Jump to content
Sign in to follow this  
Socros

Première réunion (Début de partie)

Recommended Posts

Premier jour de l’année 2200 depuis l’éveil des Inaris, premier jour de la conquête spatiale pour les Inariens, et l’Empereur qui a permit que ce grand jour arrive est Kreemak, Empereur depuis une décennie.
C’est avec fierté qu’il rentre dans la grande salle du Palais Impériale, le cœur du pouvoir. La salle peut accueillir des centaines d’Inaris, haute d’une cinquantaine de mettre, se terminant par une coupole décoré d’une des plus célèbre bataille de l’Empire.
En 1367, son ancêtre a vaincu le plus terrible ennemi des Inaris, un pays Inari que c’était développer en parallèle de l’Empire, regroupant un ensemble d’anciens esclaves qui voulaient détruire l’Empire. C’est après cette bataille que l’Empire prit le nom d’Hégémonie Inarienne.

La grande salle est entourée de statues colossales représentant les anciens Empereurs. Et au milieu se trouve une grande table qui a été installé pour l’occasion avec d’un côté un trône.
Car pour la première fois, un conseil va avoir lieu pour la mise en place de l’expansion Inarienne à travers les étoiles. Plusieurs membres imminents ont été invités, pour prendre connaissance de leur tâche.
Entouré par deux gardes, l’Empereur s’installe sur son trône et invite d’un geste toutes les personnes présentes à s’installer. Il les regarde un à un, en passant plusieurs secondes à chaque fois à les observer.

 

((avant de lancer la partie, je vous invite, tous les participants à faire un petit post pour raconter votre arrivée dans la salle etc, vous mettre dans l'ambiance ^^))

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Reebik P'Kida était dans la salle, c'était grâce à l'aide de ses puissants contacts au sein des grandes familles Inaris, qui l'avaient recommandé en tant que conseiller diplomatique pour gérer les relations avec des éventuels extraterrestres que l'expansion à travers les étoiles pouvait potentiellement rencontrer, selon les conseillers scientifiques de l'empire. Ses méthodes de diplomatie agressive et idées xénophobes, dans la tradition de l'hégémonie, lui donnaient un avantage dans ce genre de missions. C'était une occasion rêvée pour avancer et se faire connaître par l'empereur.  

 

D'un air hautain typique pour les grandes familles, il attendait que Kreemak inaugure la réunion. 

Edited by Loup

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avius comme les plus grands scientifiques était convié à une réunion avec l'empereur en personne. Il ne pouvait évidemment pas décliné l'invitation, même s'il n'était pas très enthousiaste. Non, car ça ne l'intéresse pas, mais bien à cause de tous les contrôles de sécurité encore plus sévères dans son cas. Comme s'il aurait pu dissimuler sur lui une capsule d'une violent gaz toxique, alors qu'il ne peut même pas faire ses besoins en paix. C'est sûr que ce ne sont pas les idées qui manquent, mais Avius n'a que faire de la mort de l'empereur et aussi de sa mort, il ne souhaite nullement devenir un héros ou un martyr. Tout ce qui l'intéresse est l'avancement de la science.

 

Enfin, il put pénétrer dans la grande salle d'une laideur grotesque certainement dans un soucis de prouver sa virilité ou autre truc de genre de la part des anciens empereurs, voire aussi de l'actuel. Tout est inutilement trop grand et trop d'espace est gaspillé. Il y aurait bien des moyens de rendre cette salle plus fonctionnel et accueillante. Mais bon! Avius n'est pas venu par discuter de la couleur de la moquette. Il fait donc mime d'un certain étonnement. Les autres convives rappellent constamment à Avius qu'il sera toujours considérer comme un étranger soit qu'ils évitent de croiser son regard, soit qu'ils le fixent avec mépris. Ça lui rappelle ses années d'études supérieures. De toute manière, des réactions différentes auraient été d'un certain côté inquiétant.

Edited by Drawar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pembek N'Kiddu emprunte les longs couloirs du Inari Kevala, le palais impérial, qui mènent à la grand salle d'audience. Il tient dans sa main un moduloflex où il a rassemblé ses notes de travail pour la convocation de Kreemak. Des images lui reviennent en mémoire. Il se souvient comment son vieux tuteur, Velrin P'korr lui avait fait visiter le palais pendant la fête des Ikaania, le seul jour où le bâtiment est ouvert au public. Pembek n'avait alors que douze ans mais il se replonge comme si  cette première visite avait eu lieu la veille.

 

Velrin avait adapté sa prodigieuse érudition à l'âge de son protégé. Il lui avait raconté comment le palais  avait été construit à l'origine au-dessus d'un dédale de grottes souterraines pourvues d'eau où les premiers Inariens se protégeaient de l'ardeur d'Ikaan et de la chaleur intense de la surface. A cette époque, les Inariens marchaient encore à quatre pattes sur le sol et leurs écailles étaient plus dures. Ce n'est qu'en développant leurs sens auditif et visuel qu'ils avaient adopté la station debout après des centaines de milliers d'années d'évolution, abandonné les habitats troglodytes et commencé La Grande Sortie pour s'étendre sur toute la surface d'Ikaan, dans une lutte à mort contre d'autres espèces mieux adaptées qu'eux, notamment les terribles Dregs, dont la mise à mort spectaculaire des derniers représentants a servi pour marquer le début de l'ère inarienne. Velrin lui avait expliqué que les plus anciennes fresques des couloirs avaient été peintes avec les substances organiques des Dregs, que la pyramide des oeufs qui précède la salle d'audience était la dernière portée de leur dernière reine-mère. Pembek retrouve ces sensations de l'enfance, l'appréhension qui l'avait saisi devant ce monticule d'oeufs aux fluorescences étranges et mouvantes. Il avait demandé à Velrin: "Ces oeufs sont-ils encore vivants ?". Velrin avait souri et avait laissé le mystère: "Qui sait ? Peut-être bien...". Un parfum entêtant se dégageait aussi encore aujourd'hui de cette Colonne des Dergs vaincus. "Qui domine la naissance domine la mort" avait continué Verlin.

 

Dans la grand salle, Pembek, retrouve les statues colossales de la dynastie des ancêtres de Kreemak. Pour chacun d'entre eux, il pourrait raconter des centaines d'heures d'histoire. Des heures glorieuses, des heures tragiques, des heures honteuses. C'est encore Velrin qui patiemment au cours de ses années d'études lui a enseigné ce passé récent, quand bien même le vieux maître l'a dirigé vers des périodes plus anciennes, vers les racines archéologiques des Inariens. Voici Vërk III qui tient le cannamork, ce bâton de guerre où il avait l'habitude d'insérer dans le pommeau métallique le foie et les reins de son dernier ennemi vaincu pour s'approprier sa force. Voici Plissandis II dit l'Autotome quand il avait perdu sa queue lors d'un combat mémorable. Et des dizaines d'autres encore.

 

Pembek est étrangement serein. Il salue ses collègues déjà présents par un plissement d'oreilles. Reebik P'Kida, dont il n'apprécie pas l'arrogance. Avius dont il connaît le parcours atypique et pour qui il éprouve de la sympathie même s'il ne peut pas le montrer ouvertement. "Ne pas faire de politique. Le vrai pouvoir, c'est la connaissance" lui avait dit Velrin à plusieurs reprises. La guerre n'intéresse pas Pembek. Il parcourt son moduloflex, faisant tourner les plastipages où les hologrammes s'inscrivent.

Edited by ElDesdichado

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yeerok entre dans la grande salle pour la première fois de sa vie et devant la grandiosité de cette espace ne pus s’empêcher de retenir son souffle quelque seconde.Mais en voyant des personnages comme Pembek N'Kiddu,Avius ou encore Reebik P'Kida,ne pus s’empêcher de se demande se qu'une pupille de la nation comme lui avait de comparable à tels illustres Inaris...

Apres quelques instant d’hésitation Yeerok se dit que si l'Empereur l'avait convoquer c'est qu'il y avait bien une raison,il bomba alors le torse et salua ses collègues en les regardant droit dans les yeux.Il n’était plus "la poule à dent" qui enfant mendier dans les rue d'Ikann,l’académie l'avait change en Inaris à part entière.

Il pris place à la grande table,son heure était arrivé il allez enfin recevoir son premier ordre de mission.Il resta silencieux en attendant que l'Empereur prenne la parole.

Edited by The_Dude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kreemak (j'ai choisi mon nom) rentre dans la salle, il sait pourquoi il est convoquer, il a monté les nouveaux moteurs expérimentaux sur les corvette. Il regarde toute les personnalitées présente, toutes imbues d'elle même. Il a l'intention de servir l'empereur jusqu’à sa mort. Il salut brièvement les autre en admirent la magnifique salle, ça fait longtemps qu'il n'a pas quitté l'espace et la grande station orbitale. Il se demande si il va garder son poste, ou être dégradé au rang d'explorateur spatial après l'arrivé de ce jeune amiral, Dakak Klux. Ça ne le gène pas, il est près a servir l'empire comme l'empereur le voudra.

Edited by Lunarc
sale --> salle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Draknar comme à son habitude n arrivait pas en avance ni en retard toujours à point nommer , la chaleur extérieur lui manquait déjà . il était venu en chaise antigrav technologique encore récente , Draknar se complaisait à être toujours un peu "au dessus " des autres , tout du moins si la personne en face n était pas manifestement une autorités supérieur à lui .

Le léger bruit de l antigrav lui plaisait par ailleurs ... Il ajusta sa semi lunette qui incorporait une réalités augmenter , la chaise en lui même comportait une vaste bibliothèque de connaissance diffusait et appointait les informations son sous œil , il était toujours intéressant d avoir un rapide contre rendu des hommes présents

Le temps était une chose précieuse et pourtant défini par chacun , cette fastes salles un jours ou l autre ; aurons une signification bien différentes

On est toujours capable de gentillesse envers les gens qui ne nous intéressent pas.

Draknar souris à chacun des hommes présent avant d incliner la tête à l empereur afin de le saluer plus humblement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait maintenant une petite heure que tous se beau se regarde en chien de faïence,personne n'ose ouvrir la bouche.Yeerok ne peut s’empêcher gesticulé sur son siège en se disant a lui-même:

 

"Elle est bien joli cette salle mais ils sont pas vraiment confortable leurs sièges,un p'tit peu de rembourrage ça va pas ruiner les caisse de l'Empire...V'la ça fait 1 heure qu'ont est la je commence à avoir mal au cul...Mais pourquoi l'Empereur nous a fait venir?Ça fait une plombe et pas un mot,pas un regard....Il test nos nerfs ou quoi?"

 

Yeerok se racle la gorge,prend sont courage à deux mains et dit:

 

"Scusez-moi mon Empereur,ont attend encore quelqu'un?"

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Klux entre dans la salle au pas de marche, s’arrête pour observer la bande de faibles bureaucrates présents à l'intérieur.

Il salue juste Yeerok et N'Kiddu.

Il se met au garde a vous devant l'empereur en disant, de sa voix profonde: "A vos ordres, mon Empereur!"

Puis il s'assoie sur son siège.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pembek observe Yeerok assis à sa gauche qui s'agite et enroule sa queue autour de la taille au lieu de la glisser dans le trou prévu à cet effet dans le fauteuil. Son impatience semble grandir et il contient mal son agacement. Pembek qui le connaît peu engage donc la conversation avec lui après l'avoir reniflé en signe d'empathie et de connivence

 

- Alors Yeerok, tu a fait l'école militaire ? C'était comment là-bas si je ne suis pas trop indiscret ? As-tu souffert d'avoir fait partie du programme Eugéno Poule à dent qui prévoit dans les lois l'abandon des enfants qui ne sont pas standard ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Alors Yeerok, tu a fait l'école militaire ? C'était comment là-bas si je ne suis pas trop indiscret ? As-tu souffert d'avoir fait partie du programme Eugéno Poule à dent qui prévoit dans les lois l'abandon des enfants qui ne sont pas standard ?

Yeerok renifle à son tour Pembek et lui repond:

 

"Ahhh  l'académie fut un réel échappatoire pour un Inari comme moi,bien évidement..." (Yeerok remarque a ce moment comment Pembek à utiliser le trou dans son siège et tente discrètement tous en continuant la discutions de ranger sa queue comme il convient) j'ai du subir quelque raillerie de certain fils de "bonne famille" (son regard se tourne vers Reebik P'Kida ) au sujet de ma malformité. Mais pour tous dire avoir des dents c'est bien pratique pour arriver a ingurgiter la nourriture immonde qui était servit au messe."(Dit-il avec un petit sourire au coin du bec) faut savoir faire contre mauvaise fortune bon coeur comme ont dit"

 

"Enfin bon j'imagine que pour toi aussi cela n'as pas été facile en tant que fils de nomade d'arriver à cette place qui est la tienne aujourd'hui,donc j'vais pas me plaindre,pis il y a toujours des gens plus malheureux que nous sur Ikann,j'ai pas raison?"

Edited by The_Dude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yeerok renifle à son tour Pembek et lui repond:

 

"Ahhh  l'académie fut un réel échappatoire pour un Inari comme moi,bien évidement..." (Yeerok remarque a ce moment comment Pembek à utiliser le trou dans son siège et tente discrètement tous en continuant la discutions de ranger sa queue comme il convient) j'ai du subir quelque raillerie de certain fils de "bonne famille" (son regard se tourne vers Reebik P'Kida ) au sujet de ma malformité. Mais pour tous dire avoir des dents c'est bien pratique pour arriver a ingurgiter la nourriture immonde qui était servit au messe."(Dit-il avec un petit sourire au coin du bec) faut savoir faire contre mauvaise fortune bon coeur comme ont dit"

 

"Enfin bon j'imagine que pour toi aussi cela n'as pas été facile en tant que fils de nomade d'arriver à cette place qui est la tienne aujourd'hui,donc j'vais pas me plaindre,pis il y a toujours des gens plus malheureux que nous sur Ikann,j'ai pas raison?"

 

Pour ne rien te cacher, j'ai de gros doutes sur la validité des programmes Eugéno et de la politique de l'Inari standard (Penbek prend bien soin de ne pas être entendu par les autres membres de l'assistance). Par exemple ce que tu appelles malformité est en fait une variante génétique très ancienne. Tous nos ancêtres avaient des dents. Lors de mes recherches génétiques, j'ai découvert des cas très intéressants d'une variante de notre espèce qui a quasiment disparu, sauf dans quelques coins reculés du désert d'où je suis originaire. Figure-toi que ces Inariens sont non seulement hermaphrodites mais disposent aussi d'un pénis jetable qui repousse en 24 heures après la copulation. Ce pénis dispose de petites épines à l'arrière comme sur un harpon pour s'accrocher dans le vagin de la partenaire et expulser la semence. Etonnant, non ? Mais ils/elles sont si peu nombreux et éloignés des centres de contrôle de la police eugénique qu'ils continuent à vivre en toute quiétude...

 

Cela me fait penser que je ne vois pas pour l'instant de présence femelle dans l'assistance ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

((un joueur n'a pas encore participé, je vais attendre encore un peu. je lance mon sujet dans la soirée sinon))

Share this post


Link to post
Share on other sites

De parler avant l'autorisation de l'empereur était plus qu'une simple bêtise. C'était un signe d'ignorance, et pour Reebik cela montrait que Yeerok n'avait rien à faire dans cette salle. Comment Kreemak, empereur, pouvait permettre un tel acte? Aucune des grandes familles Inaris autorisaient ce genre de comportement dans leur entourage, et si Reebik avait été celui qui devait ouvrir la réunion, il aurait eu une justification pour faire fouetter Yeerok, et ensuite le prendre en tant qu'esclave personnel.

 

La présence de l'étranger Avius était un problème d'un tout autre niveau, et Reebik n'allait même pas considérer les conséquences de ce choix. 

Edited by Loup

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akha était dans la salle depuis le début. Personne ne l'a encore remarqué, assis dans un coin, caché par sa capuche d'acolyte.

Il observe calmement les participants de cette réunion au sommet.

 

"Que fais-je ici?" se dit-il. "C'est un moment important pour l'Empire, et j'y ai un rôle visiblement. Mais quel est ce rôle ? Que compte faire l'empereur de moi?"

 

Il observe avec attention l'arrogance de Reebik et d'Avius, l'exentricité des scientifiques présents, ainsi que l'une de ses connaissances Yeerok. Ce dernier était devenu une vraie légende parmi les Pupilles de l'Empire, et c'est avec une curiosité soigneusement dissimulée qu'il l'observe durant sa conversation avec Pembek.

Intuitivement, il sait qu'il aura plus d'affinité avec Pembek et Yeerok. Néanmoins, il n'est pas fermé. Peut-être que l'arrogance de Reebik est un masque, celle d'Avius une peur... 

 

"Ils doivent encore évoluer." pense-t-il. "Les chemins qui mènent à la joie et au bonheur ne sont pas pavés de sentiments négatifs envers autrui."

 

C'est cette conviction et la certitude qu'il pourra aider l'empereur grâce à ses tentatives d'approcher la perfection spirituelle qui vont le guider lors de cette nouvelle mission confiée par l'empereur.

Edited by [PPM]KyOraKu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Khani r'Mok rentre dans la grande salle. Il a presque 1 heure de retard mais la réunion ne semble pas encore avoir commencée. Le bruit des portes s'ouvrant ainsi que ses bottes qui résonnent sur les dalles parfaitement polies attirent l'attention de l'assemblée. Ils sont tous là, scientifiques pour la plupart. A peine des personnes qui méritent son regard et encore moins son attention.

 

Khani r'Mok s'avance pour se positionner devant l'Empereur. Qu'est-ce que r'Mok peut bien faire à cette réunion? Rien ici à première vue ne nécessite ses talents de stratège et de général d'armée. La nostalgie d'une époque révolue remonte à la surface. Une époque ou l'hégémonie Inarienne  avaient encore des ennemis. Peu nombreux certes mais qu'il fallait soumettre par les armes. Il se revoie encore à la tête du 3e régiment de Khalan'sar, poussant ses troupes à avancer malgré les tirs adverses et n'hésitant pas à exécuter tout couard qui faisait mine de reculer. Oh, il n'a pas une réputation d'enfant de cœur c'est certain mais ce n'est pas ce qu'on lui demande. Ce qu'on exige de lui est la victoire totale sur l'ennemi. Ni plus, Ni moins. 

 

Les bottes claques alors qu'il se met au garde-à-vous, droit, solide et impeccable comme les piliers qui soutiennent l'infrastructure de la salle. D'une voix forte, il s'annonce à l'Empereur.

 

- Irantar Khani r'Mok, général de l'armée continentale sud au rapport votre Impériale Majesté. Veuillez excuser mon retard, des troubles rebelles qui nécessitaient mon attention.

 

Il s'incline brièvement de manière sec avant de se diriger vers le seul siège encore vide. Khani r'Mok s'installe et est tout de suite satisfait du peu de confort qu'elle offre. Trop de confort amène à l'oisiveté, l'oisiveté rend faible et ce qui rend faible vous tue. C'est une leçon qu'il a appris il y a de cela des années. Sa tête se tourne vers l'Empereur sans même jeter un coup d’œil au reste du conseil. Il ne les apprécie guère et c'est probablement réciproque mais ici seul compte l'approbation de l'Empereur.  

Edited by Solkills

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est temps de commencer ce dit Kreemak, tous les intervenants sont présents. Quelques secondes avant de prendre la parole, des Moduloflex émergent devant chaque personne autour de la table, diffusant en boucle une vidéo.

 

Il aura fallu attendre, mais nous allons pouvoir commencer la réunion. Si vous êtes tous présent ce jour, c'est simplement qu'on m'a conseillé de faire appel à vous ou qu'on a remarqué que l'empire pouvait exploiter certaines de vos capacités.

Pour ceux qui ne le savent pas, le moteur par distorsion a été développé dans nos laboratoires, nous donnant la possibilité d'exploiter les étoiles. Nous avons besoin des meilleurs conseils pour y arriver. Aujourd'hui, nous allons vous nommer à des postes où vous ne pourrez pas échouer. Kreemak s’arrête quelques secondes pour regarder chaque personne, dans le but qu'il comprenne bien le sens de se dernière phrase.

 

Notre premier vaisseau de recherche et d'exploration vient de sortir de notre spatioport. L'équipage est au complet, il ne manque que le chef d'expédition...et c'est vous, Pembek N'Kiddu, dit-il en se tournant vers lui. que je nomme à ce poste. Votre mission découvrir les étoiles qui nous entourent, ainsi que les futurs potentiels planètes de conquêtes. Nous n'avons pas la preuve que d'autres races existent mais je suis sûr qu'on en trouvera. Il le faut pour remplacer nos esclaves par de nouveaux.

 

Nous avons mis en place une première force de défense planétaire, composé de quelques vaisseaux et nous nommons comme Amiral de la flotte Taradakle. Votre mission, nous assurer une flotte digne des Inaris. Nous vous ordonnons aussi d'assurer une formation à Akha. Il est jeune, à fait preuve d'un certain talent et nous voulons nous assurer d'avoir de futurs amiraux capables de diriger sans problème la flotte.

Dakak Klux, vous êtes nommés Deuxième Amiral de notre flotte, vous devez apporter votre soutien et conseil à Taradakle.

 

Notre recherche technologique est séparé en trois Branche, nous avons donc décidé de nommer trois scientifiques en chef. Votre rôle, gérer chacun votre entité tout en collaborant avec vos collègues. La recherche ne doit être en aucun cas retardé.

Responsable Physique : Draknar
Responsable des technologies de Société : Avius

Responsable Ingénierie : Yeerok

 

Nous avons aussi besoin d'un corps d'armée performant pour attaquer nos ennemis à venir et protéger nos colons. Pour ce rôle je nomme  Khani r'Mok. Il se tourne vers lui. Général vous avez su mener nos armées à la victoire, vous ferez de même pour le futur. Actuellement, notre force est composé de deux unités de défense mais il va falloir très vite réorganiser notre armée.

 

il se tourne enfin vers Reebik P'Kida. Vous êtes un excellent diplomate d'après ce qu'on m'a fait comprendre feu Frik R'ik, vous l'aviez aidé dans la gestion de plusieurs crises. Malheureusement nous n'avons pour le moment pas de rôle à donner à un diplomate. Toutefois, vous avez aussi montré quelques talents dans la gestion de certains secteurs de l'Hégémonie. Vous allez donc servir d'intermédiaire entre les décisions de l'Empire et le peuple. Une partie de la gestion du contrôle administratif sera sous votre juridiction ((Gouverneur de la planète donc)).

 

 

Je nomme aussi Harl Tik ((perso jouée par le MJ )) comme responsable de notre flotte civile. Il sera en charge de choisir les stations à construire suite à notre exploration. Il assurera son travail conjointement avec chacun d'entre vous.

 

Tous ensemble vous avez un objectif : Assurer la gloire de l'Hégémonie Inarienne. j'interviendrai très peu sauf si nécessaire. J'espère pour vous que cela n'arrivera pas. 

 

Maintenant que vous connaissez vos affectations, à vous de vous organiser. Vous trouverez sur les Moduloflex les diverses informations nécessaire pour la réussite de votre tâche. Vous trouverez toutes les réponses à vos questions, et si ce n'est pas le cas, Kreak F'Dur, mon conseiller sera là pour y répondre à vos demandes. Considérer tout ce qu'il dit comme mes paroles.

 

A l'année prochaine.

 

Sur ces mots, Kreemak se lève et quitte la salle sus le regard de ses sujets. Dès sa sortie un Inari se présente dans la salle et prend place autour de la table.

 

Bonjour, je suis Kreak F'Dur. Avez vous des questions ?

Edited by Socros

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l'annonce de sa nomination pour diriger la première expédition interplanétaire et interstellaire, Pembek N'Kiddu ne peut dissimuler son émotion : ses oreilles passent du mauve au jaune et sa collerette se déploie un instant. Il a senti les regards de l'assemblée se tourner vers lui, dans un mélange d'envie et d'étonnement qui pourraient vite se transformer en haine s'il ne se montre pas prudent et à la hauteur de la tâche à accomplir. Il n'a pas le temps d'adresser un signe de gratitude ou de remerciement à Kreemak qui s'est déjà allongé dans le bath royal portée par six esclaves femelles avant de disparaître . Aucune signe apparent d'approbation ou de désapprobation autour de lui. 

 

Mille questions se pressent en même temps dans son crâne. Il espère que la stratégie expansionniste de Kreemak ne sera pas trop rapide et que l'ardeur belliciste des généraux lui laissera le temps d'effectuer les explorations les plus complètes possibles, surtout si des ressources nouvelles ou des organismes extra-inariens sont repérables à des stades d'évolution différents. Son instinct nomade de découvreur est déjà au maximum de son intensité. 

 

En consultant les bases scientifiques des explorations automatisées antérieures dans le système d'Ikor, il a bien compris que les évaluations des potentiels des objets célestes sont très incomplètes. Même Yeerok dont Ikaan est un satellite avec Soska V'Ta doit être reconnue de façon plus approfondie pour un examen des ressources. L'autre géante gazeuse K'Makhreer et ses deux satellites , les objets les plus éloignés d'Ikor n'ont pas bénéficié d'examen plus précis que l'envoi de sondes automatisées dont la dernière remonte à plus de vingt ans.

 

Puis il faudra choisir le premier système stellaire extra-ikorien à explorer. Son instinct lui enjoint d'éviter Zempek pour l'instant et il hésite entre Sethelbak pour se rapprocher du bulbe galactique ou bien Propus pour choisir plutôt de suivre l'extrémité du bras nord-est de la galaxie...

 

Pembek se tourne vers Kreak F'Dur puis module le sifflement de politesse en sortant sa langue bifide pour attirer son attention et adresser les salutations d'usage:

 

- Qu'Ikor te réchauffe les membres sans porter ton sang froid à ébullition et que le Grand Oeuf Primordial te favorise ! Haut Conseiller Kreak, quand me sera-t-il possible de prendre mes quartiers dans le vaisseau scientifique d'exploration Crabby Hatchling pour préparer l'expédition? Sa Grandeur Kreemak a signalé que l'équipage est au complet. Est-il prévu que je puisse y adjoindre deux de mes assistants les plus proches avec qui je mène des recherches depuis près de dix ans et qui me seraient bien utiles ?

Edited by ElDesdichado

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avius écoute sans grande passion le discours de l'empereur, même s'il masque comme à son habitude ses sentiments, qui aurait plutôt dû en profiter pour discuter avec l'élite de la société pour prendre des décisions éclairées, mais bon il est préférable de ne pas le contrarier. Enfin, de toute manière, c'est toujours le travail des subalternes de combler les lacunes des décideurs.

 

Préférant ne pas échanger avec les autres, il va directement poser une seule et unique question au conseiller de l'empereur :

- La galaxie étant si vaste et comptant tant d'astres, est-ce que la construction d'au moins un autre vaisseau scientifique est prévu immédiatement? Se lancer vers l'inconnu est dangereux, seule la connaissance est garante de notre future, à l'exception évidemment de la clairvoyance de notre bien-aimé souverain.

 

Avius part aussitôt en tournant le dos sans même attendre de réponses, ce qui semble contrarier Kreak F'Dur qui s'écrit :

- Tourner le dos au conseiller de l'empereur, c'est de tourner le dos à l'empereur en personne.

 

Sans même se retourner, il répond d'un ton acerbe :

- Et que voulez-vous que je fasse de la réponse? Auriez-vous préféré que je vous l'ordonne? Sur ce, j'ai du travail qui m'attend et l'EMPEREUR a bien dit :"La recherche ne doit être en aucun cas retardé." Je serais très navré de devoir lui dire que les recherches de son meilleur scientifique prennent du retard à cause de vous. D'ailleurs, comme première recherche sur l'amélioration de la société, il faudrait sans doute revoir la gouvernance sous-jacente à l'empereur, comme en éliminant les intermédiaires superflus et en encourageant une plus grande implication de notre illustre empereur secondé par un vrai haut-conseil de gouvernance consultatif.

 

Toute la salle se tait devant autant d'insolence qui vont directement à l'encontre des valeurs inariennes. Même les gardes d'Avius habitués aux excès occasionnelles de non-conformiste ne savent pas comment agir, manquer de respect à un conseiller de l'empereur... Il est obligé de les rappeler à l'ordre :

- Dois-je aussi avertir l'empereur que vous me retardez? Si vous voulez me punir, attendez-donc qu'on soit à mon bureau pour je puisse analyser les détails les nouvelles données. Vous savez que la douleur me détend et m'aide à me concentrer. N'oubliez pas non plus de le noter dans vos rapports, l’exactitude des données est importante dans tous les domaines.

 

Avius et ses gardes quittent la salle, alors que le conseiller fulmine.

Que ça fait du bien de se libérer un peu, même s'il sait qu'il va le payer, mais ils peuvent pas vraiment en faire plus et ça ne peut jamais être pire que ce qu'il avait vécu dans ses premiers instants de camp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ainsi donc je devrai m occuper du département de recherche en physique , pourquoi pas c était l occasion de mettre en valeur les pratiques de mon consortium et un pied dans la politique de l'empire .

Draknar observa les différentes personnes au sein du conseil après se bref briefing

Se qui est sur c'est que l empereur était plus intéresser par les résultats que par le pourquoi et le comment , avius bien que une certaine réputation le précédait avait commis une grave erreur en se jours et il était possible de lui montrer à quel point la profession de scientifique au sein de l'empire était comparable à certain artiste …

Car peux importe le talents , l'important était de bien se faire voir et se faire vendre au près de ceux qui sont les potentiels acheteur sans quoi tous travaille fournit sera tourner en dérision

usant de sa chaise antigrav Draknar se rapprocha de son homologue scientifique Pembek N'Kiddu

Il était intéressant de noter qu'il était incapable de cacher ses émotions , une certaine marque de faiblesse dans se au lieu mais au vu de son poste loin de l'empire se n était pas un handicap.

Mes sincères félicitation cher confrère , j'espère que se poste vous conviendra au mieux , je ne peux vous cachez qu une certaine envie de parcourir les étoiles était également une de mes grandes passion . Puis je compter sur vous afin d apporter un œil neuf en matière de physique ? Bien entendu mon département de recherche considéra en bonne et du forme se partenariat comme un échange , vous fournissez de quoi nous faire réfléchir et nous ferons en sortes de mieux faciliter votre mission

Draknar appuya sur l un de ses trop nombreux bouton de sa chaise permettant l ouverture d un clapet contenant un coffret , il le pris et le tendit

un modeste cadeau pour sceller notre partenariat , qui sais lors de votre retour nous partagerons un morceau de cake ensemble afin que vous me contiez votre périple

Share this post


Link to post
Share on other sites
Reebik P'Kida se rendit compte lors du court discours de Kreemak que l'empereur était du genre à ignorer tout protocole, mais s'attendait tout de même d'un profond respect pour sa fonction. Kreemak préférait rester sous l'ombre et laisser des conseillers agir. Sa nomination en tant que gouverneur d'Ikaan était inattendue, mais lui donnait de nombreuses responsabilités qu'il allait pouvoir exploiter et utiliser à son profit. 
 

Reebik avait peu de connaissances dans le domaine de la science, et plus précisément celui de recherche d'infrastructure et société, connaissances qui étaient bien évidemment essentielles pour mieux développer la planète. Mais malgré le choix d'Avius en tant que scientifique en chef des recherches de société, Reebik n'avait aucune intention d'adresser la parole à ce dernier ou ses assistants, et encore moins lui donner des responsabilités ou lui faire confiance. La meilleure option serait de remplacer cet Avius par un autre responsable, qui connaissait le domaine technologique de société mieux, et pouvait conseiller Reebik pour mieux développer la planète, tandis que Reebik allait pouvoir s'occuper du dialogue avec l'empereur et les habitants. 

 

La première étape de son mandat de gouverneur allait donc être de s'assurer qu'Avius ne soit pas en charge de la recherche de société. D'un ton profond et puissant, il déclara:

"Envoyé du Ô puissant, grand et bienveillant empereur de l'hégémonie des Inaris, Kreemak, premier du nom, que ton maître connaisse mon éternelle reconnaissance pour cette nomination, et qu'il soit éternellement renforcé par mes remerciements. Pour mieux prendre en main cette noble tâche, je voudrais savoir si ton maître m'autorise à connaitre si sa volonté tout-puissante est que je en tant que gouverneur puisse avoir la possibilité d'engager des conseillers spécifiques. "

 

Son premier ordre en tant que gouverneur allait être de détruire tout éventuel bâtiment de recherche, envoyer des gardes du gouverneur surveiller et encadrer Avius pour le retarder et l'empêcher, et mettre en place des édits pour ralentir la recherche et étudier les possibilités de rendre caduque sa nomination. Sa haine envers les étrangers était profonde, et il n'allait pas laisser un étranger détenir un rôle aussi important.

Edited by Loup

Share this post


Link to post
Share on other sites

HRP : Loup, je suis déjà surveillé et encadré en permanence, incluant les communications et même au petit coin, comme je le dis dans mes précédents messages. Les gardes d'Avius sont aussi ses geôliers.

Ouais, j'ai décidé de partir sur un scientifique un peu excentrique, à moins que ça soit son style de vie (éternel prisonnier) qui l'a rendu un peu fou ou qui lui fait péter les plombs de temps en temps.

Que ton gouverneur souhaite saboter le travail d'Avius par sa position et son influence, il n'y a pas de problème, sauf qu'il est déjà sous la surveillance et protection de l'empire (genre une CIA, KGB) qui ne relève pas d'un gouverneur d'une planète, mais bien de l'empereur (enfin, d'un responsable directement attaché à l'empereur). En tout cas, c'est comme ça que je vois cela, même si n'empêche que le gouverneur ait aussi son propre service de police et d'espionnage.

Edited by Drawar

Share this post


Link to post
Share on other sites

((Oui, je sais déjà tout cela donc nous l'avons vu de la même façon. ;) ))

Edited by Loup

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akha observe les émois suscités par les nominations collectives.

Lui n'en ressent aucun, il est même plutôt désappointé de se retrouver en position d'apprendre la stratégie militaire en compagnie de Taradakle (HRP: Qui a changé de nom donc ^^).

Néanmoins, la qualité et la réputation de son professeur, ainsi que son désir de satisfaire l'empereur priment sur cette sensation négative.

 

L'altercation entre Avius et le conseiller laisse envisager des choses intéressantes néanmoins. La coopération d'Avius et d'un fanatique tel que Reebik risque d'illuminer ses journées.

 

Deux autres scientifiques en sont déjà à s'échanger des cadeaux également.

 

*Les jeux de pouvoir commencent...* se dit-il.

 

L'empereur soit loué, personne n'a l'air d'avoir remarqué son nom, ni même sa présence. Il reste donc immobile et silencieux pour continuer d'observer les événements sans le filtre de sa présence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avius n'a pas tort, pense Pembek, même s'il gâche son talent en choisissant d'emblée la confrontation directe par cette insolence. Il sera forcément nécessaire de lancer un second vaisseau scientifique rapidement pour multiplier les chances de succès. des expéditions. Avius souhaite-t-il lui aussi se voir confier cette responsabilité le plus tôt possible ? Est-ce une tentative de s'échapper et de se débarrasser de ses geôliers dans l'hyperespace ? Quel est son degré de fidélité à la dynastie qui l'opprime ? 

 

Il est curieux que Kreemak ait fait appel à autant de profils atypiques, un sociologue appartenant à un groupe minoritaire sous surveillance, une poule à dents comme Yeerok, un archéologue comme moi issu d'une ethnie nomade. Peut-être se méfie-t-il de l'appétit de son aristocratie, surtout si l'hégémonie s'étend sur d'autres planètes ? Ou bien pressent-il que la rencontre avec des espèces extra-ikaanienne nécessitera des personnes qui échappent aux instincts xénophobes des Inaris ? Tous ces enjeux de pouvoir m'échappent et n'ont aucun intérêt en ce qui me concerne.

 

Il est temps de remercier  Draknar pour son présent. Penbek ouvre le coffret magnifiquement ouvragé. Il est en bois de m'zek, un arbre rare que l'on ne trouve que dans les oasis du secteur sud, dans la région du Tiffor connue pour le caractère rieur et débonnaire de ses habitants. Une de leurs coutumes millénaire est d'extraire la sève, appelée bèz'alaise qui est à la fois un aphrodisiaque et un hallucinogène puissant. Les Tifforiens s'en servent au cours des orgies de la fête du Mélange des Corps'Tiffor où le roi et la reine de la fête sont désignés en fonction du nombre de partenaires avec lesquels ils ont copulé. L'histoire a retenu les exploits d'un certain N'ikfor qui aurait réussi à consommer et à féconder 127 tifforiennes pendant les 48 Utés que dure la fête. Ainsi que ceux d'une certaine U'vertatus qui fut honorée par 526 partenaires. L'écorce du m'zek qui a servi à confectionner le coffret possède aussi une particularité. Sa texture change avec les huit saisons. Il peut passer d'une douceur presque irréelle à un piquant acéré insupportable. Là aussi il sert à la fabrication d'objets sexuels chez les Tifforiens portés aux pratiques de soumission/domination pouvant aller jusqu'à la mort quand elles sont réalisées avec des esclaves. pendant la saison des épines. 

 

Dans le coffret, Pembek découvre une fiole et deux objets sphériques et identiques, de couleur grise, mais qui deviennent invisibles en s'adaptant à la teinte de leur support, comme font certains animaux en se confondant à leur environnement. Penbek comprend vite qu'il s'agit de deux audiomutes mais qui ont été trafiqués. les audiomutes gouvernementaux ne sont pas très courants et très sévèrement réglementés. Ils permettent d'envoyer des sondes mentales à un interlocuteur qui dispose d'un même objet réglé sur la même fréquence, ce qui revient à parler sans utiliser la voix. Habituellement les fréquences peuvent être enregistrées et écoutées par les services de sécurité, ou bien elles sont généralement brouillées. Les deux modèles offerts par Draknar ont été visiblement modifiés pour échapper à ce contrôle. C'est du moins ce que suppose Pembek. Et il fait un essai en glissant furtivement un des deux audiomutes au fond de son conduit auditif en faisant semblant de se gratter l'oreille. En suivant ce raisonnement, Pembek pense que Draknar est déjà équipé d'un audiomute. 

 

Sans ouvrir la bouche, et en pensant ses paroles, il s'adresse alors à Draknar:

- (Merci du fond de mon double coeur, cher collègue pour ce cadeau précieux, si discret et si utile. Il nous permettra sans doute de communiquer sans attirer l'attention. Seriez-vous originaire de Tiffor, Draknar ? La fiole contient-elle du bèz'alaise ? Je vais à mon tour vous offrir un présent qui remplacera avantageusement votre antigrav'. Avez-vous déjà chevauché une de ces splendides g'zel que l'on trouve dans ma région du secteur Nord-Ouest. Un de mes amis en possède un troupeau particulièrement beau.)

 

Pour l'audiomute restant, Pembek a une autre idée: et s'il essayait de le donner à Avius pour communiquer avec lui à l'insu de ses gardiens ? Il lui faut d'abord trouver un prétexte pour entrer en contact avec lui, même si l'arrogance d'Avius dont le trait de Génie le rend parfois loufoque et incontrôlable peut se révéler dangereuse.

 

- Cher collègue Avius, Paix sur toi et Prospérité, que diriez-vous de visiter le vaisseau d'exploration avec moi ? J'ai besoin de vos lumières pour certains aspects de mon plan d'expédition en liaison avec les recherches sociétales...

 

 

 

- Collègue Avius, 

Edited by ElDesdichado

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...