Jump to content

Balthaur

Membre
  • Content Count

    1954
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Balthaur last won the day on November 6 2020

Balthaur had the most liked content!

4 Followers

About Balthaur

  • Rank
    Membre actif

Information de Profil

  • Région
    Provence-Alpes- Côte d'Azur
  • Genre
    Male
  • Lieu
    NICE

Recent Profile Visitors

4908 profile views
  1. Je ne suis d'accord qu'à moitié. On est obligé d'appeler les puppets dans la guerre uniquement en situation de guerre offensive. Si ce n'est pas le cas, ce n'est pas obligatoire. Poser une garantie conduisant à la guerre met dans une situation offensive (déguisée).
  2. Pour la Finlande, le mieux, c'est de la laisser à la discrétion de GER sachant que son adhésion ne peut pas avoir lieu avant juillet 41. Le danger, c'est que, une fois dans l'Axe, elle risque d'être sollicitée par des membres de l'Axe non joués (Hongrie par exemple), donc à l'Allemagne de se prémunir en prévoyant des renforts. De toute manière, ce front est secondaire et n'a pas l'importance vitale de la conquête de l'Iran (supply pouvant être acheminé par le sud de la Caspienne en cas de coupure au nord du Caucase).
  3. C'est considéré comme une action offensive, mais ça n'a pas d'impact sur la stabilité car SOV est déjà en guerre contre l'Allemagne.
  4. Pour l'Iran, une solution simple consiste à faire en sorte qu'au déclenchement de Barbarossa, SOV pose un wargoal contre l'Iran. SOV demandant : Tibriz, Gilian, Téhéran, Khorasan et Semnan SOV devra se borner à occuper ces provinces ENG doit attendre que SOV entre en guerre contre Iran qui va dès lors rejoindre l'Axe. Alors ENG pourra attaquer l'Iran et occuper l'Iran sur les provinces qui restent. Cela devrait donner un partage de l'Iran assez proche de ce qui s'est passé dans la réalité.
  5. Hé oui, ces règles anti triche sont plus que nécessaires. Personnellement, je ne suis pas pour un mod s'il s'agit d'une partie en "pourquoi pas", qui par essence, veut dire minimum de modifications.
  6. J'ai déjà pratiqué la chose en GPO, et il faut s'attendre à un véritable bazar vite fait. Les guerres commencent beaucoup plus tôt également. Personnellement, j'ai beaucoup aimé sur la version Hoi3 sans pour autant souhaiter renouveler l'expérience (3 fois, c'est déjà pas mal), j'ignore totalement ce que ça donnerait sur Hoi4. Il faudra tout de même respecter un set de règles minimum, comme par exemple : - L'achat de licences sans production ou recherche de technologie - La destruction d'usines en période de paix pour empêcher des joueurs de les prendre en guerre - Il est interdit de limiter les effets d'une capitulation en envoyant son équipement ou ses troupes à d'autres pays - Faire des wargoal uniquement pour monter la tension mondiale - Le fait de supprimer ou modifier des divisions qui sont sur la ligne de front pour éviter un encerclement de ces dernières - On ne supprime pas des divisions encerclées - L'encerclement d'une capitale uniquement pour couper le ravitaillement est interdit - Pas de phoney war (faire durer une guerre qu'on pourrait liquider rapidement) - Interdiction de mettre une flotte en "do not engage" lors des bombardements côtiers. - Pas d'achats de ressources non nécessaires - Interdiction de l'accès militaire (avions compris) hors faction.
  7. C'est fini... Sept 1946 : l'Allemagne et l'Italie ont disparu de l'échiquier politique européen. Le mikado a été incapable de rejeter à la mer un débarquement chinois en Inde. Bloqué sur la péninsule malaise, le Kuomintang a débarqué des forces appréciables sur la grande île de Sumatra. Au terme de quelques mois, Singapour était menacée par le sud. Les Alliés, privés de caoutchouc, pouvaient désormais compter sur les exportations massives leur permettant de produire des avions et des véhicules en masse. Mais la défaite de l'axe en Europe signifiait une offensive imminente des soviet pour reprendre Sakhaline, du Commonwealth pour reprendre l'Inde, et des USA pour reconquérir la suprématie maritime dans le Pacifique. Jamais la Chine ne fut aussi puissante...
  8. La perte du porte avions chinois a masqué la défaite et l'annexion du Siam et de la Chine communiste... Ces alliés compromettaient la défense nippone en Malaysie, à tel point que le Mikado a décidé de s'en défaire et de les expulser de la Sphère de co-prospérité. N'ayant nulle part où se rabattre, ces deux gouvernements en exil, dont les pays étaient occupés par le kuomintang, cessèrent d'exister. Ainsi, Formose devînt une base qui permettait de couper, sinon compliquer, le trafic maritime du Japon entre ses arsenaux et ses armées. Non content d'avoir la tâche plus ardue, le Japon se décida d'envahir l'Australie. Mal lui en prit : en août 1945, les USA entraient enfin en guerre aux côtés des Alliés, ajoutant le poids décisif de 150 divisions (basées en Angleterre ) sur le théâtre d'opération européen où une Allemagne exsangue se débattait déjà péniblement pour sa survie...
  9. Mai 1944. La prise simultanée de Bangkok et de Saïgon a permis un gros encerclement de 52 divisions japonaises. 10 d'entre elles ont réussi à s'enfuir par un port du Cambodge malgré les bombardements navals. Les autres ont capitulé. La Chine compte 1.8 millions de morts, le nippon est passé à 2.55 millions. Cette campagne aura coûté 500000 morts du côté du kuomintang, mais cette saignée a été payante. Reste à conquérir le reste du Siam, porte de la Malaysie. Pour l'instant, le Japon reste le nabab du caoutchouc, malgré la perte de l'Indochine. La Chine a de ce fait eu immédiatement de nombreux clients pour lui acheter de l'hévéa.
  10. Mes choix : JAP USA ITA Du coup, tu as initié la partie mais tu n'as rien choisi Kahboom ?
  11. La situation fin décembre 1943. Lentement, le Jap cède l'Indochine. Le Laos lui a été pris et Saïgon n'est plus très éloignée. Le Siam est à son tour menacé par le nord car le Mékong a été franchi.
  12. La situation générale du Pacifique à la même date A noter que les US ne sont pas entrés en guerre. A noter également que le Jap a pris Ceylan. Et enfin que Formose a été rétrocédée aux cocos de Mao (j'aime bien cette appellation, elle a un petit côté culinaire...)
  13. Au 26 juin 1943, la situation en Indochine est la suivante : de très violents combats au nord du Tonkin ont fini par aboutir à la rupture du front nippon et à l'enfoncement vers le sud de l'armée du Kuomintang.
  14. Une percée au nord de la Corée a consacré la fin (temporaire) de la présence nippone sur le continent asiatique. Plus de 50 divisions ont été encerclées en deux endroits, le reste a réussi à évacuer par la mer en dépit d'attaques aériennes navales. Le Jap a cependant refait son apparition en Indochine, en perdant toutefois le contrôle du nord Vietnam, tandis qu'il se lance dans la conquête du Raj.
  15. Arf, l'altruisme japonnais est bien connu ! Sans doute fait-il allusion à ses généreux investissements industriels en Mandchourie qui viennent de grossir considérablement mon potentiel (+ de 30 usines glanées). Vous noterez également que son invasion du RAJ évite scrupuleusement de dépasser une limite qui mettrait directement le nippon en contact avec ma frontière... En attendant, des combats d'usure d'une férocité inouïe se déroulent désormais en Corée du nord, tandis qu'un lambeau de territoire Mandchou résiste au voisinage de l'ancienne ville de Port Arthur (actuelle Dalian). A noter que les USA ne sont toujours pas entrés en guerre... Normal, le massacre de Nankin n'a pas eu lieu. Le nombre de pertes du Japon équivaut à présent celui du chinois : entre 800 000 et 900 000 morts. En effet, le ratio initial était de 1 jap tué pour 4 chinois, mais plusieurs encerclements ennemis ont eu lieu, ce qui a ré-équilibré la donne.
×
×
  • Create New...