Aller au contenu

Messages recommandés

Nous sommes le premier janvier 769.
Je suis le comte de Biscaye, un vassale catholique du Roi des Asturies


Je m'appelle Obeko, j'ais 49 ans et le correcteur orthographique m'interdit toute forme d'existante.


Ma fille Munia à 23 ans, et a un fils qu'elle a eu avec un roi précédent, autant dire qu'il n'est pas de ma dynastie.

 

Mon jeu est en "super difficile" et en Iron Man. Tout les évènements historiques sont en aléatoire.
Les épidémies sont en "ultra violence", et la porté diplomatique a été divisé par 2.
Le nombre de provinces gouvernable est réduite au quart et le nombre de vassaux d'au moins par deux.
Pour finir, les révoltes provinciales sont 6 fois plus balèze que la normale.

Et pour les connaisseurs, mon début de partie est particulièrement violent.

Ah oui, et j'utilise évidemment mon grill pain de l'amour qui semble vouloir me lâcher à tout moment.

 

Je suis donc en mode "Sodomie au verre cassé". Souhaitez moi bon chance.

 

Pour commencer, il me faut un fils, et ma vieille femme de 40 ans risque de ne pas être assez fraîche pour ça.
Je lance donc un grand complot pour tenter de l'éliminer. Mon intérêt sera bien évidemment "complot". Si il n'y a pas de résultats d'ici 10 ans,
et si ma fille ne fournis pas un héritier digne de ce nom, et si je n'arrive pas à changer les lois de successions (ouch),
il me faudra la tromper et me fournir en bâtard, ce que je préfererais éviter.

De plus, je maris ma fille à Grifo, prince allemand de 24 ans. Un beau partie. Vazy cocotte, ponds moi des petits fils !

 

Grifo est un pur incapable. J'espère qu'il saura utiliser mieux ses bourses que sa cervelle. Au moins le mariage m'a permis de remplir les miennes.

 

Mes vassaux demande des déductions d'impôts. Je leur propose des vacances chez les grecs.

 

Ma femme n'a pas de secret. Alors je dis qu'elle s'habille comme un homme, ça devrait choquer mon entourage.

 

Le grand méchant sultan andalou lance une guerre sainte pour récupérer la Galice. Alors la Galice c'est loin, mais pas tant que ça au final.

 

Finalement, je réussis à percevoir des rumeurs faisant état que ma femme dit des choses révoltantes à mon sujet. J'en profite pour honteusement la mettre en prison,
et puis je la fais étranglé. C'est tout de même plus simple. Mes vasseaux accueillent fraîchement la nouvelle, mais ma fille me fait carrément la gueule,
mais pas trop non plus. Elle ne devait pas trop aimer sa mère au final.
Je me fiance avec Lantsuinda, une jeune fille de 14 ans. Nous aurons 35 ans de différence d'âge. La donzelle est jeune et fraîche, et m'offre également un pacte de
non agression avec son père, l'archevèque de Valois.

 

En quête de fourberie, j'espionne mon Roi, et fais courir le bruit qu'il a un ami imaginaire qui s'appelle Boro. Et puis j'apprend qu'il s'en va se balader seul
dans la forêt, alors que la guerre fait rage. Bon, et si on tentait de le crever ? Bien évidemment, c'est un échec, mais au moins personne ne connaît mon implication.

 

Le 2 avril 771, la Galice est perdu. Peste !

 

Munia a une petite s'appelant Joana, tandis que ma femme est enceinte. J'ai des doutes sur l'identité du père, mais même en espionnant précautionneusement je ne
découvre rien. J'imagine qu'il est de moi. Au final, ce sera une fille d'une nom d'Estefania.
Je fiance la petite Estefania avec l'imprononçable hériter du Wersceter. Bref, d'un comté anglois. Ils auront 10 ans de différences, j'espère que ce grand garçon n'aura pas
de batârd légitimé d'ici le mariage.

 

Le méchant Sultan est en guerre contre un Charlemagne qui aimerait bien la Navarre. De plus, des royaumes catholiques semblent émerger partout dans les territoires
hispaniques.

 

773 : un petit fils de ma dynastie ! Il s'appelle Belasko.

 

Le Duc de Léon, un homme qui s'est taillé un royaume sur des cadavres mahométan viens en Asturies pour élargir ses frontières. Son armée pourrait rivaliser avec celle
du Sultan. Ce sera un allié intéressant sur le long terme.

Le 18 juillet 775, Léon tombe aux mains du Duc de Léon.

 

La même année, j'ais de nouveau un enfant. Kanstanzia. Une fille encore, donc.

 

Mes conseillers trouvent que je manque d'ambition. Mais je m'en fiche, vu que c'est vrai. A 56 ans, ma seule motivation est d'avoir enfin un fils. Alors le reste ...

 

11 novembre 776 : un fils ! Enfin ! UN FILS !!! YEAH !!! Il est né le jour de la Saint Martin, et en hommage à ce saint il est nommé Mattin (variante basque). Il sera
célébré sous le nom de Morti sur les côtes de la mer méditerrané (mais où est Eric ?), tandis que les arabes le connaîtrons sous l'appellation مارتن.
Tel son auguste patron, il sera élevé en guerrier, et comme le célèbre Mars son domaine sera la guerre.
De nos jours, ses histoires ont été reconstitué dans les sagas comme Rambo et Terminator.
Après 3 enfants et une année à combattre la maladie, ma femme meurt en 777. Je ne peux que me remarier avec une fille de 8 ans. Je suis vieux, tellement vieux ...

 

En 779, une jeune femme de 17 ans, Yolinda tombe sous mon charme sans que je fasse quoi que ce soit. C'est si bon d'être jeune !

 

Le 20 octobre 779 naît Obeko, mon premier et unique bâtard.

 

En 781, on me découvre un cancers. Pour continuer de vivre je suis contraint de sacrifier un oeil à l'exercice de la médecine.

 

Le premier juin 782 je participe à la bataille de Siguënza. Nous sommes moins de 400 contre plus de 700 mahométans, mais la victoire sera à nous.

 

En 783 je confis mon fils Mattin à Ursus le comte de Crémone. C'est un grand guerrier (25) que tout le monde connaît sous le nom de "désanusseur d'ours".
Un chic type. Brutal et Ruzé (ou alors le contraire).

 

Je meurs le 2 septembre 783 des suites de mon opération à l'oeil à 63 ans.

 

Mon fils Mattin, 6 ans, me succède. Il sera le plus grand guerrier de son temps.

 

ALL HEIL MATTIN !!!

 

Règne 1 - De 769 à 783 (14 ans) - Obeko de Biscaye
Prend le pouvoir à 49 ans, meurt à 63 ans
Comte de Biscaye
Gain - Aucun
Perte - Aucune
Héritier - Mattin (fils)

Règne 2 - De 783 à ? - Mattin de Biscaye
Prend le pouvoir à 6 ans, meurt à ? ans
Comte de Biscaye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement Swompy, les images c'est cool mais avec ma connexion de paysan du XIVème siècle, je m'oppose à une surcharge des pages :) (10 images max !) afin de ne rien louper !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le retour d'un AAR de Swompy, ma principale motivation pour retourner voir ce qu'il se passe sur le forum !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Note pour la suite : de temps en temps je donnerai l'impression de parler mal de certaines religions ou de certains pays. C'est pour l'ambiance et le récit, ça ne reflète en rien mes opinions personnelles. Sauf quand il s'agit de Breton, évidemment.

Obeko de Biscaye

1519926047-perso-1.jpg


L'Emblème de Biscaye, les deux loups mangeant deux moutons. A l'époque, Obeko luttait contre la réintroduction du loup dans les Pyrénées, et avait commandé plein de tracs engagés. Mais en même temps il faisait des recherche pour se trouver un blason super classe pour un tournois, genre un dragon-licorne. Finalement, lorsqu'il passa commande à son forgeron pour son armure de joute il s'est un peu emmêlé les pinceaux, et c'est finalement l'image du trac qui s'est retrouvé sur la cuirasse. Il fit croire à tout le monde que c'était volontaire pour éviter que l'on se fiche de sa figure. Mais ça n'a pas trop marché.
A noter que c'est à cette époque que la devise officiel de la famille devint : "un saucisson, deux kilos de salade, une miche de pain et une bouteille de lait", certainement une autre étourderie du comte.

1519926056-blason.png

Mattin de Biscaye, d'après le film "Mattin Faiseur-de-Veuves", une œuvre retraçant l'histoire de Mattin Premier, mais remise au goût du jour pour les besoins de la propagande.

1519926053-mattin-1.jpg

Modifié par Swompy Time

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis Muttin Premier

 

Je dois à 6 ans quitter le désanusseur car je me dois de figurer en mon royaume. C'est ma grande demi-soeur, Munia, qui prend en charge mon éducation.
Munia est une femme forte (martial : 17) avec un appétit immodéré pour les hommes, la viande et les bagarres.

Elle tire toujours un peu la gueule. En effet, jusqu'à ma naissance elle croyait pouvoir hériter du comté. Eh bien non ma veille !
Un bon et solide sac d'or me permet d'acheter son amour. On fera avec.


Moi, je suis lâche. Le tutorat court (mais brutal) d'Orson m'a un rien traumatisé.


Le 31 décembre 784, mon frêre bâtard ne fait que m'embêter. Je refuse de me laisser marcher sur les pieds, alors je le tabasse vertement. Je serai cou/rageux.
Une certaine hostilité s'installe entre nous. Pour éviter d'avoir un rival trop méchant, je confis son éducation à La Douceur de Vivre dit le Poète, un petit berbère s'étant convertie au catholicisme lors de l'expansion africaine de la Lombardie. Avec son 0 de martial, il est tout indiqué. Comme ça, je pourrai exploser mon frère en duel !

A 8 ans on me fait comprendre qu'être un gros bourrin n'empêche pas d'être sympas au quotidien. Alors j'offre des bisous qui soignent et des câlins aux chats quand je mets des coups de pieds dedans. C'est si bon d'être humain !

Sur le plan politique, tout va bien. Mon vieux roi a 69 ans, il est proche de la mort. Son héritière est sa fille aînée. Ce qui tombe bien, papa m'ayant maqué avec à ma naissance. Moi, Roi des Asturies, ça sonne mieux que Comte de Biscaye.

J'ais fais un jolie dessein pour ma sœurette Munia. Elle l'a trouvé très beau.
1519932417-carte-785.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La vie continue son court, et moi la mienne. Mes mignons sont partout dans mon chateau pour me divertir.

Je m'entend bien avec ma tutrice. Finalement, l'or et le sang ne sont pas nos seuls liens.

 

Werinbert mon maître espion meurt. Ayant fait la promesse de lui offrir un beau cercueil, je m'y tiens, et emploie les plus célèbres pleureuses que je peux. Il avait 45 ans, la mort frappe à tout âge.

 

Premier mai 786 : déjà que j'étais sympas, je suis maintenant social ! On m'apprend également que c'est une période de prospérité : la guerre n'est jamais venu en mon royaume, quand bien même que mes troupes rejoigne la moindre guerre de mes voisins. Je suis bien vue de toute la chrétienté !

Alors que mes 10 premières années étaient relativement paisible, un jeune garçon me donne un coup de poing au nez. Pas de marque visible à déplorer, mais si j'aime bien être sympas il ne faut pas me marcher sur les basques (dans tout les sens du terme) non plus.

 

A 14 ans, mon neveu Belasko meurt de la rage. J'accuse les musulmans, c'est se que l'on fait dans la famille de générations en générations. Vous allez payer ! Quelque jours plus tard, j'apprend que les Cathares, de vils hérétiques sont maintenant majoritaires en Burgos, un comté voisin, et surtout une bonne part de mon futur royaume ! Dieu nous a abandonné ? J'envoie mon chapelain calmer tout ça.

 

A 11 ans je deviens diligence. Mes vassaux commencent à vraiment aimer mon style au final.

 

Le 13 juin 788 mon roi meurt et la charge est obtenu par ma future femme, ma belle fiancé. Je suis donc moi même un presque quoi. Quelques mois plus tard les cathares se révoltent : pourvus qu'ils ne mettent pas les pieds chez oim !

 

GAME OVER !!! LES CATHARIES M'ONT TOUT PRIE !!!

 

1520008375-echec.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Premier janvier 769 : je me réveille d'un terrible cauchemar (c'est pratique). Je suis Mauregato d'Astrogia, un comte à la frontière chrétienne des Asturies. J'ais 39 ans, ma femme 24 et notre fils et hériter, Airman seulement 4. Le rêve était une sorte de prémonition : les territoires ibériques ne sont pas sûr, il faut aller ailleurs, en terre très chrétienne pour pouvoir espérer survivre.

 

Je fiance mon fils à la petite Amaudru Karling, la bâtarde d'un certain Karl de Francie qui vient de monter sur le trône de Pépin. Ce serait une bonne alliance. On le disait descendant d'un monstre marin et de Paris, et un tel patronage divin ne peut être que bénéfique.

 

La noblesse me désigne comme futur roi des Asturies. Je fais venir un certain Lunping, un gredin célèbre pour son esprit. Quand à moi, je dédie ma vie aux complots de l'ombre et je tente de devenir le maître espion de mon seigneur. Oui je suis désigné, mais non je ne suis pas patient.

 

Le roi Aurelio est un de mes cousins. C'est cette proximité qui j'imagine me désigne en tant qu'héritier. Je ferais tout pour avoir le trône, quitte à perdre des membres de ma famille (ou des membres tout court).

 

12 février 769 : je deviens maître espion. Je sens déjà la couronne sur ma tête.

 

Le sultan veut prendre la Galice. C'est prêt de chez moi.

 

J'ais entendu dire qu'Aurelio allait bientôt organiser un grand buffet. Je m'occupe de la boisson. Et pour bien lui pourrir la fin de sa vie, j'annonce partout qu'il aime se baigner dans du sang de vierge !

 

27 juillet 769 : le roi est mort, vive le roi !

1520008351-just-as-planned.jpg

Je me fais couronné dans la journée sous les vivats de la noblesse ! Le cadavre n'a pas le temps de s'affaisser que je le soulage de la couronne. Maintenant, je règne (avec partage) sur toutes les terres des Asturies ! AHAHAHHAHAAHH !!!

 

Le 11 août, je demande à Karl si il veut bien intervenir dans la guerre. Et il accepte !

Je pense plaire à Der, l'ancienne femme de 18 de mon prédécesseur. C'est bête de gâcher ... je donne du cœur à l'ouvrage, elle me dit que j'ais du courage.

 

Je meurt le 7 mai 771 de maladie

1520008580-oups.jpg

... oups

 

Règne 1 - De 769 à 771 (2 ans) - Mauregato des Asturies
Comte d'Astrogia - prend le pouvoir à 39 ans, meurt à 41 ans
Royaume des Asturies - prend le pouvoir à 39 ans, meurt à 41 ans
Gain - Royaume des Asturies
Perte - Aucune
Héritier - Airman (fils)

Règne 2 - De 771 à ? - Airman des Asturies
Comte d'Astrogia - prend le pouvoir à 6 ans
Royaume des Asturies - prend le pouvoir à 6 ans

Modifié par Swompy Time

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GAME OVER !!!
ENCORE !!!

 

...

Bon bung c'est repartie.

... ambiance ...

Nous somme à la veille du 1234' anniversaire de la mort de Karl l'Ivrogne, et il est intéressant de parcourir la période qui nous sépare de notre Patriarche National pour comprendre le destin de notre glorieuse nation. De plus, ce sujet tombera certainement au Bac, il convient donc de l'étudier. Fred-Henrix, arrêtez d'embêter Jean-Baptix. Merci. Prenez votre cahier.

La fin de la Haute Antiquité est marquée par la mort de Pépin le Bref en 771. On parle également de l'Age Romain, en opposition avec la période suivante, l'Age Latin. L'Age Latin verra l'affaiblissement progressif de l'Empire de Constantinople et de la monté en puissance des Royaumes Guerriers d'Occident. Ce même Age Latin terminera en 1461 avec la découverte du continent Louieriquien, découvert par le célèbre explorateur Louis-Erix de le Creuse.

Notre Histoire National commence en Occitanie, connu à l'époque sous le nom d'Aquitain(ix). Le pays s'est surtout développé grâce au commerce du vin et à ses productions agricoles. Il est également à noter que la pierre de bonne qualité a permis un essor important du Royaume. En effet, Rome et les Etats Lombards étaient friands de la belle pierre blanche pour construire leurs églises. La pêche fait également partie des activités ayant contribué à la prospérité général. L'adaptation de la gastronomie grecque et l'adoption des épices et savoirs faire berbères permit la naissance à un art de bouche reconnu dans le monde entier.
Le Royaume connait 3 langues principales. Les seigneurs parlent entre eux un franc mâtiné d'un latin de cuisine. Le peuple utilise plus courraient l'occitan, avec de multiples variations et des patois plus divers encore. Enfin, la langue du commerce est le grecque, qui est généralisé et utilisé par presque toutes les strates de la société. L'arabe est également très présent dans le sud de la région : les relations avec l'Empire Musulman d’Hispanie sont plutôt bonne, malgrés une rivalité territoriale très forte. Malgré tout, le commerce est très dynamique entre les deux pays, et on trouve nombre de mariages intereligieux entre les peuplades frontalières et côtières. De nombreux emprunts (culinaire, médicinal, architectural, ...) à l'Empire a permis de faire de Mergueil (la future capitale de l'Occitanie) la "Le Joyaux d'Orient, le Bijoux d'Occident". D'un point de vue plus globale, il y a une forte entente avec les commerçant Lombards et Grecques. A contrario, il existe une certaine hostilité envers les autres royaumes Francs, belliqueux et régulièrement hérétiques.

A la mort de Pépin le Bref, en 771, le Royaume des Francs est séparé en deux grandes parties. La première revient à Karl l'Ivrogne, tandis que l'autre sera hérité par Karloman le Miteux. Karloman dirige tout le sud-est de la Francie actuelle, où se trouve un petit compté, celui de Mergueil, dirigé par un certain comte Thierrix ...
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×