Aller au contenu
Vindu

[Trad wiki] Union Personnelle

Messages recommandés

Un gros boulot de trad pour un éclaircissement (a priori) complet sur l'union personnelle. J'ai personnellement beaucoup compris de choses en traduisant tout ca. C'est super intéressant et pas si aléatoire que ça.

 

Lien du wiki anglais :

http://www.eu4wiki.com/Personal_union

 

 

L'Union Personnelle est une forme de relation diplomatique pour laquelle un roi règne sur deux pays. L'Union Personnelle peut être formée à la suite de la mort d'un monarque avec lequel avait été contracté un mariage royal, si celui ci meurt sans héritier, ou alors si un monarque, de la même dynastie que l'autre pays, meurt sans héritier.

Elle peut aussi être formée en imposant une revendication par une guerre, ou, dans certain pays, par un event ou une décision nationale.

Une fois formée, l'union fonctionne de la même façon qu'une vassalisation : le pays dirigeant l'union (le partenaire majoritaire) obtient le trône et domine le pays qui a perdu son monarque (partenaire minoritaire).

 

FORMER UNE UNION PERSONNELLE

 

Il y a deux actions diplomatiques pouvant mener à une union personnelle.

 

Le Mariage Royal : Si deux pays ont la même dynastie et partagent un mariage royal, et si l'un des dirigeants d'une des deux nations meurt sans héritier, l'autre pays va obtenir une union personnelle s'il a un plus grand prestige que tout les autres nations de même dynastie. Si quelqu'un la conteste, une guerre de succession est déclarée. Il est vital de conclure un mariage royal quand vous avez un prestige élevé, puisque cela est pris en compte pour déterminer si un noble de votre lignée sucèdera ou non au trône de la nation sans héritier ciblée. Notez qu'il est possible d'obtenir une union personnelle par l'intermédiaire d'une guerre de succession sans avoir la même dynastie que la nation sans héritier. Pour cela, la nation du joueur a besoin d'un rival puissant qui soit prêt à commencer une guerre de succession contre votre droit d'installer un de vos nobles sur le trône de la nation ciblée. Au début de la guerre, la nation ciblée par l'union personnelle devient votre sujet.

 

Revendiquer un trône : Si vous avez un mariage royal avec une nation qui a la même dynastie, et que celle ci a un succession disputée (soit pas d'héritier soit un héritier avec une légitimité faible) (faible revendication), vous pouvez faire l'action diplomatique de revendiquer le trône. Réaliser cette action va donner un malus relationnel de -50 vis a vis de tout les pays avec lesquels vous partager une union personnelle, incluant un malus de -100 vis a vis du pays ciblé. Le plus grand bénéfice de la revendication du trône est que cela  vous donne un casus belli "revendication de trône" vous permettant de forcer le pays ciblé à faire une union personnelle pour un score de guerre de 84 %, sans tenir compte de la taille du pays, ce qui en fait une des meilleures façons de gagner de larges bandes de territoires pour un cout peu élevé et presque aucune expansion agressive. Ce casus belli disparait si la nation ciblée, sans héritier, obtient un héritier avec une légitimité forte.

 

Il y a 5 situations possible pour une nation qui a une succession disputée. Chacune des 5 a des résultats différent dépendant du fait que le joueur décide d'entrer dans le jeu d'obtention des unions personnelles ou non.

  1. Pas de dynastie commnue, pas d'héritier
  2. Pas de dynastie commune, héritier de faible légitimité / régence
  3. Dynastie commune, pas d'héritier
  4. Dynastie commune, héritier de faible légitimité / régence
  5. Guerre de succession en tant que défenseur/attaquant

 

Pas de dynastie commune, pas d'héritier

 

Le joueur n'a pas la même dynastie que la nation ciblée. Celle ci n'a pas d'héritier.

 

Si le dirigeant de la nation ciblée meurt sans héritier, il y a une chance d'obtenir une union personnelle par une guerre de succession, si un rival de la nation du joueur ou de la nation cible [ndv : de l'union personnelle] émet des réserves en contestant le droit d'acquérir la nation en tant que sujet mineur de l'union personnelle.

 

Le but est de mettre votre dynastie sur le trône d'une nation étrangère pour ouvrir des perspectives pour le futur, ou pour parvenir à des guerres de succession sur des nations sans héritier.

Le joueur peut envoyer des offres de "mariage royal" et après des offres "d'alliance" a deux nations de grande puissance simultanément en 1444, en envoyant deux diplomates le même jour, après avoir satisfait les exigences des pays cibles impliqués. Par exemple, il est possible d'offrir une alliance à la Bourgogne et à la Castille le même jour, avec 2 diplomates, pour éviter le malus dû aux alliances multiples avec des nations de grandes puissances. Notez qu'il est possible d'avoir trois alliances ou plus avec des nation de grandes puissances, si la distance entre pays est suffisamment petite pour assurer un mariage royal et si la nation du joueur a un grand nombre de modifieur d'opinion positif avec eux. De cette façon, il est possible d'avoir des alliances avec de nombreuses grandes puissances dés le départ.

 

Quelque soit les nations contractant un mariage royal, la première nation en contractant un a plus de chance de donner un héritier de sa dynastie à la nation cible. Notez que la valeur de prestige au moment du mariage est également importante. Si une vrai grande nation s'est mariée avec la nation cible en premier, le joueur a peu de chance d'obtenir l'union personnelle, même en ayant un prestige maximisé. Mais : le joueur pourra plus souvent obtenir le droit de faire des guerres de successions si un mariage royal a été conclu avec un prestige élevé et un noble de la dynastie du joueur a plus de chance de réussir à accéder à un trône étranger si un roi meurt sans héritier, dans le cas ou aucune vrai grande puissance n'a fait de mariage royal avec un pays sans héritier.

 

Donc, atteignez un prestige de 100 et faite un mariage royal pour cibler une nation, puis prier pour qu'un noble de la nation du joueur réussisse à accéder au trône, ou qu'une guerre de succession facile se produisent pour une nation sans héritier après la disparition de leur souverain.

Pour obtenir des guerres de succession par cette méthode, il est VITAL que la nation du joueur ait une nation puissante en rivale. Moscovie ou France feront l'affaire. Sinon, il est impossible d'avoir une guerre de succession a ce niveau. Notez qu'il est entièrement possible d'obtenir une guerre de succession sur une nation qui n'a pas d'héritier -si celle ci n'est PAS de votre dynastie mais si vous avez un mariage royal avec- SI il y a une plus grande puissance prête à contester agressivement la succession.

Un noble de la nation du joueur deviendra roi de la nation cible SI :

  1. Si la nation du joueur a contracté un mariage royal avec le pays cible en PREMIER avant tout les autres et/ou..
  2. Si la nation du joueur a un prestige plus élevé que tout les pays ayant un mariage royal avec le pays cible quand le mariage royal est contracté.
  3. S'il n'y a pas de plus grande puissance pouvant contester la succession en aucune manière, comme indiqué ci dessus.

"un noble xxxx accède au trône" sera annoncé, en regard de ce qui résultera de la succession, dans la fenêtre diplomatique de la nation cible. S'ils ont un héritier, les chances pour voir apparaître cette annonce sont nulles. Le joueur ne pourra pas commencer une guerre pour créer une union, jusqu'à ce que la nation du joueur ait un souverain de la même dynastie que celui de la nation cible.

Si le roi meurt sans héritier, un noble de la nation du joueur accède au trône si :

  1. Si aucune guerre de succession ne peut être déclencher et..
  2. Si la nation du joueur a un prestige plus élevé que les autres pays ayant un mariage royal avec la nation cible au moment de la demande de mariage royal. Si ce n'est pas le cas, il faut espérer que le souverain (ndv : de la nation partenaire, pas de la nation cible) avec lequel ils (ndv : la nation cible) ont formé un mariage royal meurt d'abord; cela fera de la mariage royal de la nation du joueur le plus ancien (ndv : et donc le PREMIER).

Les revendicateur agressifs des successions disputées peut changer tout les mois : habituellement, il s'agit d'un rival de la nation du joueur, mais il peut également s'agir d'une nation de même dynastie que la nation du joueur, si la nation cible est de votre dynastie.

 

Le statut de succession lui même passera d'une guerre de succession à un noble devenant roi si la nation sans héritier entre en guerre. C'est une bonne idée de prévenir la nation cible de ne pas entrer en guerre (ndv : cf diplomatie).

 

Note importante :  après qu'un noble de la dynastie de la nation du joueur ait pris le trône, il est recommandé de rompre le mariage royal si la nation cible n'est pas une alliée, pour gagner une relation diplomatique. La nation du joueur peut obtenir une guerre de succession sur une nation de même dynastie quand le roi meurt sans héritier, même sans avoir de mariage royal actif avec eux. Le joueur peut espérer une guerre de succession pour le reste de la partie, pour cette nation. C'est pourquoi devenir contrôleur papal est utile dans le jeu des trônes : le joueur peut rompre des mariages royaux à volonté sans que cela impact sa stabilité, une fois que la dynastie désirée s'est étendue aux nations visées.

 

Note importante : la plupart des joueurs prennent soin de leur prestige pour les successions contestées quand ils ont un mariage avec une nation. C'est incorrecte. Le prestige que la nation du joueur a au moment de la demande pour un mariage royal est le seul qui compte. Donc essayez d'obtenir des mariages royaux avec des nations de plus grande puissance et sans héritier, quand votre prestige est maximisé.

Cela augmente les chances de guerre de succession avec un rival sur la nation sans héritier. Cela fait également le joueur en position de favoris pour installer un noble sur le trône de la nation cible, si le souverain meurt sans héritier. Si le rival, qui attaquerait en guerre de succession, est beaucoup plus faible que la nation du joueur, il peut battre en retraite, vous laissant librement conclure l'union personnelle avec la nation cible sans guerre.

 

Pas de dynastie commune, héritier de faible légitimité/régence

 

Le joueur n'a pas la même dynastie que la nation cible. Celle ci a un héritier de faible légitimité.

 

Dans l'ensemble, ne rien faire dans cette situation.

 

Dynastie commune, pas d'héritier

 

Le joueur a une dynastie en commun avec la nation cible. Celle ci n'a pas d'héritier.

 

Le joueur peut utiliser la revendication de trône dans la fenêtre diplomatique de la nation cible s'il a plus de prestige que la nation cible. Le joueur reçoit un casus belli permettant de commencer la guerre pour forcer l'union personnelle. Si le souverain meurt et que l'héritier accède au trône ou si le souverain obtient un héritier avec une forte légitimité, le joueur perdra son casus belli et sa revendication au trône, s'il ne commence pas la guerre.

Si la nation du joueur peut gagner la guerre, revendiquez le trône et utilisez le casus belli pour imposer l'union personnelle.

Si gagner une guerre s'avère difficile, essayez alors d'obtenir un prestige plus élevé que la nation cible et esperez une guerre de succession (ndv : avec un tiers).Ou alors, revendiquez le trône en espérant que la nation cible n'obtiendra pas d'héritier avant que son dirigeant ne meurt. Si le souverain meurt sans héritier après votre revendication, vous devriez obtenir l'union personnelle.

Si la nation du joueur est de la même dynastie que la nation cible sans avoir de mariage royal avec eux : s'ils ont un prestige plus élevé que tout les autres partenaires de mariage royal, alors il est possible d'obtenir une guerre de succession sur le pays cible, avec la nation du joueur comme défenseur. Notez que, pour que se déclenche une guerre de succession, il n'est pas nécessaire d'avoir un mariage royal avec la nation sans héritier, si la nation cible est de même dynastie. Prendre un puissant rival est vital pour cette raison.

Si le souverain en déshérence meurt sans héritier, le joueur obtient l'union personnelle, dés le départ, sans impliquer de guerre, si :

  • 1.) La nation cible est une petit pays de même dynastie et si la nation du joueur a un mariage royal avec la nation cible. Le souverain de la nation cible meurt sans héritier.
  • 2.) La nation du joueur n'a aucun mariage royal avec la nation cible qui a un souverain de la même dynastie que la nation du joueur. La fenêtre diplomatique de la nation cible indique qu'une guerre de succession se déclenchera à la disparition du souverain sans héritier. Le revendicateur agressif de la guerre de succession est beaucoup plus faible que le joueur. Ils peuvent revenir sur leur position et donner librement au joueur l'union personnelle  avec la nation cible. Notez qu'il est possible d'obtenir une guerre de succession sur une nation rivale qui est de la même dynastie que vous !

 

Un exemple de transition pacifique : La nation A a un souverain de la même dynastie que la nation B, le souverain de la nation B meurt sans héritier, et la nation B a un mariage royal avec la nation A. Si le souverain de la nation cible (ndv : nation B) meurt sans héritier, alors la nation B devient le sujet mineur dans l'union personnelle de la nation A. Habituellement, une transition pacifique est faite entre un gros pays et un pays vraiment petit qui est proche d'eux.  Exemple : la Moscovie obtient une union personnelle pacifique avec le Ryazan.

 

Un exemple d'un ennemi d'un pays sans héritier qui devient capable de contester la succession sans avoir de mariage royal :  la Pologne a étendue sa dynastie à la Moscovie. Le roi de Moscovie meurt sans héritier. La Pologne est un revendicateur légal du fait de son mariage royal avec un membre de la dynastie, mais la Suède peut le contester, depuis qu'ils sont rivaux de la Pologne. La guerre de succession décidera si la Moscovie deviendra sujet mineur d'union personnelle de la Pologne ou de la Suède.

 

Même dynastie, héritier de faible légitimité/régence

 

Le joueur a une dynastie en commun avec la nation cible. Celle ci a un héritier de faible légitimité/une régence.

 

Le joueur peut utiliser une action de revendication du trône dans la fenêtre diplomatique de la nation cible s'il a plus de prestige que celle ci. Le joueur reçoit un casus belli pour commencer une guerre de succession pour forcer une union. Si le souverain meurt et que l'héritier accède au trône ou si le souverain obtient un héritier avec une forte légitimité, le joueur perd son casus belli et sa revendication au trône, s'il n'a pas commencer la guerre. Si la nation du joueur peut gagner la guerre, il doit utiliser le bouton de revendication du trône dans la fenêtre diplomatique de la nation cible, et utiliser le casus belli pour forcer l'union personnelle.

 

Guerre de succession en tant que defenseur/attaquant

La nation du joueur et une troisième nation participent à une guerre de succession.

 

Une guerre de succession peut être déclenchée s'il y a deux cotés pouvant contester le résultat de la succession :

  1. Le revendicateur légal d'un mariage royal ou d'une dynastie (légal signifiant que : ils ont un mariage royal ou bien la même dynastie que la nation sans héritier; ou bien qu'ils n'ont pas de mariage royal avec la nation sans héritier mais qu'ils ont un prestige plus élevé que tout les autres partenaires)
  2. Le revendicateur agressif (indiquant qu'ils sont rivaux d'un revendicateur légal, ou simplement aptes (voir la liste ci dessus)) qui est apte à s'impliquer dans une guerre de succession.

 

Une guerre de succession se déclenche si le souverain de la nation cible meurt sans héritier, et si deux nations sont aptes à participer à une guerre de succession. Le plus puissant pays pouvant contester le résultat de la succession de façon agressive verra une fenêtre s'ouvrir lui donnant le choix entre appliquer leur revendication agressive par une guerre, ou revenir sur sa position. Cela signifie que si le joueur est le revendicateur légal, le rival pourra déclarer la guerre pour prendre la tête de l'union personnelle nouvellement conclue à la place du joueur pour défendre leur propre intérêt.

Et il n'y aura pas de fenêtre d'annonce, la guerre de succession commencera dés que le roi sans héritier en question mourra. Le joueur n'a aucune manière d'éviter cette guerre. Si le joueur est apte a contester le fait que leur rival place un noble de leur dynastie sur un trône étranger, une fenêtre s'ouvrira demandant au joueur s'il veut ou non contester agressivement la succession.

 

Que se passe t-il ensuite ?

  1. Le DEFENSEUR (le revendicateur légal) obtient la nation cible en tant que sujet mineur de l'union personnelle au début de la guerre, mais le joueur, ses alliés, et sa nouvelle nation sujette doivent se battre avec la nation rivale/l'autre revendicateur pour conserver le droit d'avoir la nation cible comme sujet mineur d'union personnelle. Tous les alliés des deux parties peuvent être appelé à la guerre si le revendicateur agressif déclare la guerre au joueur.
  2. L'ATTAQUANT a besoin de se battre contre le défenseur, la nation cible qui est devenu sujet du revendicateur légal et tout leurs alliés. L'attaquant peut également appeler tout ses alliés dans cette situation.

Si elle est le défenseur, la nation du joueur entre en guerre à la mort du souverain de la nation cible. Si le joueur voit s'ouvrir une fenêtre lui permettant de choisir de contester l'union : n'attaquez que dans le cas ou la nation du joueur et ses alliés peut gagner la guerre contre la nation sans héritier, la naton qui a obtenu la nation cible en tant que sujet mineur d'union personnelle et ses alliés. Dans les autres cas, ne contestez pas.

 

Trucs et astuces

  1. Le jeu des trônes en Europe et au delà est bien plus complexe que de simples successions disputées. Le jeu des trônes est la face caché de ce jeu, ce qui peut néanmoins donner au joueur le meilleur gain de territoire pour une tentative de conquête du monde.
  2. Jouer les revendications de trône et le jeu de mariages royaux signifie de maintenir son prestige à environ 100 tout le temps, sans jamais en donner aux rebelles. Le joueur doit adapter sa façon de jouer : s'équilibrer entre une conquête continue et les rebelles. L'Humanisme est une très bonne doctrine pour anticiper le problème des rebelles sur les provinces de cultures non assimilées.
  3. Une nation peut grandir fortement quand elle gagne une union personnelle avec une nation de plus grande puissance. Comme la France quand elle obtient la Castille en tant que sujet mineur de l'union personnelle. Jouer à ce jeu (ndv : des trônes) et la Castille pourrait devenir le sujet d'union personnelle du joueur (ndv : et non de la France). Ce que l'IA peut, le joueur en est capable également.
  4. Conseil important : les paramètres de messages sont cruciaux pour ce jeu de trône. Avant tout, et c'est peut être l'aspect le plus négligé d'EU4 : Les fenêtres cachées et messages de pause que le joueur peut permettre, qui sont désactivés par défaut. Dans les paramètres de message, sélectionnez "toutes" les languettes et activez les fenêtres et mise en pause pour chaque annonceur possible pour "toutes les options" dans le paramètre "pour moi", "de moi", "intéressant" et "autre" catégories. Ensuite, dans la fenêtre au dessus des boutons de la carte du monde, sélectionnez "nations intéressantes". En bref : sélectionnez toutles les nations du groupe de religion de la nation du joueur, jusqu'à ce que la nation du joueur ne puisse plus obtenir d'union personnelle sur une nation qui n'est pas de leur groupe de religion. Le résultat est que le joueur peut parfaitement voir quand un nouveau roi accède au pouvoir, ou quand un évènement qui a lieu tue un héritier d'une nation.
  5. Exemple : Permettre l'apparition de fenêtres pour les évènement mineur et majeur et mettre en pause pour les pays intéressant, pour tout évènement qui les concerne. Pourquoi ? Si un pays intéressant a un roi de plus de 40 ans avec un héritier sous régence (ndv : -14 ans), et que le pays cible a un évènement qui peut tuer leur héritier, le joueur peut voir le résultat immédiatement derrière. Plus aucune union personnelle de l'IA ne pourra se mettre en place sans que le joueur n'en ai la trace. Le joueur pourra par la suite plus tard désactiver l'apparition de fenêtre et la mise en pause pour les types de message ne le nécessitant pas (comme par exemple : "quel pays donne l'accès militaire à quel autre") en changeant cela en fenêtre (cf. options en bas à droite). Quelques fenêtres importantes que le joueur devrait permettre pour l'apparition de fenêtres et de mise en pause : quand les armées arrivent à destination, quand le pays a un nouveau roi, évènements majeur et mineur pour toutes les nations, le retour des diplomates dans leur pays, idem pour les marchands, quel pays obtient une guerre de succession avec un autre, quand un pays commence a intégrer un vassal, et ainsi de suite. Préparez vous à lire de tonnes de choses, le joueur peut les désactiver mais risque de passer à coté d'une chance de répendre facilement sa dynastie quand l'héritier d'un pays meurt à cause d'un évènement.
  6. Notez que l'héritier d'un pays peut mourir durant le combat, en siégeant ou juste de façon naturelle dans les mêmes proportions, et le joueur ne recevra pas de fenêtre d'annonce et de mise en pause pour cela. Ceci explique pourquoi la fenêtre d'annonce sur les successions disputées est pratique, pour vérifier s'il y a la moindre mort d'un héritier (et si un pays s'oriente vers une succession disputée sans que vous en ayez été informé par une annonce). Préparez vous à fréquemment vérifier la diplomatie de nombreux pays, ou il sera facile de passer à coté d'un mariage royal et d'une propagation de dynastie facile.

NB: depuis la version 1.2 le Casus Belli est désormais accordé une fois le trône revendiqué sur un pays de même dynastie que vous.

NB: depuis la version 1.7 vous pouvez uniquement revendiquer le trône d'un pays qui a la même dynastie que vous.

 

Les Effets d'une Union Personnelle

 

Une union personnelle est similiaire à une relation de souverain-vassal. Le partenaire majeur contrôle la diplomacie du partenaire mineur et celui ci se joindra de manière systématique à leurs guerres. Le partenaire mineur ne peut déclarer la guerre, ni négocier de paix séparer ou faire des mariages royaux. Comme dans une vassalisation, être le partenaire majeur d'un électeur du Saint Empire Romain Germanique engendrera un bonus de vote de +50 auprès du vote de leur électeur (ndv : vassalisé) et un malus de -50 points auprès de tout les électeurs non controllés. Cependant, contrairement aux vassaux, vous ne recevrez aucun revenu de la part des partenaires mineurs au sein d'une union personnelle.

 

Mettre un terme à une union personnelle

 

Une union personnelle peut prendre fin de plusieurs manières. Soit par l'incorporation du partenaire mineur au partenaire majeur, soit par la déclaration d'indépendance du partenaire mineur, soit par un prestige négatif quand votre dirigeant meurt, soit par une opinon négative de la nation cible quand votre dirigeant meurt, soit si un prétendant au trône (ndv : du pays mineur) fait respecter ses exigences au sein de la nation cible.

Intégration et Héritage

Après 50 ans, le partenaire majeur peut hériter ou intégrer du partenaire mineur. L'héritage est aléatoire si la nation est suffisamment petite par rapport à vous; cela a une chance de se produire à chaque fois que leur dirigeant meurt. Cette chance peut être de 0%; pour voir la probabilité, passez votre pointeur sur le roi dans l'écran diplomatique. Cette chance dépend principalement de deux facteurs : la réputation diplomatique 28px-Diplomatic_reputation.png du partenaire majeur et la taxe de base Tax_Base_Icon.png du partenaire mineur. A cause de celà, les pays étendus ne peuvent être récupérer par héritage. La stabilité 28px-Icon_stability.png du partenaire majeur joue également un role dans cette probabilité, mais seulement de façon mineur.

 

Sinon, si le partenaire majeur a +190 ou plus en relations avec le partenaire mineur, ils peuvent choisir l'action diplomatique "Intégration" pour commencer immédiatement le processus leur permettant de les intégrer. Ce processus fonctionne de la même façon que l'intégration d'un vassal : cela vous prendra un mois et 15 points point de puissance diplomatique par point de taxe de base du partenaire mineur, et le diplomate ne peut pas réaliser d'autre mission pendant l'intégration. Vous pouvez annuler le diplomate, mais tous les progrès et les point de puissance diplomatique seront perdus, donc ce n'est pas en général recommandé. Pour voir les modificateurs, la progression et le temps restant, passez votre pointeur sur l'icone de l'écran diplomatique ou sur la ligne une fois que l'intégration a démarrée. D'une manière ou d'une autre, l'intégration s'achèvera par l'acquisition de tous les territoire du partenaire mineur par le partenaire majeur, et celui ci gagnera une revendication sur toutes leurs provinces - même si le partenaire mineur n'a pas de revendication dessus - et il deviendra également le roi de tous les vassaux, protectorats, ou nations coloniales que le partenaire mineur aurait pu avoir.

 

Les rebelles qui change le type de gouvernement ou la religion peuvent imposer leurs demande dans les provinces du partenaire mineur venant d'être intégré peuvent instantannément annuler le processus d'annexion et même casser l'union personnelle.

Note : Les nations controllées par le joueur ne pourront jamais être récupérée par héritage à la mort du roi, bien qu'elles puissent être intégrées manuellement par leur seigneur.

 

Indépendance

 

Si le roi du partenaire majeur meurt avec un prestige négatif ou des relations négatives avec le partenaire mineur, le partenaire mineur redeviendra une nation indépendante et se verra assigné un nouveau roi de votre dynastie. Le partenaire majeur obtiendra un Casus Belli "Restoration de l'Union" pour revendiquer à nouveau le trône pour un score de guerre de 60%. Le partenaire mineur peut également déclarer la guerre au partenaire majeur à chaque instant - même quand les deux nations sont en guerre du même coté (depuis le patch 1.6) - pour gagner leur indépendance. Notez que, depuis le patch 1.6, une nation de "grande puissance" qui est le partenaire mineur d'une union personnelle est bien plus susceptible de déclarer une guerre d'indépendance. Si vous gérez le fait de maintenir leur opinion à +200, ils ne déclareront jamais leur indépendance. Une fois que vous serez assez gros vis à vis d'eux, ils ne déclareront jamais leur indépendance.

 

Cas Particuliers

 

Si le pays forme une union personnelle en tant que partenaire majeur avec un autre pays qui dirige déjà sa propre union personnelle, alors le partenaire mineur du partenaire mineur fera également partie de l'union personnelle. Exemple : Aragon dirige l'union personnelle avec Naples, et la Castille forme une union personnelle en tant que partenaire majeur avec l'Aragon. La Castille dirigera l'union personnelle sur Aragon et Naples.

Modifié par Vindu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mettre dans la partie Guide  i;)

 

>> l'autre pays va obtenir une union personnelle s'il a un plus grand prestige que tout les autres nations de même dynastie.

 

Par contre ce n'est pas précisé sur le wiki que c'est le prestige au moment où le mariage a été déclaré et non pas au moment ou le souverain meurt ?

 

edit: bon tu le martele ensuite :)

Modifié par River

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah si c'est indiqué... J'ai même l'impression de l'avoir répété tout le long ;)

 

Un petit exemple qui ne saute pas aux yeux en relisant la trad (la flemme de tout répertorier :rougi: ) :

 

 

Un noble de la nation du joueur deviendra roi de la nation cible SI :

  1. Si la nation du joueur a contracté un mariage royal avec le pays cible en PREMIER avant tout les autres et/ou..
  2. Si la nation du joueur a un prestige plus élevé que tout les pays ayant un mariage royal avec le pays cible quand le mariage royal est contracté.
  3. S'il n'y a pas de plus grande puissance pouvant contester la succession en aucune manière, comme indiqué ci dessus.

 

Perso j'aime bien les tips à la fin pour ne rien rater des possibilités d'up

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mais activé tous les messages c'est vraiment trop prise de tete.

J'essai une partie ou je ne m'étend qu'en UP avec l'Autriche.

Empereur, controleur pontifical et doctrine diplo en first, j'ai 13 relations diplomatiques et autant de mariage royal avec les grandes cours européennes ^^ 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ma partie après trad, j'ai essayé de mettre à profit ce que je venais de comprendre. Et j'ai pu mettre un noble de ma dynastie à la tête de la Pologne avant 1450...

Du coup j'ai la même dynastie que l'Anglois, la bohème, la pologne, la hongrie avant 1460...

 

Je n'ai guerroyé que contre la Bohème en revanche et n'ai donc pour l'instant qu'une seule UP. Ma troisième de mes centaines d'heures de EU4. La première par une revendication de trône (donc de façon agressive).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

HA c'était le bon temps quand on pouvait revendiquer sans etre de la même dynastie :)

Je me souviens encore de ces up systematique sur le portugal un mois apres avoir conclu un mariage royal ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Interregnum c'est pas un gouvernement provisoire (avec un roi généré aléatoirement au lancement de la partie) ?

 

Ouais, +/-, et il prend fin après quelques années. C'est une sorte de conseil de régence sans héritier défini.

 

Ca arrive très rarement pour d'autres nations, mais aucune idée de comment c'est généré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super intéressante cette traduction de wiki.

 

Mais en gros si j'ai bien compris lorsque l'on a pas de dynastie commune avec l'une des cible et quelle n'as pas d'héritier le but c'est d'arriver a mettre un noble de notre dynastie ou espérer en étant rival de cette nation cible d'entrer en guerre pour contester l'union personnelle?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

>> Mais en gros si j'ai bien compris lorsque l'on a pas de dynastie commune avec l'une des cible et quelle n'as pas d'héritier le but c'est d'arriver a mettre un noble de notre dynastie ou espérer en étant rival de cette nation cible d'entrer en guerre pour contester l'union personnelle?

 

Oui c'est tout à fait ca.

 

>> Non en gros c est dans la mesure du possible ne faire que des mariages royaux avec 100 en prestiges quand on le fait ( le faite de garder le mariage ne change rien )

 

Il n'y a plus besoin du mariage que dans un cas bien précis: que notre dynastie soit déjà propagé.

Modifié par River

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il n'y a plus besoin du mariage que dans un cas bien précis: que notre dynastie soit déjà propagé.

 

Le mariage peut permettre également d'obtenir l'union personnelle (si on a la même dynastie) sans passer par une guerre de succession...

 

 

Si le souverain en déshérence meurt sans héritier, le joueur obtient l'union personnelle, dés le départ, sans impliquer de guerre, si :

  • 1.) La nation cible est une petit pays de même dynastie et si la nation du joueur a un mariage royal avec la nation cible. Le souverain de la nation cible meurt sans héritier.
  • 2.) La nation du joueur n'a aucun mariage royal avec la nation cible qui a un souverain de la même dynastie que la nation du joueur. La fenêtre diplomatique de la nation cible indique qu'une guerre de succession se déclenchera à la disparition du souverain sans héritier. Le revendicateur agressif de la guerre de succession est beaucoup plus faible que le joueur. Ils peuvent revenir sur leur position et donner librement au joueur l'union personnelle  avec la nation cible. Notez qu'il est possible d'obtenir une guerre de succession sur une nation rivale qui est de la même dynastie que vous !

 

Il permet également, si le pays cible ne partage pas de dynastie avec une autre nation, et si on a plus de prestige que tout les autres pays ayant un mariage royal avec le pays cible, d'avoir la revendication légale du trône et ainsi de ne pas attendre d'avoir la même dynastie pour tenter l'union personnelle.

 

 

Une guerre de succession peut être déclenchée s'il y a deux cotés pouvant contester le résultat de la succession :

  1. Le revendicateur légal d'un mariage royal ou d'une dynastie (légal signifiant que : ils ont un mariage royal ou bien la même dynastie que la nation sans héritier; ou bien qu'ils n'ont pas de mariage royal avec la nation sans héritier mais qu'ils ont un prestige plus élevé que tout les autres partenaires)
  2. Le revendicateur agressif (indiquant qu'ils sont rivaux d'un revendicateur légal, ou simplement aptes (voir la liste ci dessus)) qui est apte à s'impliquer dans une guerre de succession.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, et merci pour ce post qui m'a énormément renseigné. Néanmoins je me retrouve dans une situation que  je ne retrouve pas ici.

Je joue la France, et j'ai un Valois de ma dynastie au pouvoir au Danemark (qui à lui même toujours ces 2 UP Norvège et Suède). Le Roi de Danemark est vieux et n'a aucun héritier, ni lui ni moi ne sommes en guerres, et pourtant ça me dis qu'à la mort de son souverain un membre de la maison Valois ira sur le trône. Pas de guerre de succession ou UP ne sera proposées donc. C'est la 1er fois que je vois ce cas de figure. Ca vous est déjà arrivé?

Modifié par Nevercry

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Son post n'est plus à jour. Depuis la 1.16 (ou la 1.14), le partenaire majeur d'une union ne peut pas tomber lui-même en union sous un autre pays. Sauf via event (la Castille et Aragon par exemple).

La situation est détaillée ici : https://forum.paradoxplaza.com/forum/index.php?threads/guide-to-royal-marriages-personal-unions-and-claim-throne.788829/
 
Junior leading a PU herself cannot be PUd or get a succession war over her throne. A noble will rise either from the same dynasty (if there is one) or from RM partners; whichever is strongest. I.e. Aragon cannot be PUd while she has Naples under her. (yes, Castile can with the Iberian wedding event, but not otherwise)

Modifié par Divia

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, je passais dans le coin pour une autre question, et je viens de voir ta réponse :P

Je te remercie Divia, je ne le savais pas, ça m'évitera de faire certain mariage pour rien ^^

 

Ma nouvelle est question, c'est sur une partie actuellement où je joue Naples, et que je suis plutôt chanceux, j'ai en UP la France et la Savoie, et lors des derniers affrontements, leurs armées ne bougent de la province où elles sont stationnés. Idem pour défourailler du rebelle proche d'eux.


Vous savez si il y a une cause qui pourrait régir cela?  Leurs aspirations à la liberté est sous la barre des 50% bien sur, et j'ai de bonne relation avec eux. J'ai testé tout les mode de comportement, rien n'y fait.

 

Si quelqu'un à déjà rencontré ce problème et à une explication ou solution je suis preneur :) Merci par avance

Modifié par Nevercry

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×