Jump to content
tguyon

Vos idées et suggestions

Recommended Posts

Au départ, (je veux dire dans la version PBM),

il y avait un système de pays "gendarmes du monde" que tu pouvais utiliser de la manière que tu décris.

 

Pour Cold War 2, je privilégie en effet le côté historique : ca évite que les parties partent trop dans le nawak.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça serait bien de régler selon les alliances :

 

Un membre du pacte de Bagdad est agressé ou embêté par une guérilla => les autres membres interviennent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve les républiques populaires beaucoup trop résistantes aux tentatives de subversion même quand la stabilité est chaotique. Impossible de générer une opposition puis une guérilla (enfin si, 1 fois sur 50) ;D Je comprends mieux pourquoi l'URSS gagne tout le temps.

 

PS: l'IA URSS Département d'Agitprop fait tellement mal... je regrette ma proposition :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est parce que les dictatures ont l'équivalent.
Et le ricain commence a en installer de partout dans les scénarios suivants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je télécharge ce soir ou demain une mini maj d'IA et de debug.

 

Le ricain devrait défendre son pré carré avec plus d'acharnement (ce n'est pas normal que le Canada, le Mexique et la Grande Bretagne tombent à toutes les parties).

 

Pour les USA et l'opposition en Euope de l'Est : c'est hélas très réaliste. Ca devrait aller mieux après que Kim Philby soit découvert, et encore mieux plus tard avec l'event "American Way of Life".

 

Irving Brown cet event sera bientôt implémenté : il devrait donner un malus (je ne sais pas encore exactement lequel) aux soviétiques en Europe de l'Ouest.

 

Budget US : c'est pas encore codé, mais le budget US devrait progressivement monter jusqu''à 125$/tour en fonction des events et choix du joueur US

 

Edited by tguyon

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Maraud a dit :

C'est parce que les dictatures ont l'équivalent.
Et le ricain commence a en installer de partout dans les scénarios suivants.

yep, dès 54, le ricain gagne un gros bonus aux putchs dans sa sphère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Le Visiteur a dit :

Mmm je comprends mieux. C'est jusque c'est rageant de perdre l'Arabie Saoudite ou l'Egypte et de ne rien pouvoir faire!

rien pouvoir faire!

Ben... tu peux envoyer des troupes si tu as un accord de défense.

Tu peux aussi poser une base et utiliser le napalm contre les insurgents (si tu es US)

Arabie saoudite/Egypte

Les monarchies sont considérées dans le jeu comme des régimes forts qui résistent plutôt bien à la subversion (mais moins qu'une franche dictature ou une république populaire)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien l'IA Agitprop les avait si bien menacées que la chute en a été rapide :) pas eu le temps d'agir! Va falloir changer ma tactique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Irving Brown donne comme irl, un énorme malus à la contestation (donc la plupart des manifs vont faire un flop"). Et ça au minimum. Donc ça + stay behind, ça transforme normalement (si les USA y mettent du fric pour entretenir leurs bébés) l'Europe de l'Ouest en marionnette pro-USA.

Et si tu veux fusionner ça plus tard avec le système d'espionnage, tu peux faire en sorte d'avoir une réglette de budget "Syndicats pro-USA" pour augmenter ou baisser ses effets.

Et au passage penser a préparer des gros events pour Mai 68 (et faire flipper le joueur USA)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Irving Brown, éventuellement ajouter comme effet aléatoire, si on ne l’envoie pas faire la casse du syndicalisme européen, l'apparition du trait "non-aligné".

Comme ça, le joueur américain a comme leitmotiv supplémentaire de ne pas voir ces pays là "neutralisés".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Proposition de jeu sur le long terme: Soft power

En gros une réglette par pays qui représente le soft power (donc des events et le budget jouent dessus) qui influence les possibilité de créer des opposition ou de créer des manifs/guérilla.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a plein d'events ou de "traits" de joueur qui donnent ce genre de bonus au cours de la partie.

Je trouve ça plus vivat quand ça arrive par événement plutôt que par une règlette 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans ce cas il faudrait bien plus d'events adapté pour chacun des pays

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question:

 

Serait-ce utile de souligner d'une manière ou d'une autre pour chaque événement quelle est la décision historique? Histoire d'aider le joueur à voir ce qui a vraiment été décidé et d'envisager les routes alternatives. Ou est-ce que c'est trop fastidieux?

 

Si mes souvenirs sont bons, dans CW1, pour la partie américaine de la 2 GM, il y avait une indication des choix historiques.

 

PS: ça aiderait pour les succès "L'Histoire est ce qu'on en fait" et "Puriste" si tu décide de les faire

Edited by Le Visiteur

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une bonne idée et c'est très faisable.

Ca pourrait par exemple être ajouté à l'infobulle.

Je propose quand même qu'on garde ça pour le wiki (qui n'existe pas encore)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'OTAN, je me disais que ça serait intéressant d'intégrer les différents élargissements (les 3 premiers) :

680px-History_of_NATO_enlargement.svg.pn

http://www.nato.int/docu/update/50-59/1951e.htm

 

(Conférence de Lisbonne de 1952) Un événement pour l'intégration de la Grèce et de la Turquie pourrait être intéressant, car à l'époque ça avait fait gueuler certains membres de l'OTAN qui voulaient que l'organisation soit strictement atlantique. De plus, le joueur américain peut jouer avec le feu en intégrant ces pays qui, déjà, ne se piffent pas mutuellement (cf. la crise chypriote qui va faire sortir la Grèce de l'OTAN), et qui en plus sont aux portes du bloc de l'Est et peuvent constituer une condition pour la crise de Cuba (si la Turquie n'entre pas dans l'OTAN, elle ne peut pas accueillir les missiles américains). Pour peu que les communistes n'aient pas gagnés la Guerre Civile et que les turques n'aient pas accepter de devenir la carpette de Staline.

 

RFA:http://www.nato.int/docu/update/50-59/1955e.htm

Avant 1955 (et après la fin des administrations militaires), les deux Allemagnes devraient être mises non-alignées (la question d'une réunification dans un proche avenir revenant régulièrement dans les conférences impliquant américains et soviétiques). L'intégration de la RFA ravivant là aussi les tensions, car il n'y a dès lors plus de zone tampon entre l'Europe de l'Ouest et l'Europe de l'Est. Du coup, la RFA gagne un pacte  de défense avec les USA, n'est plus non-aligné, et en conséquence, la RDA se retrouve dé-non-alignée à la formation du PActe de Varsovie en réponse.

 

Espagne : En 1982, un télex peut suffire pour marquer le coup, mais avant cette date, la possibilité de signer un pacte de défense avec l'Espagne devrait être geler via un non-alignement ou une finlandisation.

De plus, l'Espagne devrait avoir un embargo des USA jusqu'à la visite d'Eisenhower.

Vu que l'Espagne est censé être un état-paria durant la période franquiste...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, LARS a dit :

Pour l'OTAN, je me disais que ça serait intéressant d'intégrer les différents élargissements (les 3 premiers) :

680px-History_of_NATO_enlargement.svg.pn

http://www.nato.int/docu/update/50-59/1951e.htm

 

(Conférence de Lisbonne de 1952) Un événement pour l'intégration de la Grèce et de la Turquie pourrait être intéressant, car à l'époque ça avait fait gueuler certains membres de l'OTAN qui voulaient que l'organisation soit strictement atlantique. De plus, le joueur américain peut jouer avec le feu en intégrant ces pays qui, déjà, ne se piffent pas mutuellement (cf. la crise chypriote qui va faire sortir la Grèce de l'OTAN), et qui en plus sont aux portes du bloc de l'Est et peuvent constituer une condition pour la crise de Cuba (si la Turquie n'entre pas dans l'OTAN, elle ne peut pas accueillir les missiles américains). Pour peu que les communistes n'aient pas gagnés la Guerre Civile et que les turques n'aient pas accepter de devenir la carpette de Staline.

 

RFA:http://www.nato.int/docu/update/50-59/1955e.htm

Avant 1955 (et après la fin des administrations militaires), les deux Allemagnes devraient être mises non-alignées (la question d'une réunification dans un proche avenir revenant régulièrement dans les conférences impliquant américains et soviétiques). L'intégration de la RFA ravivant là aussi les tensions, car il n'y a dès lors plus de zone tampon entre l'Europe de l'Ouest et l'Europe de l'Est. Du coup, la RFA gagne un pacte  de défense avec les USA, n'est plus non-aligné, et en conséquence, la RDA se retrouve dé-non-alignée à la formation du PActe de Varsovie en réponse.

 

Espagne : En 1982, un télex peut suffire pour marquer le coup, mais avant cette date, la possibilité de signer un pacte de défense avec l'Espagne devrait être geler via un non-alignement ou une finlandisation.

De plus, l'Espagne devrait avoir un embargo des USA jusqu'à la visite d'Eisenhower.

Vu que l'Espagne est censé être un état-paria durant la période franquiste...

Otan : pourquoi pas..., j'étais plus sur l'option de laisser le joueur faire ça avec ses actions

RFA: on ne peut déjà pas signer d'accords de défense avec les pays sous administration militaire

Espagne : après le passage d'Eisenhower, on peut dire qu'il y a eu de réels accords militaires avec l'Espagne

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, tguyon a dit :

Otan : pourquoi pas..., j'étais plus sur l'option de laisser le joueur faire ça avec ses actions

RFA: on ne peut déjà pas signer d'accords de défense avec les pays sous administration militaire

Espagne : après le passage d'Eisenhower, on peut dire qu'il y a eu de réels accords militaires avec l'Espagne

 

OTAN : ça peut aussi faire entrer la Grèce et la Turquie dans la sphère US pour de bon, et un refus américain peut les pousser dans le non-alignement.

RFA : Justement, en 1952 elle n'est plus en administration militaire.

 

Edited by LARS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×