Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 06/24/18 in all areas

  1. 2 points
    Frgo

    Dev Diary 4 – Carnet du 18 juin 2018

    Le teaser du jour : Les esclaves sont heureux
  2. 1 point
    Rhysaxiel

    [CMANO] Sous une mer de flammes

    16h00 – A bord du K-278 Komsomolets « Mor » Toujours imprécis. Les dernières données ne permettent toujours pas de cibler le sous-marin qui se promène à quelques nautiques plus à l’ouest. Le capitaine Timoshenko a toujours en tête le message envoyé par le ZEVS il y a deux heures. « Données satellites imprécises. Envisager sonar actif ». La doctrine soviétique octroie une place très large à l’usage du sonar en mode actif parmi les sous-marins d’attaque, pour permettre à ceux équipés de roquettes de frapper de loin sans risquer de riposte ennemie. Bien utilisée, elle donne d’excellents résultats, à condition d’user du sonar avec parcimonie*. Le problème, c’est qu’avec une cinquantaine d’hélicoptères et une dizaine d’avions susceptibles de leur foncer dessus, révéler leur position c’est déjà poser un pistolet chargé contre sa tempe et placer le doigt sur la gâchette. D’un autre côté, ce sous-marin américain pourrait bien les avoir repérés, ou le faire dans les prochaines heures. En manœuvrant bien, il sera sur les arrières du K-278 et du K-463, qui finiront au fond de la mer avant de se rendre compte de quoi que ce soit. « Armement, on a bien deux RPK-6 de prêtes ? - Oui capitaine, tubes un et deux. Les roquettes sont chargées et prêtes à être tirées. - Bien. Activez le sonar de coque. Nous allons couler ce sous-marin puis manœuvrer pour nous enfuir. Quelques secondes plus tard. - Contact ! Il est très précis capitaine, direction 2-6-2, 14,5 nm. La cible a un cap de 2-2-5, vitesse 7 nœuds. - C’est ce que je voulais entendre. Retournez en mode passif et tirez deux roquettes contre ce sous-marin. - Feu, capitaine ! Les deux missiles quittent les tubes lance-torpilles et remontent vers la surface en filant droit vers le Los Angeles. A moins d’un nautique de la cible, les missiles libèrent la torpille UMGT-1 embarquée. Si tout va bien, ce n’est qu’à ce moment-là que le sous-marin ennemi repère le tir, alors que la torpille est sur lui, presque littéralement. - Les deux torpilles sont en mer et ont acquis leur cible… Première torpille leurrée… Elle réacquière sa cible. Une dét… Deux détonations capitaine. Contact perdu, cible détruite. - Parfait. Envoyez immédiatement l’information au ZEVS et filez cap 0-0-0. On va avoir de la visite. - - - * Le sonar actif, par définition, émet un signal qui peut être repéré. Le plus gros problème, cependant, c'est qu'un sonar actif peut être entendu de bien plus loin que sa portée effective. Autrement dit, utiliser un sonar peut ne donner aucune information mais révéler sa position à tous les navires alentours. Un dangereux pari. Navires coulés : 2x F-40 Sirius (2500t, 250 membres d'équipage) 2x F-85 ou F-88 ou F-92 (5300t, 250 membres d'équipage ou 4400t/222 ou 4800t/273) 7-14x hélicoptères embarqués 1x DD 963 Spruance, supposé Baseline (8035t, 334 membres d’équipage) 2x D 550 Audace (3950t, 380 membres d’équipage) 1x SSN-688 Los Angeles (6080t, 129 membres d’équipage) Total : 35 815-37 615, 2 167 – 2 269 membres d'équipage
×
×
  • Create New...