Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 09/20/21 in all areas

  1. 1 point
    Mise à jour en ligne : Mod SI v1.4d https://drive.google.com/file/d/1ZvMYLSe453yXFubGYrhoffiyRITwE66x/view?usp=sharing Installation : Décompressez le contenu de l'archive .zip dans le dossier principal du jeu (C:\Program Files\LucasArts\Star Wars Empire at War Forces of Corruption ou C:\Program Files\Steam\SteamApps\common\Star Wars Empire at War\corruption ou C:\GOGGames\Star Wars - Empire At War Gold\EAWX) et remplacez tous les fichiers. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce patch contient quasi exclusivement des corrections de bugs. De plus j'ai malheureusement dû revenir sur la dernière innovation concernant les tirs de l'infanterie en raison des nombreux problèmes générés.
  2. 1 point
    Super, ça a l'air de marcher. Merci Mouchi.
  3. 1 point
    Hello tout le monde, j'espère que vous allez tous bien parce que ... euh ... enfin bon, vous avez compris, quoi! Bon, je fais un test avec l'hébergeur d'image du forum pour voir si ça marche (reprise du post précédent dont les images avaient disparu très vite). Eté 561 (-192 av JC) Les légions d'Ibérie fêtent le solstice d'été dans la joie et la bonne humeur. Les offensives romaines contre Carthage sont normalement terminées et la 10ième Légion ne va pas tarder à recevoir sa feuille de route pour l'Italie et la Gaule Cisalpine. Le sénat a été quelque peu contrarié par l'offensive romaine de printemps décidée par Kaeso Maxentius. Même s'il s'agit d'une attaque limitée, il ne faudrait pas qu'elle déséquilibre le rapport des forces en faveur des Celtibères. Cependant, le retentissement à travers la Méditerranée de la victoire romaine d'Ecija sur le chef de Carthage en personne et le caractère héroïque du comportement des 2 consuls romains durant la bataille éclipse tout. Lucius Claudius, en particulier, attire tous les regards et les superlatifs. Relativement méprisé par une majorité de sénateurs pour son caractère un peu rustre et ses origines plébéiennes, Lucius cristallise l'admiration des légionnaires et même le peuple s'identifie à lui. Déjà des milliers de commandes affluent dans les ateliers de sculptures pour représenter le général romain. Après Amulius Maxentius que le temps commence lentement à faire oublier, Lucius Claudius incarne le nouveau champion de Rome, à la fois général invaincu sur le champ de bataille et combattant valeureux parmi ses hommes. A 63 ans, Lucius Claudius savoure ces moments, il sait bien que ses jours sont comptés. Pendant que les festivités se déroulent tranquillement dans la chaleur estivale d'Ibérie, une cérémonie de passation de pouvoir a lieu: le consul Kaeso Maxentius qui a presque atteint la soixantaine maintenant, laisse le commandement de la 6ième Légion au jeune général Servius Vinicianus, fils du commandant actuel de la 8ième Légion qui vient juste de combattre en Paionia. Kaeso Maxentius demeure toutefois le chef de l'armée romaine d'Ibérie et reste en fonction au sein de son ancienne légion. Très loin de là, une autre passation de pouvoir se produit: le général Vibius Maxentius devient le nouveau commandant de la 12ième Légion stationnée en Illyria à la place du consul Herennius Delmeticus qui n'a pas eu beaucoup l'occasion de se distinguer durant sa carrière tellement ce secteur est calme. Quelques barbares du nord ou macédoniens de temps en temps, rien de plus. Herennius Delmeticus rejoint la Gaule-Cisalpine et intègre la 4ième Légion du chef de Rome. En mer, surprise! Les flottes carthaginoises ont disparu et les escadres romaines des amiraux Décimus et Numerius descendent jusqu'en Sicilia sans rien rencontrer ou presque. Mais où est donc passée la flotte de Carthage?
×
×
  • Create New...