Aller au contenu
LARS

Cold War 2 - Événements majeurs

Messages recommandés

Plop,

avec la nouvelle mouture de Cold War, certains événements proposés pour l'ancienne version avaient été proposés pour des màjs spéciales qui avaient rejoint la fameuse ziggourat de la to do list pourraient éventuellement être implanté au fur et à mesure dans les scénarios de CW2.

 

 

Genre ceux proposés pour le plan Morgenthau.

Ou Irivng Brown.

Modifié par LARS

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Irving!

Et les opération en Antartique!

Et l'Afrique!

Et...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A) Irving Brown sera implanté, c'est certain (je sais pas encore quels seront les effets finaux sur le jeu)

 

B ) Je compte donner plus d'importance à l'Afrique et à ses mouvements.

 

La bonne nouvelle, c'est que avec le nouveau système, l'Afrique est jouable tout de suite et que les mouvements de guérilla et d'indépendance pourront être simulés finement.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, je me lance dans une piste liée au choix "Ne démobilisons pas contre les contre les communistes" + le choix "Attaquons le communisme" lors de l'événement du Plan Marshall.

 

Intervenir en Grèce ?

ac03ed57286c27d79cbb7399c6b794dd.jpg

 

La guerre civile grecque a reprise après seulement quelques mois de trêve.

Les partisans communistes ont choisi de reprendre l'insurrection contre un gouvernement ouvertement anticommuniste.

Les britanniques sont déjà sur place pour combattre les communistes aux côtés des forces armées grecques.

 

Notre participation au conflit ne se limite pour le moment qu'à des frappes de bombardiers isolées et à des transferts d'information.

Pourtant, avec nos troupes basées en Italie, il serait rapide d’intervenir en Grèce pour écraser l'ELAS communiste...

Mais certains diplomates argüent qu'un tel engagement pourrait déclencher une réaction des pays communistes limitrophes pouvant mener à leur intervention.

 

  • Restons à l'écart, du moins en théorie.

Les grecs et les britanniques resteront seuls à combattre le communisme en Grèce.

  • C'est la première étape pour nettoyer les Balkans du Communisme !

+5 troupes en Grèce, accords de défense avec la Grèce. Aggravement du DEFCON

Réaction pays Europe de l'Ouest possible :

X : Ce pays condamne l'interventionnisme américain (- relation)

X : Manifestations contre l'impérialisme américain (si opposition pro-URSS, - stab)

X : Ce pays soutient votre intervention (+ relation)

X : Ce pays se prépare à une nouvelle guerre en Europe (augmentation des troupes)

 

Réaction pays de l'Est :

X : Ce pays manifeste sa solidarité à l'ELAS (-rel)

X : Ce pays se prépare à une nouvelle guerre en Europe (augmentation des troupes)

 

Réaction Yougoslavie et Albanie :

Y/A : Augmentation de l'aide à l'ELAS (la guérilla gagne en puissance)

Y/A : Ce pays envoie des volontaires en Grèce (invasion de la Grèce)

Y/A : Ce pays se prépare à une nouvelle guerre en Europe (augmentation des troupes), à coup sur.

 

 

Rollback in Albania

Condition : intervention en Grèce

HMS_Volage_mined_1946_IWM_A_31208.jpg

Il y a quelques heures, l'un de nos navires acheminant nos soldats vers le front grec a été coulé en percutant une mine navale dans le détroit de Corfou et en subissant le feu de batterie côtière.

Plusieurs dizaines d'hommes ont été tué ou blessés, et certains sont portés disparus après avoir rallier la côte albanaise...

Le gouvernement albanais s'est immédiatement défendu en affirmant qu'il restait encore des mines allemandes ou italiennes dans le secteur, et que le navire n'a pas répondu aux signaux côtiers des autorités albanaises...

 

Le danger du Détroit de Corfou a déjà été dénoncé à l'ONU il y a quelques mois, mais cette tragédie pourrait nous permettre de passer à la vitesse supérieure en Albanie.

Les albanais ne s’excuseront pas de sitôt, et une intervention en Albanie pourrait nous permettre à la fois de liquider une base arrière de l'ELAS, et de chasser le communisme d'un autre pays des Balkans. Mais les soviétiques pourraient ne pas laisser passer ça...

 

  • Contentons nous de protester

Baisse vos relations avec l'Albanie

  • L'Albanie doit tomber !

5 troupes envahissent l'Albanie.

Déclenche un bras de fer avec l'URSS

Réaction pays Europe de l'Ouest possible :

X : Ce pays condamne l'interventionnisme américain (- relation)

X : Manifestations contre l'impérialisme américain (si opposition pro-URSS, - stab)

X : Ce pays soutient votre intervention (+ relation)

X : Ce pays se prépare à une nouvelle guerre en Europe (augmentation des troupes)

 

Réaction pays de l'Est :

X : Ce pays manifeste sa solidarité à l'Albanie (-rel)

X : Ce pays se prépare à une nouvelle guerre en Europe (augmentation des troupes)

X : Ce pays envoie des hommes à un pays frère menacé (1 troupe du pays concerné en Albanie)

 

Réaction Yougoslavie

Yougoslavie : Déclaration de l'État de Cobelligérance avec l'Albanie (augmentation troupes + Intervention de troupes en Albanie aux côtés des troupes albanaises).

 

 

Intervenir en Chine ?

USMC-V-p554b.jpg

Les déconvenues des nationalistes se multiplient dans leurs combats contre les communistes...

Il est clair que sans une intervention plus poussée de notre part dans la guerre civile en Chine, le régime de Tchang Kaï Chek ne devrait pas péricliter.

Or, dans le cadre de l'opération Beleaguer qui visait à évacuer les japonais et les étrangers et à récupérer leurs armes, près de 50 000 hommes du III° Corps Amphibie, vétérans de la bataille d'Okinawa, se trouvent déjà en Chine, sans parler de la 7° Flotte qui croise près des côtes chinoises, du 14th USAAF qui appuie le III° Corps et nos patrouilles sur le Yang Tsé, et nous avons une armée entière en Chine.

Nous pourrions modifier les objectifs de l'opération Beleaguer, et passer à l'offensive en Chine...

  • Beleaguer doit finir au plus vite

Pas d'engagement militaire en Chine.

  • Passons à l'offensive en Chine !

+5 troupes en Chine.

Le DEFCON augmente.

 

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Beleaguer

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des propositions intéressantes...

--> Pourquoi pas : ca donnerait des débuts de partie plus frapadingues.

 

Par contre, avec 50 000 hommes en Chine, tu fais pas grand chose ^_^

 

Les USA vont commencer la partie avec tellement de troupes partout en septembre 45, que leur budget sera super tendu.

 

PS : l'incident de Corfou est déjà dans le jeu et l'event que tu proposes ferait un peu doublon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, tguyon a dit :

Des propositions intéressantes...

--> Pourquoi pas : ca donnerait des débuts de partie plus frapadingues.

 

Par contre, avec 50 000 hommes en Chine, tu fais pas grand chose ^_^

 

Les USA vont commencer la partie avec tellement de troupes partout en septembre 45, que leur budget sera super tendu.

 

PS : l'incident de Corfou est déjà dans le jeu et l'event que tu proposes ferait un peu doublon

 

50 000 hommes : Ils ont tous fait Okinawa ^^, c'est pas une bande de bouseux avec des cols mao qui vont les inquiéter, et dans l'idée, ce contingent devrait se grossir.

 

Corfou : En fait cet événement répond justement à celui qui existait déjà dans le premier. Celui que je propose survient plusieurs mois après, avec la condition de l’intervention en Grèce, et impacte directement les américains, contrairement à celui du I qui lui ne touche que les britanniques.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème avec tes cols Maos, LARS, c'est que justement ce ne sont pas que des miliciens. Nombres d'entres eux ont fait les combat depuis le début de la guerre civile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, Maraud a dit :

Le problème avec tes cols Maos, LARS, c'est que justement ce ne sont pas que des miliciens. Nombres d’entre eux ont fait les combat depuis le début de la guerre civile.

Contre un ennemi qui surjoue dans la médiocrité.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle est vraiment si nulle que ça au fond l'armée nationaliste chinoise?

 

Sinon pour les évents en Antarctique, ça pourrait vraiment être intéressant si le pacte de non exploitation du sol est refusé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Visiteur m'a envoyé sa contribution avec un batch de propositions sur la Chine.

 

Je vais vous les mettre 1 par 1 dans cette section, que vous puissiez donner votre avis

 

a.       Evénements Etats-Unis

N° Event

Event 01

Titre

Négociations pour la paix en Chine

Quand

Septembre 1945

Lien photo

http://a57.foxnews.com/images.foxnews.com/content/fox-news/world/2015/11/05/photo-shows-last-meeting-mao-zedong-chiang-kai-shek-in-145-before-mainland/_jcr_content/par/featured-media/media-0.img.jpg/0/0/1446715899443.jpg?ve=1

Description

La Chine est en guerre civile depuis les années 1910 et, malgré les apparences, ce n’est pas la reddition du Japon impérial qui va arranger cet état de fait. Les nationalistes du Kuomintang (KMT) menés par Tchang Kaï-chek et les communistes du PCC de Mao Zedong sont plus que jamais sur les dents depuis que le front uni a perdu l’ennemi qui les unissait de manière lâche ; les incidents se multiplient et retardent le processus de rétablissement de la Chine.

 

Notre mission Dixie établie à Yan’an depuis 1944 prépare le terrain de longue date avec les communistes et Patrick Jay Hurlay est arrivé auprès des nationalistes pour arranger de telles négociations. A Chongqing, Hurlay – plutôt favorable au KMT - s’emploie depuis août 1945 à convaincre les deux camps de négocier pour reconstruire ensemble la Chine au travers d’un gouvernement de coalition. Bien que la réunion ait été à l’initiative de Tchang, les efforts déployés ne semblent pas porterpas leurs fruits tant la méfiance est grande de part et d’autre mais également en raison de différents personnels.Pour l’instant, seules quelques déclarations de principe sans réelle valeur ont émergé de ces pourparlers. Que devons-nous faire ?

 

Option 1 (texte effet / effet)

Continuons nos efforts, la paix finira par prévaloir…

(les pourparlers se poursuivent ; chance infinitésimale (>5%) que la guerre civile chinoise n’ait pas lieu)

 

[Option préférée IA>90%]

 

Message télex: Négociations à Chongqing pour la paix en Chine

Option 2 texte effet / effet)

A quoi bon s’échiner si aucun ne veut coopérer…

(les pourparlers échouent ; les USA se retirent des négociations, interactions suspendues avec la Chine jusque janvier 1946)

 

Message télex: Impasse politique en Chine, la guerre civile continue

Option 3 texte effet / effet)

Impossible de faire confiance aux rouges !

(les pourparlers échouent ; soutien renforcé aux nationalistes (X$/tour), augmentation forte des relations USA – Chine (nationaliste)

 

[Option 2 IA >10%]

 

Message télex: Les Etats-Unis soutiennent le KMT dans la lutte contre les rebelles communistes

Option 4texte effet / effet)

Tchang joue double-jeu !

(les pourparlers échouent : fin du soutien financier aux nationalistes, retrait des éventuelles troupes et bases en Chine ; intervention US financière et militaire impossible jusque janvier 1946 ; augmentation faible des relations avec la guérilla chinoise communiste)

 

Message télex: Refroidissement des relations entre les Etats-Unis et la République de Chine

 

[[Point pour addition : si la Chine nationaliste choisit l’option « Prenons le Shanxi » lors de l’événement [XX] dans le scénario Guerre Civile Chinoise, l’IA USA aura 50% de chance de choisir cette option et 50% de choisir l’option « Continuons nos efforts, la paix finira par prévaloir… » de cet événement]]

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pensais à un événement qui surviendrait courant 1950-1951 si la guerre civile chinoise piétine.

 

Auquel cas, on pourrait mettre fin à la guerre civile par un statu quo, et créer deux Chines continentales communiste et nationaliste, comme le Vietnam ou la Corée.

Ou motiver son camp à se bouger les miches pour cramer l'adversaire, au grand dam de l'ONU.

 

 

Du genre "Sommet exceptionnel de l'ONU à Dehli sur l'avenir de la Chine"

 

Pour l'event 5 de Visiteur, on peut éventuellement substituer par une image venues de Pinterest :

cc9679a915d57241b7f49a0688463747.jpg

b700df8874a54e9d45e2b1d03a750d8b.jpg

cfc7b8223081d5e17da58019eb89a1e6.jpg

12d52704a966dd05a28be1bc5c89252e.jpg

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trop de nationalistes chinois victorieux dans tes images

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous ai mis en ligne les premiers events sur le  Japon avec les USA.

En jouant avec et en jugeant l'empereur, vous avez 1 chance sur 3 de vous retrouver avec une situation insurectionelle ingérable

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne idée.

 

Remarque : Sur l'événement du PCJ, pour le choix de laisser Tokuda en prison, l'image de la fenêtre de "résolution" ne passe pas.

 

Propositions :

Présuppose comme changement pour que l'événement est plus d'intérêt :

Le Royaume-Uni doit avoir une stabilité revue à la baisse (genre "moyenne").

Une économie "en reconstruction".

 

Un prêt aux britanniques ?

Juillet 1946

Signature_Anglo_American_loan_agreement_

 

Victorieux, les britanniques sortent du dernier conflit mondial considérablement affaiblis.

 

Le Prêt-Bail que nous leur avions accordé a permis de tenir à bout de bras l'économie britannique, mais la situation devrait  de nouveau se dégrader maintenant que nous l'avons résilié.

 

Le nouveau gouvernement travailliste nous implore pour que nous leur accordions de nouvelles ressources financières afin de reconstruire le pays, financer leur nouveau système de sécurité social, couvrir les dépenses militaires et renforcer leur administration coloniale.

 

Les travaillistes nous envoient même l'économiste John Maynard Keynes pour négocier les conditions d'un prêt à l'Empire Britannique.

 

Devons-nous aider une nouvelle fois les britanniques, ou allons nous les laisser se débrouiller seuls ?

 

 

CHOIX 1 : Le meilleur de vos alliés est celui qui vous est redevable...

EFFETS :

-30$

La stabilité britannique augmente d'un point.

L'économie "en reconstruction" dégagera plus vite.

Canada/Australie/Nouvelles-Zélande peuvent aléatoirement voir leur stabilité augmentée

Citation

Un prêt de 3,75 milliards de dollars à un taux d'intérêt de 2% remboursable sur 60 ans est accordé au Royaume-Uni.

Les britanniques emploient aussitôt cet argent à réparer les dommages de la guerre (+1 stabilité)

CA/AU/NZ : Ce pays perçoit également une partie du prêt (stabilité +1)

 

 

CHOIX 2 : Nous pourrions tirer profit d'un affaiblissement de l'Empire Britannique.

La stabilité britannique baisse d'un point.

L'économie "en reconstruction" partira plus lentement.

Vers une aide du FMI ?

Colonies britanniques (Afrique/Inde/Asie/Amérique du Sud) : -1 stabilité

Canada/Australie/Nouvelle-Zélande : aléatoirement -1 stabilité

Citation

Keynes repart une nouvelle fois défait des États-Unis depuis les négociations des accords de Bretton Woods de 1944. (relations avec le Royaume-Uni -2)

Les débats concernant le budget sont houleux au Royaume-Uni, et le gouvernement songerait à chercher un accord avec le Fond Monétaire International. (-1 stabilité)

Les colonies et les protectorats de l'Empire sont mis à rude épreuve pour contribuer au sauvetage de l’économie britannique alors même qu'on assiste à un délitement des autorités coloniales sur place, faute de budget (colonies britanniques -1 stabilité)

Canada/Australie/Nouvelle-Zélande : L’affaiblissement du principal partenaire commercial britannique touche l'économie de ce dominion (stabilité -1)

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par rapport à ce que j'ai proposé sur l'autre sujet :

 

Élections sous tension en Iran

Conditions : URSS a gagné la crise iranienne, les USA ne sont pas intervenus, une opposition pro-URSS existe encore en Iran, l'Iran a cédé aux pressions britanniques.

Janvier 1947

7671905_orig.jpg

La tension est à son comble en Iran alors qu'approchent les élections législatives.

Les conservateurs et les pro-britanniques craignent une percée électorale du Parti Tudeh, le parti communiste d'Iran.

Le gouvernement multiplie les manœuvres en envoyant l'Armée Impériale dans certaines provinces pour réduire l'influence des communistes, alors que les partis anticommunistes reçoivent d'importantes aides financières de la part de donateurs britanniques, et que les compagnies pétrolières mobilisent des milices dans les régions productrices de pétrole.

 

La progression du Tudeh pourrait être importante, mais la mobilisation à droite est elle qu'elle pourrait être insuffisante pour une nomination de son leader Reza Radmanesh comme premier ministre.

Les britanniques truquent grossièrement les élections, devrions-nous être en reste ?

 

CHOIX 1 : Nos camarades sont aux portes du pouvoir, aidons-les (-10$).

-10$

Citation

(33%)

Reza_Radmanesh.jpg

Le Parti Tudeh reçoit un important financement de notre part, tandis que les choix des électeurs sont "influencés" dans les secteurs où le Tudeh est important ou qui sont occupés par l'Armée Rouge.

La coalition que dirige le Parti Tudeh fait une percée fulgurante, et obtient une majorité au Parlement et Raza Radmanesh devient de fait Premier Ministre, à la grande horreur des conservateurs et des religieux du pays. (stabilité -1)

Le Shah quitte en trombe la capitale alors que Radmanesh forme une assemblée constituante et proclame plusieurs décrets socialistes (le gouvernement devient une république populaire collectiviste)

Des milices anticommunistes financées par la droite et les compagnies pétrolières étrangères se soulèvent dans le pays pour renverser le nouveau gouvernement socialiste (une coalition de guérilla parait :

Garde Impériale d'Iran

Ligue Islamique)

 

Citation

34%

Le Parti Tudeh reçoit un important financement de notre part, tandis que les choix des électeurs sont "influencés" dans les secteurs où le Tudeh est important ou qui sont occupés par l'Armée Rouge.

Le Front Uni des Partis Progressistes fait une avancée importante, mais n'obtient pas immédiatement de majorité.

Le Parti Tudeh et ses alliés acceptent de faire des concessions, et forment une "coalition pour l'indépendance de l'Iran" avec le Front National de Mohammad Mossadegh

(le gouvernement ne change pas, l'économie est collectivisée et le pays devient non aligné).

Un fragile équilibre est trouvé au parlement, alors que les milieux conservateurs essayent de déstabiliser le gouvernement de coalition  (-2 stabilité et opposition pro-USA)

 

 

Citation

33%

Le Parti Tudeh reçoit un important financement de notre part, tandis que les choix des électeurs sont "influencés" dans les secteurs où le Tudeh est important ou qui sont occupés par l'Armée Rouge.

Le Front Uni des Partis Progressistes fait un score honorable, mais insuffisant pour peser sur la formation du gouvernement.

Le gouvernement nouvellement élu multiplie les signes de sympathies envers les britanniques, et des manifestations organisés par les communistes et les nationalistes éclatent (-2 stabilité).

Le gouvernement répond par des lois scélérates, et le Parti Tudeh et le Front National d'Iran entrent en insurrection (coalition de guérilla :

Parti Tudeh (pro-soviétique)

Front national d'Iran (non-aligné))

 

CHOIX 2 : Nous avons déjà obtenu toutes les concessions que nous voulions en Iran.

Citation

50%

La coalition de gauche iranienne connaît une belle progression, mais est incapable de rivaliser face à la coalition de droite.

Le Parti Tudeh dénonce le résultat des élections, et lance une insurrection générale (guérilla pro-soviétique)

Citation

50%

La gauche iranienne connaît une défaite cuisante, et la coalition du Parti Tudeh éclate.

La coalition de droite en profite pour interdire la Parti Tudeh affaibli suite à des incidents (fin de l'opposition pro-soviétique)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmm, je me dis que l'événement sur la crise des détroits du Bosphore peut avoir une suite si les soviétiques connaissent des succès avec la crise iranienne.

 

Crise turque

Condition : la Turquie n'a pas cédé aux pressions soviétiques, le Mahabad existe toujours

800px-USSR_territorial_claims_to_Turkey_

Notre aventure iranienne pourrait avoir des répercussions sur sa voisine turque.

Le réveil des minorités kurde, azérie et arabe en Iran et les succès qu'elles ont connu là-bas semble inspirer les minorités en Turquie.

Un mouvement de résistance kurde créé dans le sillage de l'indépendance de la république kurde de Mahabad commence à prendre de l'ampleur et à inquiéter Ankara.

Les minorités arménienne et géorgienne ne sont pas en reste et semble favorable à un rattachement à leurs camarades des RSS d'Arménie et de Géorgie après un travail de propagande du NKVD, malgré leur faible poids démographique.

Si nous lancions une attaque contre la Turquie pour prendre possession des territoires que nous revendiquons, nous bénéficierions de cinquièmes colonnes susceptibles de désorganiser les forces turques.

D'un autre côté, nous pourrions nous contenter de négocier l'abandon de l'essentiel de nos revendications et la fin de l'aide de Mahabad aux kurdes turques en échange de notre fameuse mainmise sur les Détroits du Bosphore.

 

CHOIX 1 : Négocions franchement avec Ankara.

Citation

80%

Le gouvernement turque ne se sent pas prêt à faire face à une campagne de terrorisme dans l'Est du pays.

La République du Mahabad ferme sa frontière aux patriotes kurdes de Turquie, sous la contrainte (-rel avec ce pays)

Les turques signent un traité de révision de la convention de Montreux, et laissent les soviétiques installer des bases navales dans le Bosphore (Base en Turquie)

+100 prestiges

Citation

20%

Ankara se montre intransigeant, déclarant qu'ils réprimeront dans le sang tout soubresauts nationalistes dans l'Est du pays (les effectifs militaires augmentent).

La pression des minorités ne faisant plus effet à la table des négociations, les pourparlers n'aboutissent à rien de constructif.

A peine le représentant soviétique est il rentré à Moscou, que la Loubyanka envoie à Mahabad les ordres pour ses agents.

(apparition de 3 guérillas coalisées :

Union Socialiste Kurde (limite 5, sanctuaire, base-extraterritoriale, tribale)

Ligue pour la Liberté Arménienne (groupuscule)

Fédération Géorgienne d'Anatolie (groupuscule)

-50 prestiges.

 

CHOIX 2 : Leur surprise sera complète !

Déclenche un bras de fer avec les USA

Si il est réussi :

Citation

L'Armée Rouge traverse la frontière turque et écrase très vite les premières lignes ennemies.

L'avant-garde turque bât en retraite dans le désordre, harcelé par des montagnards kurdes.

L'avancée de l'Armée Rouge est fulgurante alors que les turques peinent à se réorganiser.

En quelques jours, Ankara capitule, et concède à la fois le contrôle sur le Bosphore et des changements territoriaux en faveur de l'URSS et de Mahabad

(+200 prestiges, base en Turquie, changements territoriaux sur la carte.

Si il éhcoue ;

Citation

La Russie doit une nouvelle fois faire le deuil de pouvoir être seule maîtresse de la Mer Noire.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×