Aller au contenu

Messages recommandés

Le 12/11/2018 à 10:55, Dreiwen a dit :

C'est une GPO sur la Seconde Guerre Mondiale !

- Arrêtes avec les attaques vestimentaires Drei, tu n'as même pas enlevé tes bottes Joël Albert de la dernière game...

- Excusez moi de vous couper en pleine en pleine planification stratégique, mais il apparait que nos camarades d'Espagne sont en pleine révolution ! Ne faudrait-il pas aller les secourir ?

MDR

 

J'ai noté que le mot "camarades" a été remplacé par "camardes", très proche de canarde. C'est précurseur  ?

Et puis la méthode du mur de cadavres pour bloquer l'ennemi remonte aux calendes grecques : on s'en souviendra  depuis les Thermopyles, quand Léonidas affronta les Perses.

Un mot sur la guerre d'Espagne : quand elle se déclenche pas loin de mars 36, ça fait mal à l'Axe : on n'a pu envoyer que 3 divs de marmottes (un exploit, sinon, c'était 2) rejointe un mois plus tard par une 4° et qui font chacune la moitié d'une SOV (l'info vaut pour ceux qui ne jouent jamais SOV) au nombre de 5 depuis le début.
A cela, il faut ajouter un léger cafouillage de l'OKH qui n'a expédié que des chasseurs (et tardivement), impactant peu les combats au sol ainsi que les déplacements ennemis.
En outre, le Duce est naturellement occupé par les réducteurs de têtes d'Abyssinie à cette période, et il ne peut pas être au four et au moulin.

Quand il est entré dans la danse, les troupes du Caudillo avaient déjà subi des pertes irrécupérables.

 

Presque au moment de l'arrivée des premières troupes allemandes, les nationalistes se faisaient encercler un bon paquet d'unités au sud de Saragosse. Les divisions qui venaient à peine de prendre place pour attaquer Madrid levèrent le camp séance tenante pour tenter de libérer leurs camarades encerclés. J'y étais opposé, sachant que les secours arriveraient trop tard, d'autant plus qu'il fallait rompre un encerclement de soviets retranchés dans des montagnes (au plus court), d'où nécessité de charger les plans afin de se donner une petite chance de réussir l'assaut.
Quand les marmottes attaquèrent, les Rouges décampèrent, redoutant les morsures. Ils se firent même encercler une division.
Nous n'avons pas eu le Procès Verbal des imprécations qu'exhala le soviet suprême à ce moment là.
Mais l'encerclement fut brisé au nord quand les nationalistes furent contre attaqués.


A partir de ce moment là, la guerre bascula irrémédiablement et peu à peu en faveur des républicains.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×