Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 01/23/19 in all areas

  1. 2 points
    La guerre de la Troisième Coalition Prélude : Le retour de la France en Amérique. Le traité secret signé à San Ildefonso le 1er Octobre 1800 permit le retour de la Louisiane, cédée à l'Espagne par Louis XV à l'issue de la désastreuse de Sept ans, dans le giron français. La France avait en effet retrouvé des couleurs entre temps grâce à l'action efficace de Napoléon Bonaparte, alors Premier consul. Mais la guerre avec l'Angleterre empêcha ce retour d'être effectif immédiatement et il fallut attendre la paix d'Amiens du 25 Mars 1802 pour que la prise de possession soit officiellement annoncée au Monde. Or, le 16 Juin 1802, Don Juan Ventura Morales, l'intendant espagnol de la Nouvelle-Orléans, annonce la suspension de la zone franche qui permettait aux produits américains de descendre librement le Mississippi et offrait au jeune État un débouché sur le Golfe du Mexique. Le Président Jefferson est furieux et malgré les tentatives d'apaisement de Louis-André Pichon, ambassadeur de France à Washington. Le Père fondateur envoie Robert R. Livingston et James Monroe à Paris pour négocier l'achat de la Nouvelle-Orléans mais essuie un refus du Premier consul, désireux de poursuivre ses rêves d'Empire français en Amérique du nord. Ce dernier ne concède aux Américains que le remise en place de la Zone franche dès la souveraineté française réinstaurée à l'ouest du Mississippi. Après avoir renvoyé les Américains, Bonaparte fit partir l'expédition Flessingue aux Amériques face au risque grandissant d'une guerre avec le Royaume-Uni. Celle-ci permit l'envoi de renforts à Saint-Domingue et le débarquement des premiers soldats français en Louisiane, promptement évacuée par les Espagnols. Pierre-Clément de Laussat put ainsi prendre ses fonctions de Préfet de Louisiane et entamer le grand dessein de Bonaparte pour la France au Nouveau-Monde. Il envoya rapidement des représentants aux tribus indépendantes des plaines, la domination « blanche » se limitant, à l'ouest du Mississippi, aux rives du grand fleuve, sauf à son embouchure. Bonaparte leur fit offrir des médailles frappées à son effigie par la Monnaie de Paris afin de les impressionner tandis que les « Éclaireurs des plaines », héritiers des « coureurs des bois » de la « première Nouvelle-France », leur rappelaient l'alliance traditionnelle entre la France et les Améridiens. La constitution de la Troisième Coalition Mais la guerre menaçait… En effet, l'Angleterre, déçue du protectionnisme économique de Bonaparte et inquiète par son agressivité non seulement en Europe (annexion du Piémont), mais également en Amérique, fourbissait de nouveau ses armes. La Perfide saisit ainsi le 17 Mai 1803, par surprise, tous les navires français et bataves à sa portée puis déclare officiellement la guerre à l'Empire le 23. Bonaparte riposte en occupant le Hanovre, dont le Roi d'Angleterre était l'électeur. Puis il masse ses troupes le long de la Manche afin qu'elles soient prêtes à fondre sur Londres. Chaque camp préparait son propre système d'alliance. Si la Russie rallia dès 1804 l'alliance anglaise mais l'Espagne en avait fait de même en faveur de celui de la France dès 1803. En effet, le Premier consul lui fit promettre le Portugal dans son intégralité en échange de sa participation à la guerre contre l'Angleterre. En parallèle, Napoléon obtient que la Mobile fasse partie de la Louisiane française ainsi que la confirmation du rattachement de la partie orientale de Saint-Domingue au domaine colonial français. Quant à l'Autriche, qui avait dans un premier temps reconnue le titre impérial de Napoléon, rejoignit la Troisième Coalition lorsque l'Empereur se fit couronner Roi d'Italie et annexa la République ligurienne (Gênes). Enfin, Napoléon parvînt à s'attacher les 3 puissances du sud de l'Allemagne. Le Bade, le Wurtemberg et, surtout, la Bavière. Concernant la Prusse, favorisée par Napoléon lors du redécoupage géographique du Saint-Empire de 1803 (le Recès), son Roi était travaillé « au corps » par sa femme, la Reine Louise, ennemie mortelle de la France révolutionnaire, risquait, en cas d'insuccès français, de rejoindre la Coalition. La France serait dès lors submergée... Apprenant que les armées austro-russes marchaient sur la France, le nouvel Empereur renonça à l'invasion de l'Angleterre et marcha à brides abattus vers l'est tandis que Masséna devait faire face à de puissantes troupes autrichiennes en Italie. La fête pouvait commencer…
  2. 1 point
    Promenade militaire en Allemagne (1er Septembre-16 Octobre) Le 1er Septembre, l'Armée de François Ier, le Kaiser, envahit la Bavière et chasse l'électeur Maximilien IV Joseph de sa capitale, Munich, tandis que Koutouzov arrive à Pressbourg. Mais déjà les avants-gardes françaises franchissait le Rhin alors que les Coalisés croyaient encore l'Empereur à Boulogne ! Sur ordre express de Napoléon, l'armée bavaroise se replie et rejoint les colonnes françaises. Napoléon, soucieux d'éviter que le conflit ne dégénère encore plus avec une intervention prussienne, ordonne le strict respect de sa neutralité en interdisant la traversée des possessions Hohenzollern du sud de l'Allemagne, et notamment Anspach. Les avants-gardes autrichiennes mettent alors le siège sur Ulm, qui, en dépit d'une importante concentration d'artillerie, voit sa garnison bavaroise résister héroïquement ! C'est plus qu'il n'en fallait pour Napoléon qui balaye ses impudents… La victoire d'Ulm a un immense retentissement en Europe. Dire que la Coalition était gavée de l'or britannique (tandis qu'à Londres, on sa gaussait de la faiblesse des finances françaises. « France is a ruined country” y disait-on)... Pendant ce temps, Bernadotte, parti du Hanovre occupé, arrive à Nuremberg, tandis que Ney atteint le Rhin à son tour. L'armée impériale fond sur la Bavière. Davout rattrape notamment une troupe ennemie à Ingolstadt qui est à son tour écrasée. Mais de sombres nuages s’amoncellent au nord. L'armée suédoise, débarque en Poméranie, donnant un nouvel argument à la Reine Louise de Prusse… Mais Napoléon ne se laisse pas impressionner aussi facilement. Il se rue sur Munich. Les Autrichiens n'échappent que de peu à une nouvelle débâcle en trouvant leur salut dans la fuite. À Vienne, à l’État-major autrichien, c'est la stupéfaction. Afin d'éviter d'être totalement balayé par Napoléon, les Maréchaux autrichiens ordonnent l'abandon de la Bavière. À l'orée du mois de Novembre, l'Empereur des Français entrent triomphalement à Salzbourg tandis que Bernadotte marche un peu plus au nord. C'est alors qu'une terrible nouvelle parvient aux oreilles impériales. La flotte franco-espagnole a été détruite en rade de Trafalgar ! L'Angleterre est désormais maîtresse des mers ! Tandis qu'il avance sur une puissante armée ennemie qui lui barre la route de Vienne, l'Empire français est à la croisée des chemins en Italie. Si la manœuvre française réussie, l'Autriche n'aura plus de troupes en Italie, libérant Masséna et Gouvion Saint-Cyr pour la marche sur Vienne.
  3. 1 point
    Merci ! C'est le style "livre d'histoire" qui te plait ou bien le maintien de la France en Louisiane ? :p Le jeu est peu connu mais il a l'immense mérite de permettre de jouer aussi bien la Première guerre punique que... la Première guerre du golfe côté Saddam ! La suite est déjà écrite en tout cas.
  4. 1 point
    Alors ça j'approuve tout à fait comme concept je ne sais pas pourquoi =P
  5. 1 point
    been

    GPO HOI4 Opération Typhon v3

    @GillesThib : encore un truc qui m’échappe que ces convois japonais qui traversent tout le pacifique alors qu’on a des sous-marins ou DD dans chaque case… dans le même temps, aucun ravitaillement n’arrivait pour nous au japon alors qu’une seule région était dans le rouge. La liste des changements souhaités risque d’être trop longue pour qu’on mette tout le monde d’accord en un temps acceptable mais je fais tout de même part des miennes : - Aviation naval basée au sol trop forte contre les flottes, les avions embarqués et les convois de troupes (ile isolée du pacifique impossible à prendre des qu’il y a ne serait-ce que 150 BN). - Diminution des infras trop rapide lors des combats terrestres - Indonésie toujours pas correctement jouable par les alliés : on peut construire mais pas réparer… donc en 2 semaines de bombardement plus d’aéroports (l’indonésien ne peut rien réparer) - Ratio de pertes en combat aérien toujours aussi mystérieux. - Puissance industrielle et/ou ressources de l’allemand à diminuer. Les ressources pouvant etre une façon intelligente de pousser l’axe à capturer des zones russes (donbass/caucase) - Réformer les ordres magiques. L’idée d’une troupe de génie (couteuse) pour péter des forts est interessante. Pour ce qui est de la partie, assez frustrant de mon côté : j’ai l’impression d’avoir passé 90% du temps à microgérer l’aérien pour des résultats calamiteux + le naval pour défendre les convois. Le reste du temps à faire face à des problèmes insoluble de ravitaillement (maroc, inde, egypte, indonésie, japon) qui empêche toute initiative ou défense. Industriellement l’exploitation massive par les axistes du trajet des convois et de la toute puissance des BN nous a couté une fortune et forcer à faire plus de chantier naval que de raison. Je pense qu’on a perdu la partie sur le plan aérien sans quoi rien n’est possible pour déloger des défenses solides : l’anglais n’a pas produit grd chose pdt plus d’un an à cause des convois, on a été nous-mêmes limités en caoutchou du fait de ce problème et les russes n’en ont pas fait leur priorité. J’ai l’impression que, vue les densités de troupes dans chaque camp, la seule façon d’avancer est la guerre d’attrition à coup de strat/tac pour obliger l’ennemi à dégarnir ses fronts, ce qui est assez pauvre sur un plan stratégique. C’est pourquoi je réfléchis depuis un certain temps à l’idée de renchérir monstrueusement le prix de chaque chose et donc le nombre de divisions/avions/bateau présents sur la carte : moins de troupes, des fronts plus ouverts, de vrais choix tactiques.
  6. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    Complément de la maps officiel de mustafar model complexe mustafar Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt Rigging : DarkGrazi
  7. 1 point
    darkgrazi

    Images de modèles

    Palais du Seigneur Vador Meshes : DarkGrazi Textures : LucasArt Rigging : DarkGrazi
×
×
  • Create New...