Aller au contenu

Messages recommandés

il y a 21 minutes, julien de la normandie a dit :

Je suis d'avis de ne pas modder en cours de partie sauf en cas de pb majeur nécessitant une correction.

 

On garde les idées de modding pour la prochaine version.

1° on écrit le changelog prévisionnel.

2° on code

3° on écrit le changelog réalisé.

 

Ok, j'ai créé un sujet pour que chacun mette ses suggestions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce qu'il existe un topic où poster les règles à ajouter au set pour la future GPO, afin de ne pas oublier ce qui a été tranché ?

Je trouve que les règles suivantes qui ont été adoptées hier soir clarifient bien les choses :

- interdiction d'acheter une licence de plus d'un modèle d'écart ("je peux acheter le chass 40 si j'ai le 36")

- yougo/grèce/bulgarie après Paris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La guerre à commencer hier soir avec l'entrée en guerre de l'axe et des alliées, avec la nouvelle règle la France est tombé a peu près à la date historique.

 

Et la paix été signé entre la Chine et le Japon laissant une frontière un peu degeulasse mais qu'il laisse des usines aux chinois et une chance pour le futur.

 

Les axistes ont l'air d'avoir fait leur choix tous contre l'URSS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oh bah non, nous on prépare en secret un traité de paix avec les rouges. on a rien contre les russes ein :

edit : et la paix avec la chine a été signé de manière très généreuses par le japon; On leur a laissé plein de cailloux.

Je note qu'en plus les chinois belliqueux comme ils sont ce sont empressés de déclarer la guerre à leurs voisins du Sinkiang. Guerre qui dure depuis un certain temps déjà avec des encerclements de chaque cotés. Je suis curieux de savoir le matos perdus dans cette guerre (vous essaierez de faire la guerre dans l’Himalaya pour voir).

Modifié par abouh

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, been a dit :

Est-ce qu'il existe un topic où poster les règles à ajouter au set pour la future GPO, afin de ne pas oublier ce qui a été tranché ?

Je trouve que les règles suivantes qui ont été adoptées hier soir clarifient bien les choses :

- interdiction d'acheter une licence de plus d'un modèle d'écart ("je peux acheter le chass 40 si j'ai le 36")

- yougo/grèce/bulgarie après Paris

 

Il y a 5 heures, abouh a dit :

Mouchi et / ou kahboom on mis à jour le premier post en ajoutant ces règles hier soir!

merci a eux. Ca permettra de s'en souvenir pour la prochaine cession.

Le 11/10/2018 à 19:05, Mouchi a dit :

J'ai ajouté au 1er post les règles qu'on a ajouté pour cette reprise.

Comme malheureusement je n'ai pas pensé à le faire dimanche, il y a peut-être des oublis (on avait parlé de space marines ?) et des imprécisions.

Ainsi n'hésitez pas à faire votre retour pour que Kahboom ou moi modifions le post qui sera utile pour cette GPO et les suivantes.

 

@been Comme l'a dit Abouh, on essaye de reporter les règles qui ont été décidées par Abouh et toi durant les sessions afin de ne pas les oublier d'une semaine sur l'autre.
Hier soir au moment où tu es parti malheureusement j'ai fait le point avec Abouh et Kahboom et j'ai mis à jour la liste dans le 1er post (dans un bloc caché pour bien distinguer du post original de Kahboom). Comme dit il y a 4 jours, il ne faut pas hésiter à me demander de compléter/préciser ce qui est écrit.

 

Pour des idées de règles, si elle concerne la GPO actuelle tu peux les poster ici comme Abouh l'a fait la semaine dernière pour la limitation des licences.
Sinon, en tant que membre du forum, tu es parfaitement libre d'ouvrir un sujet pour discuter de règles pour une prochaine GPO.

 

Il y a 3 heures, Kahboom a dit :

La guerre à commencer hier soir avec l'entrée en guerre de l'axe et des alliées, avec la nouvelle règle la France est tombé a peu près à la date historique.

 

Et la paix été signé entre la Chine et le Japon laissant une frontière un peu degeulasse mais qu'il laisse des usines aux chinois et une chance pour le futur.

 

Les axistes ont l'air d'avoir fait leur choix tous contre l'URSS.

Oui c'était une bonne session hier, merci à tous.

 

Il faut bien que quelqu'un teste les fortifications de la Sibérie ^^

Modifié par Mouchi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On verra.
Après, historiquement, le Japon a pas atteint le Sichuan (si je me réfère à mes vieux souvenirs de cours et cette carte) : SGMd4-asiepacifiquejt42.jpg

 

Du coup je suis pas certain qu'il soit pertinent de filer le Sichuan au Japon pré 1943. Si on a le droit de retomber sur la Chine après une certaine date, à voir...

(toutes manières, mon objectif c'est la Nouvelle Zélande, pour ses ressources en mouton. Il va nous en falloir des pulls en laine pour habiller tous nos nouveaux citoyens !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le tout histo ne doit pas être un mot d'ordre non plus, sinon on sait que les alliés gagnent et pas la peine de jouer :)

 

en supprimant du MP chinois, une 40aine de metal et quelques usines c'est déjà un gros nerf du japonais je trouve

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Session du 22 octobre 40 au 19 septembre 41:

 

L'opération Barbarossa à été lancés par les Allemands après un delais 2 mois supplémentaires par rapport à la date histo , delais bienvenue car il nous rapproche de l'hiver et d'autres divisions on put se positionner sur le front.

 

Le haut commandement Soviétique est satisfait du début de la guerre , le pays était prêt à recevoir les allemands , les pertes ont été limités et l'offensive fixé sur les zones de défense préparer à l'avance donc tous va bien pour le moment.

 

 

 

Même dans les airs ou le nombre limités d'avions du côté soviétique faisait craindre un risque d'être submergé mais c'est finalement un soulagement , le ratio des pertes est largement en faveur des russes et les réserves accumulés les mois supplémentaires permettent d'avoir de bonne réserve pour la suite des combats.

 

La prochaine session sera déterminante pour savoir si notre soviétique tiens la route.

 

 

Modifié par Kahboom

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Mouchi : peux tu ajouter au set de règle l'interdiction de l'accès militaire (avion compris) en dehors des factions (jap et urss étant seule dans leur faction).

Aux 2 modeurs : il faudrait ajouter dans les décisions anglaises la possibilité de puppetiser l'East dutch Indies (probablement un oubli - la hollande est disponible mais elle ne sert a rien)

 

Dernière chose : l'anglais a la possibilité de détruire le canal de Suez dans ses décisions. Est-ce voulu et pourra-t-on l'utiliser sans en référer aux axistes ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 22/10/2018 à 10:17, been a dit :

@Mouchi : peux tu ajouter au set de règle l'interdiction de l'accès militaire (avion compris) en dehors des factions (jap et urss étant seule dans leur faction).

Dimanche j'avais noté Déplacement d'avions autorisé au sein de la faction, je remplacé par ta phrase.

 

Le 22/10/2018 à 10:17, been a dit :

Aux 2 modeurs : il faudrait ajouter dans les décisions anglaises la possibilité de puppetiser l'East dutch Indies (probablement un oubli - la hollande est disponible mais elle ne sert a rien)

Ajouté dans le sujet du futur mod.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

GPO en cours, du côté de l'Axe.

Rapport d'ordre général sur les dernières sessions.

 

Campagnes de Pologne, de France, du Benelux et du Danemark.
Je venais de recevoir ma pochette scellée que je décachetais fiévreusement : la guerre commençait enfin.
Les instructions du führer à ses subordonnés étaient simples : "allez-y mollo avec les polonais, ne tapez pas dessus trop fort". Certaines mauvaises langues, au sein de l'Etat Major, disaient qu'il (le führer ) faisait durer le plaisir par pur sadisme. En fait, il s'agissait de laisser les soldats se familiariser avec leurs nouvelles armes, de s'aguerrir.
La Pologne ne fit pas un plis, ni le Danemark, ni le Benelux...
Ni la France.
Le Mikado manifesta un zeste d'irritation lorsque, début septembre 40, le royaume du camembert-pinard-baguette, pourtant pantelant, existait toujours.
Le Duce aussi, surexcité depuis des semaines à l'idée d'en découdre enfin, voulait qu'on en finisse afin qu'il puisse reporter son attention sur le Mare Nostrum, et surtout l'arrogante Yougoslavie. Il sera temps d'y revenir.

Pour l'heure, la France capitula dès que le petit flottement consécutif au changement de commandement fut réglé. En effet, Gil Thib partit s'occuper de la Norvège et je récupérais la totalité du théâtre français. J'ignorais même que notre führer s'occupait d'affaires hautement plus spirituelles que nous : production, technologie, décisions politiques, discussions avec le Duce Drei, conseiller technique de Mouchi, etc.
La France fut pliée, et ne présenta pas un grand intérêt.
L'état fantoche de Vichy vit le jour.

 

Norvège.

Très différente fut la campagne de Norvège où, coup de chance, une quinzaine de divisions du Commonwealth furent délogées facilement de Trondheim. A peine débarquées, les divisions (majoritairement canadiennes) encore désorganisées furent chassées par quelque unités de l'Alpenkorps, arrivant d'Oslo. Privées de ravitaillement (aux mains des allemands) et refoulées dans les montagnes, ces unités crevèrent de faim et capitulèrent en détail.
Du coup, il ne resta plus rien à nous opposer sur la route de Narvik. La petite cité portuaire fut envahie à son tour et la Norvège toute entière passa sous contrôle de l'Axe.
Ce fut incontestablement une  grande victoire, encore accrue avec un débarquement anglais dans le grand nord qui se transforma en fiasco malgré un léger succès initial. Plusieurs divisions ennemies furent anéanties.

 

En Méditerranée, la préocupation majeure du Comando Suprêmo, était, comme on s'en doute, la prise de Malte.
Je fus en charge de mettre en place un blocus aérien autour de l'île et de pousser quelques divisions de blindés légers en Égypte, Manstein à leur tête. Elles n'allèrent pas loin : à El Alamein, une défense puissante les cloua sur place.
Parallèlement, des unités spéciales italiennes tentaient de s'emparer de cette position centrale clé, au beau milieu du mare nostrum.
Mais rien n'y fit : pilonnage aérien, blocus naval, débarquements successifs, tous échouèrent. A tel point que pour la dernière tentative, le Duce avait fait spécialement équiper ses troupes d'assauts, de palmes, masques et tubas, en prévision de l'échec à venir, car il n'y croyait pas non plus.
Plusieurs fois, il exhala sa déception, d'autant plus qu'à plusieurs reprises, sa Marine se faisait durement étrier, malgré l’exhibition de ses porte-avions flambants neufs qui échappèrent de justesse à la submersion...
A son actif toutefois, une victoire navale sous parapluie aérien de la Luftwaffe et de la Regia Marina.
Première grande déconvenue que cette île de Malte... L'avenir allait lui en réserver d'autres...
A commencer par la perte de sous marins envoyés en renforts par le führer Julien : ils furent interceptés au large de Gibraltar et envoyés par le fond.

 

Mais la plus grosse déception vînt des Balkans.
En effet, la Hongrie avait été incorporée à l'Axe, mais elle ne tarda pas à nous jouer un tour pendable. Car lorsque la Yougoslavie fut attaquée, les croates manifestèrent aussitôt leur volonté d'indépendance et firent sécession. Sans nous consulter, la Hongrie l'accepta dans notre alliance, et pour le coup, il ne fut plus possible de l'attaquer.
Bref, lorsque le reste de la Yougoslavie capitula (puis la Grèce -sauf la Crête-), il ne fut plus possible au Duce de prendre la Croatie. De terribles plans de vengeance se mirent à germer dans son cerveau.
Entre temps, Mouchi (notre fournisseur en pétrole roumain), liquida la Bulgarie et s'empara de la Thrace (province grecque). L'affaire ne présenta pas de difficultés.

 

Afrique Noire.

Pendant ce temps, une guerre totalement imprévue se développa en Afrique Occidentale.
Le führer Julien me confia alors la totalité des troupes de Vichy. Celles d'Afrique du nord ou de métropole vécurent des mois d'existence paisible. En revanche, celles situées au sud du Sahara -une douzaine de divisions- eurent leur heure de gloire en envahissant la quasi totalité des territoires britanniques, se payant même le luxe de détruire la 53e DI anglaise (la meilleure de toutes, comme il se doit...) encerclée à Freetown. Attaquée de toutes parts, assiégée, cette unité fut anéantie.
Poursuivant sur leur élan, les troupes de Vichy envahirent le Nigéria où la résistance ennemie s'organisait.
Le ratio des forces, en terme d'unités, était de 2 contre 1 en faveur de Vichy, un nombre conséquent d'unités devant être laissé en arrière pour occuper les ports. Cependant, un tel ratio est factice, car aucun renfort n'arrive de métropole, à cause du blocus naval ennemi. Les divisions, déjà notoirement incomplètes suite à la capitulation, souffrent d'un manque chronique de matériel, d'armes et de munitions.

Elles se nourrissent exclusivement, de bananes, de cacahuètes grillées, le magnoc étant laissé aux populaces locales. De grands cuisiniers, tels J. Reblochon, essaient en vain d'améliorer l'ordinaire.


Leur seule chance, c'est la célérité. Heureusement, je disposais d'une unité rapide de blindés légers qui traversa le fleuve Niger et commença à contourner le front du RAJ (en charge d'assurer la défense du secteur faute de quoi, le Gabon -France Libre- allait être envahi).
Les choses se présentaient plutôt bien lorsque cette malheureuse unité tomba nez à nez avec une armée complète de 15 divisions indiennes...
Aucune chance de tenir avec des troupes aussi squelettiques !
Une retraite en bon ordre commença, et se termina dans les forêts sénégalaises au voisinage de Dakar. Deux divisions de mercenaires colombiens, un peu trop enivrés de coca sans doute, passèrent de vie à trépas en même temps que la bataille finale se réglait à coups de machettes dans les plantations de bananiers.
Vichy perdit ses premières divisions, car il ne fut pas possible de les évacuer.

 

Front de l'est.

Mais tout ceci n'était que peu de choses, car Barbarossa venait de commencer -avec 2 mois et demi de retard sur le planning- avec pour objectif sans doute inavoué de notre chef, de liquider les Russes en une campagne d'un mois, comme pour la Pologne.
Gil Thib s'élança au nord et s'enfonça profondément en territoire soviet, s'emparant de Minsk jusqu'aux portes de Vitebsk, contournant les marais du Pripet et borda la Duna jusqu'à Riga, grande base ennemie sur la mer Baltique. Parallèlement, il lançait une opération navale de grand style visant à tourner la défense ennemie en débarquant en Estonnie. Mais l'opération échoua inversement aussi simplement que sa préparation fut compliquée.
Quand à moi, on me confia le front Sud, de Brest Litovsk à Lwow.
Les choses ne se ressemblent pas : si le nord ne fut pas défendu jusqu'à la ligne d'arrêt du fleuve (qui ne fut pas attaquée), à l'inverse, le vestibule polonais de l'Ukraine fut soumis à de très âpres combats dans des forêts truffées de divisions Rouges.
Malgré tout, en deux semaines de batailles acharnées, le front fut reporté sur l'ancienne frontière de l'Union soviétique (avant annexion de la Pologne) et le Reich récupéra les précieuses ressources en pétroles de Lwow et de Stanislawow.
Au premier rapport devant Julien, j'eus devant moi un Gil Thib plastronnant présentant une avance magnifique de 400 km opposés à mes pauvres 200 Km.

Mouchi, quand à lui, récupéra la Bessarabie presque sans coup férir.

 

Le second round allait commencer... Il ne restait plus que quatre jours avant la fin de l'été. L'automne allait débuter.

Modifié par Balthaur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour à tous,

 

côté armée Rouge ce second opus a été très difficile. En l'absence d'un de nos officiers brevetés EM, le front a été réparti en deux régions, le sud étant sous la direction de notre chef d'EM.

 

Très rapidement, l'attention de la STAVKA s'est portée au sud où l'ennemi accentuait de manière brutale la pression. Le front d'Ukraine fût bientôt en proie à des assauts massifs et multiples, engendrant des signes inquiétants de rupture. Faute d'une réserve stratégique, le front d'Ukraine s'est vue contraindre à une défense isolée. La partie la plus méridionale du front d'Ukraine, craqua la première amenant une avancée sans opposition plein est fragilisant encore le flanc sud ukrainien. Le chef d'EM, prît alors la décision qui s'imposait : prélever sur le front Ouest et Nord, toutes les divisions non jugées indispensables sur cette ligne, afin de les envoyer urgemment au front d'Ukraine.

 

Parallèlement, le front centre devait réaliser une retraite ordonnée depuis les marais du Pripet. La STAVKA commît sa première grave erreur depuis le début de la guerre. Au lieu de venir garnir en troupes fraîches le Caucase, l'ensemble des renforts furent acheminés tout le long du flanc nord ennemi, jugé à tort faible car de plus en plus étiré.

 

Plusieurs attaques furent mises en échec sans ralentir la course vers l'est de la Wermarcht qui bientôt allait prendre l'allure d'une vague déferlante dans le Caucase et ses précieuses ressources...

 

les renforts déployés en toute hâte après redéploiement stratégique furent dans l'incapacité (sauf à de très rares moments) de mettre en difficulté la ruée des panzerdivisionen ou des éléments motorisés ennemis.

 

A notre seul actif, les résistances victorieuses du verrou central Vitebsk et celui de la région de Kiev.

 

Dans cette guerre de mouvement, de nombreuses divisions soviétiques ont disparu de notre OOB.

 

Si la front semble stabilisé en ce mois de mars 1942, ce second opus est remporté haut la main par la Wermacht qui  s'est emparé du pétrole de Bakou, de  Stalingrad  et qui nous éliminé pas mal de divisions.

 

Remarques :

 

De mon côté, je n'ai pas une seule fois utilisé l'ordre fort discutable du last stand même si nous avions les PC nécessaires. 

 

les forces roumaines semblent égales aux troupes allemandes (comme quoi HOI IV c'est pas très réaliste car même avec tout les efforts de la terre, l'armée roumaine n'aurait jamais pu rattraper son retard technologique et industriel, sachant également qu'elle a toujours gardé une partie de ses troupes dans un éventuel conflit avec le voisin hongrois haï par tout roumain qui se respecte). On vérifiera une fois la game finie des templates des DI roumaines versus DI allemandes.

 

Après vu mon expérience d'HOI IV, faire des plan de bataille reste toujours une grosse problématique dans un combat de tout les instants où une divisions peut faire la différence dans un combat.

 

 

Wstein

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je viens de m'amuser à compter les divisions roumaines sur le front russe….

 

plus de 70 !!!!

 

 

et à mon avis c'est le minimum. On voit encore une fois clairement le fait de jouer avec un mineur qui produit des divisions peut impacter une GPO.

 

alors on va me dire que si il y a un joueur roumain qui peut produire autant, il y a un autre joueur allié mineur qui peut en faire autant et que par conséquent cela se compense. 

 

Si j'ai bien compris chez nous chez le RAJ? il a combien de divisions le RAJ? 

 

Pour info le joueur roumain n'a pu engager que 20 divisions sur le front de l'Est

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le raj a entre 80 et 100 divisions, selon l'onglet "détail" du pays.

Bien joué, le raj est une vraie épine dans le pied du Japonais et de l'Italien.

 

Sinon, mon avis sur le last stand : sous sa forme actuelle, c'est naze.

J'ai lancé un débarquement avec 7 divisions de marines (un peu vite, je le reconnais, j'ai cherché à débarquer uniquement sur le port, autrement je serai passé je pense) qui a été bloqué pendant des jours par UNE division de cavalerie, 6 brigades dans la division. A la fin, quand les renforts ont finit par arriver (en redéploiement strat) les cavaliers étaient affaiblis, mais toujours vivants. Outre l'aspect "gamebreaking" (on peut fortement ralentir/bloquer tout débarquement ou tout front réduit - pensez juste à El Alamein, qui est difficilement prenable sans même utiliser cette option alors avec...) on se retrouve avec les vrais héros de la guerre mondiale. Dans les livres d'histoires, on parlera pendant des décennies de cette fameuse division de 600 indonésiens avec des mousquets et des canassons qui ont arrêté un débarquement massif de plusieurs milliers de japonais spécialistes du débarquement, mieux armés, soutenus par des blindés. Ces 600 cavaliers ont réussi à esquiver la majorité des balles juste en s'allongeant au sol ou se cachant derrière les 3 maisons du port (pas de fortif), ils ont même réussi à esquiver les obus du bombardement côtier. De leur côté, pas d'artillerie, pas de bunkers, pas de support aérien non plus de mémoire.

Ca aurait été des cavaliers Indiens, j'aurai dit ok, après tout, quand on voit comment sont entraînés leurs flics, on se dit que la cavalerie doit pas faire rire ! 
 

Je ne sais pas exactement comment régler le problème du Last Stand, mais actuellement il n'est ni intéressant en terme de gameplay, ni réaliste (je sais que le réalisme ne doit pas primer, mais y a des limites ^^)

Au minimum, une division sur laquelle on claque un last stand doit claquer. Une défense héroïque, c'est "je vais mourir pour arriver à retenir l'armée ennemie". Faut que ça se traduise en terme de jeu, et pas en grignottant petit à petit la puissance d'une unité, SURTOUT quand elle est largement inférieure en terme de puissance/nombre et équipement à ce qui arrive en face. Si on reprend mon exemple du dessus, la pauvre division de cavalerie, avec les moyens qui sont tombés sur sa gueule (j'ai pas calculé le nombre de jours qu'elle a tenu, mais y a au moins eu un last stand complet de claqué) je m'attendrai à pouvoir m'en servir comme engrais, pas à ce qu'ils survivent et ailleurs vivre leur vie de rambo sur tous les ports où je tente de débarquer par la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, CarlZ a dit :

Le raj a entre 80 et 100 divisions, selon l'onglet "détail" du pays.

Bien joué, le raj est une vraie épine dans le pied du Japonais et de l'Italien.

 

Sinon, mon avis sur le last stand : sous sa forme actuelle, c'est naze.

J'ai lancé un débarquement avec 7 divisions de marines (un peu vite, je le reconnais, j'ai cherché à débarquer uniquement sur le port, autrement je serai passé je pense) qui a été bloqué pendant des jours par UNE division de cavalerie, 6 brigades dans la division. A la fin, quand les renforts ont finit par arriver (en redéploiement strat) les cavaliers étaient affaiblis, mais toujours vivants. Outre l'aspect "gamebreaking" (on peut fortement ralentir/bloquer tout débarquement ou tout front réduit - pensez juste à El Alamein, qui est difficilement prenable sans même utiliser cette option alors avec...) on se retrouve avec les vrais héros de la guerre mondiale. Dans les livres d'histoires, on parlera pendant des décennies de cette fameuse division de 600 indonésiens avec des mousquets et des canassons qui ont arrêté un débarquement massif de plusieurs milliers de japonais spécialistes du débarquement, mieux armés, soutenus par des blindés. Ces 600 cavaliers ont réussi à esquiver la majorité des balles juste en s'allongeant au sol ou se cachant derrière les 3 maisons du port (pas de fortif), ils ont même réussi à esquiver les obus du bombardement côtier. De leur côté, pas d'artillerie, pas de bunkers, pas de support aérien non plus de mémoire.

Ca aurait été des cavaliers Indiens, j'aurai dit ok, après tout, quand on voit comment sont entraînés leurs flics, on se dit que la cavalerie doit pas faire rire ! 
 

Je ne sais pas exactement comment régler le problème du Last Stand, mais actuellement il n'est ni intéressant en terme de gameplay, ni réaliste (je sais que le réalisme ne doit pas primer, mais y a des limites ^^)

Au minimum, une division sur laquelle on claque un last stand doit claquer. Une défense héroïque, c'est "je vais mourir pour arriver à retenir l'armée ennemie". Faut que ça se traduise en terme de jeu, et pas en grignottant petit à petit la puissance d'une unité, SURTOUT quand elle est largement inférieure en terme de puissance/nombre et équipement à ce qui arrive en face. Si on reprend mon exemple du dessus, la pauvre division de cavalerie, avec les moyens qui sont tombés sur sa gueule (j'ai pas calculé le nombre de jours qu'elle a tenu, mais y a au moins eu un last stand complet de claqué) je m'attendrai à pouvoir m'en servir comme engrais, pas à ce qu'ils survivent et ailleurs vivre leur vie de rambo sur tous les ports où je tente de débarquer par la suite…

 

concernant l'ordre last stand, je propose de l'interdire pour la prochaine GPO.

 

Wstein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×