Jump to content
Sign in to follow this  
bertrand125

Peu de guerres et peu de conquètes.

Recommended Posts

Bonjours à tous,

 

J'ai un problème récurrent dans mes parties, c'est que je ne déclare pas souvent la guerre et que je fait donc peu de conquètes. C'est dû au fait que pendant environ 20 ans après une guerre, mes troupes sont mobilisées à matter les révoltes dans les territoires nouvellement conquis.

 

Par exemple, avec la Moscovie, après 120 ans, je n'ai conquis que le Novgorod, la majeure partie de Kazan et de la Horde d'or, et la Finlande. Et ça malgrès mes deux alliés puissants: la Pologne et la Lithuanie.

 

Donc je me demandais si quelqu'un utiiisait une autre stratégie pour matter les révoltes ? Car je ne sais pas pourquoi mais j'ai beaucoup de réticences à utiliser des points de dirigeants pour diminuer la menace rebelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Augmente l'autonomie, légitime, construit des églises, prend un conseillé avec -1 en révolte, accepte la culture

Ou bien crée un vassal en libérant la province et file lui les provinces limitrophes qui sont trop excitées...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Augmenter l'autonomie suffit le plus fréquemment...

A tout hasard, quand tu fais des conquêtes n'en prendrais-tu pas trop d'un coup? Quelle est ta surexpansion ?

Sinon créer un vassal d'une religion différente peu aidé à absorber les régions païennes avant l'acquisition de la doctrine religieuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, augmenter l'autonomie, c'est vrai, ça fait longtemps que je n'avais pas joué et je ne me souvenais plus de ça. Merci de me le rappeler.

 

Sinon pour mes conquètes, je pense que j'ai tendance à prendre trop d'un coup, je ne me souviens plus de la surexpension mais elle est parfois très élevée.

 

Bonne idée pour le vassal d'une religion différente, je n'y avais pas pensé.

Edited by bertrand125

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un truc auquel je n'ai pensé que très récemment c'est de prendre des provinces d'une ou deux cultures max pour éviter d'avoir 15 séparatistes différent à chaque guerre ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouai Le mieux après c'est d'avoir les doctrines soit religieuses soit humaniste. Quand j'étais un gros noobs, avec la pologne, j'ai cumulé religieux et humaniste et j'étais a -11 de je sais plus le nom (Désir de révolte?) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça va tout de suite mieux en augmentant l'autonomie, mais j'ai quand même des réticences à faire la guerre à des pays qui ont beaucoup de provinces.

 

J'ai perdu une guerre contre les Ottomans alors que moi et la république des deux nations avions 2 fois plus de troupes et 2 fois plus de réserves. Le problème, c'est que l'IA regroupe ses armées pour faire des blocs de 100k voir plus dans certains cas. L'IA semble très bien gérer l'attrition et divise/regroupe ses armées de façon très dynamique. Contrairement à moi, qui voit mes réserves et mes armées fortement diminuer.

 

Soit je fait des gros blocs qui souffrent de l'attrition, soit mes petits blocs se font détruire par les gros blocs de l'ennemi.

 

J'ai pensé à construire plein de forteresses et attendre que l'IA viennent les assiéger sur mon territoire pour que ses armées souffrent un peu plus de l'attrition, et pour que mes armées en souffrent moins. Du moins dans ma partie actuelle, j'ai suffisamment de revenus pour financer ces forteresses. Je pensais faire des forts de niveau 2, et garder des niveau 4 pour les provinces qui ont des bonus comme les centres de commerce et les noeuds commerciaux, et un niveau 6 pour ma capitale.

 

Mais bon, les Ottomans ont beaucoup d'artillerie, donc les niveau 2, c'est peut-être insuffisant. Et puis, c'est peut-être plus stratégique de construire ses forts en fonction du terrain, plutôt qu'en fonction des bonus des provinces.

Edited by bertrand125

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ton problème d'attrition, je ne vois qu'une solution : Ralentir le chrono durant les guerres et prendre le temps pour la micro-gestion des troupes.

Mais normalement, si tu as une guerre avec 2x plus de troupes que l'adversaire, ça doit passer facile. De plus, l'idée militaire défensive aide un peu pour l'attrition.

 

Perso pour les forts, je n'en construis que de niveau maximal et qu'aux endroits vraiment stratégiques : Capitale, nœuds commerciaux vitaux, resserrement montagneux.

D'ailleurs, en jouant la Russie, je suis toujours un peu emprunté pour choisir les provinces à fortifier parmi les innombrables provinces de plaine.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/02/2019 à 07:54, bertrand125 a dit :

Le problème, c'est que l'IA regroupe ses armées pour faire des blocs de 100k voir plus dans certains cas.

 

Alors, les méga armées, ce n'est pas forcément très efficace. L'important, c'est de couvrir toute la largeur de front avec ton infanterie + ta cavalerie. A l'arrière, tu as intérêt autant d'artillerie que possible. Au début du jeu, par exemple, tu as une largeur de front de 20.000 hommes. Aller au combat avec des armées de 40.000 hommes ne sert alors à rien, étant donné que la moitié de l'armée restera à l'arrière à ne rien faire. En revanche, elle se prendra l'attrition.

 

Pour les Ottomans, le problème c'est qu'ils ont plein d'avantages au départ (meilleur unités à technologie égale, idées nationales, excellents dirigeants, très bons généraux de départ, voisins faibles qui leur permettent de faire monter facilement leur tradition militaire, janissaires, etc.). Ils sont donc presque inarrêtables au début. Mais ensuite, ces avantages disparaissent les uns après les autres et à partir de la technologie 15-20, ils deviennent tout à fait prenables.

 

Le 22/02/2019 à 09:41, Baldok a dit :

D'ailleurs, en jouant la Russie, je suis toujours un peu emprunté pour choisir les provinces à fortifier parmi les innombrables provinces de plaine.

 

Avec la Russie, la terre brûlée marche bien. Ca augmente l'attrition, mais surtout ça réduit la vitesse de l'ennemi de 50%. On peut donc facilement éviter les batailles et appâter une armée à l'écart des autres, puis lui tomber dessus en masse sans que les autres armées ottomanes aient le temps de venir aider. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×