Jump to content

Recommended Posts

Comme le titre l'indique, cette fois, les rôles seront inversés :
     - Bibrax jouera le Japon, dans un rôle exclusivement offensif,

     - Balthaur jouera la Chine Nationaliste et tentera de durer le plus longtemps possible.

 

Nous jouerons sur la vanille, dernière extension (battle for the Bosphorous) [collie v 1.10.1]

Vitesse de jeu : 3 en temps de paix, 1 en guerre ou plus rapide selon les circonstances, pauses si nécessaire.

 

Règles :


- JAPON

: aucune participation possible à la guerre d'Espagne.

: la décision "Ichi Go" du Japon, ne peut être prise avant l'entrée en guerre des USA. Pour info, ce plan entra en vigueur en 1944 et visait à prendre les bases aériennes (de bombardiers stratégiques) US installées en Chine.
: pas de déclaration de guerre à SOV. Le Japon doit signer un pacte de non agression avec SOV via focus.

: ne peut occuper l'Indochine que via focus, et seulement qu'à partie de la chute de la France.
: doit déclarer la guerre à CHI avant la fin de 1937 via le focus du pont de Marco Polo.
- CHINE

: ne peut entrer dans aucune alliance (Comintern, Axe, Alliés) sauf si JAP déclare la guerre aux Alliés. Dans ce cas, CHI ne peut rejoindre que les Alliés.

: aucune participation possible à la guerre d'Espagne.

 

- Respect des règles classiques habituelles : on n'a pas le droit de dissoudre des unités encerclées, pas le droit d'encercler une capitale sans la prendre au plus tôt, pas de marines équipés avec des blindés (toutes sortes) etc.

- Ordres spéciaux : seul, le bonus à la préparation des plans est utilisable.

- Fortifications : pas de restrictions.

 

Condition de victoire :

- la Chine gagne, si elle existe toujours, à la capitulation de l'Allemagne et de l'Italie. La situation en Europe se soldant par la défaite de l'Axe se traduit par un report massif des Alliés contre le Japon.

 

Edited by Balthaur

Share this post


Link to post
Share on other sites

4 mois de combat à l'arrache !

Ils sont tenaces les chinetoques, de varis moustiques, bon nous sommes rendus en nov. 37, ça va être du pas à pas ou plutôt du sabot pour le japonais.

 

20110810493523735717116356.png

Edited by Bibrax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention dans cette version (collie 1.10.1) car la perte d'un terrain d'aviation (avec des avions dessus) entraîne leur élimination immédiate. L'évacuation ne se fait plus automatiquement.

J'ai ainsi perdu mes 100 chasseurs et 15 bombardiers horizontaux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes rendus en avril 38, d'âpres combats sur le terrain !

Le fleuve jaune est les zones montagneuses de l'ouest sont de redoutables remparts, la grande muraille à côté c'est de la rigolade.

 

La Chine va t'elle s'en tirer à si bon compte, non la furia nippone est irrésistible...

Edited by Bibrax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosse prise de risque de Chang : il s'agissait d'éliminer la menace que représentait la Chine de Mao, tout en ayant sur le dos l'envahisseur nippon.
Mission réussie.

Le territoire de Mao a été conquis et le Jap contenu. Fait troublant : les communistes sont entrés dans l'alliance japonaise et conservent leur capacité de nuisibles alors qu'ils n'existent plus sur le terrain.

 

NB : nous sommes passés en collie 1.10.2.

Edited by Balthaur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vues du front chinois en août 38, pas facile, pas facile (mais pas impossible mon empereur, Banzaï)

 

Vue des différents blocs qui s'affrontent :

20112001102223735717135291.gif

 

Vue zoomée, comme balthaur l'a signalé la Chine communiste est passée dans mon bloc, donc quand c'est rouge si tout bon pour moi (même s'ils ont capitulé).

Mais l'ennemie de mon ennemi étant mon ami, l'empereur a envoyé un émissaire à Mao pour voir comment l'aider dans la lutte commune, et le reste n'est pas écrit, à suivre...

20112001102223735717135292.gif

 

 

 

Edited by Bibrax

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'aviation chinoise a refait surface et dispute à nouveau la suprématie aérienne (il y a du boulot...)  tandis que la marine a été envoyée par le fond par des raids continus des avions embarqués nippons.
A noter que le fleuve Huang He a été franchi à son embouchure (passe par Jinan) mais pour l'instant, l'ennemi n'a pas encore réussi à élargir la brèche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nous sommes rendus en février 39,

ne vous étonnez pas du rouge partout, c'est l'accord que j'ai passé avec mes nouveaux meilleurs amis, les cocos de Mao !

Plus ils participeront et plus je leur donnerai de territoires rouges (c'est peut-être dû à leur sang, aller savoir)...

 

20112108144723735717137894.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le décryptage du code chinois a permis aux nippons de bénéficier d'avantages substantiels.
Du coup, la péninsule de Quingdao a été conquise de haute lutte, livrant deux ports à l'ennemi. Aucune division chinoise n'a été perdue et l'armée a pu se retrancher sur un réseau de collines de Jinan à la mer. A présent, les opérations terrestres deviennent coûteuses pour le japonais (et consorts cocos).
Enfin la barre de 100 chasseurs a été franchie !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rendu en octobre 40 et, vlan le ciel est tombé sur ma tête de japonais. Je vais me faire harakiri plus le choix...

 

une percée, importante que dis-je mortelle du sournois chinois Balthaur au nord, et c'est tout le front qui tremble sur ses fondations.

 

20112606335523735717144981.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon bin il y a eu du recul sur le front, la marée chinois est irrésistible, elle enraille toute la machine de guerre japonaise.

A se demander si le conseil de guerre impérial va pouvoir se lancer dans une guerre contre l'occident...

 

Longue vie à l'empereur

 

20112811520023735717147073.gif

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter la renaissance de l'aviation chinoise : bombardiers horizontaux, torpilleurs, et surtout chasseurs, totalisant plus de 700 appareils modernes, bien plus que le nippon...

Une tentative de destruction de la marine renaissante (1 croiseur léger...) a été repoussée avec succès. Le Japon y a laissé plusieurs dizaines de torpilleurs embarqués.

 

L'Armée de Terre a permis au Kuomintang de faire une irruption au cœur du Menkukuo, s'emparant de sa capitale (Kalgan) avant d'en être chassé au prix d'efforts coûteux.
Pendant ce temps, tout le front sud japonnais c'est écroulé, laissant captive une armée complète de 11 divisions au voisinage de Quingdao.
L'ennemi prépare la défense de Beijin.

Il ne réclame pas non plus l'Indochine à la France de peur de la voir envahie séance tenante, malgré l'adhésion du Siam et son entrée en conflit à ses côtés.

L'armée communiste, si elle existe encore sur le papier, a cessé d'exister, faute de livraisons d'armes nippones. La force de ses nombreuses unités (60 divisions environ) ne dépasse pas 10% de force.
La Mandchourie, quand à elle, refuse de lever de nouvelles classes d'appelés. Du coup, le Japon se retrouve seul à soutenir le combat.

 

Edited by Balthaur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Décembre 41

De biens tristes nouvelles sur le front continental, les valeureuses troupes japonaises ont dû abandonner les possessions du Mengkukuo et, bientôt, celles de Mandchourie...

Ainsi va la vie militaire, du coup par juste esprit de coopération asiatique, les chinois ne nous ayants pas compris et mérité, nous avons décidé de délivrer les Indes néerlandaises et la Birmanie du joug de leurs colonisateurs occidentaux. C'est en cours sur la capture d'écran.

Pour ce qui est de l'Indochine, par pur esprit altruiste, nous ne l'avons pas réclamée à la France de Vichy.

 

Banzaï

 

20120511431323735717158258.gif

Edited by Bibrax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, l'altruisme japonnais est bien connu !

Sans doute fait-il allusion à ses généreux investissements industriels en Mandchourie qui viennent de grossir considérablement mon potentiel (+ de 30 usines glanées).
Vous noterez également que son invasion du RAJ évite scrupuleusement de dépasser une limite qui mettrait directement le nippon en contact avec ma frontière...
En attendant, des combats d'usure d'une férocité inouïe se déroulent désormais en Corée du nord, tandis qu'un lambeau de territoire Mandchou résiste au voisinage de l'ancienne ville de Port Arthur (actuelle Dalian).

 A noter que les USA ne sont toujours pas entrés en guerre... Normal, le massacre de Nankin n'a pas eu lieu. Le nombre de pertes du Japon équivaut à présent celui du chinois : entre 800 000 et 900 000 morts. En effet, le ratio initial était de 1 jap tué pour 4 chinois, mais plusieurs encerclements ennemis ont eu lieu, ce qui a ré-équilibré la donne.

 

201205104331228379.png

 

Edited by Balthaur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une percée au nord de la Corée a consacré la fin (temporaire) de la présence nippone sur le continent asiatique.
Plus de 50 divisions ont été encerclées en deux endroits, le reste a réussi à évacuer par la mer en dépit d'attaques aériennes navales.

Le Jap a cependant refait son apparition en Indochine, en perdant toutefois le contrôle du nord Vietnam, tandis qu'il se lance dans la conquête du Raj.

201208032707811428.png


 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au 26 juin 1943, la situation en Indochine est la suivante : de très violents combats au nord du Tonkin ont fini par aboutir à la rupture du front nippon et à l'enfoncement vers le sud de l'armée du Kuomintang.
201209100720559814.png


 

Edited by Balthaur

Share this post


Link to post
Share on other sites

La situation générale du Pacifique à la même date
A noter que les US ne sont pas entrés en guerre.
A noter également que le Jap a pris Ceylan.
Et enfin que Formose a été rétrocédée aux cocos de Mao (j'aime bien cette appellation, elle a un petit côté culinaire...)

201209100716758488.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

La situation fin décembre 1943.
Lentement, le Jap cède l'Indochine. Le Laos lui a été pris et Saïgon n'est plus très éloignée. Le Siam est à son tour menacé par le nord car le Mékong a été franchi.
201211080152920086.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mai 1944.

La prise simultanée de Bangkok et de Saïgon a permis un gros encerclement de 52 divisions japonaises. 10 d'entre elles ont réussi à s'enfuir par un port du Cambodge malgré les bombardements navals. Les autres ont capitulé.
La Chine compte 1.8 millions de morts, le nippon est passé à 2.55 millions. Cette campagne aura coûté 500000 morts du côté du kuomintang, mais cette saignée a été payante.
Reste à conquérir le reste du Siam, porte de la Malaysie.

Pour l'instant, le Japon reste le nabab du caoutchouc, malgré la perte de l'Indochine. La Chine a de ce fait eu immédiatement de nombreux clients pour lui acheter de l'hévéa.
2012121019251283.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

De vrais rabats joies ces Chinois, pas moyen d'apporter la prospérité quelque part sans qu'ils s'invitent martialement !

Du coup, je délivre les Indiens de la perfide occupation britannique, sans aller trop loin cependant, les colonisateurs chinois n'attendent que cela.

 

Bon entre nous, la conquête de la péninsule malaisienne ne va pas être simple pour eux au vu de l'étroitesse du champ de bataille, hé-hé.

 

Vue de l'Europe

20121311451723735717168859.gif

Edited by Bibrax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le vent divin a encore frappé, nous japonais allons jusqu'au sacrifice de nos vies pour la gloire de l'empereur ! pour la victoire !

 

(brève vidéo sur un instantané du jeu, on appelle cela de la propagande...)

 

 

 

L'euphorie passé, un événement désagréable est cependant à noter, encore un ennemi à défaire, banzaï

 

20121708051623735717176419.gif

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La perte du porte avions chinois a masqué la défaite et l'annexion du Siam et de la Chine communiste...
Ces alliés compromettaient la défense nippone en Malaysie, à tel point que le Mikado a décidé de s'en défaire et de les expulser de la Sphère de co-prospérité. N'ayant nulle part où se rabattre, ces deux gouvernements en exil, dont les pays étaient occupés par le kuomintang, cessèrent d'exister.
Ainsi, Formose devînt une base qui permettait de couper, sinon compliquer, le trafic maritime du Japon entre ses arsenaux et ses armées.

Non content d'avoir la tâche plus ardue, le Japon se décida d'envahir l'Australie.

Mal lui en prit : en août 1945, les USA entraient enfin en guerre aux côtés des Alliés, ajoutant le poids décisif de 150 divisions (basées en Angleterre ) sur le théâtre d'opération européen où une Allemagne exsangue se débattait déjà péniblement pour sa survie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est rendu pas loin de la fin (de la guerre mondiale) : Mars 46

En Europe, les soviétiques sont aux portes de Berlin, suivis de près par les Alliés à l'ouest, donc c'est requiem pour les Allemands dans pas longtemps. Pour les Italiens héroïques en Afrique, ils lâchent aussi en métropole subissant de nombreux débarquements, les pertes de tous côtés sont effarantes.

 

Bref, c'est faute d'alliés efficaces que le Japon doit devoir se résigner à proposer une paix blanche à ce fléau occidental, les Chinois restants pour nous, comment dire, un problème à part.

Le 06/11/2020 à 00:47, Balthaur a dit :

Condition de victoire :

- la Chine gagne, si elle existe toujours, à la capitulation de l'Allemagne et de l'Italie. La situation en Europe se soldant par la défaite de l'Axe se traduit par un report massif des Alliés contre le Japon.

 

Longue vie au mikado.

 

Pour zieuter, voici la Save de la partie à télécharger si cela vous dit :

https://mega.nz/file/54UUnBDI#g3OhwCni-7NZnRB5mr2gvT4wu4qpSc9vKbAz0rx7ngU

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est fini...
Sept 1946 : l'Allemagne et l'Italie ont disparu de l'échiquier politique européen.

Le mikado a été incapable de rejeter à la mer un débarquement chinois en Inde.
Bloqué sur la péninsule malaise, le Kuomintang a débarqué des forces appréciables sur la grande île de Sumatra. Au terme de quelques mois, Singapour était menacée par le sud. Les Alliés, privés de caoutchouc, pouvaient désormais compter sur les exportations massives leur permettant de produire des avions et des véhicules en masse.

Mais la défaite de l'axe en Europe signifiait une offensive imminente des soviet pour reprendre Sakhaline, du Commonwealth pour reprendre l'Inde, et des USA pour reconquérir la suprématie maritime dans le Pacifique.
Jamais la Chine ne fut aussi puissante...

201220093201811413.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...