Jump to content
Sign in to follow this  
Socros

Première réunion (Début de partie)

Recommended Posts

C'est avec soulagement qu'Avius quitta le palais impérial. Une véritable perte de temps cette rencontre, un simple message aurait fait de même. Qu'est-ce que l'empereur avait de plus important à faire que de s'entretenir avec l'élite de la société pour son avenir. Tous les empereurs ne sont pas de grands dirigeants.

 

Enfin, il atteint l’aérodrome où son véhicule surveillé par deux gardes pour éviter un nouveau sabotage l'attend. Il y a quand même des avantages à sa position, il n'a pas à perdre son temps dans les embouteillages au sol comme les masses populaires. Durant le trajet, il reçoit une communication de Pembek évidemment approuvée, sinon il ne l'aurait jamais reçu. Avius se demande bien ce que cet archéologue lui veut et surtout pourquoi pense-t-il qu'il voudrait visiter le vaisseau. Comme s'il avait encore du temps à perdre, il n'a qu'à consulter les plans sur son ordinateur, il doit ignorer qu'il a participé en partie à la conception du vaisseau.

 

Peu importe, s'il peut apporter une certaine aide, une rencontre ne peut pas faire de mal en espérant qu'elle soit constructive. Il lui envoie dont une réponse rédiger par l'un de ses gardes chargé des communications qui transcrit les dires d'Avius d'une manière plus acceptable qui en profite toujours pour se lâcher : "Bonjour Pembek N'Kiddu fidèle sujet de notre ô combien bienveillant empereur, étant un inarif captif aux sorties compliquées très occupé, si vous désirez discuter avec moi, il serait plus simple planifier une rencontre à ma prison mon laboratoire avec mes talnoks [terme inarien vulgaire employé contre les forces de l'ordre] mon service de sécurité.

Cordialement l'emmerdeur de Kreak F'Dur Avius"

Edited by Drawar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kreak F'dur répond dans un premier temps à Pembek
 
Oui vous êtes libre de choisir certains éléments de votre expédition. Vous devez partir au plus vite et pouvez dès à présent accéder au vaisseau.
 
Suite à la scène réalisé par Avius, le conseiller secoue la tête en se disant cette personne n'a rien comprit. Que l'Empereur est dans la salle rien que par sa présence à lui. Des dispositions seront prise en tant voulu.
Pour revenir aux diverses questions, le conseiller se retourne vers 
Reebik P'Kida.

 

Vous pouvez avoir vos conseillers.

 

A tous

 

Vos finances ne sont pas illimités bien sur que se soit pour les constructions, vaisseaux et recrutement d'armée. A chaque projet, une demande de budget devra être faite. ((pour faire simple, dès qu'une personne fera la demande de choses nécessitant des frais, je ferai les constructions dans l'ordre des demandes dans un premier temps, bien sur vous êtes libre de tenter de saboter le travail d'un autre en faisant le nécessaire pour que les demandes de financement soit toujours retardé ^^))

Share this post


Link to post
Share on other sites

Khani r'Mok observe calmement les différents débats qui ce sont lancés. La scène d'Avius l'a quelque peu surpris. Il faut autre sot ou particulièrement courageux pour s'opposer ainsi à au conseiller personnel de l'Empereur. Content de sa nomination, il note cependant qu'une partie de l'assemblée ne semble nourrir que de bon sentiment envers les décisions de l'Empereur. Des idées émergent dans sa tête et il se rapproche de Kreak F'dur.

 

Salutation noble conseiller F'dur. J'ai quelques requête qui nécessite votre assentiment. Dans un premier temps, j'aimerai que les ressources nécessaires soient mises à disposition de l'Amiral Taradakle. Cela peu surprendre que je favorise ainsi la flotte mais il est de première importance de mettre nos différents de coté pour le bien de l'Hégémonie Inarienne n'est-ce pas? Ensuite, il faudra levé un corps d'armée supplémentaire dés que nos moyens nous le permettront afin de s'assurer que les rebelles ne tenteront rien. J'aimerai également que les recherches militaires ne soit pas délaissées par nos scientifiques à moins que c'est dernier ne soit près à se battre en première ligne au sein de nos glorieuses armées? 

 

Là-dessus, Khani r'Mok ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire. Il ne fait aucun doute qu'aucune personne dans cette pièce, en dehors de lui-même, ne survivrait plus de quelques minutes dans les déserts de cendre de Kalhassan. Il n'a cependant pas fini sa discussion avec le conseiller et se rapproche pour parler à voix basse.

 

-Enfin, j'aimerai m'entretenir en privée avec l'Empereur dés que cela sera possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avius n'a absolument pas deviné pourquoi je souhaitais qu'il m'accompagne au spatioport. Les ordres sont clairs, je dois me rendre immédiatement sur le vaisseau d'exploration et partir au plus vite, se dit Pembek. En sortant du Palais, Pembek décide cependant de faire un détour à l'Académie des Sciences Sociétales. Devant la porte de son laboratoire appelé pompeusement "Labo du Génie Avius" deux talnoks procèdent à la fouille réglementaire des visiteurs. L'audiomute offert par Draknar passe inaperçu. 

 

Avius est debout devant une série de bocaux transparents contenant des cerveaux conservés dans un liquide bleu. Il est en train de placer des implants sur deux sujets expérimentaux issus du programme Eugéno Carcéral qui permet aux scientifiques de se livrer à des expériences sur des sujets déclarés asociaux. L'opération semble complexe. Les deux sujets, un mâle et une femelle drogués mais conscients semblent effrayés. Avius effleure un terminal de commande et les deux sujets répondent aux stimuli envoyés par Avius en ayant visiblement abdiqués de leur propre volonté. Le premier se dirige vers la seconde avec des gestes d'abord maladroits puis de plus en plus naturels. Avius provoque d'abord des gestes d'empathie sous la forme de caresses, puis des gestes de colère et de violence où le sujet femelle finit par crever un œil du sujet mâle sans que celui-ci ne réagisse autrement que par une sensation de plaisir et de contentement alors que le globe oculaire énucléé pendouille en restant accroché au nerf optique.

 

Pembek surmonte sa répugnance et s'approche d'Avius.

- Je suis venu vous saluer et vous faire mes adieux avant mon départ en expédition. Je vois que vous êtres trop occupé pour que nous ayons une conversation, et je suis moi-même très pressé. Je vous donne donc l'accolade en espérant que mes expéditions pourront nourrir vos expérimentations et vos recherches sociétales très rapidement.

 

C'est en donnant l'accolade que Pembek glisse l'audiomute dans l'oreille d'Avius. Puis sans prononcer un mot, il  dirige une sonde mentale vers Avius:

 

- (Désormais, nous pourrons communiquer sans attirer l'attention de vos gardiens si vous en éprouvez le besoin. Essayons de collaborer pour limiter les effets néfastes de la xénophobie naturelle des Inaris en trouvant dans l'hyperespace les moyens de modifier les ethos de nos congénères)

 

Pembek souhaite rejoindre sans tarder une navette spéciale gouvernementale pour atteindre rapidement le spatioport où son vaisseau l'attend. Il décide intérieurement de tenir un journal de bord de l'expédition dès son embarquement sur le Crabby Hatchling. L'aventure commencera alors pour de bon !!! C'est alors qu'un événement complètement surprenant survient...

Edited by ElDesdichado

Share this post


Link to post
Share on other sites

[hrP] : Je pense qu'il serait temps de s'imposer une règle de base du RP. On ne fait pas interagir le personnage d'un autre sans son autorisation, ce qui inclut aussi toutes nouvelles informations sur un personnage ou reliés. Ce n'est pas un reproche à ElDesdichado (même si j'ai l'impression qu'il va finir par tous nous faire pervers ou déviants :tongue: ), j'ai moi-même pris plutôt une certaine liberté. Si on veut garder une certaine cohérence et que chaque personne reste maître de son personnage, c'est un minimum.

 

ElDesdichado, je t'envoie un message privé pour notre rencontre.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Draknar observa Pembek encore une fois plonger dans son excitation , plus cela avançait plus il songea que le inaris avait un problème de glande qui libérait pour la moindre raison de l endorphine

(Mon cher Pembek , s'en est pas un simple système de communication , ceci est un implant neurale externe . Je vous déconseille de le retire sous peine de subir des dommages irréversible , par ailleurs c est un prototype d échange neurale , nous pouvons sous certaine mesure "échanger" nos corps … qui plus est , ne soyez point aussi exciter en ma présence je suis navré pour vous mais j ai deux maîtresses capricieuse et exigeante , qui accapare tous mon temps et me tourmente , j en rêve même quand je dors de leur ligne et leur courbe , l ondulation périphérique qui se joue sur mes pupilles , me harcelant au corps de vile caresse tentatrice . Impossible de m en défaire car des promesses esquisses et nouvelle flirte dans se qui m échappe encore ,attendant d être découvert par moi …

Tel est la science et la physique …

À présent je vous laisse et pour se qui est de mes origines nous pourrions en parlez ultérieurement , je doit m occuper de l armée et leur bon plaisir d être bien "armé".

Je vous remercie également de votre cadeau j en ferai bonne usage)

Draknar ponctua sa dernière en levant son avant bras tendu pour souligner le fait d avoir un membre armé et viril . Avant de déambuler sur sa chaise antigrav vers les amiraux

Pourquoi avoir choisit lui ? Songeant il à lui même , un déviants d hédonistes , tu parles d un archéologue c est fouillé doivent être des vulgaire orgie sexuelle … enfin bon sa fait un corps de secours au cas ou …

Messieurs salutations , je suis venu soliciter votre avis …

Edited by Akura nihoto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Khani r'Mok nous prenons ne compte votre demande sur le budget. 

 

((suite de la discussion en privé))

Share this post


Link to post
Share on other sites

[hrP] : Je pense qu'il serait temps de s'imposer une règle de base du RP. On ne fait pas interagir le personnage d'un autre sans son autorisation, ce qui inclut aussi toutes nouvelles informations sur un personnage ou reliés. Ce n'est pas un reproche à ElDesdichado (même si j'ai l'impression qu'il va finir par tous nous faire pervers ou déviants :tongue: ), j'ai moi-même pris plutôt une certaine liberté. Si on veut garder une certaine cohérence et que chaque personne reste maître de son personnage, c'est un minimum.

 

ElDesdichado, je t'envoie un message privé pour notre rencontre.

 

[hrP] : ok je vais lire. En fait le procédé que j'utilise est celui de la co-construction collective d'un récit, un peu sur la base des cadavres exquis. Le principe est que le récit évolue en fonction de ce que chaque intervenant imagine avec le maximum de cohérence de ce qui précède, amenant un autre participant à rebondir ou non sur les nouvelles données imaginées par l'autre, l'idée étant de donner de la chair pas forcément seulement aux personnages, mais à l'univers d'Ikaan et des Inaris, de façon à ce qu'ils ne ressemblent pas à des Terriens de base que nous sommes. D'où la digression sur les moeurs sexuelles des habitants de Tiffor dan la conversation de mon personnage avec Draknar puisque mon perso est un archéologue/anthropologue, les remarques sur la physiologie de l'espèce, sur l'environnement techno (l'antigrav', l'audiomute, le moduloflex), sur certaines régions de la planète d'où sont originaires les personnages, sur le régime politique puisque tu as introduit l'idée d'un programme de surveillance et que j'ai introduit un programme d'eugénisme pour coller à la xénophobie définie par le trait de l'espèce etc... 

 

Je ne fais pas parler les perso, je les mets dans une situation d'interaction qu'ils prennent ou non, et la réciproque peut être vraie. Il y a effectivement une balance à trouver entre la liberté de création de nos perso et les contraintes que crée les interactions du récit. Là je ne veux pas transformer Avius en un abominable tortionnaire masochiste, mais comme impliqué (à toi de choisir, volontairement ou involontairement) dans des expériences sur cobaye d'une politique d'eugénisme.

 

EDIT: donc oui il convient de trouver une forme de balance entre nos libertés de création du joueur et les bifurcations que le récit multiple engendré induit. Par exemple, en lisant, ta proposition pour notre rencontre, elle peut parfaitement s'insérer dans la séquence introduite dans mon message précédent, comme une suite inattendue après mon accolade, fruit de ta propre imagination sur laquelle je n'ai pas de mot à dire mais à faire avec ^^ . Je ne sais pas si les interactions en MP entre les personnages permettent de construire le récit de la partie participative. En les publiant plutôt sur forum, cela nous amène collectivement à enrichir le récit et à nous tenir au courant de la psychologie de chaque personnage.

Edited by ElDesdichado

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yeerok se tourne vers Pembek suite au discours de l'Empereur qui avait interrompue leur concersation:

"Et bien au vue de votre affectation et de la mienne,je pense que nous n'aurons pas de si tôt l'occasion de finir cette passionnante discutions de vive voie...Je te laisse mon Flexbook  "Yeerok57@Flexbook.com" et je te dit bon chance dans t'es exploration"

 

Yeerok s’adresse à l’assemblé présente

"Bonjours,chers collègue ! J'annonce la couleur de suite histoire qu'il n'y est pas de malentendu...La division Ingénierie du laboratoire va essentiellement se diriger vers les technologie favorisant l'effort de guerre....Les stations de Défense et les recherche sur d’utopique bâtiment produisant à partir de ressources dont l’existence et toute aussi utopique a ce jour,c'est pas le genre de la maison...Sur ses mots je vous souhaite a tous de la réussite dans vos affectations."

 

Yeerok se lève de son siège et se dirige d'un pas décider vers son laboratoire,et c'est en faisant dos a l'assemblé qu'il s'esclaffe:

 

"Je vais de ce pas m'enfermer dans mon laboratoire, mettre au point des Exosquelletes alimentés pour soutenir notre complexe militaro-industriel."

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Taradakle est heureux de conserver la poste d'amirale de la flotte. le comportement d'Avius le choc il est idiot et effrontée d'agir comme ça,, il est déjà mal tolérée il ce croit invulnérable grâce a son poste de scientifique ?l’enseignement a ce jeune prometteur ne l'interresait pas vraiment mais on ne s’oppose pas a l'Empereur . en tous cas il ne disposera pas d'un enseignement académique j'ai une flotte a gérée.

 

"Envoyé du Ô puissant, grand et bienveillant empereur de l'hégémonie des Inaris, Kreemak, premier du nom. je voudrait demander plusieurs autorisation a notre puisant Empereur notamment de préparer une expédition avec notre flotte de guerre ainsi que l’axée au senseur de notre spatioport et de notre planète et pour finir une carte de notre région stellaire"

 

je n'ai pas l’intention de laisser l'exploration au scientifiques seuls de plus ces étrange rapport du système de Zempek m’inquiète

Share this post


Link to post
Share on other sites

((

Draknar ponctua sa dernière phrase en levant son avant bras tendu pour souligner le fait d avoir un membre armé et viril . Avant de déambuler sur sa chaise antigrav vers les amiraux

Pourquoi avoir choisit lui ? Songeant il à lui même , un déviants d hédonistes , tu parles d un archéologue c est fouillé doivent être des vulgaire orgie sexuelle … enfin bon sa fait un corps de secours au cas ou …

Messieurs salutations , je suis venu soliciter votre avis …

))

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akha a observé l'échange entre Pembek et Draknar, puis entre Pembek et Avius.

 

Il n'y a pas à dire, Pembek pourrait faire carrière dans l'illusionnisme, ou dans le vol à la tire.

 

Il n'a pu capter seulement le mouvement qui a mis la petite boule ronde dans l'oreille d'Avius car il était du bon côté.

 

Il faudra que je pense à signaler cette information à l'empereur. Au vu de la disposition de la boule, cela ressemble aux audiosmutes impériaux.

Mais je mettrais mon aile à couper que l'on ne pourra pas suivre leur discussion.

 

Voyant que son amiral vient de prendre la parole et de se lever, il juge le moment opportun pour aller se présenter à lui.

Il se lève donc, toujours sans un bruit et sûr de son invisibilité, et se rapproche de lui tranquillement. Arrivé à distance de salutation, il ôte son capuchon, et dit :

 

"Bonjour amiral Taradakle. Je suis Akha, pupille de l'empire. L'empereur m'a affecté à vous pour vous seconder. J'espère être à la hauteur de vos espérances."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Draknar tourna bruyamment sa chaise antigrav en direction de Akha , il ajusta sa lentille afin de mieux focaliser le inaris nouvellement arriver . Pour un peu on aurai dit qu il le visai mais il subissait un scanner

Par l'empereur !

Encore un peu; et on vous aurez oublier dans la salle à mourrir de faim et de soif , avouer que cela aurai été dommage envers votre personne ...

Mais passons ...

De votre point de vue , la flotte à besoin d un renforcement sur quel priorités , l armement ? Les systèmes utilitaire ? Ou défensif ?

Draknar jouais la surprise les nombreux capteur intégrer à sa chaise avait déceler sa présent depuis bien longtemps , et de nombreux implant lui permettait même d avoir certaine sensibilités à des éléments plus anodin , tel que le magnétisme ou bien encore l influence d une éruption solaire , il était de toute manière adepte à l amélioration des inaris dans le mouvement Transinarienne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akha se tourne vers Draknar. Il devait être distrait et a dû interrompre leurs conversation.

 

"Bonjour maître Draknar. Veuillez excuser mon impolitesse si je vous ai interrompu.

C'est dans ma formation de pupille de l'empire de me faire aussi discret que possible. Mais parfois je suis sujet à des introspections qui me font oublier le monde qui m'entoure, c'est pour ça que je n'ai pas vu que vous étiez déjà en discussion avec notre amiral Taradakle.

 

Pour répondre à votre question, qui a l'air de m'être adressée, je ne suis malheureusement pas encore assez compétent pour y répondre. C'est dans cet objectif que notre empereur, bénit soit-il, m'a affecté à seconder notre amiral.

 

Qu'en pensez-vous maître Taradakle?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne me prononce pas encore sur le future de la flotte. pour l'instant elle n'a combattu que des astéroïde, ce serait idiot de ce baser sur ces donner de combat si sa ce trouve nos arme sont inadaptée ou nos blindage aussi fragil que du papier pour nos ennemis je pense donc que pour l'instant nous devrions nous concentrer sur l'utilitaire du moins jusqu'au premier combat

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...