Kerbal Space Program ! Bon je ne vais pas me lancer tout de suite dans une explication du jeu, ça je le ferai pendant l'AAR. Sachez juste qu'on va bâtir notre propre programme spatial. Concernant les différents indices : 

 

Indice n°1 : La pomme - Félicitations à tous ceux qui ont compris le lien avec les lois de la gravitation de Newton, car c'était un indice bien tordu !

 

Indice n°2 : Wernher von Braun - Ce scientifique d'abord au service du IIIe Reich est l'un des pionniers des fusées à propulsion liquide, et notamment des V2 allemandes. Récupéré à la fin de la guerre par les Américains (dans le cadre de l'opération Paperclip), il deviendra directeur adjoint de la NASA et participera à l'élaboration de Saturn V, la fusée qui amena des hommes sur la Lune.

 

Indice n°3 : K - L'indice le plus simple, j'aurai pas dû le mettre à mon avis. Enfin il s'agit bien du K en binaire. Au passage, 75 correspond au code ASCII de la lettre K donc c'était bon aussi. De plus, c'est en 1975 que fut crée l'Agence Spatiale Européenne (mais ça c'est une coïncidence).

 

Indice n°4 : La carte - C'était écrit en gros en plein milieu de l'image et peu de personnes l'ont vu : il s'agit bien de la Galilée, une région géographique (au nord de l’Israël je crois). Ici, c'est une référence au célèbre scientifique (bon il était pas si tordu que ça quand même cet indice ?)

 

 Indice n°5 : La voiture - Une jolie Land Rover, dont le nom fait référence ici aux véhicules d'exploration qu'on envoie sur les autres planètes.

 

En tout cas, bravo à ceux qui ont trouvé. La prochaine fois, je ferai des trucs plus tordus. Sinon je m'excuse du retard, ça ne va pas sortir tout de suite cet AAR car il vient d'y avoir une mise à jour, j'attends que tout soit stable et que certains mods soient mis à jour.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, excellent ! Ce jeu est absolument épique et tellement incroyablement gratifiant. Je comptais préparer une petite série vidéo à son sujet mais ma noobitude me freine ^^ Je suis sûr que ton AAR m'en apprendra beaucoup ! Tu penses le réaliser en mode carrière ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas du tout. Le mod carrière a l'air très prometteur avec cette mise à jour, mais il me semble encore un peu vide. Le système de science à lui tout seul ne m'a pas l'air assez convaincant. Mais si jamais quelqu'un crée un mod là-dessus (je sais que de tels mods existaient pour le Sandbox) je le prendrai peut-être. En attendant, il est plus probable de le réaliser sur le Sandbox.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quatrième partie : Dents d'acier

 

Malgré les événements positifs qui viennent de se produire, le sergent Conti sait que les allemands n'ont pas joué leurs dernières cartes. Comme pour le lui prouver, un autre Panzer IV apparaît sur la route. Il est réduit en poussière en quelques secondes.

 

47630_026_.jpg

Le septième Panzer IV arrive.

 

La défense américaine est plus qu'efficace. Le sergent a demandé aux soldats du génie d'établir des fortifications temporaires afin de tenir la position avec moins d'hommes (dans le but évident de renforcer l'aile droite américaine afin de soutenir une offensive). Les nids de mitrailleuses côtoient désormais les canons antichar retranchés derrière des sacs de sable.

Les Shermans ne bougent pas en revanche. Conti préfère les garder sous la main en cas d'attaque massive de la part des allemands. Un nouveau Sherman arrive également en renfort depuis les usines. La défense des alliées est imperméable désormais.

 

47577_027_.jpg

Une base bien défendue.

 

Les allemands tentent une grande offensive à l'image de celle qui avait fait plier la défense américaine en début de journée. Tout commence par l'envoi d'un Panzer IV.

 

22225_028_.jpg

Ils ont du courage, ces tankistes.

 

Il ne fait pas le poids et est éliminé juste avant que n'arrive un Stug.

 

40712_029_.jpg

Y'a pas à dire, ils ont vraiment beaucoup de courage.

 

Mais le Stug part lui aussi en poussière avant d'avoir pu faire de dégâts. La situation est difficile pour le Panzer IV qui arrive en soutien.

 

13628_030_.jpg

En fait c'est plus de la folie que du courage.

 

Il est expédié en Enfer de la même façon.

 

En quelques minutes, les allemands ont perdu quatre blindés lourds dont trois Panzers IV. Ils ne se remettront jamais de cette défaite.

 

Le temps de latence entre l'arrivée de chaque véhicule a permis aux américains de gérer calmement la situation. Le moral remonte dans toute la compagnie Able. Déjà neuf Panzers IV envoyés au tapis. Il ne doit plus en rester beaucoup.

 

C'est sur cette hypothèse que le sergent Conti va baser toute sa stratégie. Il veut plus que jamais reprendre l'offensive pour que le Red Ball Express puisse atteindre Montebourg avant la fin de la journée. Il envoie donc à Pearson un Greyhound fraîchement sorti de l'usine et lui demande de pousser sur le flanc droit jusqu'à la ferme la plus proche. C'est un point de ravitaillement essentiel en munitions.

 

76762_031_.jpg

Able repart à l'assaut. Deux sections d'infanterie attaquent la ferme, soutenus par un half-track, un Greyhound et un Pak 38.

 

L'attaque est un franc succès. La ferme est libérée et le caporal Pearson peut fièrement annoncer au sergent Conti que le flanc droit est presque sécurisé. Pour finir le travail il a besoin d'attaquer une ferme un peu plus à l'est. Mais le sergent Conti refuse : le centre du dispositif est encore fragile. Il préfère avancer ses unités, blindés et canons en tête, pour renforcer les positions alliées. Une fois les hommes en position, il sera possible d'élargir le front allié et d'avancer sur toute la largeur du secteur.

 

Mais au cours du déplacement des Sherman, un nouveau Panzer IV est découvert.

 

17385_032_.jpg

Et le numéro complémentaire... Le 10 !

 

La puissance concentrée des canons antichar et des Shermans a raison de lui. Il explose au milieu du champ. Les unités d'infanterie qui l'accompagnaient sont décimées.

 

76233_033_.jpg

Et une médaille de plus sur l'étagère !

 

Les éclaireurs sont formels : il n'y a plus aucun blindé de type Panzer IV dans le secteur de Montebourg. Au QG, le sergent Conti se dépêche d'annoncer la nouvelle au capitaine Mac Kay. Ce dernier est plus que satisfait des progrès de la compagnie Able mais souhaite presser l'assaut pour atteindre le village avant la fin de l'après-midi.

 

Conti et Mac Kay conviennent donc d'un nouveau plan d'attaque sur les défenses allemandes.

 

L'heure de la revanche a sonné pour la compagnie Able.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

5ème partie : Able contre-attaque

 

La compagnie Able en a assez de se terrer à son QG. Le sergent Conti le sait. Et maintenant que la menace des Panzers IV ne pèse plus, rien n'empêche une attaque des positions allemandes. La ferme la plus proche venant d'être sécurisée par le caporal Pearson, seul un dernier foyer de résistance subsiste sur les ailes de la compagnie.

 

Afin de l'éliminer, le caporal Pearson et son équipe sont envoyés à la ferme sur l'extrémité du flanc droit. La résistance y est vite réduite au silence. La compagnie tient tout le sud du secteur. Les troupes qui protégeaient encore le QG se redéploient pour former une ligne QG - ferme du centre – ferme du flanc droit. Cette ligne hétérogène (principalement composée de blindés lourds et légers ainsi que de canons et de quelques unités d'infanterie) va devoir avancer vers le reste des positions allemandes.

 

Le sergent Conti veut établir une ligne de défense à l'entrée de Montebourg pour menacer directement les allemands encore retranchés dans la ville et au-delà.

 

14285_034_carte_1.jpg

Le plan de Conti.

 

Le groupe du caporal Pearson (half-track, Greyhound, Pak 38 et section d'infanterie) doit avancer le long du flanc droit. Bien que légèrement décalé par rapport à Montebourg, il permettra d'éviter les contre-attaques dans le dos de la compagnie.

 

Au centre et à gauche, les Shermans avanceront sous le couvert des Pak 38 pris aux allemands et de concert avec l'infanterie (section d'infanterie de base et sections du génie équipées de détecteurs de mines) pour maintenir la pression et atteindre la grande ferme où était emprisonnée Dog. Le sergent Conti souhaite se servir de la ferme comme d'une base avancée pour le ravitaillement et la réparation de véhicules et pour coordonner l'assaut sur la ville.

 

Bien que la ferme soit toujours sous le contrôle théorique des américains, personne ne sait si ses flancs sont dégagés. Mais il est plus que probable que les allemands s'y terrent dans l'espoir d'arrêter la progression alliée.

 

Les troupes du centre (un Sherman, un Pak 38 et une section du génie) sont les premiers à tomber sur de la résistance allemande (un Pak 38). Elle est réduite au silence en un rien de temps.

 

66195_035.jpg

J'ai déployé des casernes de campagne dans la plupart des fermes du secteur pour faciliter le remplacement de troupes.

 

Le groupe du centre est chargé de progresser le long de la route. C'est un groupe très puissant formé de deux Shermans (dont celui avec l'amélioration Crabe), d'un canon antichar et d'une section du génie équipée de détecteurs de mines. Ces soldats du génie précèdent le Sherman avec amélioration Crabe qui a activé ses chaînes anti-mines par sécurité. Il faut être certain que le Red Ball Express ne subira pas de pertes dues aux mines.

 

87372_036.jpg

Le nombre d'impacts d'obus est impressionnant.

 

Le groupe centre atteint un petit corps de ferme où il ne rencontre que peu de résistance. Il est désormais à portée de la grande ferme située au centre du secteur. Son flanc gauche est parfaitement sécurisé mais sur le flanc droit, les combats sont difficiles et les pertes sont lourdes. Finalement, le caporal Pearson s'empare d'une petite ferme où il établit une base avancée. Il est le premier à atteindre son objectif conformément au plan de Conti.  

 

83801_037.jpg

Le groupe du caporal Pearson.

 

Au centre, les véhicules sont face à la grande ferme. Ils sont toutefois contraints d'attendre car le groupe blindé qui progresse le long de la route a pris un peu de retard.

 

44641_038.jpg

Le groupe Centre en position devant la grande ferme.

 

La situation évolue enfin. Pearson doit faire face à quelques contre-attaque mineures dont il se sort sans aucune difficulté. Sur le flanc gauche, la ligne a avancée suffisamment et est en position près de la grande ferme. Le centre du dispositif américain peut enfin avancer et s'établir dans la grande ferme d'où il menace directement le village de Montebourg.

 

41177_039.jpg

Et on en revient au point de départ.

 

Loin de la ligne de front, le QG désormais hors de danger n'est plus gardé que par quelques nids de mitrailleuses et un Pak 38. Tout est prêt pour l'arrivée du convoi.

 

44381_040.jpg

Le QG américain, désormais loin des combats.

 

Le sergent Conti est plus que fier de ce que ses hommes viennent de faire. En très peu de temps, la ligne de front s'est déplacée de plusieurs centaines de mètres sans rencontrer de résistance. A ce rythme, le Red Ball Express traversera Montebourg avant la fin de l'après midi. Mac Kay avait raison de croire en son fidèle sergent.

 

Mais cette apparente victoire a vite fait oublié à Conti que les allemands ont plus d'un tour dans leur sac.

 

Et ces derniers ne sont pas près de laisser tomber ce pour quoi ils ont déjà sacrifié tant de vies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Youhou j'suis candidat ^^. Bon ben j'ai plus qu'à payer des potes pour voter :)

 

Au passage, je m'explique concernant le manque d'activité (qui doit approcher le zéro absolu en matière d'activité). En fait j'ai eu pas mal de boulot ces derniers temps (ah la terminale...) et des coupures d'Internet en prime et du coup je n'ai même pas pu avancer sur l'écriture. J'en ai encore en réserve pour quelques posts mais bon faut que je m'y remette à fond (je suis en train de jouer la mission suivante de CoH). Je pense vous poster tout ce qui me reste d'ici les vacances en espérant avoir le temps de refaire des réserves pour le mois de janvier (normalement je compte sur les vacances de décembre pour avancer à fond). En parallèle je réfléchit toujours à l'intérêt de faire des vidéos sur le multi d'ArmA II avec des potes (au moins le temps que je passerai à jouer dessus sera pas perdu). Enfin bref voilà pour la petite explication.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

6ème partie : Contretemps et contre-attaques

 

Jusqu'à présent, le plan américain a plutôt bien fonctionné. Les troupes ont avancé dans l'ordre et ont atteint leurs positions à l'entrée de Montebourg.  

 

45072_041.jpg

L'avancée américaine.

 

Des éléments allemands sont repérés en même temps par le flanc droit et le groupe centre. Ils sont vites éliminés. Toutefois leur présence inquiète Pearson, qui pensait que les allemands s'étaient regroupés à Montebourg. Il décide par précaution d'envoyer des éclaireurs en avant.

 

91537_042.jpg

La (tentative) d'attaque depuis la ferme haute.

 

Le sergent Conti est en train de revoir ses plans pour l'attaque finale dans son QG de la ferme centrale lorsqu'un soldat vient frapper à la porte :

- Sergent Conti, j'apporte des nouvelles du flanc droit.

- Ah ? Je ne m'attendais pas à un rapport de Pearson si tôt.

- C'est que, la situation a quelque peu évoluée. Nos éclaireurs ont découvert une base avancée allemande dans la ferme haute. Ils y ont placé une bonne réserve d'infanterie et de blindés, sans compter que toute leur production de troupe se trouve là-bas.

- Bon sang ! Ça ne s'arrêtera donc jamais ? Nous aurions dû prendre Montebourg depuis des heures déjà !

- Cette base menace notre flanc droit, sergent. Si nous la détruisions, les contre-attaques allemandes cesseraient enfin.

- Bien, allez dire à Pearson que je lui accorde des moyens supplémentaires immédiatement. Il doit prendre cette position, quel qu'en soit le prix.

 

18266_044.jpg

Ce maudit carrefour va encore devoir attendre.

 

Pearson décide de déployer un Greyhound pour dégager l'accès à la base allemande qui est le moins protégé. Pendant ce temps, un Sherman est envoyé sur le flanc droit pour participer à l'assaut. Conti espère que ces deux véhicules seront suffisamment puissant pour détruire la base sans renforts.

 

85199_045.jpg

L'attaque commence.

 

Bien que les mitrailleuses de défense soient vite éradiquées, les troupes de l'Axe arrivent avec un Stug en renfort. Le Greyhound recule le plus vite possible afin de laisser le Sherman M4 se positionner face au blindé allemand.

 

21798_046.jpg

La vengeance d'Able est en marche ! A nous d'attaquer leur base !

 

Le Sherman parvient non seulement à éradiquer le Stug, mais aussi à pénétrer dans la base et à attaquer les premiers bâtiments. Ceux si sont bientôt transformés en ruines fumantes. Le Sherman se replie ensuite pour être réparé.

 

36859_048.jpg

C'est calme. Ils ne doivent plus avoir beaucoup de moyens.

 

A son retour il est accueilli par un Flakpanzer qui n'offre que très peu de résistance. Toutefois, plusieurs Pak38 sont disposés à l'entrée de la base. Le Sherman ne pourra pas avancer tant que ces canons ne seront pas détruits.

 

Conti envoie donc son infanterie à l'assaut de la porte principale afin de réduire au silence l'artillerie allemande.

 

21042_051.jpg

La manœuvre de l'infanterie alliée.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le passage est enfin dégagé pour le Sherman M4 qui peut continuer sa route à travers la base de l'Axe.

 

35300_052.jpg

Ils m'entraînent, jusqu'à l'incendie/Les Shermans de Conti ! (Chanson célèbre des premières classes Emile et Image)

 

L'assaut général est donné. Pearson et ses hommes, renforcés par quelques unités envoyées par Conti, se dirigent en force vers le fond de la base allemande. Il est hors de question que l'offensive sur Montebourg soit retardée plus longtemps.

 

77160_053.jpg

La base allemande au bout de ses forces.

 

Les soldats du génie sont arrivés en renfort. Ils déploient des explosifs sur les fondations des bâtiments allemands. Quelques secondes plus tard, le QG ennemi s'effondre avec fracas. Il n'en reste plus que de la poussière.

 

12369_054.jpg

L'efficacité du génie américain.

 

Les allemands reçoivent un Stug en renfort, mais celui-ci n'est pas de taille à repousser l'attaque américaine. Pendant ce temps, le génie américain mine le dernier bâtiment allemand.

 

27139_055.jpg

Tiens, les alliés organisent une boum on dirait.

 

Le caporal Pearson tient à actionner lui-même le détonateur de cette ultime bombe.

 

10

 

9

 

8

 

7

 

6

 

5

 

4

 

3

 

2

 

1

 

62615_056.jpg

Et un nouvel objectif atteint !

 

Quelques minutes plus tard, Conti reçoit le rapport de Pearson. Celui-ci est plutôt clair :

« La ferme haute est à nous. Progressez vers Montebourg, on couvre le flanc. »

 

C'est enfin le moment d'avancer sur la ville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin la suite ! 

Personellement pendant cette mission j'ai foncé tout droit avant de détruire la base allemande. C'est vrai qu'avec les renforts qu'elle sort en continue elle est un peu une épine dans le pieds mais on survit  i;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7ème partie : Le carrefour

 

Maintenant que la base allemande est détruite, le sergent Conti n'a plus rien à craindre. Il décide enfin de s'attaquer à Montebourg et de s'emparer du carrefour. Pour cela, il choisi de progresser sur les flancs du village avant de se rabattre sur le carrefour.

 

Le groupe du flanc gauche doit progresser vers l'église.

 

Le groupe centre va avancer le long de la route avec ses canons et le Sherman Crabe. Le reste du groupe doit passer sur le flanc droit et rejoindre le groupe du flanc droit.

 

La première manœuvre de ce plan consiste à s'emparer de la position qui relie la ferme centrale à l'ancienne base allemande où se trouve le groupe de Pearson. C'est l'infanterie du centre qui s'en charge.

 

75132_058.jpg

L'infanterie en marche pour libérer Montebourg.

 

Le plan se déroule à la perfection. Le village est très rapidement flanqué par les unités alliées. Les moyens blindés attaquent en premier pour écraser la résistance, l'infanterie suivra pour s'emparer de la position.

 

43999_059.jpg

Eh ben j'attendais une résistance un peu plus efficace...

 

La compagnie Able s'empare sans difficulté de la place. L'infanterie n'a plus qu'à hisser le drapeau américain.

 

78784_060.jpg

Enfin on arrive à tenir cette place.

 

Soudain, des coups de feu retentissent à gauche. Des troupes allemandes embusquées près de l'église ont assisté à la chute de la ville et tentent de fuir, débarquant ainsi dans le dos des américains. Ils font un véritable massacre.

 

58772_061.jpg

Le baroud d'honneur des troupes allemandes.

 

Leur offensive échoue finalement. Ils sont stoppés par les Sherman et le reste de l'infanterie. Il ne reste aucun prisonnier.

 

Mais le danger est enfin écarté. Conti a atteint son objectif, il s'empare donc d'une radio pour annoncer la bonne nouvelle au QG :

 

- QG, ici le sergent Conti. Able a pris le carrefour à Montebourg. Je répète, Able tient le carrefour. Le Red Ball Express peut avancer.

- Conti, ici QG. Vos ordres ont été parfaitement reçus. Le convoi ne devrait pas tarder à entrer dans la zone. Le capitaine Mac Kay vous félicite pour votre progression. Voici vos nouveaux ordres : tenez le carrefour en attendant l'arrivée du convoi. Puis, assurez sa sécurité tout en continuant à progresser sur l'une des deux routes qui partent du carrefour, vous êtes libres de choisir laquelle.

- Reçu cinq sur cinq, QG. Terminé.

 

Il ne faut pas plus de quelques minutes aux premiers éléments du Red Ball Express pour arriver dans le secteur des opérations.

 

77737_062.jpg

Le premier camion du convoi.

 

Pendant ce temps, Conti fait avancer ses hommes sur la route de gauche. Il doit s'en emparer le plus vite possible. Mais alors que les premiers éléments avancent...

 

29531_063.jpg

Heureusement que personne n'était là.

 

Une formidable explosion retentit au beau milieu de la route. Les troupes américaines stoppent immédiatement. Conti a vu l'explosion en direct, il prévient immédiatement son supérieur :

 

- Capitaine Mac Kay, ici Conti. Stoppez immédiatement le convoi ! Il y a des mines sur la route ! Je répète, la route est minée !

- Bien reçu sergent. On doit de toute façon s'arrêter pour régler quelques petits soucis techniques. On repart dès que vous nous donnez votre feu vert.

 

Le groupe blindé s'organise donc différemment. Le Sherman Crabe passe en début de colonne pour éliminer les mines. Il est escorté par l'infanterie du génie équipée de détecteurs de mines. Les canons progresseront plus lentement avec l'infanterie. Le reste des blindés suit le Sherman de tête. La position près du cimetière peut ainsi être capturé en toute tranquillité.

 

69784_064.jpg

La colonne blindée en marche.

 

Le sergent Conti est à deux doigts de remplir ses objectifs. Il ne faudra plus beaucoup de temps pour qu'Able tienne enfin ses positions à Montebourg.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×