Aller au contenu

Messages recommandés

Sauf qu'on ne peut pas signer d'alliance avec avec ses cités-filles, celles-ci ne peuvent signer une alliance qu'avec d'autres cités-filles. Les métropoles ne protègent pas leurs cités-filles. Ok, les métropoles protègent bien leurs cités-filles, sauf contre une autre cité-fille à voir s'il y a bien l'évènement qui permet à une métropole de secourir sa cité-fille dans une guerre qui va mal. Mais les autres cités-filles restent neutre, sauf si alliance entre-elles.

C'est un peu étrange/confus comme système.

Juste pour te dire que la Phrygie ne protège pas la Lydie contre une attaque (ce qui doit expliquer la première expansion d'Ephèse)... Et là, ce n'est pas une cité-fille, mais un sujet.

Quand je dis que c'est confus avec les dépendances, c'est que ça l'est.

Il faut vraiment clarifier les dépendances :

- vassal : assujetti à son souverain;

- colonie : assujetti à sa métropole qui la protège, mais plus libre, son désir de liberté est augmenté par certains facteurs supplémentaires, dans la vanille, peut s'allier avec les primitifs et attaquer les primitifs et les autres colonies (sauf si les métropoles sont alliées et les métropoles peuvent rejoindre une telle guerre en cours pour secourir sa colonie);

- tributaire : politiquement libre, mais protéger par son suzerain, sauf contre d'autres tributaires du même suzerain, peut prendre son indépendance sans guerre, verse un tribut.

Après, oui, on peut apporter des modifications (il y a d'autres types de dépendances et on peut les modder en partiellement), mais il faut que ça reste clair, là, c'est la confusion totale, comme si ça avait passé au malaxeur.

Peut-être rendre les cités-filles plus proche des colonies de la vanille, mais créer un évènement/décisions sous conditions pour les transformer en tributaire. Par exemple, si leur désir de liberté dépasse les 50%.

 

 

Voici mes colonies : Héphaïstia (185, jan 13), Amphipolis (191, mar 17), Tarente (193, mai 16), Rhêgion (204, oct 6), Chalcédoine (209, dec 14), Métaponte (217, aoû 19).

J'ai aussi fait avancé rapidement ma partie et avec la province Ocinaros, je n'ai pas eu l'évènement quand j'ai découvert le marbre (an 223).

 

Note supplémentaire :

- Amphipolis, colonie abandonnée par Théra, colonie spartiate que j'ai saisi lors de ma guerre contre Sparte;

- Tarente et Métaponte : ancienne province de Iapyges (migration);

- Rhêgion : colonie abandonnée par Elis.

 

L'évènement de la création de la colonie arrive bien à la fin, c'est seulement celui lors de la découverte de la ressource que je n'ai plus eu depuis un bon moment, mais je ne pourrais dire depuis quand avec certitude.

 

 

 

Il y a le trigger , je ne sais pas, s'il y a ce que tu veux dans ça :

trigger = {
		has_province_flag = trade_company_claimer
		is_owned_by_trade_company = yes
		any_neighbor_province = {
			has_province_flag = claimed_for_trade_company
			owner = {
				NOT = { war_with = ROOT }
			}
			NOT = { owned_by = ROOT }
			is_claim = ROOT
		}
	}

Enfin, si ça existe ça doit être dans les fichiers traitants des évènements des compagnies commerciales.

Je pense que ça serait peut-être une erreur de se passer de ce système, bien que le nom est un peu étrange vu l'époque, le système n'est pas si mal avec les modifications que j'ai proposé, il semble. La seul par d'ombre est de savoir ce que l'IA va faire quand sa limite d'état va passer au-delà de un, va-telle les garder dans les compagnies ou les légitimer. Enfin, à ce stade, l'un ou l'autre se justifie de toute manière.

L'avantage, c'est que c'est aussi plus dynamique et «flexible» dans le sens où on peut installer un comptoir commerciale partout peu importe l'historique de la province. Dans une province développée conquise, ça se traduit simplement que le conquérant laisse une grande autonomie à la province en échange de quelques bénéfices commerciaux. Ça évite aussi de «bricoler» des évènements.

Enfin, on ne sait jamais comment l'IA va se comporter tant qu'on n'a pas testé.

 

 

En passant, il y  aussi un soucis avec la découverte d'une nouvelle ressource qui met fin à une pénurie. Les importations cessent avant que la pénurie prend fin, ce qui fait qu'on a le temps d'accepter une nouvelle proposition d’échange avant que la pénurie prend fin, même si on contrôle déjà la ressource qui serait importée.

De même, en envoyant une demande et en recevant une avant l'acceptation de la première, on peut avoir deux fois le même échange.

 

 

Modifié par Drawar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans une partie test la Phrygie était au venue au secours de la Lydie contre moi. Elle le fait quand la guerre tourne mal, ou peut-être pour d'autres raisons. Donc ça fonctionne plutôt bien il me semble.

 

Pour les cités-filles je vais voir. Les tributaires il faut oublier, si on a pas le DLC ça n'a aucun effet.

 

Il est possible que les Events de colonisation aient disparu parce que j'avais mis "fire_only_once = yes" dans les events... je pense que ça peut venir de là, sinon je n'ai pas d'explication.

J'ai corrigé les soucis de colonisation. Il y avait un problème avec la portée de colonisation : certaines colonies étaient abandonnées car trop loin de leur métropole, mais la mission n'avait pas échoué pour autant : du coup la métropole colonise n'importe où et là la mission échoue... j'ai corrigé ce problème, mais il se peut que des colonies soient tout de même abandonnées (pour diverses raisons).

 

Je pense qu'on devrait rajouter une condition, pour l'IA uniquement, pour l'apparition des missions de colonisation : en l'état actuel, ça colonise beaucoup trop et trop vite. Comme il y a beaucoup de nations grecques, ça se bouscule au portillon dès qu'il y a la moindre terre à portée de colonisation... je pense qu'une condition "doit avoir une pénurie critique" serait pas mal et limiterait déjà beaucoup la colonisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la Lydie, donc ça doit être l'évènement d'une métropole qui vient au secours d'une colonie, sauf que c'est un sujet et pas une cité-fille. Donc ça ne fonctionne pas. Imagine que dans la vanille les Ottomans attaquent la Moldavie et que la Pologne ne vient en aide à sa marche/vassal qu'une fois celle-ci dans le pétrin... Enfin, dans ce cas, la puissance de la Moldavie ne change pas grand chose pour les deux camps, mais ce n'est pas le cas pour la Lydie-Phrygie. Là, l'armée lydienne a le temps de se faire anéantir et et la Phrygie se retrouve donc seul, sauf si elle a des alliés.

De plus, les sujets sont «l'équivalent» des vassaux, donc ils devraient être protégé directement par leur suzerain et, d'ailleurs, les sujets ne devrait pas pouvoir s'allier à d'autres, seulement signer des traités de soutiens à l'indépendance quand ils ont des velléités indépendantistes. Sinon comme dit, c'est juste confus et on dirait que les dépendances sont passées au malaxeur.

 

Pour les tributaires, je reprends juste le terme. Si tu veux, tu peux y préférer Protectorat (qui sont disparu dans la vanille, lâche de Paradox).

Le concept est qu'il est politiquement libre, protéger par son suzerain, mais qu'il ne rejoint pas les guerres de son suzerain et qu'il lui verse d'une manière ou d'une autre une contribution. Ça, c'est la base, ça doit être possible de faire un truc de ce genre.

Après, je pense que ça serait quand même assez dommage de passer à côté des tributaires «réels», c'est un type de sujets très approprié pour la période du mod, il me semble. Dans le pire des cas, on peut faire comme dans la vanille, ceux qui auront «Mandate of Haven» (qui apporte des mécanismes intéressants) les auront, les autres joueront sans ou avec la version maison. Ça reste un plus, mais pas une nécessité, même si ça change complètement la dynamique.

 

 

Pour l'even de colonisation, vu que je n'y connais rien, il faudrait que je teste pour savoir. ^_^

Pour la colonisation, il faudrait restreindre l'accès aux missions. En partant, on pourrait obliger l'adoption de la doctrine Colonialisme (sans obliger la complétion) qui débloquerait ces missions. Il faudrait donc revoir un peu les préférences de l'IA pour inciter un peu plus les «pays» concernés à prendre cette doctrine au début.

À cela, on peut ajouter des missions/évènements plus spécifique pour certains «pays» en particulier ou circonstances particulières qui ne nécessitent pas l'adoption du Colonialisme à partir de certaine date. On peut aussi ralentir l'établissement des colonies.

On peut jouer à la fois sur :

- local_colonial_growth = -20 (effet fixe «annuel»);
- local_colonist_placement_chance = -0.05 (chance mensuelle de gain avec un colon sur place).

Enfin, j'aurais des propositions à faire concernant les bonus/malus provinciaux.

Tout ça devrait ralentir un peu la cadence.

 

 

Je poursuis pour les casus belli.

Il faut quand même offrir un peu de possibilité pour passer le temps.

 

CB - Cité-état :

En reprenant le concepts d'un état maximal pour les cités-états à la base, on pourrait mettre une mission pour qui permet de s'emparer d'une province ou de vassaliser un pays dans son état-capitale

 

CB - Humiliation d'un rival :

Il devrait permettre de libérer les dépendances, ainsi que de libérer un «pays» à partir d'une province.

 

CB - Libération :

Un casus belli qu'on dispose contre un voisin ayant plus d'une province dont la province adjacente n'est pas une capitale et qui possède un «core» libérable ou contre un pays ayant une dépendance adjacente à l'une de nos provinces. Permet de libérer dépendance et «pays» à partir d'une province.

 

CB - Approvisionnement en ressource «X» pour Cité-état :

Permet de vassaliser ou rendre tributaire le pays viser, mais pas d'annexer une province.

 

Bon! là, je dois aller bouffer, je poursuis après.

Modifié par Drawar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, les sujets ne sont pas vraiment l'équivalent des "vassaux". En fait, justement, l'intérêt était de les rendre plus comme des "tributaires" puisque en effet c'est une caractéristique de l'époque. Et ils sont donc assez similaires, sauf que les sujets suivent le maître dans ses guerres. Ils sont libres dans leur politique comme tu as pu le constater. Le maître perçoit son tribut sous la forme des taxes de douane, avec un transfert du commerce en prime. Pas très contraignant pour le sujet MAIS il doit suivre le maître dans ses guerres. Le maître, en revanche, n'a pas l'obligation de suivre un "tributaire" dans sa guerre mais peut quand même le faire. Encore heureux qu'il ait le choix, c'est le maître après tout ! (le choix ne lui aurait pas été donné si le sujet n'était pas libre de sa politique... enfin tu vois ce que je veux dire).
C'est clair non ?

Pour moi c'est limpide et en jeu, je trouve que ça marche plutôt bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois avoir résolu le problème de colonisation, notamment celui qui faisait que l'IA ne fondait jamais de comptoir... ça devrait bien tourner maintenant. Reste à limiter la colonisation : c'est pas tant la vitesse pour chaque colonie, qui en fait est plutôt correcte (et même très lente au début). Mais quand une zone devient ouverte à la colonisation (par exemple, la Macédoine à partir de 175), tout le monde se précipite dessus... c'est donc sur l'acceptation de la mission qu'il faut jouer. Imposer l'adoption de la doctrine colonisation n'est pas forcément une bonne idée, il y a tellement d'autres doctrines très intéressantes pour les grecs (mais je vais quand même faire en sorte qu'ils choisissent plus souvent la colonisation). Je vais essayer en imposant d'avoir une pénurie critique, puisque c'est ça qui motivait les cités à coloniser. Ça devrait déjà bien limiter.

 

Je vais également jeter un oeil sur ta proposition de casus belli même si de toute façon, il n'y a guère que pour les grecs que tout cela pose un problème : ailleurs dans le monde, ça se frite de tous les côtés...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la Colonisation, on peut surtout incité les cités-états principaux qui ont le plus participer à la colonisation. La Colonisation peut aussi jouer sur la chance d'avoir une telle mission.

Les autres sans la Colonisation pourrait aussi avoir ces missions, mais plus tard par exemple.

Je ne pense que jouer sur les pénuries critiques soit vraiment intéressant. En premier, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Ensuite, ça veut dire qu'il devient avantageux d'avoir une pénurie critique...

 

Il semble aussi avoir deux vagues. Il faudrait peut-être représenter cela dans le mod.

 

Modifié par Drawar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les pénuries critiques ce serait pour l'IA, pas pour le joueur.

 

Les conditions pour la mission de colonisation existe déjà. Mais même une nation n'ayant que peu de chances d'accepter la mission accepte quand même, puisqu'il n'y a pas d'autres missions diplomatiques disponibles...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que ça soit pour l'IA ou le joueur, c'est la même chose. Il devient avantageux d'être en pénurie critique et rien ne garanti que l'IA trouve la ressource pour palier cette pénurie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas la même chose non. La condition stipule :

si tu es une IA et que tu n'as pas telle et telle pénurie, les probabilités d'obtenir la mission sont de 0. Le joueur ne sera pas touché. Et très peu d'IA seront concernés finalement.

 

Edit : quand je dis ne pas avoir telle ou telle pénurie, c'est une très longue liste parmi les 19 ressources possibles. Pris à l'inverse et pour exemple, ça veut dire : si mes seules pénuries sont pénurie d'épices, pénurie d'encens et pénurie d'ivoire, je n'obtiendrai pas la mission "Coloniser la Scythie" (puisqu'il n'y a aucune chance de trouver ces ressources là-bas)... 

Modifié par Tellus30

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je travaille un peu le mod avant de sortir la bêta jouable.

 

J'ai testé jusqu'en 320, donc presque 200 ans de jeu. Ca se passe bien : On évite les gros blob même pour l'Assyrie grâce à une réforme des CB (Mais l'Assyrie se paie toutefois un empire conséquent grâce à l'assujetissement de nombreux voisins). La colonisation est moins rushé, ça c'est bien : Mais il faut que je revois les priorités, les cités se sont concentrés sur l'illyrie, la macédoine ou le pont en laissant un peu de côté la grande grèce ce qui n'est pas historique. Les phéniciens se comportent à merveille, mais ce qui me dérange c'est le déménagement de la capitale orientale vers une province outre-mer lorsqu'elle est envahie et annexée... Mais je ne vois pas comment régler ça.

A noter un petit bug que je n'arrive pas à résoudre : après avoir découvert une ressource dans une province colonisée, par la suite il est indiqué "pas de ressource dans la province" (avec symbole de l'ambre) mais la province retrouve sa ressource lorsque la colonie est fondée... Ça ne le fait pas à chaque fois, curieux.

 

La grèce est toujours aussi calme, mais quand ça pète ça fait pas semblant...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×