Aller au contenu
Werther

[Mini AAR Stellaris] L'Empire céleste de Kogi

Messages recommandés

Bonjour à tous !

 

Je fais une petite pause dans mon AAR EU4 le temps de faire un mini AAR Stellaris. Il s'agit d'un one-shot, je ne pense pas faire plus (à voir). Il s'agit d'un état des lieux de l'Empire céleste de Kogi, 100 ans après le début de la conquête spatiale. Cela prend la forme de petits récits introduits par de petits encadrés pour donner le contexte.

 

Voilà, j'espère que ça vous plaira: bonne lecture !

 

An 100

Interlude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un très bon mini-AAR, Werther! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme d'habitude j'ai envie de dire!!Toujours nickel

Tu voudrais en faire un moche un fois??Pense bien que les  autres membre ne vont plus osez poster leur aar.... :tongue:  :tongue:  :tongue: 

Passer après toi c'est pas simple (En plus tu l'as joue modeste en présentant cela comme un mini-aar)

Modifié par The_Dude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce nouveau chapitre, Werther!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour. Je dois avouer que je suis toujours à la traîne en ce qui concerne ce type de divertissement. Eh oui, depuis longtemps, je ne m’intéresse qu’aux jeux de match 3 et je dois dire maintenant qu’il y a pas mal de trucs sympas que j’ai loupés. C’est pourquoi je suis contente de découvrir ces histoires. Vraiment divertissantes, on s’y croirait ! :-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de remettre à jour les images qui ne s'affichaient plus. Cet AAR n'est pas parfait, mais je l'aime bien d'où le coup de polish.

 

Il y aurait pu y avoir une suite (j'avais joué jusqu'en 200), mais je n'ai jamais eu le temps d'écrire plus, ce qui n'est pas grave puisqu'il se suffit à lui-même (il avait été écrit comme un one-shot sans suite). Bref, AAR retapé !


Un bonus tout de même, le brouillon d'un des chapitres de l'an 200 (ce n'est pas relu, donc attendez à vous à des coquilles et des "trous"): 

Spoiler

 

Quote

Les secousses de plus en plus fortes indiquaient que le transporteur était enfin entré dans l'atmosphère de Graftch. Tous les soldats du XVIIe kuri de Veyer étaient débouts et en file, tentant tant bien que mal à maintenir leur équilibre. Goblorr inspecta son auxillaire de combat, un ancien modèle G10 en provenance de X. La planète larongoe produisait désormais des armures de combat bien plus sophistiquées mais les Larongos des secteurs d'Utpol ne les avaient pas encore reçus. Cela ne dérangeait pas tellement Goblorr, ce modèle remplissait quand même son office: donner quatre appendices aux Larongos pour utiliser les armes de l'Empire, ces derniers étant dépourvus de bras. 

 

Alors que son casque de visée s'abaissait sur sa tête il entendit le gurli de son unité, le norgillien Jarklax, donner ses instructions via son communicateur. "Dès que la porte s'ouvre, vous vous magnez les fesses et vous vous regroupez au point alpha ! D'après les rapports de la première vague des unités clonées, ça chauffe dur en bas ! Les Bots nous attendent de pied ferme et ne comptent pas lâcher Forath !" 

 

Goblorr n'en menait pas large. Il avait bien participé à quelques escarmouches contre des groupes de résistants diniens mais jamais à une offensive planétaire. Ce n'était pas le cas de sa voisine de droite, Sakellia, une kogienne qui avait participé à la guerre des Fédérés 12 shuldas plus tôt. Cette dernière lui sourit, ce qui ne fit que découvrir un peu plus la grande balafre qui lui barrait le visage: "Fais pas cette tête Gob ! J'ai déjà combattu dans l'empire Cormathien. Tu vas voir, leurs planètes ont un climat parfait pour vous autres baveux."

 

Le gurli ne laissa pas le temps à Goblorr de répondre: "Les ordres sont clairs concernant les Cormathiens ! Pas de massacre inutile ! On est ici en libérateurs les amis ! Si ils se montrent hostiles descendez-les, mais si ils ne font que se plaindre, laissez-les aux purificatrices ! Elles atterriront dès que le périmètre sera sécurisé !" Une secousse plus forte que les autres ne rassura pas Goblorr. Par l'un des petits hublots il voyait distinctement le ciel de Graftch. Les batteries anti-aériennes semblaient tourner à plein régime, et il eu tout le loisir de voir le transporteur du XIe kuri exploser en plein vol. 

Il sentit clairement le choc de l’atterrissage puis la rampe s'ouvrit... Pour laisser entrer des dizaines de rayons lasers. Son esprit se vida complètement et il agit d'instinct, se précipitant vers la sortie. Les lasers touchèrent plusieurs membres de son unité, y compris le gurli dont la tête explosa. Goblorr ne savait pas par quel miracle, mais il parvint à s'échapper du vaisseau et à se mettre à couvert derrière un pan de mur qui gisait au milieu d'un champ de bataille couvert de trous d'obus et de ruines. Il n'en croyait pas ses yeux. Des centaines de clones de kogiens -à la peau blanche comme un astre-, de non-libres et de soldats des troupes d'assaut couraient dans tous les sens au milieu des explosions et des tirs provenant d'en face. Au loin, il pouvait voir la ville de Corath, continuellement bombardée par l'Escadre Bénie de la commandante Cixlin. 

 

"On se croirait à X !" dit Sakellia, le sourire aux lèvres, en se collant dos au mur à côté de Goblorr. "T'as fait le débarquement de X ?" La révolte des Bots avait débuté des dizaines de shuldas auparavant au sein de la Confédération des Astres Diriens, mais depuis le mal s'était répandu dans une bonne partie de la galaxie, à l'exception notable de l'Empire céleste où les Bots étaient strictement interdits. Les Archi-prêtresses successives avaient férocement combattu les Bots sur toutes les frontières de l'Empire et l'Amiral Thoraul était même parvenu à s'emparer de la planète Bot, capitale des machines révoltées, lors d'une bataille devenue légendaire. X, une planète Cormathienne avait été la dernière planète "libérée" par l'Empire après la guerre des Fédérés. La planète appartenait désormais au secteur de Kogia, malgré les protestations des officiels cormathiens. La "libération" de Graftch n'aillait sûrement pas leur faire plaisirs. "Oui ! Un sacré combat, je te le d..." Une terrible déflagration éclata et Goblorr perdit connaissance pendant quelques secondes.

 

Lorsqu'il se réveilla, il était à terre. Autour de lui, plus de mur mais deux Sakellias: ses jambes et une partie de son torse. Plusieurs voyants de son casque étaient au rouge, lui indiquant que trois de ses appendices étaient hors d'usage. Lorsque la poussière de l'explosion disparut, Goblorr aperçut plusieurs  Bots qui s'avançaient, leur unique oeil rouge braqué sur lui. Par impulsion neuronale il cibla l'un des Bots et fit feu. Son dernier bras mécanique se déploya et lâcha une salve de projectiles qui toucha l'un des machines en pleine tête. Cette dernière explosa dans un petit feu d'artifice électrique. 

 

Avant que les autres ne réagissent, Goblorr rampa rapidement à couvert. Pour un Larongo, ramper sur le ventre était toujours bien plus simple et plus rapide, mais  d'ordinaire ils trouvaient cette position dégradante et redressaient une partie de leur corps pour être de taille équivalente aux Kogiens ou aux Norgilliens. Goblorr parvint à éviter les tirs de blaster et à se protéger derrière un petit monticule de gravats où quelques membres de son kuri s'étaient retranchés. Au milieu des explosions et des tirs, les quelques soldats ripostaient tant bien que mal. Goblorr se risqua à se découvrir quelques fois pour ajuster un tir et parvint même à toucher un Bot en plein dans sa cellule énergétique.

 

Un Norgillien poussa un grand cri lorsqu'il reçut un tir dans l'épaule droite. Un Kogien priait tout en ajustant ses tirs tandis qu'un autre se plaignait continuellement tout en arrosant la zone: "On va tous crever, même les Voix Célestes ne peuvent rien avec leur pouvoir contre ces vrigi de machines !". Ils finirent par entendre des cris de guerre provenant de leur gauche et virent, effarés, trois prêtresses menant des dizaines de non-libres à l'assaut de la position ennemie. Ces derniers avaient beau tomber comme des mouches, les prêtresses continuaient de courir, chantant en l'honneur de Kogi. Goblorr et les hommes de son unité, passés leur surprise, se sentir inspirés par cet acte de bravoure. Ne voulant pas se montrer plus couards que des non-libres, ils se relevèrent et montèrent également à l'assaut.

 

Goblorr fut gagné par une véritable frénésie tandis qu'il fonçait sur ses ennemis. Il gueulait en larongo tout en ordonnant à son bras mécanique de faire feu sur tout ce qui bougeait. Ce fut peut-être pour cela qu'il ne ressentit pas de suite la douleur du laser qui le transperça de part en part. Il rampa encore quelques temps avant de s'affaler. Un bot enjamba un muret et braqua son blaster sur lui. Mais Goblorr l'avait déjà ajusté et donnait l'ordre de faire feu... MUNITIONS EPUISEES lui répondit la voix froide de son auxiliaire de combat. Rulgain de modèle G10 pensa-t-il avant que le Bot ne fasse feu.

 

 

 

 

Pour infos, les chapitres prévus étaient :

Spoiler

 

-Le Coeur : un épisode sur Gulegea, dans l'école d'administration de l'Empire ;

-secteur de Kogia : une vaste planète de jungle où l'on aurait suivi des pionniers Estiwiniens (nouveaux membres de l'Empire de Kogi) ;

-secteur de Folga : l'observation de primitifs par un scientifique ;

-secteur de Thoraul : le quotidien d'un équipage d'un vaisseau de construction ;

-secteur de Gorilfa : convocation des vassaux de l'Empire ;

-secteur de Gulki : sur une planète récemment capturée (Lorongia) où les Purificatrices jugent au nom de Kogi ;

-Secteur d'Utpol : bataille (le brouillon). 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
16 hours ago, Dr. Apfelgluck said:

Tes AAR sont toujours extrêmement bien réalisés.

J'avais beaucoup apprécié ceux sur le Brésil et le Vietnam que tu avais fais sur EU4 également.

 

Merci beaucoup, ça me fait très plaisir ! Pour ces deux AAR, je suis entrain de réfléchir à un moyen de les sauver/archiver, ce sera plus compliqué ^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×